Bilan économique 2016 - Martinique

Les voyants de l'économie martiniquaise restent au vert en 2016. Le chômage baisse et l’emploi salarié progresse. La situation financière des ménages est satisfaisante ; l’encours sain de crédit augmente de 3,4 % en raison des taux d’intérêt en baisse. Les consommateurs ont par ailleurs profité d’une inflation quasi nulle (– 0,2 %) et d’une baisse du prix des carburants. Cependant, la baisse du prix du pétrole a entrainé une chute de 13 % des exportations martiniquaises.

Insee Conjoncture Martinique
No 3
Paru le : 23/05/2017
Consulter

Chômage - Le chômage diminue en 2016Bilan économique 2016

Sophie Céleste, Insee

En 2016, le taux de chômage s’établit à 18 % en Martinique. C’est le moins élevé des Départements et Régions d’Outre-mer (DROM). Les femmes sont aussi touchées que les hommes. Pôle emploi Martinique enregistrait 50 700 demandeurs d’emploi en fin de mois, de catégories A, B, C, soit une baisse de 4 % du nombre d’inscrits.

Insee Conjoncture Martinique
No 3
Paru le : 23/05/2017

Les jeunes femmes plus touchées par le chômage

Avec 27 000 chômeurs au sens du Bureau International du travail (BIT) (définitions) en 2016, le taux de chômage (définitions) s’élève à 18 % en Martinique. Il fléchit légèrement par rapport à 2015 (18,9 %). C’est le moins élevé des Antilles-Guyane. Le taux de chômage atteint en effet 24 % en Guadeloupe et 23 % en Guyane. Il est de 10 % en France Hexagonale. En Martinique, le taux de chômage des femmes est équivalent à celui des hommes (18 %).

Ce fléau qui touche particulièrement les 15-24 ans, concerne encore plus les jeunes femmes. Dans cette tranche d’âge, leur taux de chômage dépasse de treize points celui des jeunes hommes (respectivement 52 % et 39 %).

Pour les seniors, le chômage est moins prégnant et s’établit à 11 % aussi bien pour les Martiniquaises que pour les Martiniquais. Le diplôme demeure un atout pour échapper au chômage, le taux régresse quand le niveau de diplôme s'élève. Ainsi, les diplômés du supérieur ont un taux de chômage de 5 %, pour un taux de 19 % pour les bacheliers et 29 % pour les sans diplôme.

Les femmes sont beaucoup plus nombreuses (26 %) que les hommes (16 %) à occuper un emploi à temps partiel et leur taux de sous-emploi atteint 14 %, soit quatre points de plus que les hommes.

La situation se dégrade pour les seniors

Fin 2016, 50 700 personnes sont inscrites à Pôle emploi et tenues de rechercher un emploi (Demandeurs d’emploi en fin de mois (DEFM) des catégories A, B, C), soit une baisse de 4 % sur un an. La baisse de la demande d’emplois est le fait marquant de l’année aux Antilles-Guyane. La Guyane et la Guadeloupe affichent respectivement une baisse de 2,7 % et de 1,3 %. En France hexagonale, la baisse s’établit à 0,1 %. La Réunion et Mayotte enregistrent en revanche, une hausse de la demande en 2016 (+ 0,6 % et + 4,7 %).

La baisse amorcée chez les DEFM de moins de 25 ans se poursuit (– 11,7 % en 2016, après – 11,5 % en 2015). À l’inverse, la situation des seniors continue à se dégrader avec une hausse de la demande de 3,7 %.

Les dispositifs d’aide à l’emploi s’essoufflent

Au fil des années le nombre de bénéficiaires des dispositifs d’aide à l’emploi s’effrite. Les contrats d’avenir sont les seuls à augmenter en 2016 (+ 12 %). Tous les autres types de contrat sont en baisse. En particulier, les contrats en alternance chutent de 29,4 % après une hausse de 19 % en 2015. Les contrats uniques d’insertion (CUI)-Contrat d’Accompagnement à l’Emploi (CAE) enregistrent une baisse de 13,5 %.

Figure 1a – Chiffres clés - Chômage

Chiffres clés - Chômage
Taux de chômage 2016 (en %) Variation en point 2016/2015
Ensemble 18 -0,9
Hommes 18 -2,4
Femmes 18 -0,4
  • Source : Insee, enquête Emploi en continu 2016.

Figure 1b – Chiffres clés - Demandeurs d'emploi

Chiffres clés - Demandeurs d'emploi
Demandeurs d'emploi 2016 (en millier) Évolution 2016/2015 ( en %)
Ensemble catégorie A, B, C 50,7 -4
Moins de 25 ans 5,3 -11,7
De 25 à 49 ans 29 -6,5
50 ans ou plus 16,4 -4,2
  • Source : Pôle emploi-DARES, STMT.

Figure 2 – Une tendance à la baisseÉvolution du nombre de demandeurs d'emploi en fin de mois (en millier)

Une tendance à la baisse
Catégories A Catégories A,B,C
2007 34,5 40,1
2008 35,1 40,9
2009 39,5 45,9
2010 40,3 47,1
2011 41,7 49,2
2012 43,4 51,4
2013 44,6 52,9
2014 44,0 52,9
2015 43,0 52,8
2016 40,8 50,7
  • Source : Pôle emploi-DARES, STMT

Figure 2 – Une tendance à la baisseÉvolution du nombre de demandeurs d'emploi en fin de mois (en millier)

Figure 3 – La demande d'emploi diminue sauf pour les seniorsDemandeurs d'emploi en fin de mois en données brutes (en millier et %)

La demande d'emploi diminue sauf pour les seniors
Demandeurs d'emploi au 31/12/2016 (en milliers) Évolution 2016/2015 (en %) (1)
Catégories A, B, C Catégorie A Catégories A, B, C Catégorie A
Hommes 21,7 18,6 -2,9 -3,3
Femmes 29,1 22,2 -4,8 -6,6
Moins de 25 ans 5,3 4,4 -11,7 -11,6
25 à 49 ans 29,0 22,9 -6,4 -7,7
50 ans ou plus 16,4 13,4 3,7 2,1
Inscrits depuis plus d'un an 26,0 nd -11,2 nd
Martinique 50,7 40,8 -4,0 -5,1
France métropolitaine 5 546,7 3 529,6 -0,1 -3,0
  • nd : données non disponibles.
  • (1) : évolution de l'indicateur entre le 31/12/2015 et le 31/12/2016.
  • Sources : Pôle emploi ; DARES.

Figure 4 – Des bénéficiaires en baisse sauf pour les contrats d'avenirLes dispositifs d'aide à l'emploi (en nombre)

Des bénéficiaires en baisse sauf pour les contrats d'avenir
2015 2016 (p) Évolution 2016/2015 (en %)
Contrats en alternance 914 645 -29,4
Emploi marchand aidé
dont Contrat unique d'insertion(CUI) - Contrat Initiative Emploi (CIE) 1 120 1 037 -7,4
dont Emplois d'Avenir 525 496 -5,5
Emploi non marchand aidé
dont Contrat unique d'insertion (CUI) - Contrat d'Accomp. à l'Emploi (CAE) 3 575 3 091 -13,5
dont Emplois d'Avenir 866 969 11,9
Accompagnement des jeunes (Civis) 1 227 /// ///
  • p : données provisoires
  • /// : absence de données due à la nature des choses.
  • (1) : le chiffre de 2016 n'est pas comparable avec 2015, il concerne les contrats de janvier à novembre.
  • Note: extraction en mai 2017.
  • Source : Dares.

Figure 5 – Le diplôme protège du chômageTaux de chômage par sexe et niveau de diplôme (en %)

Le diplôme protège du chômage
Hommes Femmes Ensemble
Sans diplôme ou CEP 27,0 30,0 28,0
Brevet des collèges, CAP, BEP 17,0 21,0 19,0
Baccalauréat 17,0 21,0 19,0
Bac+2 8,0 6,0 7,0
Diplôme supérieur au Bac+2 4,0 5,0 5,0
  • Champ : population des ménages de 15 ans ou plus, vivant en Martinique, hors communautés
  • Source : Enquête Emploi en Continu 2016 (données provisoires).

Figure 5 – Le diplôme protège du chômageTaux de chômage par sexe et niveau de diplôme (en %)

Figure 6 – Une situation précaire pour les jeunes et les femmesStatut d'emploi selon le sexe (en %)

Une situation précaire pour les jeunes et les femmes
Hommes (p) Femmes (p) 15-24 ans (p) Ensemble (p)
Temps complet 84,0 74,0 62,0 79,0
Temps partiel 16,0 26,0 38,0 21,0
Taux de sous-emploi 10,4 14,0 13,5 12,3
  • Champ : population des ménages de 15 ans ou plus, vivant en Martinique, hors communautés
  • (p) : données provisoires
  • Source : Insee, enquête Emploi en continu 2016.

Figure 7 – 27 000 chômeurs en Martinique en 2016Répartition de la population de 15 ans et plus par statut d'activité (en millier)

27 000 chômeurs en Martinique en 2016
Hommes (p) Femmes (p) Ensemble (p)
Actifs 72,0 82,0 154,0
Actifs ayant un emploi 59,0 68,0 127,0
Chômeurs 13,0 14,0 27,0
Inactifs 64,0 85,0 149,0
Ensemble 136,0 167,0 303,0
  • Champ : population des ménages de 15 ans ou plus, vivant en Martinique, hors communautés.
  • (p) : données provisoires.
  • Source : Insee, enquête Emploi en continu 2016.

Encadré

Chômeurs et demandeurs d’emplois

Entre 2014 et 2016, le nombre de chômeurs au sens du BIT a diminué en moyenne annuelle selon la même tendance que le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A (définitions) inscrits à Pôle emploi. Si ces deux indicateurs évoluent souvent dans le même sens, ils peuvent aussi diverger. Il est possible que, face aux difficultés rencontrées sur le marché du travail, certaines personnes inscrites à Pôle emploi ne cherchent plus activement d’emploi ou déclarent ne plus souhaiter travailler, s’éloignant ainsi du marché du travail.

Avertissement

Les données chiffrées sont parfois arrondies (selon les règles mathématiques). Le résultat arrondi d'une combinaison de données chiffrées (qui fait intervenir leurs valeurs réelles) peut se trouver légèrement différent de celui que donnerait la combinaison de leurs valeurs arrondies.