Bilan économique 2016 - Occitanie

Après s'être redressée en 2015, l'économie française continue sa croissance sur le même rythme en 2016. L'emploi salarié marchand progresse solidement en France métropolitaine. L'Occitanie est la deuxième région de métropole où la hausse de l'emploi privé est la plus forte en 2016, derrière les Pays de la Loire. La hausse de l'emploi régional est portée essentiellement par le secteur tertiaire, mais l'industrie y contribue également. Le taux de chômage diminue, même s'il touche encore 11,6 % des actifs en Occitanie fin 2016.

Insee Conjoncture Occitanie
No 8
Paru le : 23/05/2017
Consulter

Aéronautique et spatial - Année record pour les constructeurs, la chaîne d'approvisionnement sous tension suit la cadenceBilan économique 2016

Patrick Voisin, Insee Occitanie

En 2016, le contexte mondial avec un nouveau record du trafic aérien favorise le développement de l'activité aéronautique, profitant aux grands producteurs mondiaux comme Airbus et Boeing, à des producteurs plus petits implantés sur certains segments de marché comme les avions à turbopropulseurs, mais aussi à la chaîne d'approvisionnement. Malgré les tensions, celle-ci fait face à la montée des cadences et poursuit son développement en 2016. Le spatial enregistre également des records dont l'impact régional est considérable.

Insee Conjoncture Occitanie
No 8
Paru le : 23/05/2017

En 2016, le trafic aérien mondial enregistre un nouveau record, avec 3,7 milliards de passagers. Il augmente ainsi de 6,3 % par rapport à 2015, selon l'Association du transport aérien international (IATA).

Le trafic de passagers internationaux (hors passagers intérieurs) augmente encore plus rapidement (6,7 %). Les transporteurs du Moyen-Orient sont au premier rang en termes de croissance annuelle, pour la cinquième année consécutive, avec 11,8 %. Les transporteurs d'Asie Pacifique enregistrent une augmentation de 8,3 %, deuxième taux le plus élevé. Toutes les régions sont concernées, même si en Europe (+ 4,8 %) et aux États-Unis (+ 2,6 %), l'évolution est plus faible.

Quant au trafic intérieur, il évolue également mais plus lentement (+ 5,7 %) et de manière contrastée selon les pays, en très forte progression en Chine (+ 17 %) et en Inde (+ 24 %), et à l'opposé en baisse au Brésil (- 2 %) qui subit de graves difficultés économiques.

Ce contexte est bénéfique pour les principaux constructeurs Airbus et Boeing.

Airbus atteint son objectif mais Boeing reste le premier constructeur mondial

Grâce à une fin d'année exceptionnelle, Airbus atteint presque son objectif de livraison de 700 avions (figure 1).

Figure 1 – Livraisons : Boeing reste le 1er constructeur mondial

nombre d'avions
Livraisons : Boeing reste le 1er constructeur mondial
Boeing Airbus
2006 398 434
2007 441 453
2008 375 483
2009 481 498
2010 462 510
2011 477 534
2012 601 588
2013 648 626
2014 723 629
2015 762 635
2016 748 688
  • Note : livraisons annuelles (brutes) d’avions civils de plus de 100 places
  • Source : Constructeur

Figure 1 – Livraisons : Boeing reste le 1er constructeur mondial

Les moyens-courriers mono-couloirs A320, A320 neo (version remotorisée dont les livraisons débutent en 2016), et A321 constituent une part importante de ces livraisons (541 appareils). La forte accélération des cadences de production, parfois difficile à suivre par les motoristes, contribue à atteindre cet objectif ambitieux.

La montée en cadence de l'A350, avion long-courrier allégé grâce à l'utilisation de matériaux composites et économe en carburant, connaît également des contretemps dus en particulier à l'un de ses fournisseurs clés. Néanmoins, 49 appareils sont livrés en 2016 (figure 2).

Figure 2 – Des livraisons toujours en hausseLivraisons annuelles d'avions Airbus

nombre d'avions
Des livraisons toujours en hausse
2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
A318 8 17 13 6 2 2 2 1 1 0
A319 137 105 98 88 51 47 38 38 34 24 4
A320 164 194 209 221 297 306 332 352 306 282 319
A321 30 51 66 87 51 66 83 102 150 184 222
Monocouloirs 339 367 386 402 401 421 455 493 490 491 545
A300 9 6 0 0 0 0 0 0 0 0 0
A330 62 68 72 76 87 87 101 108 108 103 66
A340 24 11 13 10 4 0 2 0 0 0 0
A350 0 0 0 0 0 0 0 0 1 14 49
Famille A330/A340/A350 86 79 85 86 91 87 103 108 109 117 115
A380 0 1 12 10 18 26 30 25 30 27 28
Total livraisons 434 453 483 498 510 534 588 626 629 635 688
  • Source : Constructeur

Quant à l'A380, les livraisons sont quasi stables depuis cinq ans. L'insuffisance des commandes enregistrées en 2016 alimente cependant l'inquiétude et provoque le ralentissement de sa production à venir.

Dans l'ensemble, si les nouvelles commandes sont en retrait par rapport à 2015 (figure 3), le carnet de commandes atteint son niveau le plus élevé en 2016 avec 6 874 unités (figure 4), ce qui assure plus de dix années de production.

Figure 3 – Ventes : Airbus encore devant en 2016

nombre d'avions
Ventes : Airbus encore devant en 2016
Boeing Airbus
2006 1050 824
2007 1423 1458
2008 669 900
2009 263 310
2010 625 644
2011 921 1419
2012 1339 914
2013 1531 1619
2014 1550 1796
2015 878 1190
2016 848 949
  • Note : Commandes annuelles (brutes) d'avions civils de plus de 100 places
  • Source : Constructeurs

Figure 3 – Ventes : Airbus encore devant en 2016

Figure 4 – Un carnet de commandes représentant dix années de productionCommandes annuelles d'avions AIRBUS et carnet de commandes

nombre d'avions
Un carnet de commandes représentant dix années de production
Nombre d'avions 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
A318 4 13 5 1 0 2 2 0 0 1 0
A319 253 185 54 36 44 31 48 26 33 3 5
A320 312 676 446 167 357 1 327 567 702 1 117 654 540
A321 104 40 54 24 51 110 166 525 395 357 245
Monocouloirs 673 914 559 228 452 1 470 783 1 253 1 545 1 015 790
dont nouveaux moteurs (neo) - - - - - nd nd nd 1 041 898 601
A330 104 198 140 50 88 99 80 77 174 156 106
A340 15 23 6 1 2 0 2 0 - - -
A350 15 290 186 27 70 10 40 239 57 16 51
Famille A330/A340/A350 134 511 332 78 160 109 122 316 231 172 157
A380 17 33 9 4 32 29 9 50 20 3 2
Total commandes brutes 824 1 458 900 310 644 1 608 914 1 619 1 796 1 190 949
Annulations nd 117 123 32 70 189 81 116 340 110 218
Total commandes nettes nd 1 341 777 278 574 1 419 833 1 503 1 456 1 080 731
Carnet de commandes (backlog) 2 533 3 538 3 715 3 488 3 552 4 437 4 682 5 559 6 386 6 787 6 874
  • nd : non disponible
  • Source : Constructeur

Le marché des hélicoptères rencontre des difficultés, particulièrement dans le secteur civil et en lien avec celles du secteur pétrolier. Cependant Airbus Hélicoptère réussit à se maintenir en 2016, aussi bien au niveau des commandes que des livraisons (418 appareils livrés soit + 5 % par rapport à 2015). Une nouvelle version VIP du biturbine de moyen tonnage H175 entre en service en 2016 tandis que sa variante dédiée aux missions de service public entame sa campagne d'essais en vol. Ceux du dernier-né le H160, hélicoptère moyen et innovant en termes de performances, de compétitivité économique, de sécurité et de confort, se poursuivent tout au long de l'année à un rythme soutenu.

Boeing reste en 2016 le premier producteur mondial d'avions avec près de 750 livraisons. Ses commandes, comme celles du concurrent Airbus, marquent un recul en 2016. Pour l'instant, les deux constructeurs se partagent un marché mondial en pleine expansion. En particulier pour les moyens-courriers, le 737 max de Boeing et son concurrent l'A320 neo, les carnets de commandes restent confortables.

Les turbopropulseurs mieux positionnés que les avions d'affaires

Les livraisons des jets d’affaires sont au plus bas en 2016, selon les statistiques fournies par l'association des constructeurs de l'aviation générale qui regroupe les principaux constructeurs dans le monde. Elles déclinent de 718 à 661 unités, mais de nouveaux modèles en développement ne sont pas encore entrés sur le marché. À l'inverse, les turbopropulseurs progressent en 2016 pour atteindre 582 appareils livrés (contre 557 en 2015).

ATR, dont la chaîne d'assemblage et le siège social sont implantés à Toulouse, livre 80 appareils en 2016 (contre 88 en 2015). ATR consolide cependant sa première place sur le segment des turbopropulseurs avec plusieurs gros contrats signés en 2016. Son carnet de commandes assure environ trois ans de production.

Daher annonce la sortie de sa chaîne d'assemblage située à Tarbes, de son 800e avion d'affaires à turbopropulseur. Pour les récents avions de cette gamme, les livraisons sont globalement stables, celles du TBM930 compensant la baisse du TBM900.

La chaîne d'approvisionnement sous tension suit la cadence en 2016

La présence sur le territoire régional des grands donneurs d'ordre de l'aéronautique a un effet d’entraînement sur la chaîne d’approvisionnement située en Occitanie. Les entreprises régionales de la filière répondent aussi aux besoins de clients localisés dans les autres régions françaises et à l'international. La « supply chain » est même sous tension pour faire face aux augmentations des cadences de production et s’approche en 2016 de son niveau de saturation.

L'activité progresse fortement dans l'ex-région Midi-Pyrénées et les perspectives d'activité restent favorablement orientées fin 2016, selon les chefs d'entreprise interrogés. L'activité des services spécialisés se redresse également, après une période où elle était en perte de vitesse, depuis la fin des grands programmes de développement d'Airbus en 2012.

L'utilisation des capacités de production atteint 89 % en 2016, un niveau aussi élevé qu'en 2015 (+ 1 point). Les secteurs de la fabrication d'équipements électriques et électroniques, ainsi que celui de la maintenance sont les plus fortement sollicités, dans une moindre mesure les activités métallurgiques le sont également.

L'investissement incontournable qui accompagne l'innovation permet à la « supply chain » de continuer à s'adapter aux besoins de la filière. Dans l'ex-région Midi-Pyrénées, les chefs d'entreprise pensent poursuivre et développer leurs investissements matériels par rapport à 2015 dans tous les secteurs industriels, exceptés celui de la métallurgie. L'investissement en recherche et développement suit la même tendance.

La chaîne d'approvisionnement aéronautique emploie 47 500 personnes dédiées à cette activité dans l’ex-région Midi-Pyrénées fin 2015 (figure 5). Pour l'ensemble de la filière intégrant les grands donneurs d'ordre, l'emploi atteint près de 70 800 personnes fin 2015 (figure 6). L'augmentation des effectifs se poursuivrait en 2016.

Figure 5 – 5500 emplois dédiés au spatial dans la chaîne d'approvisionnementEffectifs de la filière aéronautique et spatiale dans l'ex-région Midi-Pyrénées au 31/12/2015

5500 emplois dédiés au spatial dans la chaîne d'approvisionnement
Constructeurs, maîtres d'œuvre et motoristes Chaîne d'approvisionnement
Effectif salarié total au 31/12/2015 Nombre d'entreprises* Effectif total au 31/12/2015 Effectif dédié
Aéronautique Spatial Aéronautique et spatial
Activité aéronautique seule 23 251 407 37 537 30 050 0 30 050
Activité aéronautique et spatiale 225 27 784 17 498 3 962 21 460
Activité spatiale seule 7 441 35 1 766 0 1 497 1 497
Ex-région Midi-Pyrénées 30 692 687 67 087 47 548 5 459 53 007
  • *entreprises implantées en ex-Midi-Pyrénées. Il s'agit des "unités légales" lorsque tous les établissements de l'entreprise sont localisés dans le Grand Sud-Ouest, en majorité en ex-Midi-Pyrénées, et des seuls établissements régionaux lorsque l'unité légale dispose d'implantations en dehors du Grand Sud-Ouest.
  • Sources : Insee, Enquête sur la filière aéronautique et spatiale dans le Grand Sud-Ouest, estimations d'emploi localisé

Figure 6 – 12 900 emplois dédiés dans la filière spatialeEffectifs de la filière aéronautique et spatiale dans l'ex-région Midi-Pyrénées au 31/12/2015

12 900 emplois dédiés dans la filière spatiale
Ensemble Constructeurs, maîtres d'œuvre et motoristes Chaîne d'approvisionnement
Total dédié aéronautique 70 799 23 251 47 548
Total dédié spatial 12 900 7 441 5 459
Total dédié aéronautique et spatial 83 699 30 692 53 007
  • Sources : Insee, Enquête sur la filière aéronautique et spatiale dans le Grand Sud-Ouest, estimations d'emploi localisé

Succès dans le spatial

Toulouse regroupe également des acteurs essentiels de la filière spatiale, avec le site du CNES (Centre national d'études spatiales), un des principaux centres techniques européens dans le domaine spatial, ainsi que les constructeurs de satellites Thalès Aliéna Space (spécialiste des satellites de télécommunication et d'observation) et Airbus Defense & Space (satellites d'observation optiques et satellites à propulsion 100 % électrique).

En 2016, le carnet de commandes de ces deux acteurs industriels majeurs se renforce. Malgré une compétition très rude sur le marché des satellites de télécommunications, Airbus et Thalès remportent également des nouveaux contrats sur ce segment.

La chaîne d’approvisionnement dédiée au spatial profite de cette dynamique. Elle emploie 5 500 personnes affectées à cette activité dans l'ex-région Midi-Pyrénées fin 2015. Pour l'ensemble de la filière, intégrant les grands donneurs d'ordre, l’emploi dédié atteint près de 13 000 personnes fin 2015.

Les succès d'Ariane tout au long de l'année renforcent les conditions favorables au développement de l'activité spatiale. Ariane 5 réalise son 76e succès en décembre 2016. Les satellites embarqués lors de ce vol, issus de commandes internationales, sont fabriqués à Toulouse, ainsi que l'un des composants du carburant utilisé par ce lanceur.

Le futur lanceur européen Ariane 6 constitue un enjeu majeur, pour l'avenir de la filière spatiale au niveau mondial et pour Toulouse, désignée capitale européenne du spatial pour l'année 2017.

Pour comprendre

Méthodologie

Une enquête régionale spécifique réalisée chaque année par l'Insee fournit des éléments chiffrés sur la filière aéronautique et spatiale dans le Grand Sud-Ouest (ex-régions Midi-Pyrénées et Aquitaine). Au-delà des informations statistiques au 31/12/2015, l'enquête 2016 permet de recueillir l'opinion des chefs d'entreprise, et de fournir des tendances sur la fin d'année 2016, avant que les informations statistiques structurelles classiques ne soient disponibles, par exemple en matière d'emploi et d'investissements.

En 2017, le champ de l'enquête sera élargi aux nouvelles régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine.

Pour en savoir plus

« Aéronautique et spatial dans le Grand Sud-Ouest - La supply chain sous tension en 2015 », Insee Analyses Occitanie n° 37, février 2017

« Aéronautique et spatial dans le Grand Sud-Ouest - La supply chain suit la cadence en 2016 », Insee Analyses Occitanie n° 38, février 2017

« Aéronautique et spatial dans le Grand Sud-Ouest – Près de 130 000 emplois salariés dans la filière en 2015 »,Insee Flash Occitanie n° 37, février 2017

Présentation de l’enquête sur la filière aéronautique et spatiale dans le Grand Sud-Ouest sur Insee.fr