Bilan économique 2016 - Occitanie

Après s'être redressée en 2015, l'économie française continue sa croissance sur le même rythme en 2016. L'emploi salarié marchand progresse solidement en France métropolitaine. L'Occitanie est la deuxième région de métropole où la hausse de l'emploi privé est la plus forte en 2016, derrière les Pays de la Loire. La hausse de l'emploi régional est portée essentiellement par le secteur tertiaire, mais l'industrie y contribue également. Le taux de chômage diminue, même s'il touche encore 11,6 % des actifs en Occitanie fin 2016.

Insee Conjoncture Occitanie
No 8
Paru le : 23/05/2017
Consulter

Financement de l’économie - En 2016, les crédits alloués aux entreprises retrouvent de la vigueur, les crédits à l’habitat restent robustesBilan économique 2016

Fabrice Mengual, Catherine Carel, Banque de France

Après une année 2015 en demi-teinte, les crédits à l’économie progressent davantage qu’en 2016, en particulier les financements de moyen terme qui sont le vecteur privilégié de l’accompagnement des entreprises dans leur développement.

Alors que les renégociations de prêts à l’habitat ont perturbé la bonne lecture des évolutions en 2015 en raison de taux d’intérêt historiquement bas, la progression des crédits à l’habitat mis en production en 2016 reste robuste dans la très grande majorité des départements de l’Occitanie, preuve de l’attractivité du territoire.

Insee Conjoncture Occitanie
No 08
Paru le : 23/05/2017

Une dynamique plus soutenue des crédits aux entreprises occitanes

Depuis la crise de 2008 et jusqu'en 2014, la croissance des encours de crédits distribués aux entreprises occitanes était plus soutenue que la moyenne du territoire national. La tendance s'est inversée en 2015, année au cours de laquelle l'évolution des crédits a été un peu moins dynamique dans la région qu'en France.

En 2016, les encours de crédits obtenus par les entreprises occitanes progressent de 4,3 %, soit près d’un point de plus que le taux de croissance observé en 2015 (3,5 %). Ainsi, ce rythme se rapproche sensiblement de celui de la France entière (4,7 %) en 2016 (figure 1). En France comme en Occitanie, les activités immobilières représentent près de la moitié des encours de crédits mobilisés. Hors activités immobilières, la progression des encours mobilisés est moins forte en Occitanie (3,9 %) qu'en moyenne en France (5,6 %).

Figure 1 – Taux de croissance annuel des crédits mobilisés

en %
Taux de croissance annuel des crédits mobilisés
FRANCE : 4,7 OCCITANIE : 4,3
déc-07
janv-08 11,9 10,8
févr-08 14 11,2
mars-08 14,3 12,3
avr-08 15,9 12,3
mai-08 15,8 13,2
juin-08 14,3 11,8
juil-08 13,8 11,1
août-08 13,2 11,3
sept-08 13,3 10,1
oct-08 13,9 9,3
nov-08 12 8,5
déc-08 11,1 7,8
janv-09 10,4 7,5
févr-09 9,4 6,2
mars-09 7,3 5
avr-09 5,5 3,4
mai-09 4,7 3,3
juin-09 3,2 4,3
juil-09 1,7 4
août-09 0,8 3,7
sept-09 -0,4 4,1
oct-09 -2,2 3,8
nov-09 -1,9 4
déc-09 -0,6 4,9
janv-10 -1,7 5,2
févr-10 -1,6 4,7
mars-10 -1,7 5,9
avr-10 -1,6 5,8
mai-10 -0,7 5,8
juin-10 0,8 5,8
juil-10 1,1 5,7
août-10 1,5 6,4
sept-10 1,9 6,9
oct-10 2,2 7,1
nov-10 2,3 6,8
déc-10 1,8 6,2
janv-11 2,1 6,8
févr-11 2,5 7,2
mars-11 3 7
avr-11 3,9 7,5
mai-11 3,6 7,5
juin-11 4,1 7,2
juil-11 5,2 6,9
août-11 4,9 6,7
sept-11 6 6,4
oct-11 5,9 6,4
nov-11 5,3 7,8
déc-11 5,2 8,3
janv-12 5,4 8,1
févr-12 5,1 8
mars-12 4,4 6
avr-12 3,3 5,8
mai-12 3 5,7
juin-12 2,7 6,4
juil-12 1,7 6,5
août-12 1,9 6,3
sept-12 1 5,8
oct-12 0,7 5,5
nov-12 0,9 4,2
déc-12 1 3,8
janv-13 0,4 2,5
févr-13 0,3 2,2
mars-13 1,1 3,7
avr-13 1,1 3,1
mai-13 0,8 2,8
juin-13 0,7 1,7
juil-13 0,1 2,9
août-13 0,1 2,5
sept-13 0,3 2,8
oct-13 0 2,4
nov-13 0,5 2,6
déc-13 0,5 3,1
janv-14 0,7 3,1
févr-14 1,2 3,7
mars-14 1,1 4
avr-14 1,5 4,3
mai-14 2 4,6
juin-14 2,1 5,1
juil-14 2,5 3,9
août-14 2,6 4,7
sept-14 2,5 4,4
oct-14 3,1 4,6
nov-14 3 4,6
déc-14 2,7 3,4
janv-15 3,4 3,8
févr-15 3,4 3,5
mars-15 3,1 3,3
avr-15 3,1 3,2
mai-15 3 3,1
juin-15 3,2 2,5
juil-15 3,6 2,7
août-15 3,3 2,1
sept-15 3,2 2,4
oct-15 3,6 2,7
nov-15 3,7 2,7
déc-15 3,8 3,5
janv-16 4 3,7
févr-16 3,6 3,2
mars-16 3,9 3,4
avr-16 3,9 2,7
mai-16 4 2,8
juin-16 4 4
juil-16 3,9 3,8
août-16 3,9 3,8
sept-16 4,2 4,1
oct-16 4,2 4,1
nov-16 4,1 3,9
déc-16 4,7 4,3
  • Champ : hors activités financières et d'assurance
  • Source : Banque de France, Service central des risques

Figure 1 – Taux de croissance annuel des crédits mobilisés

En 2016, hors activités immobilières, les crédits à moyen et long terme qui assurent traditionnellement l’essentiel du développement des investissements progressent un peu plus rapidement en Occitanie (+ 5,4 %) qu'au niveau national (+ 5,1 %) (figure 2). A contrario, les crédits à court terme distribués aux entreprises occitanes sont pratiquement stables en 2016, voire en recul pour les microentreprises et les grandes entreprises (respectivement - 2,3 % et - 2,5 %). Ces évolutions soulignent d’une part une difficulté relativement plus importante des microentreprises pour accéder au financement bancaire de leur cycle d’exploitation, et d'autre part, la réalité des sources alternatives de financement pour les firmes les plus grandes.

Figure 2 – Évolution des encours de crédits distribués aux entreprises de la région Occitanie entre 2015 et 2016

en %
Évolution des encours de crédits distribués aux entreprises de la région Occitanie entre 2015 et 2016
Taille d'entreprise (1) Crédits à court terme Crédits à moyen et long terme, bail Ensemble des crédits mobilisés (3)
Occitanie France Occitanie France Occitanie France
Très petites entreprises (TPE) -2,3 + 0,3 + 5,3 + 4,3 + 4,0 + 3,2
Petites et moyennes entreprises (PME) + 4,2 + 1,2 + 3,6 + 4,8 + 4,5 + 4,1
Grandes entreprises (GE) -2,5 + 5,1 + 6,4 + 5,7 + 1,5 + 5,3
Holdings (2) + 2,2 + 13,5 + 8,8 + 5,2 + 6,1 + 9,1
Ensemble + 0,7 + 5,1 + 5,4 + 5,1 + 3,9 + 5,6
  • (1) Dans les données ci-dessus, les critères retenus par la Banque de France pour définir la taille des entreprises sont les suivants : · Très petites entreprises (TPE) : entreprises dont le chiffre d’affaires est inférieur à 2 millions d’euros · Petites et moyennes entreprises (PME) : entreprises dont le chiffre d’affaires est compris entre 2 et 50 millions d’euros · Grandes entreprises (GE) : entreprises dont le chiffre d’affaires est supérieur à 50 millions d’euros Ils diffèrent de ceux utilisés par l'Insee en application du décret de 2008 sur la définition statistique de l'entreprise, où la classification s'appuie sur l'effectif, le chiffre d'affaires et le total bilan.
  • (2) Les holdings sont des sociétés dont l'activité principale est de détenir des titres d'un groupe de sociétés.
  • (3) Encours de crédits mobilisés : montants des crédits utilisés par un client auprès de sa banque à une date donnée.
  • Champ : hors activités immobilières, financières et administrations publiques
  • Source : Banque de France, Service Central des Risques

Une analyse selon les secteurs d’activité montre une réelle dynamique du financement pour de nombreux secteurs régionaux des services marchands. Les secteurs du soutien aux entreprises et de l’information et la communication connaissent des taux de progression compris entre 5 et 10 % (figure 3). Le financement des industries occitanes est également en croissance (+ 3,3 %), à un rythme plus élevé qu'au niveau national (+ 2,8 %). Enfin, il est intéressant de souligner l’évolution faible mais positive (+ 1 %) des encours à la construction, ce qui constitue un retournement de tendance en 2016 par rapport à 2015 (- 4,4 %). À l’autre bout de l’échelle, le secteur de l’hébergement et de la restauration enregistre une contraction des financements de 3,5 % en Occitanie alors que la tendance reste positive si l’on se réfère à la France entière.

Figure 3 – Évolution comparée des encours de crédits mobilisés par secteur entre 2015 et 2016

en %
Évolution comparée des encours de crédits mobilisés par secteur entre 2015 et 2016
France Occitanie
ENSEMBLE 4,7% 4,2%
Toutes industries 2,8% 3,3%
Construction 1,5% 1,0%
Commerce - Réparation auto-moto 2,6% 3,2%
Transports et entreposage -0,6% 3,0%
Information et communication 19,3% 8,3%
Soutien aux entreprises 10,6% 9,7%
Enseignement, santé humaine 4,1% 0,8%
Hébergement et restauration 3,3% -3,5%
Activités immobilières 3,9% 4,7%
Holdings 10,1% 8,0%
Agriculture, sylviculture et pêche 3,6% 7,0%
  • Source : Banque de France, Service Central des Risques

Figure 3 – Évolution comparée des encours de crédits mobilisés par secteur entre 2015 et 2016

Médiation du crédit : baisse des saisines

Fin 2016, 5 188 dossiers de médiation du crédit ont été déposés en Occitanie depuis le lancement du dispositif. En 2016, le nombre des saisines baisse (figure 4) : 250 dossiers sont reçus, contre 304 en 2015, soit une diminution de 16 %. La majorité des demandes (83 %) émane toujours d’entreprises de moins de 11 salariés. Les dépôts concernent principalement les secteurs du commerce (29 % du total), des services (20 %) et du BTP (19 %). Créée au plus fort de la crise financière, la Médiation du crédit aux entreprises est un dispositif public qui vient en aide depuis novembre 2008 à toute entreprise qui rencontre des difficultés de financement. Son rôle est de faciliter le dialogue entre les entreprises et les établissements financiers (banques, crédit bailleurs, sociétés d'affacturage, assureurs-crédit…). Cette mission est conduite sur tout le territoire national.

Figure 4 – Évolution mensuelle du nombre de dossiers de la Médiation du crédit

en nombre
Évolution mensuelle du nombre de dossiers de la Médiation du crédit
France Occitanie
déc-14 256 18
janv-15 260 30
févr-15 236 25
mars-15 310 41
avr-15 274 28
mai-15 228 18
juin-15 263 34
juil-15 276 28
août-15 192 22
sept-15 200 18
oct-15 229 19
nov-15 240 19
déc-15 228 23
janv-16 220 26
févr-16 242 24
mars-16 293 29
avr-16 275 26
mai-16 248 19
juin-16 273 26
juil-16 261 18
août-16 131 12
sept-16 185 13
oct-16 193 23
nov-16 198 16
déc-16 212 23
  • Source : Médiation du crédit

Figure 4 – Évolution mensuelle du nombre de dossiers de la Médiation du crédit

En 2016, un autre dispositif d'accompagnement des entreprises consiste en la mise en place d'un correspondant TPE dans chaque unité de la Banque de France. Le réseau des correspondants TPE est effectif depuis septembre 2016 dans les 96 départements de métropole et dans les départements et collectivités d'outre-mer relevant de l’IEDOM (Institut d’émission des départements d’outre-mer). Les correspondants TPE sont à l’écoute des dirigeants de PME pour les aider à s’orienter vers les interlocuteurs compétents et répondre à leurs besoins, notamment en matière d'aide à la recherche de financements, ou de prévention des difficultés financières. S’il est aujourd’hui trop tôt pour faire un premier bilan de l’action des correspondants, les tout premiers retours montrent un taux de satisfaction très élevé de la part des responsables des TPE.

Crédits à l’habitat : les mises en production restent robustes

En 2016, les mises en force de crédits à l’habitat retrouvent des niveaux plus maîtrisés et plus conformes aux années antérieures (respectivement + 9,6 % pour l’Occitanie et + 7,7 % pour la France) mais néanmoins robustes. Cette situation fait suite à l'exercice 2015, dans un contexte de taux historiquement bas, qui a été marqué par de nombreuses renégociations de prêts tant au niveau national que régional, entraînant de très fortes progressions de la mise en production des crédits à l'habitat : + 30,8 % en France et + 26,1 % en Occitanie.

Parmi les projets financés en Occitanie, les constructions neuves connaissent une augmentation de 13,5 % (figure 5) en 2016 tandis que l’acquisition de biens anciens et l’amélioration de l’habitat progressent de 8,6 %.

Figure 5 – Crédits à l’habitat mis en production dans la région Occitanie (en milliers d'euros)

Milliers d'euros
Crédits à l’habitat mis en production dans la région Occitanie (en milliers d'euros)
Construction neuve Acquisition ancien et amélioration Amélioration et gros entretien
2013-T4 868 515 1 493 374 181 729
2014-T1 670 373 1 302 966 144 598
2014-T2 592 259 1 192 592 148 806
2014-T3 650 642 1 537 747 133 818
2014-T4 761 210 1 349 814 158 367
2015-T1 645 644 1 422 913 156 843
2015-T2 731 898 1 793 982 193 331
2015-T3 745 332 2 156 703 197 356
2015-T4 934 675 1 752 773 164 401
2016-T1 675 657 1 461 005 149 505
2016-T2 763 526 1 800 531 166 204
2016-T3 825 301 2 228 994 187 238
2016-T4 1 207 010 2 251 195 221 530
  • Source : Banque de France, Production des crédits à l'habitat

Figure 5 – Crédits à l’habitat mis en production dans la région Occitanie (en milliers d'euros)

Pour ce qui concerne les zones géographiques, l’attractivité des deux grandes métropoles de la région se confirme : la Haute-Garonne et l'Hérault attirent plus de la moitié des crédits réalisés en Occitanie. La plupart des autres départements font preuve d’un réel dynamisme (notamment le Gers, le Lot, le Tarn ou les Hautes-Pyrénées avec une progression des crédits mis en production supérieure à 10 %). Seul le département de l’Ariège connaît un repli.

Pour en savoir plus

« Les entreprises en Occitanie : bilan 2016 et perspectives 2017 », Tendances régionales, Banque de France, mai 2017