Economie et Statistique n°383-384-385 - Les approches de la pauvreté à l'épreuve des comparaisons internationales

Economie et Statistique
Paru le : 01/12/2005
Consulter

La pauvreté menace les jeunes Espagnols au moment où ils s'émancipent

Magda Mercader-Prats

Entre 1990 et 2000, le niveau de vie progresse en Espagne plus rapidement que celui des pays appartenant, comme la France, à l'Union européenne depuis son origine. Le taux de chômage qui a beaucoup augmenté jusqu'en 1995 est très rapidement descendu au niveau moyen de l'Union européenne au début des années 2000. Les contrats à durée déterminée sont en expansion rapide sur le marché de l'emploi. Le niveau des prestations sociales, mesuré en proportion du produit intérieur brut (Pib), est en baisse. Parmi ces prestations sociales, la part versée au titre du chômage a diminué mais reste relativement élevée, comparée à celle versée dans les quatorze autres pays. En revanche, la part versée pour la famille et les enfants reste, de façon permanente, très faible. À la différence des pays du nord de l'Europe, une grande majorité des jeunes Espagnols entre 16 et 30 ans vivent dans leur famille de naissance dont la forte baisse de la fécondité a fait diminuer la taille. Ils échappent ainsi à la pression de la pauvreté, le marché de l'emploi leur étant peu favorable. La pauvreté en conditions de vie est plus menaçante quand ils décohabitent et quand naissent leurs propres enfants.

Economie et Statistique
No 383-384-385
Paru le : 01/12/2005