Bilan économique 2014 de Martinique

En 2014, l'économie martiniquaise reste atone, en ligne avec l'évolution de l'activité nationale. L'absence de visibilités des entreprises a pour conséquence la poursuite des pertes d'emplois, notamment dans la construction. Le marché du travail, pénalisé par le secteur de la construction, pèse sur l'activité à travers une moindre distribution de revenus. Les ménages restent prudents malgré des gains de pouvoir d'achat portés par une désinflation continue.

Insee Conjoncture Martinique
Paru le : 15/06/2015

Tourisme - Baisse importante de la fréquentation hôtelière

Ali Benhaddouche , Insee

En 2014, la fréquentation hôtelière en Martinique est en net recul par rapport à 2013. Elle s’inscrit dans le prolongement d’une baisse continue amorcée par le ralentissement économique de 2008. Le nombre de touristes hébergés dans l’hôtellerie diminue de 10 % et les nuitées de 9 %, en raison de la diminution de la clientèle en provenance de la France métropolitaine. Seule la part des touristes étrangers progresse mais elle reste encore faible. La durée moyenne du séjour reste stable.

Insee Conjoncture Martinique
No 1
Paru le : 15/06/2015

Plus bas niveau de fréquentation depuis 2009

En 2014, la fréquentation des hôtels atteint son niveau le plus faible depuis la crise économique et sociale de 2009. Le nombre des arrivées a baissé de 10 % et les nuitées de 9 %. Le recul des nuitées concerne uniquement les hôtels non classés. Ces derniers enregistrent un repli de la fréquentation de 41 % au profit essentiellement des hôtels classés 1 et 2 étoiles dont la fréquentation a presque doublé, et dans une moindre mesure des hôtels de classe supérieure : + 14 % pour les hôtels 3 étoiles et 4 % pour les hôtels 4 et 5 étoiles.

La désaffection pour le tourisme hôtelier de la région tient au caractère fortement affinitaire du tourisme en Martinique. Cette tendance n’est pas propre au département puisque le constat est identique en Guadeloupe et à la Réunion. Les étrangers représentent 23 % des nuitées totales, un taux bien inférieur à celui observé en France métropolitaine (37 %). Depuis 2007, les touristes sont de plus en plus nombreux à opter pour un gîte ou une location.

Une clientèle principalement métropolitaine

A l’inverse de ses principaux concurrents caribéens qui accueillent une clientèle majoritairement anglo-saxonne la clientèle touristique hébergée dans l’hôtellerie martiniquaise provient principalement de la France métropolitaine. En 2014, sur les 276 000 touristes séjournant à l’hôtel, 84 % résident en France métropolitaine et 16 % viennent de l’étranger. La baisse de la fréquentation hôtelière est principalement imputable à la clientèle venant de métropole (– 16 %). La part des touristes étrangers a progressé, en 2014, mais reste encore faible (16 % des arrivées contre 9 % en 2010). Cette situation de mono-clientèle crée une grande sensibilité à la conjoncture économique française et constitue une vigilance pour la Martinique.

Une capacité hôtelière inadaptée

Depuis 2 000, la diminution importante du nombre de chambres d’hôtel a suivi le mouvement à la baisse des fréquentations touristiques. La capacité hôtelière peine à retrouver le chemin de la croissance car inadaptée aux fluctuations saisonnières. En effet, elle affiche une forte tension en période de haute saison touristique, mais des taux d’occupation faibles en dehors de la haute saison. En 2014, le nombre de chambres offertes dans l’hôtellerie reste stable par rapport à 2013, soit environ 3 240. C’est près de 350 chambres de moins qu’en 2010.

Des durées de séjours stables et une fréquentation maximale en février

Le taux d’occupation atteint son maximum en février soit 81 %. Il décroît ensuite régulièrement jusqu’à atteindre un minimum de  36 % en juin et septembre. Toutefois, le calendrier des vacances scolaires influe sensiblement sur l’évolution de la fréquentation. Ainsi, en août, le taux d’occupation remonte à 55 %, période où le tourisme affinitaire est important.

La durée moyenne des séjours reste stable pour les touristes venant de la France métropolitaine (4,3 jours). En revanche, elle progresse d’une demi-journée pour les touristes étrangers (6,3 jours). Pour ces derniers, les touristes européens forment le plus gros contingent (73 %) devant les Canadiens (10 %) et les Américains (8 %).

Figure 1 – Chiffres clés du tourisme - Nombre de nuitées dans les hôtels selon la catégorie

Chiffres clés du tourisme - Nombre de nuitées dans les hôtels selon la catégorie
Nombre de nuitées en 2014 (milliers) Évolution 2014/2013 (%)
1-2 étoiles 111 92
3 étoiles 496 14
4-5 étoiles 233 3,9
Non classés 349 -41
Total 1188 -9
  • Note : données 2014 définitives. Données 2010, 2011, 2012 et 2013 rétropolées suite au changement de classification début 2014.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Figure 2 – Une fréquentation maximale en février

en pourcentage
Une fréquentation maximale en février
Martinique en 2014 France métropolitaine en 2014 Martinique - moyenne 2010-2013 France métropolitaine - moyenne 2010-2013
janv-14 73,03 46,86 70,76 47,89
févr-14 81,15 50,72 76,78 51,07
mars-14 74,77 53,08 71,52 55,97
avr-14 66,47 57,99 60,74 57,11
mai-14 50,25 60,52 53,21 61,91
juin-14 35,89 68,30 38,86 69,20
juil-14 43,15 66,04 49,06 67,45
août-14 54,89 68,78 59,76 67,07
sept-14 37,10 68,05 36,10 68,58
oct-14 46,36 61,41 43,97 60,77
nov-14 49,37 51,94 57,58 54,14
déc-14 60,10 51,06 62,08 49,86
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Figure 2 – Une fréquentation maximale en févrierTaux d'occupation moyen dans les hôtels sur les 3 années précédentes

Figure 3 – La baisse des nuitées touche uniquement les hôtels non classés - Nombre de nuitées dans les hôtels selon la catégorie

La baisse des nuitées touche uniquement les hôtels non classés - Nombre de nuitées dans les hôtels selon la catégorie
Nombre de nuitées en 2014 (milliers) Évolution 2014/2013 (%)
Martinique France métropolitaine Martinique France métropolitaine
1-2 étoiles 111 53 862 92 0,8
3 étoiles 496 71 935 14 -0,7
4-5 étoiles 233 44 287 3,9 0
Non classés 349 28 426 -41 -9
Total 1188 198 509 -9 -1,4
  • Note : données 2014 définitives. Données 2010, 2011, 2012 et 2013 rétropolées suite au changement de classification début 2014.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Figure 4 – Forte chute des nuitées en 2014 - Nombre de nuitées dans les hôtels

en %
Forte chute des nuitées en 2014 - Nombre de nuitées dans les hôtels
Nombre de nuitées dans les hôtels Part de nuitées effectuées en 2014 par une clientèle étrangère
2014 (en milliers) Évolution 2014/2013 Évolution moyenne annuelle 2013/2010 (1)
Martinique 1 188 -9,2 0,1 22,6
France métropolitaine 198 509 -1,4 1 36,7
  • Note : données 2014 définitives. Données 2010, 2011, 2012 et 2013 rétropolées suite au changement de classification début 2014.
  • (1) : taux d'évolution annuel qu'aurait connu le nombre de nuitées si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Figure 5 – 84 % des clients viennent de la France métropolitaine - Fréquentation des hôtels en 2014 (en milliers et nombre et jours)

84 % des clients viennent de la France métropolitaine - Fréquentation des hôtels en 2014 (en milliers et nombre et jours)
Martinique France métropolitaine
Arrivées 275 110 244
- Français 232 76 003
- Etrangers 43 34 241
Nuitées 1 188 198 509
- Français 920 125 568
- Etrangers 268 72 941
durée moyenne de séjour (en jours) 4,3 1,8
- Français 4,0 1,7
- Etrangers 6,3 2,1
  • Note : données 2014 définitives. Données 2010, 2011, 2012 et 2013 rétropolées suite au changement de méthode début 2014.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Figure 6 – Forte chute des arrivées et des nuitées en 2014

en indice base 100 en 2010
Forte chute des arrivées et des nuitées en 2014
Nbre de nuitées - Martinique Nbre de nuitées - France métropolitaine Nbre d'arrivées - Martinique Nbre d'arrivées - France métropolitaine
2010 100,0 100,0 100,0 100,0
2011 101,9 103,2 97,9 103,4
2012 97,1 103,3 96,5 103,7
2013 100,4 102,9 101,4 104,3
2014 91,1 101,4 91,1 103,1
  • Note : données 2014 définitives. Données 2010, 2011, 2012 et 2013 rétropolées suite au changement de méthode début 2014.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Figure 6 – Forte chute des arrivées et des nuitées en 2014Evolution des nuitées et des arrivées dans les hôtels

Documentation

Définitions (pdf, 48 Ko)