Bilan économique 2014 de Martinique

En 2014, l'économie martiniquaise reste atone, en ligne avec l'évolution de l'activité nationale. L'absence de visibilités des entreprises a pour conséquence la poursuite des pertes d'emplois, notamment dans la construction. Le marché du travail, pénalisé par le secteur de la construction, pèse sur l'activité à travers une moindre distribution de revenus. Les ménages restent prudents malgré des gains de pouvoir d'achat portés par une désinflation continue.

Insee Conjoncture Martinique
Paru le : 15/06/2015

Chômage - Le nombre de demandeurs d’emploi de plus de 50 ans en hausse

Marcelle Jeanne-Rose, Joëlle Nacitas, Nicolas Prud’homme, Insee

En Martinique, après cinq années de hausse continue, le nombre de demandeurs d'emplois se stabilise en 2014, connaissant l’évolution la plus faible des DFA et de la France métropolitaine. Face à cette stabilisation du marché du travail, les mesures d'accompagnement et d'aide à l'emploi ont continué d'être mobilisées, mais les bénéficiaires de ces dispositifs sont moins nombreux qu’en 2013.

Insee Conjoncture Martinique
No 1
Paru le : 15/06/2015

Le nombre de demandeurs d’emploi stagne

En Martinique, au 31 décembre 2014, Pôle emploi enregistrait 53 036 demandeurs d’emploi (données corrigées des variations saisonnières) de catégorie A, B, C, c’est à dire tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi. Cette évolution de 0,2 % sur un an, est la plus faible des DFA : 2,4 % de hausse en Guadeloupe, et 5,4 % en Guyane, et 6,3 % en France métropolitaine. Les hommes contribuent à cette progression à hauteur de + 0,6 % quand la demande chez les femmes fléchit très légèrement (– 0,1 %).

La situation se dégrade pour les plus de 50 ans

La situation continue de se dégrader pour les 50 ans et plus. En effet, sur un an, cette tranche d’âge compte 11,3 % de demandeurs d’emploi supplémentaires, contrairement aux moins de 50 ans dont le nombre diminue. La tendance est identique quel que soit le genre, mais la baisse est plus marquée pour les moins de 25 ans avec – 7,8 %. Par ailleurs, dans la tranche des 25 à 49 ans, la baisse est plus profitable aux femmes (– 3,0 %) qu’aux hommes (– 1,7 %). Cependant, cette situation est à nuancer : la part des demandeurs d’emploi inscrits depuis plus d’un an atteint 54,2 %, soit 2,1 points de plus qu’en 2013.

Les demandeurs martiniquais de catégorie A, sont en léger recul (– 1,3 %) à l’inverse des demandeurs guadeloupéens et guyanais de la même catégorie (respectivement + 2,2 % et + 5,3 %).

Les 50 ans et plus sont les plus nombreux à rechercher un emploi, particulièrement les femmes. Enfin, le nombre de moins de 25 ans de catégorie A diminue de 9,3 %.

Les bénéficiaires des dispositifs d’accompagnement à l’emploi moins nombreux

Dans un contexte de fort chômage, les politiques de l’emploi sont renforcées pour favoriser l’insertion professionnelle des personnes les plus éloignées du marché du travail. En Martinique, la mobilisation en faveur de ce dispositif s’essouffle, les bénéficiaires sont beaucoup moins nombreux. Seuls les contrats en alternance affichent une nette progression par rapport à 2013, + 55,9 %, sans atteindre cependant le niveau de 2012.

Figure 1 – Chiffres clés du chômage des 15 ans et plus

Chiffres clés du chômage des 15 ans et plus
Taux de chômage 2013 (en %) Variation en point 2013/2012
Ensemble 22,8 1,8
Hommes 22,8 3,6
Femmes 22,8 0,2
  • Source : Enquête Emploi, Insee.

Figure 1bis – Chiffres clés du chômage des 15 ans et plus

Chiffres clés du chômage des 15 ans et plus
2014 (en milliers) Evolution 2014/2013 (%)
Demandeurs d'emploi (en nombre) 52,9 0,0
Moins de 25 ans 6,8 -8,1
De 25 à 49 ans 31,5 -2,5
50 ans ou plus 14,6 10,6
  • Source : Données brutes pôle emploi, Dares.

Figure 2 – Un taux de chômage de plus en plus élevé en Guadeloupe et en Martinique

en %
Un taux de chômage de plus en plus élevé en Guadeloupe et en Martinique
Martinique Guadeloupe Guyane France
2005 17,9 24,3 23,7 8,5
2006 23,0 25,1 26,9 8,4
2007 20,9 23,0 20,7 7,7
2008 21,6 22,4 21,4 7,1
2009 22,4 23,1 20,2 8,7
2010 21,3 24,5 20,0 8,9
2011 20,8 22,7 21,0 8,8
2012 21,0 22,9 22,3 9,4
2013 22,8 26,2 21,3 9,8
  • Source : Insee, Enquêtes emploi.

Figure 2 – Un taux de chômage de plus en plus élevé en Guadeloupe et en MartiniqueÉvolution du taux de chômage

Figure 3 – Les femmes sont plus nombreuses inscrites à pôle emploi - Demandeurs d'emploi en fin de mois en données brutes

Les femmes sont plus nombreuses inscrites à pôle emploi - Demandeurs d'emploi en fin de mois en données brutes
Demandeurs d'emploi au 31/12/2014 (en milliers) Glissement annuel (en %) (1)
Catégories Catégorie Catégories Catégorie
A, B, C A A, B, C A
Hommes 22,2 19,4 0,6 -1,4
Femmes 30,7 24,5 -0,2 -1,4
Moins de 25 ans 6,8 5,9 -7,9 -9,4
25 à 49 ans 31,5 25,8 -2,5 -3,9
50 ans ou plus 14,6 12,2 11,2 9,3
Inscrits depuis plus d'un an 28,9 nd 4,1 nd
Martinique 52,9 44 0,1 -1,4
France métropolitaine 5 291,80 3 552,90 6,4 5,4
  • nd : données non disponibles.
  • (1) : évolution de l'indicateur entre le 31/12/2013 et le 31/12/2014.
  • Sources : Pôle emploi ; DARES.

Figure 4 – Tendance à la stagnation du nombre des demandeurs

en milliers
Tendance à la stagnation du nombre des demandeurs
Catégories A Catégories A,B,C
2007 34,5 40,1
2008 35,1 40,9
2009 39,5 45,9
2010 40,3 47,1
2011 41,7 49,2
2012 43,4 51,4
2013 44,6 52,9
2014 44,0 52,9
  • Source : Pôle emploi ; DARES.

Figure 4 – Tendance à la stagnation du nombre des demandeursÉvolution des demandeurs d'emploi en fin de mois

Figure 5 – Des bénéficiaires moins nombreux - Mesures d'accompagnement des jeunes

Des bénéficiaires moins nombreux - Mesures d'accompagnement des jeunes
2012 2013 2014
Contrats en alternance 877 415 647
Emploi marchand aidé 2 672 2 155 1 468
dont Contrat unique d'insertion(CUI) - Contrat Initiative Emploi (CIE) 843 767 630
dont Emplois d'Avenir 4 190 375
Emploi non marchand aidé 4 874 5 648 3 987
dont Contrat unique d'insertion (CUI) - Contrat d'Accomp. à l'Emploi (CAE) 4 712 4 665 3 118
dont Emplois d'Avenir 6 826 850
Accompagnement des jeunes 2 157 2 401 1 588
dont Contrat d'Insertion dans la Vie Sociale 2 157 2 401 1 588
  • Source : Anpe - Cnasea - Dares - Drees - Unedic - ASP- Pôle emploi-ANSP.

Encadrés

Taux de chômage et nouvelle enquête emploi

Structurellement, le taux de chômage en Martinique reste inférieur à celui de la Guadeloupe mais demeure toujours deux fois supérieur à celui de la France métropolitaine. En 2013, il était de 22,8 %, pour 26,0 % en Guadeloupe et 21,3 % en Guyane. L’enquête emploi, qui permet de calculer le taux de chômage et ses évolutions a changé de concept en 2014 dans les DFA pour devenir une enquête en continu comme au niveau hexagonal (encadré). Les premiers chiffres de taux de chômage produits à partir de l’enquête emploi en continu seront publiés en juin 2015. De ce fait, l’évolution 2014-2013 du taux de chômage sera calculée à partir de cette date.

Par ailleurs, les écarts constatés dans les évolutions du taux de chômage et des demandeurs d'emploi du ministère du Travail proviennent des différences de concept. (Cf. Définition du chômage au sens du BIT).

L’enquête emploi dans les DFA

Réalisée par l'Insee, depuis 1950, l'enquête Emploi est la source statistique qui permet de mesurer le chômage au sens du BIT. Elle fournit aussi des données sur les professions, l'activité des femmes ou des jeunes, la durée du travail, les emplois précaires. Elle permet de mieux cerner la situation des chômeurs et les changements de situation vis à vis du travail. En 2014, l'enquête Emploi est trimestrielle dans les DFA et sa collecte auprès d'un échantillon de ménages, est réalisée en continu sur toutes les semaines de chaque trimestre, permettant ainsi d’obtenir des résultats plus régulièrement et sur la même méthodologie dans le reste des régions françaises.

Pour en savoir plus

P-E Treyens, A. Catherine, « Dans les DOM, l’activité et l’emploi stagnent depuis dix ans », Insee Analyses n°4, avril 2015.

Directions régionales des entreprises, de la concurrence de la consommation, du travail et de l’emploi.

Documentation

Définitions (pdf, 48 Ko)