Economie et Statistique n°383-384-385 - Les approches de la pauvreté à l'épreuve des comparaisons internationales

Economie et Statistique
Paru le : 01/12/2005
Consulter

Pauvreté et exclusion en Pologne

Anna Szukietojæ-Bieñkuñska, Madior Fall et Daniel Verger

Jusqu'au milieu des années 1980, la Pologne faisait partie des pays européens dont la population croissait le plus vite. Cette tendance s'est inversée au point qu'en 1999, pour la première fois, la population a diminué. L'espérance de vie a tendance à s'élever. Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, le pays s'est fortement urbanisé, même si le mouvement a ralenti depuis. La structure sociale s'est également modifiée avec davantage de cols blancs et moins d'agriculteurs. La cohabitation entre générations reste répandue, et le pourcentage des familles nombreuses est élevé. Alors que le taux d'activité est élevé, le chômage fluctue entre 13 % et 18 % et touche fortement les jeunes. Le produit intérieur brut par habitant a baissé dans la période qui a suivi la libéralisation de l'économie puis a connu une phase de croissance continue et rapide entre 1992 et 1997. Un ralentissement de cette croissance est observé depuis 1998 et ce n'est qu'en 2003 que cette tendance semble arrêtée. L'inégalité des revenus, auparavant plus faible que dans la plupart des pays européens, a augmenté mais le niveau de vie moyen n'est encore que le quart de ce qu'il est dans un pays comme la France. Près de la moitié du budget moyen est consacrée aux besoins de base. Près d'un ménage polonais sur deux n'a pas assez d'argent pour manger de la viande ou du poisson, près de 40 % des logements auraient besoin d'une rénovation. La pauvreté monétaire touche principalement les familles nombreuses, les ménages jeunes (9 % des ménages et près de 18 % des enfants de moins de 14 ans). Les mauvaises conditions de vie touchent aussi davantage les ruraux, les agriculteurs et les hommes seuls alors que les difficultés à équilibrer le budget sont plutôt plus fréquentes en ville. Pauvreté et exclusion sont corrélées, mais faiblement : la Pologne est un pays où les liens familiaux sont forts, ce qui peut atténuer certaines conséquences de la pauvreté, sauf peut-être pour les chômeurs sans qualification.

Economie et Statistique
No 383-384-385
Paru le : 01/12/2005