Economie et Statistique n°383-384-385 - Les approches de la pauvreté à l'épreuve des comparaisons internationales

Economie et Statistique
Paru le : 01/12/2005
Consulter

La perception de la pauvreté en Europe depuis le milieu des années 1970. Analyse des variations structurelles et conjoncturelles

Serge Paugam et Marion Selz

L'objectif de cet article est d'analyser non pas la pauvreté en tant que telle, mais ses représentations sociales à partir de plusieurs enquêtes comparables réalisées depuis le milieu des années 1970 et, ce faisant, de tenter d'expliquer d'une part les principales différences entre les pays de l'Union européenne et, d'autre part, les principales variations depuis un quart de siècle. Les représentations de la pauvreté ne sont pas figées dans le temps, et elles varient à la fois selon les pays, c'est-à-dire selon les perceptions politiques et culturelles, et selon la conjoncture économique et sociale. La pauvreté est plus souvent perçue comme un état permanent dans les pays du sud de l'Europe alors que dans les pays du Nord elle apparaît davantage comme une épreuve subie. La perception de la pauvreté « comme un phénomène qui se reproduit » a décliné dans tous les pays de 1976 à 1993 sous l'effet de la dégradation de l'emploi et a, au contraire, augmenté sensiblement de 1993 à 2001. Par ailleurs, l'explication de la pauvreté par la paresse est nettement plus répandue dans certains pays que dans d'autres, notamment en Grande-Bretagne. Mais il existe aussi, indépendamment du pays, un effet propre du chômage. Selon que celui-ci augmente ou diminue, la probabilité de l'explication de la pauvreté par la paresse diminue ou augmente sensiblement. La population semble prendre conscience, en période de crise et de pénurie d'emplois, que si les pauvres ne trouvent pas d'emploi ce n'est pas de leur faute. Les analyses permettent de conclure que si les Européens continuent de voir et d'expliquer la pauvreté de façon différente d'un pays à l'autre, il existe néanmoins un effet de conjoncture qui traduit leur sensibilité commune à l'égard des mouvements économiques et de leurs conséquences sur les plus démunis. On peut donc parler d'une élaboration à la fois structurelle et conjoncturelle des représentations de la pauvreté et du statut des pauvres dans les sociétés européennes

Economie et Statistique
No 383-384-385
Paru le : 01/12/2005