Bilan économique 2016 - Occitanie

Après s'être redressée en 2015, l'économie française continue sa croissance sur le même rythme en 2016. L'emploi salarié marchand progresse solidement en France métropolitaine. L'Occitanie est la deuxième région de métropole où la hausse de l'emploi privé est la plus forte en 2016, derrière les Pays de la Loire. La hausse de l'emploi régional est portée essentiellement par le secteur tertiaire, mais l'industrie y contribue également. Le taux de chômage diminue, même s'il touche encore 11,6 % des actifs en Occitanie fin 2016.

Insee Conjoncture Occitanie
No 8
Paru le : 23/05/2017
Consulter

Emploi salarié - La reprise de l'emploi salarié privé se confirme en 2016Bilan économique 2016

Dominique Fiche, Direccte Occitanie, Camille Fontès-Rousseau, Insee Occitanie

En 2016, l'emploi salarié privé continue de progresser en Occitanie, confirmant la résistance de l'emploi dans la région. Le rythme de croissance régional est plus soutenu qu'en France métropolitaine. Les emplois tertiaires sont toujours dynamiques : l'essentiel des créations nettes ont lieu dans les services marchands, l'intérim et le commerce. Les pertes d'emploi dans la construction ralentissent nettement. L'emploi industriel résiste en Occitanie. Cependant ces évolutions sont hétérogènes sur le territoire, la Haute-Garonne regroupant les deux tiers des créations d'emploi régionales.

Insee Conjoncture Occitanie
No 08
Paru le : 23/05/2017

Fin 2016 en Occitanie, 1 192 100 personnes sont salariées des secteurs marchands non agricoles hors particuliers employeurs. Ce champ couvre un peu plus de la moitié (52 %) des emplois de la région. Les salariés des particuliers employeurs ne représentent que 1 % de l'emploi régional. Les autres salariés exercent leur activité surtout dans les secteurs principalement non marchands (administration, enseignement, santé et action sociale pour 32 %) ; 1 % travaillent dans l'agriculture. Les non salariés représentent 14 % de l'emploi total dans la région.

L'emploi salarié privé confirme sa reprise en Occitanie : il augmente de 2,0 % en 2016, après + 1,2 % en 2015. La région renoue ainsi avec un rythme de croissance à hauteur de celui observé au milieu des années 2000 (+ 1,6 % par an en moyenne entre 2002 et 2007), avant la crise économique et financière. La région crée 23 800 emplois supplémentaires en 2016. Il s'agit de la seconde plus forte hausse des régions métropolitaines, derrière les Pays de la Loire (figure 1). En France métropolitaine, l'emploi salarié progresse de 1,2 % en 2016 dans les secteurs principalement marchands.

Figure 1 – Évolution régionale de l'emploi salariéFrance métropolitaine : 1,2 %

Glissement annuel 2016-2015 (en %)
Évolution régionale de l'emploi salarié
zonage valeur
11 1.308139994065618
24 1.1189096982835212
27 0.4836820763466264
28 0.3151440461124405
32 1.0102268471021218
44 0.6919647529145824
52 2.0561705549131286
53 1.4383612381842907
75 1.405790402897978
76 2.036274428402557
84 1.2029419450877465
93 1.3997258989626646
94 1.8566295033631255
  • Note : données CVS.
  • Champ : France métropolitaine. Emploi salarié en fin de trimestre hors agriculture, secteurs principalement non marchands et salariés des particuliers employeurs.
  • Source : Insee, estimations d'emploi.

Figure 1 – Évolution régionale de l'emploi salariéFrance métropolitaine : 1,2 %

L’emploi tertiaire toujours dynamique

Avec 13 900 salariés supplémentaires en 2016, les services marchands (hors intérim) concentrent la majeure partie des créations d'emploi de la région. L'emploi accélère encore dans ce secteur en 2016 : + 2,5 %, après + 1,9 % en 2015. Excepté les activités financières, où l'emploi est presque stable, la croissance concerne l'ensemble des sous-secteurs d'activité. Les créations nettes sont les plus importantes dans les services aux entreprises (+ 6 200 salariés), suivis de l'hébergement - restauration (+ 2 700) et de l'information et communication (+ 2 000) (figure 2). L'emploi progresse aussi nettement dans les transports (+ 1 900 salariés), après quatre années de croissance modérée. En métropole, l'emploi dans les services marchands (hors intérim) augmente à un rythme plus modéré : + 1,8 % en 2016.

De même que dans les services marchands, l'emploi salarié dans le commerce accélère en Occitanie : + 1,9 % en 2016, après + 1 % l'année précédente. Cela représente une création nette de 4 700 emplois en 2016. La croissance de l'emploi dans le commerce en Occitanie est supérieure à celle observée en moyenne en France métropolitaine (+ 0,7 % en 2016).

Figure 2 – Emploi salarié des secteurs principalement marchands

en %
Emploi salarié des secteurs principalement marchands
Secteur d'activité - NAF rév. 2, 2008 2016 T4 (en milliers) Glissement annuel Glissement annuel moyen 2015/2010 (1)
Occitanie Occitanie France métropolitaine Occitanie France métropolitaine
Industrie 220,2 0,7 -0,8 0,6 -0,9
Industrie agro-alimentaire 41,6 1,0 0,7 0,2 -0,1
Energie, eau, déchets, cokéfaction et raffinage 31,2 -1,3 -1,6 1,0 0,3
Biens d'équipement 23,1 -0,5 -2,0 -0,6 -1,2
Matériels de transport 45,7 3,0 -1,1 3,9 -0,7
Autres branches industrielles 78,6 0,4 -0,7 -0,7 -1,5
Construction 108,4 -0,3 -0,8 -2,5 -1,9
Tertiaire marchand 863,5 2,7 2,0 0,8 0,6
Commerce 253,7 1,9 0,7 0,2 0,2
Transports 96,3 2,0 0,8 0,5 -0,1
Hébergement - restauration 84,2 3,4 2,1 1,3 1,2
Information - communication 48,1 4,4 3,1 1,8 0,6
Services financiers 51,7 -0,1 1,0 1,2 0,6
Services immobiliers 17,1 2,2 0,7 -0,9 -0,1
Services aux entreprises 194,0 3,3 2,1 1,8 1,5
Services aux ménages 74,1 1,1 1,9 0,6 0,5
Intérim 44,2 9,7 12,0 -0,4 -0,4
Total 1 192,1 2,0 1,2 0,4 0,0
  • Notes : données CVS. Les données du dernier trimestre affiché sont provisoires.
  • (1) : glissement annuel qu'aurait connu l'emploi salarié du secteur, si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • Champ : emploi salarié en fin de trimestre hors agriculture, secteurs principalement non marchands et salariés des particuliers employeurs.
  • Source : Insee, estimations d'emploi.

Nouvelle hausse de l’intérim

L’emploi intérimaire progresse fortement pour la deuxième année consécutive : + 9,7 % en 2016, après + 8,2 % (figure 3). Comme en 2015, tous les secteurs sont concernés par cette amélioration, mais pas dans les mêmes proportions. Ainsi, l’intérim gagne 15 % dans le tertiaire, qui devient de ce fait le premier grand secteur employeur d’intérimaires. Sur les 15 000 intérimaires en équivalent temps plein (ETP) travaillant dans le tertiaire, un quart sont employés dans le transport et l’entreposage (+ 17 %), un autre quart dans le commerce (+ 11 %), près d’un autre quart dans les activités scientifiques et techniques ainsi que les services administratifs et de soutien (+ 25 %). L’intérim ne recule que dans les activités pour la santé humaine en 2016 (- 6 %).

Figure 3 – Évolution trimestrielle de l'emploi intérimaire

en indice base 100 au 2005 T1
Évolution trimestrielle de l'emploi intérimaire
Occitanie France métropolitaine
1er trim. 2005 100 100
2e trim. 2005 99,13 99,86
3e trim. 2005 103,3 101,93
4e trim. 2005 105,23 102,6
1er trim. 2006 105,64 101,7
2e trim. 2006 111,26 107,36
3e trim. 2006 109,38 107,31
4e trim. 2006 111,09 105,31
1er trim. 2007 118,78 114,94
2e trim. 2007 117,64 112,47
3e trim. 2007 115,57 110,87
4e trim. 2007 112,76 109,72
1er trim. 2008 118,64 114,35
2e trim. 2008 109,33 106,28
3e trim. 2008 107,33 99,93
4e trim. 2008 97,38 86,9
1er trim. 2009 87,76 73,86
2e trim. 2009 89,81 75,59
3e trim. 2009 91,2 79,59
4e trim. 2009 95,15 84,27
1er trim. 2010 95,67 88,79
2e trim. 2010 102,32 93,35
3e trim. 2010 104,55 97,12
4e trim. 2010 106,74 100,8
1er trim. 2011 110,98 101,31
2e trim. 2011 117,84 101,54
3e trim. 2011 112,65 100,51
4e trim. 2011 105,19 96,35
1er trim. 2012 104,36 95,18
2e trim. 2012 99,88 91,89
3e trim. 2012 95,91 88,11
4e trim. 2012 95,09 85,61
1er trim. 2013 96,01 88,45
2e trim. 2013 91,85 87,36
3e trim. 2013 92,78 89,01
4e trim. 2013 95,13 90,87
1er trim. 2014 94,19 89,18
2e trim. 2014 94,03 91,59
3e trim. 2014 91,89 87,72
4e trim. 2014 96,85 90,52
1er trim. 2015 96,33 89,92
2e trim. 2015 100,89 93,5
3e trim. 2015 101,97 96,03
4e trim. 2015 104,82 98,9
1er trim. 2016 103,98 99,39
2e trim. 2016 104,77 99,58
3e trim. 2016 108,81 104,44
4e trim. 2016 115,03 110,81
  • Notes : données CVS. Les données du dernier trimestre affiché sont provisoires.
  • Champ : emploi intérimaire en fin de trimestre.
  • Source : Insee, estimations d'emploi.

Figure 3 – Évolution trimestrielle de l'emploi intérimaire

Environ 14 000 intérimaires en ETP travaillent dans des établissements industriels, en légère progression pour la troisième année consécutive. La fabrication de matériels de transport emploie près de 3 000 intérimaires, essentiellement dans la construction aéronautique : ce secteur est en hausse constante depuis 2010 et a permis la création d’un millier d’emplois depuis le début de la crise. Les industries agroalimentaires ont également recours à l’intérim à hauteur de 2 800 ETP, soit 100 de plus qu’en 2015 malgré la grippe aviaire. L’emploi intérimaire progresse également assez nettement dans la métallurgie (+ 10 %). Depuis le début de la crise, l’intérim industriel a perdu 1 200 emplois en ETP, tous les secteurs étant impactés, exceptés les IAA et l’aéronautique.

L’embellie se confirme dans la construction avec une hausse de 8 % de l’intérim qui atteint 10 900 personnes en ETP (800 intérimaires supplémentaires en 2016). Depuis le début de la crise, la construction est toutefois en repli de 21 % avec près de 3 000 emplois d’intérimaires supprimés. L’intérim dans la construction évolue de la même façon en Occitanie qu’au niveau métropolitain, que ce soit en 2016 ou depuis le début de la crise. La région s’en sort mieux sur le long terme pour l’intérim industriel, mais également pour le commerce.

Progression de l'industrie régionale

En 2016, l'emploi industriel progresse de 0,7 % en Occitanie (+ 1 500 emplois) (figure 4), tandis qu'au niveau métropolitain les pertes d'emploi dans ce secteur se poursuivent (- 0,8 %). Dans la région, la reprise de l'emploi industriel depuis 2011 est due au dynamisme de la fabrication de matériels de transport, qui inclut la construction aéronautique et spatiale. Ce sous-secteur a progressé en moyenne de 3,7 % par an entre 2010 et 2016, soit 9 000 emplois supplémentaires sur la période. La croissance est moindre en 2016 dans l'agroalimentaire et dans la fabrication d'autres produits industriels. L'emploi diminue dans la fabrication de produits électriques et électroniques et dans l'énergie, eau et traitement des déchets.

Figure 4 – Évolution trimestrielle de l'emploi salarié des secteurs principalement marchands dans la région Occitanie

en indice base 100 au 2005 T1
Évolution trimestrielle de l'emploi salarié des secteurs principalement marchands dans la région Occitanie
Industrie Construction Tertiaire principalement marchand hors intérim dont Commerce Emploi hors intérim Occitanie Emploi hors intérim France métropolitaine
1er trim. 2005 100 100 100 100 100 100
2e trim. 2005 99,57 101,55 100,01 99,95 100,08 100,08
3e trim. 2005 99,34 103,2 100,8 100,51 100,73 100,11
4e trim. 2005 99,08 104,76 100,75 100,16 100,81 100,25
1er trim. 2006 99 106,26 100,97 100,33 101,1 100,4
2e trim. 2006 99,35 107,67 101,6 100,54 101,75 100,75
3e trim. 2006 99,15 109,12 102,65 101,17 102,58 101,13
4e trim. 2006 98,83 110,72 102,92 101,21 102,86 101,3
1er trim. 2007 98,73 112,48 103,26 101,86 103,26 101,76
2e trim. 2007 98,69 113,46 103,54 102,05 103,54 102,1
3e trim. 2007 98,54 114,92 104,21 102,41 104,12 102,5
4e trim. 2007 98,47 116,13 104,6 102,61 104,5 102,76
1er trim. 2008 98,26 117,3 105,11 102,64 104,92 102,91
2e trim. 2008 97,77 117,5 104,89 102,43 104,68 102,77
3e trim. 2008 97,44 116,62 104,33 101,9 104,14 102,74
4e trim. 2008 97,21 115,9 104,78 101,92 104,32 102,41
1er trim. 2009 96,22 114,12 104,6 101,51 103,8 101,85
2e trim. 2009 95,46 112,86 104,64 101,4 103,53 101,28
3e trim. 2009 94,9 112,24 104,9 101,59 103,52 100,87
4e trim. 2009 94,22 111,98 105,75 102,35 103,92 100,75
1er trim. 2010 94,03 111,2 105,95 102,12 103,93 100,46
2e trim. 2010 93,68 110,95 106,08 102,39 103,92 100,32
3e trim. 2010 93,2 110,89 106,56 102,43 104,13 100,44
4e trim. 2010 93,1 110,27 106,82 102,34 104,23 100,51
1er trim. 2011 92,93 110,54 107,18 102,81 104,46 100,78
2e trim. 2011 92,93 110,39 108,02 103,29 105,01 101,03
3e trim. 2011 93,27 109,67 108,31 103,06 105,21 101,01
4e trim. 2011 93,3 109,27 108,22 102,88 105,11 101,13
1er trim. 2012 93,86 108,69 108,61 102,99 105,43 101,21
2e trim. 2012 93,96 107,87 108,93 102,94 105,59 101,18
3e trim. 2012 94,4 106,94 109 103,02 105,63 101,11
4e trim. 2012 94,57 105,59 108,72 102,37 105,33 100,93
1er trim. 2013 94,83 104,69 109,02 102,42 105,5 100,81
2e trim. 2013 94,63 103,98 108,73 101,53 105,19 100,52
3e trim. 2013 94,9 103,47 109,01 101,91 105,38 100,65
4e trim. 2013 95,2 102,5 109,26 102,13 105,51 100,7
1er trim. 2014 95,42 101,55 109,17 101,81 105,4 100,65
2e trim. 2014 95,58 100,57 109,44 101,93 105,51 100,6
3e trim. 2014 95,56 99,68 109,31 101,85 105,33 100,46
4e trim. 2014 95,62 99,12 109,8 102,2 105,61 100,48
1er trim. 2015 95,67 98,7 109,99 102,46 105,71 100,44
2e trim. 2015 95,65 97,94 110,32 102,82 105,84 100,52
3e trim. 2015 95,69 97,36 110,94 103,06 106,22 100,58
4e trim. 2015 95,84 97,29 111,59 103,24 106,68 100,84
1er trim. 2016 96,04 96,96 112,49 104 107,3 101,1
2e trim. 2016 96 96,97 113 104,02 107,64 101,3
3e trim. 2016 96,08 97,03 113,7 104,47 108,14 101,44
4e trim. 2016 96,5 97,02 114,2 105,2 108,56 101,63
  • Notes : données CVS. Les données du dernier trimestre affiché sont provisoires.
  • Champ : emploi salarié en fin de trimestre hors agriculture, secteurs principalement non marchands et salariés des particuliers employeurs.
  • Source : Insee, estimations d'emploi.

Figure 4 – Évolution trimestrielle de l'emploi salarié des secteurs principalement marchands dans la région Occitanie

Point bas pour le secteur de la construction

Pour la première fois depuis huit ans, les pertes d'emploi dans le secteur de la construction sont minimes en Occitanie : - 300 salariés en 2016 (- 0,3 %), contre 3 000 destructions d'emploi par an en moyenne entre 2009 et 2015. Le secteur, qui a perdu au total plus de 21 000 emplois dans la région depuis le début de la crise, semble avoir atteint un point bas. Sur l'ensemble de la France métropolitaine, les pertes d'emploi diminuent également en 2016, mais de façon moins marquée (- 0,8 %).

Hétérogénéité entre les départements

L'évolution de l'emploi est loin d'être homogène sur le territoire d'Occitanie. Avec 15 400 emplois salariés supplémentaires en 2016, la Haute-Garonne génère les deux tiers des créations nettes de la région, alors que le département représente un tiers des effectifs régionaux. La forte croissance en Haute-Garonne (+ 4,0 % par rapport à 2015) porte sur l'ensemble des secteurs (figure 5). L'Hérault génère près d'un cinquième des créations d'emploi d'Occitanie (+ 4 200 salariés), ce qui est proportionnel à son poids dans l'emploi régional. La croissance dans ce département est tirée essentiellement par les services marchands (hors intérim). L'emploi est également dynamique dans le Tarn-et-Garonne et dans le Gard, soutenu par les services marchands et la hausse du recours à l'intérim. Il progresse dans une moindre mesure dans l'Aude, le Gers, le Tarn et les Pyrénées-Orientales. Dans le Lot, l'Aveyron, en Ariège et en Lozère, l'emploi salarié est quasiment stable, ou diminue légèrement. En revanche, le département des Hautes-Pyrénées continue de perdre des emplois (- 400 en 2016), et ce dans tous les secteurs à l'exception du commerce.

Figure 5 – Emploi salarié par département et par secteur

en %
Emploi salarié par département et par secteur
2016T4 (en milliers) Glissement annuel
Industrie Construction Tertiaire marchand dont Commerce dont Intérim Total
Ariège 23,9 -0,7 -1,1 0,4 -0,6 0,6 -0,1
Aude 55,7 -0,8 -3,7 2,3 2,2 -1,6 1,2
Aveyron 54,4 -0,5 0,9 0,1 1,3 -11,0 0,0
Gard 123,1 1,3 -0,2 1,7 0,5 9,1 1,4
Haute-Garonne 403,1 1,5 2,0 4,9 4,1 27,5 4,0
Gers 29,7 -0,3 -2,6 2,0 1,3 16,4 1,1
Hérault 230,0 0,9 1,1 2,1 1,4 -10,0 1,9
Lot 31,6 0,7 -2,8 0,5 -1,6 20,3 0,2
Lozère 12,1 -2,1 -2,9 0,6 -0,6 -16,3 -0,5
Hautes-Pyrénées 41,3 -0,8 -6,3 -0,3 1,2 -2,7 -1,0
Pyrénées-Orientales 79,1 -1,2 -2,5 1,3 1,6 4,7 0,6
Tarn 65,3 1,2 -1,0 1,3 2,4 -0,0 1,0
Tarn-et-Garonne 42,7 0,5 -4,4 3,2 1,2 12,6 1,8
Occitanie 1 192,1 0,7 -0,3 2,7 1,9 9,7 2,0
  • Notes : données CVS. Les données du dernier trimestre affiché sont provisoires.
  • Champ : emploi salarié en fin de trimestre hors agriculture, secteurs principalement non marchands et salariés des particuliers employeurs.
  • Source : Insee, estimations d'emploi.

Avertissement

Les données chiffrées sont parfois arrondies (selon les règles mathématiques). Le résultat arrondi d'une combinaison de données chiffrées (qui fait intervenir leurs valeurs réelles) peut se trouver légèrement différent de celui que donnerait la combinaison de leurs valeurs arrondies.

Pour en savoir plus

« L’emploi salarié marchand poursuit sa hausse au 4e trimestre 2016  », Insee Conjoncture Occitanie n° 7, avril 2017

Bilan du marché du travail 2016 - région Occitanie, publication conjointe Direccte et Pôle emploi Occitanie