L'emploi salarié marchand poursuit sa hausse au 4 e trimestre 2016

Séverine Bertrand, Isabelle Pertile, Patrick Voisin (Insee)

En France métropolitaine, l’activité accélère fin 2016 et l’emploi salarié marchand progresse encore. En Occitanie, l’emploi privé s’accroît à un rythme supérieur à la moyenne de métropole. Le recours à l’intérim se confirme dans la région. Le taux de chômage baisse à nouveau ce trimestre, après la légère augmentation du trimestre précédent. Sur un an il diminue de 0,6 point, seconde plus forte baisse des régions métropolitaines.

Insee Conjoncture Occitanie
No 7
Paru le : 07/04/2017

Au 4e trimestre 2016, l’emploi salarié marchand progresse de 0,6 % en Occitanie, soit un solde net de 6 900 emplois supplémentaires (+ 0,4 % en moyenne en France métropolitaine). Cette hausse de l’emploi régional est similaire à celle observée dans le Grand Est et dans les Pays de la Loire, et la seconde plus forte derrière le Centre-Val de Loire. Depuis la reprise de l’emploi début 2015, l’emploi salarié marchand progresse deux fois plus vite en Occitanie qu’en moyenne en métropole (figure 1).

Figure 1 – Évolution de l'emploi salarié marchand

Indice base 100 au 1er trimestre 2005
Évolution de l'emploi salarié marchand
Occitanie France métropolitaine
T1 2005 100 100
T2 2005 100,05 100,07
T3 2005 100,82 100,18
T4 2005 100,97 100,34
T1 2006 101,26 100,45
T2 2006 102,09 101
T3 2006 102,82 101,36
T4 2006 103,15 101,46
T1 2007 103,8 102,26
T2 2007 104,04 102,49
T3 2007 104,52 102,82
T4 2007 104,79 103,03
T1 2008 105,4 103,35
T2 2008 104,85 102,9
T3 2008 104,25 102,63
T4 2008 104,08 101,82
T1 2009 103,23 100,78
T2 2009 103,04 100,3
T3 2009 103,09 100,05
T4 2009 103,61 100,12
T1 2010 103,64 100,01
T2 2010 103,86 100,05
T3 2010 104,15 100,31
T4 2010 104,31 100,52
T1 2011 104,69 100,8
T2 2011 105,46 101,05
T3 2011 105,47 100,99
T4 2011 105,11 100,95
T1 2012 105,4 100,98
T2 2012 105,39 100,83
T3 2012 105,29 100,62
T4 2012 104,97 100,34
T1 2013 105,17 100,34
T2 2013 104,72 100,02
T3 2013 104,94 100,21
T4 2013 105,15 100,33
T1 2014 105,01 100,21
T2 2014 105,11 100,26
T3 2014 104,86 99,97
T4 2014 105,3 100,09
T1 2015 105,38 100,03
T2 2015 105,67 100,25
T3 2015 106,07 100,4
T4 2015 106,62 100,76
T1 2016 107,18 101,04
T2 2016 107,54 101,23
T3 2016 108,16 101,56
T4 2016 108,79 101,98
  • Champ : emploi salarié hors agriculture, secteurs principalement non marchands et salariés des particuliers employeurs.
  • Notes : données CVS, en fin de trimestre. Les données du dernier trimestre affiché sont provisoires.
  • Source : Insee, estimations d'emploi.

Figure 1 – Évolution de l'emploi salarié marchand

L’emploi tertiaire toujours dynamique

Ce trimestre encore, la hausse de l’emploi salarié en Occitanie est tirée par le secteur tertiaire (figure 2). Le commerce est le plus dynamique, avec une croissance de 0,7 % par rapport au trimestre précédent (+ 1 800 emplois). Les services marchands (hors intérim) progressent de 0,3 % (+ 1 800 emplois).

Au sein des services, les activités spécialisées et de soutien aux entreprises sont les plus créatrices d’emplois (+ 900 créations nettes), suivies des secteurs de l’information et de la communication ainsi que des transports et entreposage (respectivement + 700 et + 600 emplois). Le secteur de la construction se stabilise alors qu’il baisse encore légèrement en moyenne en métropole.

Dans la région, l’industrie poursuit sa croissance (+ 0,4 %, soit + 1 000 emplois) tirée par la construction aéronautique et spatiale, alors qu’en France métropolitaine elle continue de perdre des emplois.

Figure 2 – Évolution de l'emploi salarié marchand par secteur en Occitanie

Indice base 100 au 1er trimestre 2005
Évolution de l'emploi salarié marchand par secteur en Occitanie
Construction Industrie Tertiaire marchand hors intérim dont Commerce
T1 2005 100 100 100 100
T2 2005 101,55 99,57 100,01 99,95
T3 2005 103,2 99,34 100,8 100,51
T4 2005 104,76 99,08 100,75 100,16
T1 2006 106,26 99 100,97 100,33
T2 2006 107,67 99,35 101,6 100,54
T3 2006 109,12 99,15 102,65 101,17
T4 2006 110,72 98,83 102,92 101,21
T1 2007 112,48 98,73 103,26 101,86
T2 2007 113,46 98,69 103,54 102,05
T3 2007 114,92 98,54 104,21 102,41
T4 2007 116,13 98,47 104,6 102,61
T1 2008 117,3 98,26 105,11 102,64
T2 2008 117,5 97,77 104,89 102,43
T3 2008 116,62 97,44 104,33 101,9
T4 2008 115,9 97,21 104,78 101,92
T1 2009 114,12 96,22 104,6 101,51
T2 2009 112,86 95,46 104,64 101,4
T3 2009 112,24 94,9 104,9 101,59
T4 2009 111,98 94,22 105,75 102,35
T1 2010 111,2 94,03 105,95 102,12
T2 2010 110,95 93,68 106,08 102,39
T3 2010 110,89 93,2 106,56 102,43
T4 2010 110,27 93,1 106,82 102,34
T1 2011 110,54 92,93 107,18 102,81
T2 2011 110,39 92,93 108,02 103,29
T3 2011 109,67 93,27 108,31 103,06
T4 2011 109,27 93,3 108,22 102,88
T1 2012 108,69 93,86 108,61 102,99
T2 2012 107,87 93,96 108,93 102,94
T3 2012 106,94 94,4 109 103,02
T4 2012 105,59 94,57 108,72 102,37
T1 2013 104,69 94,83 109,02 102,42
T2 2013 103,98 94,63 108,73 101,53
T3 2013 103,47 94,9 109,01 101,91
T4 2013 102,5 95,2 109,26 102,13
T1 2014 101,55 95,42 109,17 101,81
T2 2014 100,57 95,58 109,44 101,93
T3 2014 99,68 95,56 109,31 101,85
T4 2014 99,12 95,62 109,8 102,2
T1 2015 98,7 95,67 109,99 102,46
T2 2015 97,94 95,65 110,32 102,82
T3 2015 97,36 95,69 110,94 103,06
T4 2015 97,29 95,84 111,59 103,24
T1 2016 96,96 96,04 112,49 104
T2 2016 96,97 96 113 104,02
T3 2016 97,03 96,08 113,7 104,47
T4 2016 97,02 96,5 114,2 105,2
  • Champ : emploi salarié hors agriculture, secteurs principalement non marchands et salariés des particuliers employeurs.
  • Notes : données CVS, en fin de trimestre. Les données du dernier trimestre affiché sont provisoires.
  • Source : Insee, estimations d'emploi.

Figure 2 – Évolution de l'emploi salarié marchand par secteur en Occitanie

Au 4e trimestre 2016, la progression de l’emploi régional bénéficie essentiellement à la Haute-Garonne (+ 1,3 %) et de façon bien moins marquée à l’Hérault (+ 0,4 %). Les créations nettes d’emploi dans ces deux départements représentent plus des quatre cinquièmes de la croissance régionale ce trimestre.

Le recours à l’intérim se confirme

L’emploi intérimaire est particulièrement dynamique dans la région, où il augmente de 5,7 % par rapport au trimestre précédent (soit 2 400 salariés supplémentaires). En France métropolitaine, la progression est encore plus accentuée (+ 6,1 %). Sur un an, la hausse est de 9,7 % en Occitanie et de 12,0 % en métropole (figure 3). D’après les données du ministère du Travail, la hausse de la demande d’intérimaires sur l’année dans la région est principalement due aux secteurs du transport et entreposage et à ceux des activités scientifiques et techniques : services administratifs et de soutien.

Figure 3 – Évolution de l'emploi intérimaire

Indice base 100 au 1er trimestre 2005
Évolution de l'emploi intérimaire
Occitanie France métropolitaine
T1 2005 100 100
T2 2005 99,13 99,86
T3 2005 103,3 101,93
T4 2005 105,23 102,6
T1 2006 105,64 101,7
T2 2006 111,26 107,36
T3 2006 109,38 107,31
T4 2006 111,09 105,31
T1 2007 118,78 114,94
T2 2007 117,64 112,47
T3 2007 115,57 110,87
T4 2007 112,76 109,72
T1 2008 118,64 114,35
T2 2008 109,33 106,28
T3 2008 107,33 99,93
T4 2008 97,38 86,9
T1 2009 87,76 73,86
T2 2009 89,81 75,59
T3 2009 91,2 79,59
T4 2009 95,15 84,27
T1 2010 95,67 88,79
T2 2010 102,32 93,35
T3 2010 104,55 97,12
T4 2010 106,74 100,8
T1 2011 110,98 101,31
T2 2011 117,84 101,54
T3 2011 112,65 100,51
T4 2011 105,19 96,35
T1 2012 104,36 95,18
T2 2012 99,88 91,89
T3 2012 95,91 88,11
T4 2012 95,09 85,61
T1 2013 96,01 88,45
T2 2013 91,85 87,36
T3 2013 92,78 89,01
T4 2013 95,13 90,87
T1 2014 94,19 89,18
T2 2014 94,03 91,59
T3 2014 91,89 87,72
T4 2014 96,85 90,52
T1 2015 96,33 89,92
T2 2015 100,89 93,5
T3 2015 101,97 96,03
T4 2015 104,82 98,9
T1 2016 103,98 99,39
T2 2016 104,77 99,58
T3 2016 108,81 104,44
T4 2016 115,03 110,81
  • Champ : emploi salarié hors agriculture, secteurs principalement non marchands et salariés des particuliers employeurs.
  • Notes : données CVS, en fin de trimestre. Les données du dernier trimestre affiché sont provisoires.
  • Source : Insee, estimations d'emploi.

Figure 3 – Évolution de l'emploi intérimaire

Avertissement 

L’introduction de la Déclaration sociale nominative (DSN) en remplacement du Bordereau récapitulatif de cotisations (BRC) peut affecter transitoirement les comportements déclaratifs des entreprises. Durant la phase de montée en charge de la DSN, des adaptations sont réalisées dans la chaîne de traitement statistique des estimations d’emploi afin de tenir compte de ces changements. Ces modifications sont susceptibles de générer des révisions accrues sur les données.

Recul du taux de chômage

Au 4e trimestre 2016, le taux de chômage diminue de 0,2 point en Occitanie. Il retrouve ainsi le niveau du second trimestre soit 11,6 % (figure 4). La région reste au deuxième rang des régions métropolitaines au regard du fort taux de chômage, derrière les Hauts-de-France (12,1 %) et devant Provence-Alpes-Côte d’Azur (11,4 %). Tous les départements de la région affichent un recul de leur taux de chômage ce trimestre. Les départements du Gers et des Hautes-Pyrénées connaissent la plus forte baisse de la région : - 0,3 point.

Sur un an, le taux de chômage diminue de 0,4 point en Occitanie tout comme en Bourgogne Franche-Comté. Il s’agit de la deuxième plus forte baisse en France métropolitaine, derrière les Pays de la Loire (- 0,5 point). Dans la région, c’est en Haute-Garonne que le repli est le plus important sur un an : - 0,6 point.

Figure 4 – Taux de chômage

En %
Taux de chômage
Occitanie France métropolitaine
T1 2005 9,5 8,3
T2 2005 9,7 8,4
T3 2005 10,0 8,6
T4 2005 10,0 8,7
T1 2006 10,1 8,7
T2 2006 10,0 8,6
T3 2006 10,0 8,5
T4 2006 9,3 8,0
T1 2007 9,5 8,1
T2 2007 9,2 7,8
T3 2007 9,0 7,6
T4 2007 8,5 7,1
T1 2008 8,2 6,8
T2 2008 8,4 7,0
T3 2008 8,6 7,1
T4 2008 8,8 7,4
T1 2009 9,6 8,2
T2 2009 10,1 8,8
T3 2009 10,2 8,8
T4 2009 10,5 9,1
T1 2010 10,4 9,0
T2 2010 10,3 8,9
T3 2010 10,3 8,8
T4 2010 10,2 8,8
T1 2011 10,4 8,8
T2 2011 10,3 8,7
T3 2011 10,5 8,8
T4 2011 10,7 9,0
T1 2012 10,9 9,1
T2 2012 11,2 9,3
T3 2012 11,2 9,4
T4 2012 11,6 9,7
T1 2013 11,9 9,9
T2 2013 12,1 10,0
T3 2013 11,9 9,9
T4 2013 11,8 9,8
T1 2014 11,8 9,8
T2 2014 11,9 9,8
T3 2014 12,1 10,0
T4 2014 12,3 10,1
T1 2015 12,1 10,0
T2 2015 12,2 10,1
T3 2015 12,3 10,2
T4 2015 12,0 9,9
T1 2016 11,9 9,9
T2 2016 11,6 9,6
T3 2016 11,8 9,8
T4 2016 11,6 9,7
  • Notes : données trimestrielles CVS. Les données du dernier trimestre affiché sont provisoires.
  • Source : Insee, taux de chômage au sens du BIT et taux de chômage localisé.

Figure 4 – Taux de chômage

Rythme soutenu des livraisons chez Airbus, maintien de la dynamique dans le spatial

D'après l'Association du transport aérien international (IATA), la croissance de la demande de transport de passagers accélère à nouveau sur les deux derniers mois de l'année, après un mois d'octobre conforme à la tendance de long terme. Cette évolution concerne à la fois les marchés de passagers intérieurs mais aussi, de manière plus accentuée, ceux des passagers internationaux. Toutes les « régions » y compris l'Europe en bénéficient.

Au 4ᵉ trimestre 2016, les commandes d'Airbus augmentent fortement par rapport au même trimestre 2015 (383 commandes contre 264 au 4e trimestre 2015). Cette hausse fait suite au repli enregistré les trois trimestres précédents, mais ne suffit pas à le compenser. Cependant, compte tenu de l'importance du carnet de commandes, l'enjeu porte davantage sur le rythme des livraisons. Airbus rattrape néanmoins son retard en la matière au cours du 4e trimestre, en particulier au mois de décembre où 111 avions sont livrés, soit le double du rythme mensuel moyen de l’année. L'objectif annuel des 700 livraisons est ainsi pratiquement atteint.

Boeing reste cependant en tête des livraisons sur l'année, avec un 4ᵉ trimestre quasi stable (185 avions contre 182 au 4e trimestre 2015).

Dans le domaine du spatial, Ariane 5 a réalisé son 76ᵉ succès d'affilée, avec un vol réussi en décembre 2016. Au-delà de la fourniture du carburant pour le lanceur, dont un des composants est produit à Toulouse, le contexte est également favorable à l'activité des fabricants de satellites.

Thalès Alénia Space vient de boucler une année exceptionnelle, concernant tous les segments de savoir-faire, des télécoms à l'observation en passant par les constellations de satellites, qui font l'objet d'une phase de conception de haut niveau. Huit contrats importants sont enregistrés au 4e trimestre dont quatre avec l'agence spatiale européenne.

Pour la fin 2016, les chefs d'entreprise de la chaîne d’approvisionnement (« supply chain ») du spatial sont optimistes, avec la prévision d'un regain d'activité dans tous les secteurs, industriels ou de services.

Malgré les résultats portés par l'activité spatiale, les résultats d'Airbus Defence and Space sont fortement impactés par les difficultés de l'avion militaire A440M.

Forte progression des autorisations de permis de construire en Occitanie

En Occitanie, le nombre de logements autorisés à la construction au cours des 12 derniers mois s’établit à 57 300 fin décembre 2016, soit une progression de 0,5 % par rapport au 3e trimestre 2016. Cette hausse se confirme en début d’année 2017. Au niveau métropolitain, la croissance est bien plus importante, de 3,5 % (figure 5). Toutefois, sur un an, le nombre de permis de construire accordés dans la région s’envole (+ 21 %) plus fortement qu’en métropole (+ 15 %).

Cette forte progression annuelle est particulièrement visible dans le Tarn (+ 53 %), les Hautes-Pyrénées (+ 50 %), le Tarn-et-Garonne (+ 40 %), le Gard (+ 38 %), l’Aveyron (+ 25 %) et la Haute-Garonne (+ 23 %), départements dont le rythme de croissance dépasse la moyenne régionale. Dans une moindre mesure, les autorisations de permis de construire augmentent aussi dans l’Hérault (+ 18 %). En Lozère les autorisations sont stables ; en revanche elles sont en repli dans les départements de l’Ariège, de l’Aude, du Gers et du Lot, dans une fourchette allant de - 17 % à - 11 %.

Figure 5 – Évolution du nombre de logements autorisés à la construction

Indice base 100 en janvier 2005
Évolution du nombre de logements autorisés à la construction
Occitanie France métropolitaine
janv. 2005 100 100
févr. 2005 100,47 100,47
mars 2005 100,16 101,53
avril 2005 102,04 102,29
mai 2005 101,88 102,8
juin 2005 104,71 104,19
juil. 2005 104,71 105,05
août 2005 104,71 105,52
sept. 2005 106,12 106,38
oct. 2005 106,28 106,52
nov. 2005 106,44 106,99
déc. 2005 108,48 108,4
janv. 2006 109,42 109,44
févr. 2006 109,58 110,71
mars 2006 112,09 112,47
avril 2006 110,83 113,45
mai 2006 111,46 114,84
juin 2006 111,93 115,57
juil. 2006 112,87 116,43
août 2006 114,91 117,11
sept. 2006 114,13 116,62
oct. 2006 116,01 118,03
nov. 2006 117,27 118,99
déc. 2006 114,44 118,48
janv. 2007 114,76 117,88
févr. 2007 116,01 117,88
mars 2007 117,74 118,37
avril 2007 116,95 117,84
mai 2007 117,58 117,54
juin 2007 117,9 116,78
juil. 2007 118,37 116,98
août 2007 116,8 116,8
sept. 2007 116,8 116,51
oct. 2007 114,76 115,78
nov. 2007 113,81 113,67
déc. 2007 115,07 112,47
janv. 2008 115,54 112,24
févr. 2008 115,86 111,91
mars 2008 113,97 110,3
avril 2008 114,91 109,52
mai 2008 112,72 108,34
juin 2008 110,68 106,15
juil. 2008 106,91 103,7
août 2008 105,34 101,27
sept. 2008 102,98 99,71
oct. 2008 100,16 97,51
nov. 2008 96,55 95,65
déc. 2008 92,62 92,85
janv. 2009 87,76 90,09
févr. 2009 82,57 86,45
mars 2009 77,86 83,57
avril 2009 74,25 81,32
mai 2009 71,9 78,64
juin 2009 68,76 76,74
juil. 2009 67,66 75,6
août 2009 67,03 74,76
sept. 2009 66,72 74,11
oct. 2009 67,97 73,21
nov. 2009 68,76 73,37
déc. 2009 68,76 74,09
janv. 2010 70,33 74,76
févr. 2010 72,84 76,5
mars 2010 73,63 79,01
avril 2010 76,45 80,97
mai 2010 78,49 83,04
juin 2010 79,59 85,39
juil. 2010 81,16 87,57
août 2010 82,1 88,92
sept. 2010 83,67 90,48
oct. 2010 82,42 91,11
nov. 2010 82,89 91,64
déc. 2010 85,56 92,83
janv. 2011 86,97 94,36
févr. 2011 87,13 94,56
mars 2011 88,23 94,05
avril 2011 87,76 93,97
mai 2011 90,11 95,46
juin 2011 91,21 95,81
juil. 2011 91,21 96,38
août 2011 92,31 97,63
sept. 2011 94,19 99,39
oct. 2011 94,35 100,04
nov. 2011 95,6 101,12
déc. 2011 96,55 102,21
janv. 2012 94,82 101,96
févr. 2012 93,25 102,15
mars 2012 93,09 101,82
avril 2012 92,31 102,15
mai 2012 89,64 100,72
juin 2012 89,17 100,31
juil. 2012 88,38 99,47
août 2012 88,23 99,59
sept. 2012 84,93 97,57
oct. 2012 84,77 97,04
nov. 2012 83,05 95,99
déc. 2012 79,28 94,28
janv. 2013 79,43 94,44
févr. 2013 82,57 95,95
mars 2013 82,57 96,57
avril 2013 82,57 95,01
mai 2013 81,16 93,07
juin 2013 78,96 91,35
juil. 2013 77,08 89,33
août 2013 74,25 86,45
sept. 2013 73,63 84,86
oct. 2013 73,78 84,41
nov. 2013 72,68 83,61
déc. 2013 73,94 82,91
janv. 2014 72,37 80,85
févr. 2014 69,23 77,78
mars 2014 67,66 76,7
avril 2014 66,72 75,56
mai 2014 67,82 75,64
juin 2014 67,03 75,6
juil. 2014 70,02 75,92
août 2014 69,39 75,68
sept. 2014 70,49 75,84
oct. 2014 69,54 74,9
nov. 2014 68,92 74,11
déc. 2014 68,92 73,94
janv. 2015 68,13 73,62
févr. 2015 67,66 73,12
mars 2015 68,29 72,33
avril 2015 68,45 72,96
mai 2015 67,19 72,53
juin 2015 69,23 73,41
juil. 2015 67,5 73,31
août 2015 67,5 74,06
sept. 2015 67,5 74,76
oct. 2015 69,23 75,27
nov. 2015 71,74 76,97
déc. 2015 71,27 77,91
janv. 2016 72,06 78,34
févr. 2016 73,16 79,62
mars 2016 72,84 79,85
avril 2016 73,94 80,69
mai 2016 76,61 82,4
juin 2016 76,61 82,61
juil. 2016 77,08 83,34
août 2016 79,75 84,55
sept. 2016 83,67 86,61
oct. 2016 82,73 87,33
nov. 2016 83,52 88,23
déc. 2016 84,77 89,47
janv. 2017 85,24 90,48
févr. 2017 85,24 91,35
  • Note : données mensuelles brutes, en date réelle. Chaque point représente l'évolution du cumul des 12 derniers mois.
  • Source : SOeS, Sit@del2.

Figure 5 – Évolution du nombre de logements autorisés à la construction

Fin décembre 2016, le nombre de logements mis en chantier au cours des 12 derniers mois s’établit à 46 300 en Occitanie. Par rapport au trimestre précédent, cela représente une augmentation de 4,0 %, contre 3,6 % en France métropolitaine (figure 6). Sur un an, la progression est de 20 % dans la région contre 13 % en métropole. En début d’année 2017, la tendance se confirme.

Le nombre de logements mis en chantier augmente fortement sur un an en Haute-Garonne (+ 33 %), dans les Pyrénées-Orientales (+ 23 %) et dans l’Hérault (+ 21 %). La hausse est moindre dans le Gers, le Tarn, l’Aveyron et le Gard (de + 9 % à + 14 %). En revanche, il recule dans le Tarn-et-Garonne (- 9 %). Les mises en chantier restent stables dans les autres départements de la région.

Figure 6 – Évolution du nombre de logements commencés

Indice base 100 en janvier 2005
Évolution du nombre de logements commencés
Occitanie France métropolitaine
janv. 2005 100 100
févr. 2005 99,63 100,44
mars 2005 100,56 101,6
avril 2005 100,75 102,22
mai 2005 103,74 104,47
juin 2005 103,74 105,5
juil. 2005 103,18 105,85
août 2005 102,99 106,49
sept. 2005 103,36 108,07
oct. 2005 104,49 109,18
nov. 2005 102,62 109,3
déc. 2005 103,55 110,64
janv. 2006 105,05 110,86
févr. 2006 105,79 111,53
mars 2006 106,92 112,31
avril 2006 108,6 113,4
mai 2006 106,54 113,75
juin 2006 110,28 114,93
juil. 2006 110,28 115,33
août 2006 111,78 115,89
sept. 2006 111,4 115,7
oct. 2006 111,59 116,41
nov. 2006 113,27 117,4
déc. 2006 114,21 117,05
janv. 2007 114,21 117,05
févr. 2007 113,46 117,05
mars 2007 113,83 116,78
avril 2007 112,15 116,51
mai 2007 115,33 116,04
juin 2007 113,83 115,75
juil. 2007 114,02 117,25
août 2007 113,46 116,51
sept. 2007 113,64 116,44
oct. 2007 115,14 116,95
nov. 2007 114,39 116,31
déc. 2007 114,21 116,09
janv. 2008 112,52 115,84
févr. 2008 113,64 115,79
mars 2008 111,03 114,39
avril 2008 110,65 113,1
mai 2008 106,17 111,3
juin 2008 102,62 109,18
juil. 2008 101,12 106,32
août 2008 99,44 105,4
sept. 2008 97,94 103,36
oct. 2008 94,02 100,22
nov. 2008 92,15 96,99
déc. 2008 89,53 94,6
janv. 2009 87,1 91,31
févr. 2009 83,74 88,01
mars 2009 81,87 85,81
avril 2009 80,56 83,96
mai 2009 79,44 81,96
juin 2009 79,07 80,48
juil. 2009 77,76 80,5
août 2009 76,82 80,6
sept. 2009 74,77 79,34
oct. 2009 73,83 78,73
nov. 2009 74,39 80,11
déc. 2009 76,07 82,33
janv. 2010 77,01 82,4
févr. 2010 77,01 82,9
mars 2010 78,13 84,16
avril 2010 77,01 84,82
mai 2010 77,76 86,25
juin 2010 78,69 87,46
juil. 2010 80,37 88,13
août 2010 82,62 88,97
sept. 2010 86,54 91,34
oct. 2010 89,53 94,2
nov. 2010 90,84 96,72
déc. 2010 91,59 98,3
janv. 2011 91,59 99,65
févr. 2011 93,08 100,59
mars 2011 93,83 101,55
avril 2011 95,14 101,78
mai 2011 96,45 102,81
juin 2011 95,51 101,55
juil. 2011 94,39 101,11
août 2011 93,46 100,57
sept. 2011 91,96 100,02
oct. 2011 90,84 98,99
nov. 2011 91,21 100,81
déc. 2011 94,02 102,17
janv. 2012 94,21 101,68
févr. 2012 93,27 101,51
mars 2012 93,64 101,92
avril 2012 92,34 100,52
mai 2012 90,28 98,25
juin 2012 89,35 98,45
juil. 2012 88,04 98
août 2012 86,73 97,26
sept. 2012 84,67 95,36
oct. 2012 82,43 94,67
nov. 2012 79,81 91,16
déc. 2012 80,75 91,04
janv. 2013 79,44 90,92
févr. 2013 80,75 91,54
mars 2013 79,63 91,04
avril 2013 80,19 92,35
mai 2013 80 93,07
juin 2013 80,56 93,34
juil. 2013 81,31 93,19
août 2013 81,12 92,87
sept. 2013 81,5 93,04
oct. 2013 81,31 91,56
nov. 2013 79,81 90,3
déc. 2013 74,95 87,14
janv. 2014 75,33 86,75
févr. 2014 74,58 85,12
mars 2014 72,52 83,42
avril 2014 72,15 82,8
mai 2014 71,59 81,98
juin 2014 69,72 81,02
juil. 2014 69,16 80,7
août 2014 68,6 80,58
sept. 2014 69,16 79,99
oct. 2014 69,35 79,86
nov. 2014 69,53 79,91
déc. 2014 68,79 80,13
janv. 2015 67,85 79,62
févr. 2015 68,97 79,64
mars 2015 69,35 79,37
avril 2015 68,22 78,63
mai 2015 67,66 78,21
juin 2015 69,16 78,53
juil. 2015 68,22 78,13
août 2015 68,6 78,41
sept. 2015 68,22 79,02
oct. 2015 69,53 79
nov. 2015 69,35 79,39
déc. 2015 71,59 80,11
janv. 2016 70,84 80,31
févr. 2016 69,72 81,05
mars 2016 70,09 81,05
avril 2016 72,52 82,23
mai 2016 75,51 83,96
juin 2016 75,89 84,55
juil. 2016 77,38 85,71
août 2016 78,5 85,98
sept. 2016 79,81 86,8
oct. 2016 80 88,55
nov. 2016 84,67 89,98
déc. 2016 82,43 89,98
janv. 2017 85,42 91,41
févr. 2017 86,36 92,03
  • Note : données mensuelles brutes, en date réelle. Chaque point représente l'évolution du cumul des 12 derniers mois.
  • Source : SOeS, Sit@del2.

Figure 6 – Évolution du nombre de logements commencés

Fréquentation hôtelière en nette progression

Avec 2,9 millions de nuitées au 4e trimestre 2016, la fréquentation des hôtels d’ Occitanie progresse nettement, de 5,6 % par rapport au même trimestre de l'année précédente (figure 7). Cette hausse intervient après deux trimestres d’évolutions plus modérées (- 0,7 % et + 1,1 %).

En France métropolitaine, le nombre de nuitées augmente également au 4e trimestre 2016 (+ 4,9 %).

La croissance régionale de la fréquentation hôtelière est particulièrement soutenue aux mois de novembre (+ 8,3 %) et décembre (+ 6,3 %) : elle s’explique par l’augmentation des nuitées d’affaires (+ 13,2 %), les nuitées d’agrément étant en baisse de 3,0 %. Ainsi la part de la clientèle professionnelle est en hausse de 3,8 points par rapport au 4e trimestre 2015, pour s’établir à 57 % des nuitées totales.

En Occitanie, la hausse concerne principalement la clientèle française (80 % de la fréquentation hôtelière) dont les nuitées augmentent de 5,3 %. Mais la clientèle étrangère est aussi arrivée plus nombreuse (+ 8,8 %) au 4e trimestre, avec des nuitées en progression de 7,0 %. Après une fin d’année 2015 assez terne en termes de fréquentation étrangère (effet attentats à Paris), un rattrapage se fait sentir : la hausse sur un an des nuitées étrangères est particulièrement forte en novembre (+ 18,0 %) et décembre 2016 (+ 28,6 %).

Figure 7 – Évolution de la fréquentation dans les hôtels

En %
Évolution de la fréquentation dans les hôtels
Occitanie France métropolitaine
T1 2011 -0,5685023461654517 2,2455296988236904
T2 2011 -2,056720443788483 3,118357539041192
T3 2011 0,7954876595666824 3,0256743767917547
T4 2011 1,7301553290164142 4,643769783473398
T1 2012 1,1408666892435535 2,3624045764267207
T2 2012 2,3698950153395626 -0,7817130068028603
T3 2012 -0,815546853832754 -0,7592137658719297
T4 2012 0,8078824768398569 0,30393408277045164
T1 2013 0,2778683712739038 -0,39239682185379654
T2 2013 -5,536109707015104 -0,7465023691316598
T3 2013 -3,3363193661267885 0,09029170044515399
T4 2013 -2,7410067356522143 -0,5644496415199138
T1 2014 -1,6695287158939134 -2,85235793715239
T2 2014 -1,4615568894451267 -0,7980936572239198
T3 2014 -3,5226732721724 -1,6063850425588522
T4 2014 -1,1717242333544462 -0,7375650233675307
T1 2015 1,415631036277215 2,4484776357299944
T2 2015 1,423705861369329 1,9306724791269951
T3 2015 0,7542161813653331 3,301374690924051
T4 2015 2,411023506005455 -1,2733203931827362
T1 2016 7,72990555043397 1,9023637524163426
T2 2016 -0,6962599549716035 -3,6195839979635847
T3 2016 1,134630595396846 -4,108686591845969
T4 2016 5,607200932494861 4,915287437018298
  • Notes : données trimestrielles brutes. Évolution du nombre de nuitées du trimestre de l'année n par rapport au trimestre de l'année n-1.
  • Source : Insee, en partenariat avec les comités régionaux du tourisme (CRT) et la DGE.

Figure 7 – Évolution de la fréquentation dans les hôtels

Repli important du nombre de défaillances

En Occitanie, le nombre de défaillances d’entreprises connues en février 2017 et jugées au cours des 12 derniers mois s’élève à 5 352 fin décembre 2016 (figure 8). Ce nombre diminue de 1,9 % par rapport au cumul annuel atteint fin septembre 2016. En France métropolitaine, le recul est de 2,6 %. Sur un an, entre décembre 2015 et décembre 2016, les défaillances d’entreprises baissent de 9,2 % dans la région, soit un peu plus qu’en métropole (- 8,1 %).

Dans la région, au 4e trimestre 2016, seuls les secteurs de l’information et de la communication, des activités immobilières, de l’agriculture et des activités financières et d’assurance affichent une augmentation du nombre de défaillances d’entreprises : la hausse s’échelonne de + 2,7 % à + 7,7 %. Dans les autres secteurs, le nombre d’entreprises en redressement judiciaire est en baisse. Les diminutions vont de - 4,3 % dans la construction à - 1,5 % dans l’industrie.

Au 4e trimestre 2016, en Occitanie, le nombre de défaillances d’entreprises est en recul par rapport au 3e trimestre 2016 dans huit départements sur treize. Ce repli s’établit dans une fourchette allant de - 7,1 % pour la Lozère à - 1,6 % pour l’Hérault. Ce nombre est stable en Aveyron, il est en revanche en progression dans les départements de l’Aude (+ 4,8 %), du Tarn (+ 3,3 %), du Tarn-et-Garonne (+ 1,8 %) et des Hautes-Pyrénées (+ 1,0 %).

Figure 8 – Défaillances d'entreprises

Indice base 100 en janvier 2005
Défaillances d'entreprises
Occitanie France métropolitaine
janv. 2005 100 100
févr. 2005 100,77 100,52
mars 2005 100,96 100,57
avril 2005 102,03 101,22
mai 2005 103,53 102,01
juin 2005 104,21 102,31
juil. 2005 104,84 102,08
août 2005 105 101,95
sept. 2005 106,36 102,18
oct. 2005 106,01 101,8
nov. 2005 107,67 101,61
déc. 2005 107,43 101,36
janv. 2006 107,78 100,49
févr. 2006 107,11 99,45
mars 2006 108,13 98,95
avril 2006 108,25 97,81
mai 2006 107,29 97,15
juin 2006 105,91 96,75
juil. 2006 106,76 96,78
août 2006 106,57 97
sept. 2006 106,92 97,05
oct. 2006 108,58 97,57
nov. 2006 109,35 98,29
déc. 2006 111,17 98,95
janv. 2007 111,06 99,83
févr. 2007 111,99 101,14
mars 2007 110,94 102
avril 2007 111,64 102,72
mai 2007 111,97 103,16
juin 2007 113,81 103,95
juil. 2007 115,97 105,07
août 2007 116,29 104,94
sept. 2007 115,45 104,96
oct. 2007 115,66 105,76
nov. 2007 114,54 105,6
déc. 2007 113,91 105,6
janv. 2008 113,53 105,64
févr. 2008 112,95 106,12
mars 2008 113,37 105,69
avril 2008 113,93 107,11
mai 2008 113,18 106,87
juin 2008 113,93 106,86
juil. 2008 113,96 107,4
août 2008 114,24 107,64
sept. 2008 116,88 109,11
oct. 2008 118,37 110,52
nov. 2008 120,27 111,76
déc. 2008 123,19 114,05
janv. 2009 125,6 115,7
févr. 2009 128,96 117,53
mars 2009 132,42 121,06
avril 2009 134,92 122,8
mai 2009 136,61 124,72
juin 2009 138,57 126,52
juil. 2009 137,56 128,01
août 2009 138,76 128,99
sept. 2009 140,42 130,67
oct. 2009 139,22 130,38
nov. 2009 138,97 130,96
déc. 2009 137,21 130,57
janv. 2010 138,34 130,72
févr. 2010 137,63 130,54
mars 2010 140,02 130,66
avril 2010 138,99 129,35
mai 2010 140,95 129,3
juin 2010 141 129,4
juil. 2010 141,37 128,48
août 2010 141,07 128,64
sept. 2010 140,44 127,41
oct. 2010 140,6 126,45
nov. 2010 140,44 125,87
déc. 2010 140,32 124,77
janv. 2011 138,97 124,84
févr. 2011 140,7 124,8
mars 2011 138,2 123,95
avril 2011 136,84 123,42
mai 2011 138,78 125,01
juin 2011 135,93 123,63
juil. 2011 135,48 122,9
août 2011 135,23 122,95
sept. 2011 134,34 122,44
oct. 2011 134,01 122,53
nov. 2011 135,32 122,76
déc. 2011 135,95 122,57
janv. 2012 137,56 123,52
févr. 2012 136,09 123,51
mars 2012 134,9 122,56
avril 2012 135,88 122,9
mai 2012 133,43 121,25
juin 2012 134,6 121,36
juil. 2012 135,53 122,97
août 2012 135,65 122,83
sept. 2012 136,42 122,24
oct. 2012 139,69 124,24
nov. 2012 139,55 124,54
déc. 2012 140,09 125,94
janv. 2013 140,88 125,66
févr. 2013 141,7 125,49
mars 2013 141,7 125,31
avril 2013 143,24 126,74
mai 2013 144,53 127,01
juin 2013 145,51 127,46
juil. 2013 147,87 128,46
août 2013 146,21 128,3
sept. 2013 147,31 129,3
oct. 2013 145,35 129,28
nov. 2013 144,37 129
déc. 2013 144,27 129,05
janv. 2014 143,53 129,18
févr. 2014 145,82 130,34
mars 2014 145,11 130,35
avril 2014 145,63 130,61
mai 2014 144,09 129,98
juin 2014 144,65 130,21
juil. 2014 142,89 130,25
août 2014 144,16 130,31
sept. 2014 143,55 130,73
oct. 2014 143,92 130,61
nov. 2014 144,69 130,81
déc. 2014 141,4 129,09
janv. 2015 144,67 129,83
févr. 2015 141,4 129,65
mars 2015 143,81 132,04
avril 2015 141,68 132,12
mai 2015 138,1 129,43
juin 2015 137,8 131,31
juil. 2015 138,73 130,76
août 2015 138,13 130,21
sept. 2015 137,35 130,46
oct. 2015 134,24 128,69
nov. 2015 133,59 129,03
déc. 2015 137,75 130,67
janv. 2016 133,64 129,13
févr. 2016 133,92 128,43
mars 2016 131,88 126,76
avril 2016 131,11 125,43
mai 2016 134,34 128,59
juin 2016 133,15 126,81
juil. 2016 129,8 124,8
août 2016 129,15 124,59
sept. 2016 127,56 123,29
oct. 2016 128,52 122,8
nov. 2016 128,26 122,19
déc. 2016 125,11 120,07
janv. 2017 123,12 119,51
  • Note : données mensuelles brutes au 14 mars 2017, en date de jugement.
  • Chaque point représente l'évolution du cumul des douze derniers mois.
  • Source : Fiben, Banque de France.

Figure 8 – Défaillances d'entreprises

Encadrés

Un vent d'optimisme souffle sur l'économie mondiale

L'activité dans les économies avancées est restée solide au 4e trimestre 2016 (+ 0,5 %), en particulier au Royaume-Uni (+ 0,7 %). Dans la zone euro, la croissance s’est légèrement élevée (+ 0,4 % après + 0,3 %), en particulier en Allemagne (+ 0,4 % après + 0,1 %). Avec un climat des affaires nettement au-dessus de sa moyenne de longue période, la croissance resterait solide dans les économies avancées au 1er semestre 2017. Ce serait notamment le cas aux États-Unis où souffle une bouffée d'optimisme postélectorale. La hausse récente du cours du pétrole et celle des prix alimentaires stimulent un regain d'inflation qui érode les gains de pouvoir d'achat des ménages. Néanmoins, les ménages européens lisseraient l'effet de cette érosion sur leurs dépenses et épargneraient un peu moins. En outre, les salaires gagneraient en dynamisme, notamment en Allemagne et en Espagne où les salaires minima ont été nettement revalorisés. L'activité économique accélérerait même légèrement dans la zone euro, grâce aux exportations. Le chômage continuerait de baisser doucement.

L’économie française a accéléré fin 2016

En France, l’activité a accéléré fin 2016 (+ 0,4 % au 4e trimestre après + 0,2 % au 3e). La production manufacturière est restée solide, surtout du fait d’une forte hausse dans les matériels de transport. Côté demande, les exportations ont accéléré, en particulier grâce à des livraisons aéronautiques exceptionnelles en décembre. Après deux trimestres atones, la demande intérieure s’est nettement raffermie, à la fois la consommation des ménages et l’investissement des entreprises, alors que l’investissement des ménages est resté vigoureux. Dans le même temps, l’emploi salarié marchand a encore progressé (+ 64 000 après + 50 000) et le chômage a légèrement diminué (- 0,1 point à 10,0 %). En février, le climat des affaires demeure au-dessus de sa moyenne de longue période dans les services et surtout dans l’industrie, où il est au plus haut depuis l’été 2011. Au total, le PIB progresserait de nouveau solidement au 1er semestre 2017 (+ 0,3 % au 1er trimestre puis + 0,5 % au 2e). L’emploi conserverait sa vigueur et le chômage baisserait à nouveau, à 9,8 % mi-2017.  

Pour en savoir plus

« Nouvelle hausse de l'emploi salarié marchand au 3e trimestre 2016 » Insee Conjoncture Occitanie n° 6, février 2017

« Bilan économique 2015 en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées », Insee Conjoncture Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées n° 3, mai  2016

« Le pouvoir d’achat ralentit, le climat conjoncturel reste favorable », Note de conjoncture, mars 2017