Bilan économique 2014 de Martinique

En 2014, l'économie martiniquaise reste atone, en ligne avec l'évolution de l'activité nationale. L'absence de visibilités des entreprises a pour conséquence la poursuite des pertes d'emplois, notamment dans la construction. Le marché du travail, pénalisé par le secteur de la construction, pèse sur l'activité à travers une moindre distribution de revenus. Les ménages restent prudents malgré des gains de pouvoir d'achat portés par une désinflation continue.

Insee Conjoncture Martinique
Paru le : 15/06/2015

Transport maritime - Un trafic portuaire très dynamique

Jean-Michel Vion, Grand Port Maritime de la Martinique

Le Grand Port de Martinique enregistre en 2014 un bilan remarquable. Les performances réalisées dans toutes ses activités permettent de gommer les résultats mitigés de 2013. Le trafic de marchandises dépasse le niveau de 2012 avec 24 % de hausse et l’embellie du trafic passagers se poursuit avec la forte influence des croisiéristes.

Insee Conjoncture Martinique
No 1
Paru le : 15/06/2015

Le tonnage total de marchandises frôle les 3,6 milliers de tonnes (Mt) alors qu’il n’avait jamais dépassé 3,3 Mt. Entre 2013 et 2014, il augmente de 24 %. Sur cette période, tous les secteurs sont en hausse importante.

Les marchandises en conteneurs progressent de + 24 %. Avec 1,5 Mt, les vracs pétroliers affichent 30 % de plus et retrouvent le niveau de 2010. La progression reste plus modeste pour les vracs solides (+ 10 %) et les véhicules d’importation (+ 5 %). Seul le trafic inter-iles de marchandises (Martinique-Guadeloupe) est en baisse : – 5 %.

Le trafic conteneurs en EVP en plein essor

Le nombre de conteneurs atteint 172 000 Équivalent Vingt Pieds (EVP), dépassant ainsi largement le record précédent de 167 000 EVP (Définitions) datant de 2004 1. Il progresse de 17 % par rapport à 2013.

Cette forte augmentation est essentiellement liée au développement très volontaire du trafic de transbordement, (36 000 EVP, soit 87 % de plus) et au trafic de la banane (19 000 EVP, soit + 23 %).

Les croisiéristes plus nombreux

Le secteur de la croisière retrouve des niveaux comparables à ceux du début des années 2000. Entre 2013 et 2014, le nombre d’escales passe de 110 à 145 (+ 32 %) et le nombre de passagers de 253 000 à 411 000 (+ 62 %). Il s’agit ici, de mouvements de passagers, c’est-à-dire que les passagers en escales à la journée sont comptabilisés deux fois, au débarquement puis au réembarquement.

Le record concerne le nombre d’escales et de passagers de croisière dite « basée » (passagers embarquant à Fort-de-France pour leur croisière). Avec 82 escales et 59 000 passagers embarquant ou débarquant, l’essor de cette activité en Martinique se confirme et est appelée à se développer.

La baisse du trafic de passagers des navettes inter-iles se poursuit, en raison de l’ouverture de lignes concurrentes au départ de Saint-Pierre et du Marin.

Ces résultats remarquables, classent cette année les activités portuaires de la Martinique devant celles de la Guadeloupe. Cependant, ces résultats restent assez fragiles car liés à deux activités par nature très volatiles. D’une part, le transbordement qui n’est pas attaché à un port particulier comme le trafic domestique, fait jouer la concurrence en termes de fiabilité et de coût de passage portuaire. D’autre part, la croisière de transit, dont les passagers sont très attentifs à l’accueil et aux activités proposées à l’escale, et la compagnie très sensible au coût de passage portuaire global.

Figure 1 – Chiffres clés du transport maritime

Chiffres clés du transport maritime
2013 2014 Évolution 2013/2014 (%)
Marchandise totale (en tonnes) 2 879 014 2 897 194 24,1
Passagers (nombre) 254 000 525 496 94,6
dont croisière basée 54 000 58 920 8,5
  • Source : GPMM.

Figure 2 – Les escales de croisère continuent leur progression

Évolution des escales en Martinique (en nombre et %)
Les escales de croisère continuent leur progression
2010 2011 2012 2013 2014 Évolution 2014/2013
Nombre d'escales 1 414 1 359 1 422 1 453 1 484 2,1
Commerce 751 715 705 709 699 -1,4
Croisière 97 60 88 110 145 31,8
Inter îles, passagers et ferries 349 369 416 392 395 0,8
Autres 217 215 213 242 245 1,2
  • Source : Grand port maritime de la Martinique.

Figure 3 – Un trafic terminal conteneur plus régulier en 2014

Un trafic terminal conteneur plus régulier en 2014
2013 2014
Janvier 10 835 12 626
Février 7 768 12 656
Mars 13 392 14 854
Avril 12 559 14 344
Mai 12 957 13 088
Juin 13 133 12 621
Juillet 13 532 15 165
Août 12 682 14 554
Septembre 11 122 13 481
Octobre 13 844 15 487
Novembre 10 988 14 280
Décembre 12 663 17 079
  • Source : Grand port maritime de la Martinique.

Figure 3 – Un trafic terminal conteneur plus régulier en 2014Trafic terminal conteneur (en EVP)

Figure 4 – Une évolution plutôt positive du transit portuaire

Évolution du transit portuaire depuis 2009 (en milliers de tonnes et %)
Une évolution plutôt positive du transit portuaire
2010 2011 2012 2013 2014 Evolution 2014/2013
Liquides en vrac 1 504 899 1 162 396 1 455 742 1 213 036 1 575 275 29,9
Pétrole brut 718 937 551 543 699 252 477 319 636 962 33,4
Produits pétroliers raffinés (1) 785 962 610 853 756 490 735 717 794 587 8,0
Import EDF Bellefontaine /// /// /// /// 143 726 ///
Total produits pétroliers 1 504 899 1 162 396 1 455 742 1 213 036 1 575 275 29,9
Solides en vrac 200 005 201 379 208 806 217 857 239 370 9,9
Céréales 38 427 37 977 41 907 53 598 51 687 -3,6
Engrais 16 390 10 526 15 674 19 814 23 267 17,4
Clinker 131 550 152 876 151 225 137 671 143 116 4,0
Autres solides en vracs 13 638 0 0 6 774 21 300 214,4
Total liquides + solides en vrac 1 704 904 1 363 775 1 664 548 1 430 893 1 814 645 26,8
Marchandises diverses 1 504 217 1 450 910 1 443 819 1 448 121 1 759 573 21,5
Conteneurs 1 468 217 1 414 910 1 407 819 1 028 776 1 280 380 24,5
Tares des conteneurs /// /// /// 292 484 339 700 16,1
Véhicules automobiles /// /// /// 20 662 21 609 4,6
RO-RO (2) (hors conteneurs) /// /// /// 81 630 77 678 -4,8
Tares Ro-Ro et ferry /// /// /// 42 749 40 206 -5,9
Autres 36 000 36 000 36 000 /// /// ///
Total marchandises 3 209 121 2 814 685 3 108 367 2 879 014 3 574 218 24,1
Nombre de conteneurs (équivalent vingt pieds) 150 710 147 258 143 728 146 394 171 889 17,4
vides 44 429 43 765 45 306 52 204 49 456 -5,3
pleins 106 281 103 493 98 422 94 190 122 433 30,0
  • (1) : 27,5 % de hausse "Bellefontaine" compris.
  • (2) Ro-Ro : navire utilisé pour transporter entre autres des véhicules, chargés grâce à des rampes d’accès.
  • Source : Grand port maritime de la Martinique.

Sources

1.En 2004 ce chiffre est dopé par un trafic de transbordement induit par la longue grève du port de Pointe-à-Pitre.

Documentation

Définitions (pdf, 48 Ko)