Economie et Statistique n°383-384-385 - Les approches de la pauvreté à l'épreuve des comparaisons internationales

Economie et Statistique
Paru le : 01/12/2005
Consulter

Travail, inégalité et autoconsommation au Portugal

Rui Manuel Cerdeira Branco, Regina Soares et Teresa Bago d'Uva

Le Portugal a été un pays d'émigration mais, depuis le milieu des années 1990, le nombre des immigrants dépasse celui des émigrants. Le produit intérieur brut par tête n'a cessé d'augmenter depuis l'entrée de ce pays dans l'Union européenne même s'il est vrai qu'il en est toujours le membre le plus pauvre en 2000. La proportion des plus de soixante ans encore au travail est la plus haute de l'Europe des 15. Si le taux de chômage est élevé au milieu des années 1990, il diminue ensuite fortement et rejoint les taux européens les plus bas en 2000. Le Portugal est aussi le pays le plus inégalitaire dans la répartition du revenu. Les agriculteurs et les marins pêcheurs apparaissent comme des catégories socioprofessionnelles plus exposées que les ouvriers à la pauvreté monétaire. Les familles dont le chef travaille dans le secteur économique des services sont plus épargnées par la pauvreté en conditions de vie que les travailleurs de l'agriculture, de la pêche mais aussi du secteur industriel. L'autoconsommation, quand les conditions de l'habitat s'y prêtent, donne plus de flexibilité à la gestion du budget et rend ceux qui y ont accès moins pessimistes en matière de pauvreté subjective.

Economie et Statistique
No 383-384-385
Paru le : 01/12/2005