Bilan économique 2014 de Lorraine

La conjoncture économique reste morose en 2014 en Lorraine, dans un contexte peu porteur. L'emploi salarié diminue encore. Cette détérioration se ressent dans la quasi-totalité des secteurs d'activité. Le taux de chômage, en hausse en Lorraine comme en France, s'établit à 10,7% dans la région au dernier trimestre.

Insee Conjoncture Lorraine
Paru le : 29/05/2015
Consulter

Bilan morose dans les transports en Lorraine

Renaud Bayle, Dreal Lorraine

En Lorraine, le bilan d’activité de l’année 2014 pour le domaine des transports s’avère plutôt morose. Les trois indicateurs suivis, à savoir l’activité du transport routier de marchandises, les immatriculations de véhicules neufs et la fréquentation des aéroports, dévoilent des résultats négatifs ou stagnants.

Insee Conjoncture Lorraine
No 5
Paru le : 29/05/2015

Baisse d’activité dans le transport routier de marchandises

En Lorraine, les flux de transports routiers de marchandises, hors échanges internationaux, ont atteint 9 939 millions de tonnes-kilomètres transportés en 2014, soit une diminution de 6,8 % par rapport à 2013.

Cette baisse s'explique par la contraction des flux entrants (– 6,2 % par rapport à 2013) et des flux sortants (– 13,6 %). Seuls les flux internes enregistrent une hausse (+ 6,9 %).

Ce résultat est par ailleurs conforme à la tendance d’évolution observée au niveau national (– 3,1 % entre 2013 et 2014 à l’échelle de la France métropolitaine).

1 – Transport de marchandises par la route en Lorraine

en %
Transport de marchandises par la route en Lorraine
Lorraine 2014(p) (millions de tonnes-kilomètres transportés) Évolution annuelle moyenne 2014/2009(1)
Entrées dans la région 3 854 + 0,1
Sorties de la région 3 888 - 0,7
Intérieur de la région 2 197 + 2,5
  • p : données provisoires
  • (1) : taux d'évolution annuel qu'aurait connu le transport de marchandises si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • Champ : France métropolitaine hors Corse. Données hors transport international.
  • Source : SOeS, Enquête Transport routier de marchandises

2 – Évolution du transport routier de marchandises en Lorraine

en indice base 100 en 2009
Évolution du transport routier de marchandises en Lorraine
Entrées dans la région Sorties de la région Intérieur de la région
2009 100 100 100
2010 107,91 112,92 112,46
2011 107,99 107,04 120,03
2012 88,17 87,78 111,23
2013 107,34 111,5 105,82
2014 100,65 96,38 113,13
  • p : données 2014 provisoires.
  • Champ : hors transport international.
  • Source : SOeS, Enquête Transport routier de marchandises

2 – Évolution du transport routier de marchandises en Lorraine

Léger recul des immatriculations de véhicules neufs

En 2014, environ 71 400 immatriculations de véhicules neufs ont été enregistrées en Lorraine, soit une légère diminution (– 0,4 %) par rapport à 2013. La baisse se poursuit donc dans la continuité des résultats des années précédentes (– 17,5 % en 2012, puis – 6,5 % en 2013), mais en se réduisant.

De manière plus détaillée, les immatriculations se décomposent de la façon suivante : environ 58 500 pour les véhicules particuliers (– 0,5 % par rapport à 2013), 11 500 pour les véhicules utilitaires légers (+ 2,3 %), 1 200 pour les véhicules industriels à moteur (–17,8 %), et enfin 200 pour les transports en commun ( -5,7 %).

À titre de comparaison, le nombre d’immatriculations de véhicules neufs est en légère hausse au niveau national (+ 0,3 % entre 2013 et 2014 pour la France métropolitaine). Les tendances d'évolution sont plutôt semblables pour les véhicules utilitaires légers et les véhicules industriels à moteur entre le niveau lorrain et le niveau national. À l’inverse, on observe une différence notable en ce qui concerne les véhicules particuliers, qui peut expliquer le résultat négatif de la Lorraine.

3 – Immatriculations de véhicules neufs

Immatriculations de véhicules neufs
Véhicules particuliers Véhicules utilitaires légers (1) Véhicules industriels à moteur (2) Ensemble immatriculations (3)
2014 (nombre) Évolution 2014/2013 (en %) 2014 (nombre) Évolution 2014/2013 (en %) 2014 (nombre) Évolution 2014/2013 (en %) 2014 (nombre) Évolution 2014/2013 (en %)
Meurthe-et-Moselle 18 990 - 0,9 4 270 - 2,4 276 - 34,4 23 590 - 1,7
Meuse 4 086 - 3,6 876 + 23,4 96 - 23,8 5 060 - 0,3
Moselle 26 126 + 0,2 4 318 + 2,6 555 - 11,5 31 073 + 0,2
Vosges 9 294 - 0,3 1 987 + 4,7 289 - 5,2 11 640 + 0,5
Lorraine 58 496 - 0,5 11 451 + 2,3 1 216 - 17,8 71 363 - 0,4
France métropolitaine 1 765 855 + 0,5 370 130 + 1,5 38 895 - 13,6 2 180 776 + 0,3
  • Note : données brutes
  • (1) : camionnettes et véhicules automoteurs spécialisés <= 3,5 t de PTAC.
  • (2) : camions, véhicules automoteurs spécialisés > 3,5 t de PTAC et tracteurs routiers.
  • (3) : y compris immatriculations de transports en commun
  • Source : SOeS, SIDIV

4 – Évolution du nombre d'immatriculations de véhicules particuliers neufs

Indice base 100 en 2006
Évolution du nombre d'immatriculations de véhicules particuliers neufs
Lorraine France métropolitaine
2006 100 100
2007 103,32 103,21
2008 104,82 102,49
2009 121,19 113,39
2010 112,82 110,44
2011 107,99 108
2012 88,94 92,81
2013 82,68 87,81
2014 82,25 88,26
  • Note : données brutes
  • Source : SOeS, Fichier central des automobiles, SIDIV

4 – Évolution du nombre d'immatriculations de véhicules particuliers neufs

Stagnation du trafic aérien régional

La très grande majorité du trafic aérien régional s'effectue depuis l'aéroport de Metz-Nancy-Lorraine. Après une forte baisse observée au cours de l’année 2013 (– 12,4 % par rapport à 2012), le nombre de passagers dans les aéroports lorrains est resté quasiment stable (+ 0,1 %) en 2014, avec environ 249 000 voyageurs.

Cette stagnation masque en réalité des évolutions contrastées. Ainsi, les lignes nationales, qui représentent 42 % du trafic régional, subissent un recul (– 1,5 % par rapport à 2013). Au contraire, les lignes internationales, soit 56 % du trafic, enregistrent un résultat positif (+ 3,6 %). Ces lignes internationales relèvent principalement d’activités charters/vacances, avec des destinations comme l’Algérie ou le Maroc, qui demeurent des destinations phares.

Sur plusieurs années, on observe une diminution relativement nette de la fréquentation des aéroports lorrains, à savoir une évolution annuelle moyenne de – 3,4 % entre 2008 et 2013. Ce résultat négatif peut sans doute être mis en lien avec l’aspect très concurrentiel du transport aérien, et avec la proximité géographique d’autres aéroports, notamment Sarrebruck mais surtout Luxembourg.

La situation en Lorraine semble par ailleurs toujours préoccupante, car elle ne correspond pas à la tendance observée au niveau national. En effet, à l'échelle de la France métropolitaine, le trafic aérien en nombre de passagers a progressé de 2,1 % entre 2013 et 2014, avec une évolution annuelle moyenne de 1,8 % entre 2008 et 2013.

5 – Passagers des aéroports

en %
Passagers des aéroports
Lorraine France métropolitaine
Passagers 2014 (nombre) Évolution 2014/2013 Évolution annuelle moyenne 2013/2008 (1) Évolution 2014/2013 Évolution annuelle moyenne 2013/2008 (1)
Lignes nationales 105 143 -1,5 -3,7 -2,6 + 1,3
Lignes internationales 139 526 + 3,6 -1,2 + 4,2 + 2,1
Transit 4 051 -41,5 -21,4 -12,5 -9,9
Total 248 720 + 0,1 -3,4 + 2,1 + 1,8
dont lignes à bas coût (low cost) 0 + 12,6 + 8,4
Part des lignes à bas coût (low cost)(en %) 0,0 /// /// /// ///
  • Note : données brutes.
  • (1) : taux d'évolution annuel qu'aurait connu le trafic passager si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • /// : absence de donnée due à la nature des choses.
  • Source : Union des aéroports français

Avertissement

Certains secteurs du transport (notamment le fluvial et le ferroviaire) n’étant pas suivis dans le cadre de ce bilan, ce dernier ne donne qu’un aperçu de l’activité du domaine et doit donc être regardé avec précaution.