Bilan économique 2014 de Lorraine

La conjoncture économique reste morose en 2014 en Lorraine, dans un contexte peu porteur. L'emploi salarié diminue encore. Cette détérioration se ressent dans la quasi-totalité des secteurs d'activité. Le taux de chômage, en hausse en Lorraine comme en France, s'établit à 10,7% dans la région au dernier trimestre.

Insee Conjoncture Lorraine
Paru le : 29/05/2015
Consulter

Le chômage toujours en hausse malgré un répit pour les jeunes demandeurs d'emploi

Nathalie Lasserre, Direccte Lorraine

Bien que la situation du marché du travail en Lorraine demeure difficile en 2014, le nombre de jeunes demandeurs d’emploi est en diminution. Les signaux de reprise sont faibles. Avec un taux de chômage régional de 10,7 % en fin d’année, la Lorraine se classe au 7e rang des régions ayant un taux des plus élevés. Le nombre total de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi fin décembre 2014, toutes catégories confondues, s’élève à plus de 212 200, dont 187 200 immédiatement disponibles pour occuper un emploi. Le chômage de longue durée continue d’augmenter comme celui des séniors.

Insee Conjoncture Lorraine
No 5
Paru le : 29/05/2015

En Lorraine, le taux de chômage au quatrième trimestre 2014 s'établit à 10,7 %. En un an, le taux augmente de 0,4 point en Lorraine comme au niveau national. Il est en hausse dans les quatre départements, variant de 10,2 % en Meurthe-et-Moselle à 11,9 % dans les Vosges (10,3 % en Meuse et 10,8 % en Moselle).

1 – Taux de chômage

en % de la population active
Taux de chômage
2013 T4 2014 T1 2014 T2 2014 T3 2014T4 (p) Évolution 2014T4/2013T4 (en points de %)
Meurthe-et-Moselle 9,7 9,8 9,7 10,0 10,2 +0,5
Meuse 9,9 10,0 9,9 10,1 10,3 +0,4
Moselle 10,4 10,5 10,4 10,7 10,8 +0,4
Vosges 11,5 11,7 11,6 11,8 11,9 +0,4
Lorraine 10,3 10,4 10,3 10,6 10,7 +0,4
France métropolitaine 9,6 9,7 9,7 9,9 10,0 +0,4
  • p : données provisoires.
  • Note : données CVS.
  • Source : Insee, taux de chômage au sens du BIT et taux de chômage localisé

2 – Évolution trimestrielle du taux de chômage

en % de la population active
Évolution trimestrielle du taux de chômage
Lorraine France métropolitaine
1er trim. 2005 8,3 8,3
2e trim. 2005 8,4 8,4
3e trim. 2005 8,7 8,6
4e trim. 2005 8,8 8,7
1er trim. 2006 9,0 8,8
2e trim. 2006 8,9 8,6
3e trim. 2006 8,8 8,5
4e trim. 2006 8,1 8,0
1er trim. 2007 8,3 8,1
2e trim. 2007 7,9 7,8
3e trim. 2007 7,8 7,6
4e trim. 2007 7,3 7,1
1er trim. 2008 7,0 6,8
2e trim. 2008 7,2 7,0
3e trim. 2008 7,3 7,1
4e trim. 2008 7,7 7,4
1er trim. 2009 8,8 8,2
2e trim. 2009 9,6 8,8
3e trim. 2009 9,6 8,8
4e trim. 2009 9,7 9,1
1er trim. 2010 9,5 9,0
2e trim. 2010 9,4 8,9
3e trim. 2010 9,4 8,8
4e trim. 2010 9,3 8,8
1er trim. 2011 9,2 8,7
2e trim. 2011 9,0 8,6
3e trim. 2011 9,1 8,8
4e trim. 2011 9,4 8,9
1er trim. 2012 9,6 9,1
2e trim. 2012 9,9 9,3
3e trim. 2012 9,9 9,4
4e trim. 2012 10,3 9,7
1er trim. 2013 10,6 9,9
2e trim. 2013 10,7 10,0
3e trim. 2013 10,7 9,9
4e trim. 2013 10,3 9,6
1er trim. 2014 10,4 9,7
2e trim. 2014 10,3 9,7
3e trim. 2014 10,6 9,9
4e trim. 2014 10,7 10,0
  • Note : données CVS.
  • Source : Insee, taux de chômage au sens du BIT et taux de chômage localisés

2 – Évolution trimestrielle du taux de chômage

Dans les 15 zones d’emploi de la région, le taux de chômage s'échelonne de 8,2 % dans la zone de Sarrebourg à 14,9 % dans celle de Saint-Dié-des-Vosges. Quatre zones d'emploi, Sarreguemines, Nancy, Bar-le-Duc et Sarrebourg, restent en deçà du taux national. Neuf zones d'emploi ont un taux supérieur à la moyenne régionale.

3 – Taux de chômage par zone d’emploi

  • Source : Insee, taux de chômage localisés

Plus de 212 200 demandeurs d'emploi toutes catégories confondues

Fin 2014, plus de 212 200 personnes sont inscrites comme demandeurs d’emploi en Lorraine, quelle que soit la catégorie (A, B, C, D ou E).

Fin décembre, la Lorraine compte 129 390 demandeurs d'emploi de catégorie A, c'est-à-dire à la recherche d'un emploi et n'ayant exercé aucune activité en décembre. Parmi ces demandeurs, 45,6 % sont des femmes.

En catégories ABC, 187 170 demandeurs d'emploi sont inscrits à Pôle emploi, dont 48,1 % de femmes.

La demande d'emploi en Lorraine suit une courbe ascendante. Après une relative stabilité en début d’année, le nombre de demandeurs d’emploi repart à la hausse sur les trois derniers trimestres.

Sur un an, le nombre de demandeurs d'emploi en fin de mois de catégorie A croît de 2,8 %, celui des demandeurs de catégories ABC de 5,2 %. Les évolutions annuelles sont toutefois moins fortes qu’un an auparavant (respectivement + 5,7 % et + 6,7 %). En France métropolitaine, l’augmentation est plus marquée (+ 6,3 % et + 5,7 %).

La hausse touche les quatre départements lorrains, que ce soit pour les catégories A ou ABC. L'augmentation est plus marquée en Meurthe-et-Moselle (+ 4,0 % pour la catégorie A et + 6,2 % pour les catégories ABC).

4 – Évolution de la demande d’emploi en Lorraine

Indice base 100 en décembre 2013
Évolution de la demande d’emploi en Lorraine
DEFM A DEFM ABC
déc-13 100,0 100,0
janv-14 100,2 100,3
févr-14 100,4 100,3
mars-14 100,3 100,6
avr-14 100,7 101,4
mai-14 101,0 101,9
juin-14 101,5 102,2
juil-14 101,3 102,9
août-14 102,2 103,3
sept-14 102,3 104,0
oct-14 102,4 104,3
nov-14 103,2 104,5
déc-14 102,8 105,2
janv-15 102,7 105,5
  • Sources : Pôle emploi, Dares, Direccte Lorraine, STMT

4 – Évolution de la demande d’emploi en Lorraine

Le chômage des jeunes en baisse, le chômage des séniors augmente

La situation du marché du travail lorrain s'est de nouveau dégradée en 2014, mais les jeunes inscrits à Pôle emploi sont toutefois moins nombreux (en catégories A ou ABC) qu’un an auparavant. Fin décembre, les jeunes représentent 16,3 % des inscrits, contre 17,3 % fin 2013 (catégorie ABC). Au total, 21 100 jeunes de moins de 25 ans sont inscrits en catégorie A (- 3,6 %par rapport à fin 2013) et 30 510 en ABC (– 0,6 %). Au niveau national, une augmentation est constatée pour les deux catégories. Les femmes représentent 47,1 % des jeunes chômeurs de catégorie ABC.

Le nombre de demandeurs d’emploi de 25 à 49 ans augmente de 2,3 % en catégorie A et de 5,0 % en ABC.

Plus de 32 000 séniors (50 ans et plus) sont demandeurs d'emploi de catégorie A. L'augmentation annuelle est élevée (+ 9,0 %), mais moindre qu'en 2013 (+ 12,2 %), que ce soit pour les hommes ou pour les femmes. La part des séniors dans le total des demandeurs d’emploi de catégorie A (24,7 %) est plus élevée que leur part dans la catégorie ABC. Ils sont 43 400 inscrits en catégorie ABC et représentent 23,2 % du total des demandeurs d’emploi lorrains fin 2014.

La part des séniors parmi les demandeurs d’emploi de longue durée (inscrits depuis au moins 12 mois) est deux fois plus élevée fin 2014 que leur part dans le total des demandeurs d’emploi inscrits depuis moins de 12 mois, montrant ainsi la difficulté des séniors "à sortir" du chômage de longue durée. Parmi les demandeurs d’emploi inscrits depuis trois ans et plus, 43,5 % sont des séniors.

5 – Demandeurs d'emploi en fin de mois

Indice base 100 en décembre 2013
Demandeurs d'emploi en fin de mois
Demandeurs d'emploi au 31/12/2014 (en milliers) Évolution 2014/2013 (en %) (1)
Catégories A, B, C Catégorie A Catégories A, B, C Catégorie A
Hommes 97,1 70,4 +5,2 +3,3
Femmes 90,1 59,0 +5,2 +2,4
Moins de 25 ans 30,5 21,1 -0,6 -3,6
25 à 49 ans 113,2 76,2 +5,0 +2,3
50 ans ou plus 43,4 32,1 +10,4 +9,0
Inscrits depuis un an ou plus 85,6 nd +11,3 nd
Lorraine 187,2 129,4 +5,2 +2,8
France métropolitaine 5 216,0 3 500,7 +6,3 +5,7
  • nd : données non disponibles.
  • (1) : évolution de l'indicateur entre le 31/12/2013 et le 31/12/2014
  • Note : données brutes.
  • Source : Pôle emploi - DARES - Direccte Lorraine

537 jours d'ancienneté au chômage en moyenne contre 494 un an plus tôt

En Lorraine, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits depuis au moins un an augmente continuellement au cours de l’année 2014 (+ 11,3 % sur un an). Au total, fin décembre, plus de 85 600 demandeurs d'emploi sont inscrits en catégories ABC depuis un an et plus. Ils représentent 45,7 % des demandeurs d'emploi lorrains, soit 2,5 points de plus que fin 2013 et 6 points de plus que fin 2012. Parmi eux, plus de 26 100 dépassent trois ans d'inscription à Pôle emploi, en hausse annuelle de plus d’un quart. Sur l'ensemble de la France métropolitaine, 43,2 % des demandeurs d’emploi sont inscrits depuis au moins un an fin 2014.

En moyenne, fin décembre 2014, un demandeur d’emploi lorrain reste inscrit 537 jours (240 jours pour un jeune et 823 jours pour un sénior). Le chômage de longue durée touche davantage les demandeurs d’emploi les moins diplômés. Néanmoins, toutes les catégories socioprofessionnelles sont touchées. Les ouvriers qualifiés sont légèrement plus nombreux parmi les chômeurs de longue durée que parmi l’ensemble des demandeurs d’emploi. Les femmes représentent 47,3 % des chômeurs de longue durée en Lorraine, soit une part légèrement inférieure à leur représentation dans l’ensemble des demandeurs d’emploi.

Fin 2014, près d’un demandeur sur cinq a un droit payable au RSA (+ 2 points sur un an).

La part des demandeurs d'emploi ayant un niveau de formation au moins égal au baccalauréat est de 42,2 % pour les femmes contre 34,7 % pour les hommes.

Les demandeurs d’emploi résidant en zone urbaine sensible (ZUS) représentent 8,5 % des demandeurs d’emploi fin 2014. Cette part évolue peu sur l’année. Parmi ces demandeurs d’emploi résidant en ZUS, les hommes sont surreprésentés (58,6 %). Les chômeurs de longue durée ne sont proportionnellement pas plus nombreux à résider en ZUS que l’ensemble des demandeurs d’emploi (45,6 %).

200 000 entrées, 190 000 sorties et 74 800 offres d’emploi collectées en 2014

En 2014, le nombre de demandes d'emploi enregistrées à Pôle emploi varient peu par rapport à 2013 (- 0,2 %), tout comme les sorties (+ 0,8 %). Le nombre de demandes d'emploi reste toutefois supérieur au nombre de sorties. Selon les statistiques administratives, en décembre 2014, les sorties pour reprises d’emploi concernent 20% des sorties. Mais tous les demandeurs d'emploi ne signalent pas leur reprise d'emploi.

En 2014, Pôle emploi a collecté 74 800 offres d'emploi, soit 7,6 % de moins qu’en 2013, un chiffre qui avait déjà diminué de 9,6 % en 2013. Cependant, comme l’année précédente, plus d'une offre sur deux (51,7 %) propose un emploi durable (de plus de six mois). Quatre offres sur dix concernent un emploi de durée comprise entre un et six mois (comme en 2013). Les offres d’emploi occasionnel (durée inférieure à un mois) (moins de 7 %) sont stables par rapport à l'année 2013.