Economie et Statistique n°383-384-385 - Les approches de la pauvreté à l'épreuve des comparaisons internationales

Economie et Statistique
Paru le : 01/12/2005
Consulter

Bas revenus, consommation restreinte ou faible bien être : les approches statistiques de la pauvreté à l'épreuve des comparaisons internationales

Daniel Verger

L'approche statistique de la pauvreté pose des problèmes conceptuels et de mesure, qui se trouvent démultipliés dans le cas des comparaisons internationales dès lors que l'on cherche à mettre en perspective des sociétés très diverses. Les définitions nationales sont loin d'être unifiées. Le monde anglo-saxon et les pays de l'Europe de l'Est ont plutôt recours à des mesures basées sur la capacité ou non à acquérir des paniers de consommation plus ou moins évolutifs - démarche souvent qualifiée d'absolue. L'Europe occidentale a une tradition d'approche relative. Même si la plupart des pays adoptent un concept de pauvreté monétaire, il ne faut pas pour autant négliger des définitions basées sur des privations en matière de consommation ou encore des difficultés à équilibrer le budget. Chaque approche a ses forces et ses limites, chacune repose sur des présupposés normatifs correspondant à des choix de société, de nature politique, ou à des normes sociales implicites. L'usage conjoint de plusieurs approches est la meilleure façon de décrire le phénomène complexe qu'est la pauvreté sans trop le réduire et sans être trop sensible aux erreurs de mesure. Dans tous les pays, les populations ainsi définies ont un noyau commun, mais différant largement.

Economie et Statistique
No 383-384-385
Paru le : 01/12/2005