Insee
Insee Conjoncture Guadeloupe · Juin 2023 · n° 24
Insee Conjoncture GuadeloupeBilan économique 2022 - Guadeloupe Une reprise d’activité entravée par les tensions inflationnistes

En 2022, avec l’allègement des restrictions sanitaires, l’activité économique guadeloupéenne se redresse. Toutefois, le renforcement des tensions inflationnistes entrave la reprise. La consommation des ménages repart à la hausse grâce aux mesures gouvernementales en faveur du pouvoir d’achat et aux augmentations salariales. Les entreprises guadeloupéennes continuent d’investir cette année malgré un climat national et international d’incertitude économique. Ces investissements dynamisent la création d’emplois et influent sur la demande d’emploi dans un contexte ou le taux de chômage est deux fois et demi supérieur à celui observé au niveau national. La création d’entreprise est à son plus haut niveau des 20 dernières années. Enfin, l’activité touristique se redresse nettement grâce au ralentissement de l’épidémie de Covid-19 sans pour autant retrouver son niveau de 2019.

Insee Conjoncture Guadeloupe
No 24
Paru le :Paru le01/06/2023

Ce bilan économique fait partie des 17 bilans économiques régionaux 2022 publiés par l'Insee.

Retrouvez les bilans des autres régions.

Consulter

Tourisme - En 2022, la fréquentation des hôtels de la Guadeloupe se redresse timidement Bilan économique 2022

Eric Mevel (Insee)

Les contraintes sanitaires liées à la Covid-19 continuent de peser sur la fréquentation touristique hôtelière du début de l’année 2022. Malgré un redressement de l’activité, les établissements ne retrouvent pas leurs niveaux d’avant crise sanitaire. La progression de la fréquentation de la clientèle française ne compense pas la baisse de la clientèle en provenance de l’étranger. La hausse des prix entraîne une hausse du chiffre d’affaires du secteur.

Insee Conjoncture Guadeloupe

No 24

Paru le :01/06/2023

Avertissement

Couverture des saisons touristiques :

les données sont collectées d’avril à septembre dans les campings, et toute l’année dans les hôtels et les autres hébergements collectifs de tourisme (AHCT).

En 2020 et 2021, les confinements successifs et restrictions de déplacements durant la crise sanitaire ont perturbé la collecte de l’information sur la fréquentation mensuelle des hébergements :

  • Hôtel : les données détaillées (catégorie, type de clientèle, département) ne couvrent que la période mai – décembre en 2021. En 2020, la provenance des voyageurs n’est connue que pour la période mai – octobre.
  • Camping : la saison touristique 2021 couvre les mois de mai à septembre, celle 2020 couvre les mois de juillet à septembre.
  • AHCT : les données 2021 ne couvrent que la période mai - décembre. Les données ne sont pas disponibles sur 2020.

Les calculs d’évolution doivent être réalisés avec précaution.

Révision des séries :

à partir du 1er janvier 2019, les données des hôtels, des campings et des AHCT non répondants sont imputées au moyen d’une nouvelle méthode, en fonction de leurs caractéristiques. Cette nouvelle méthode d’imputation de la non-réponse tend à revoir légèrement à la baisse le nombre total de nuitées mais n’a pas d’impact sur les évolutions.

La fréquentation touristique se rapproche de son niveau d’avant crise

Après deux années marquées par la crise liée à la Covid-19, l’activité hôtelière évolue en 2022 en dents de scie au gré des conditions sanitaires. La fin de l’état d’urgence en Guadeloupe, fin mars, permet à l’activité hôtelière de se redresser et de retrouver le niveau de 2019 avec 1 190 000 nuitées annuelles (-2,1 %). La levée des contraintes sanitaire (présentation du pass sanitaire, port du masque obligatoire dans les lieux publics) favorise la reprise de la fréquentation touristique dès le mois d’avril.

Ce rebond de la fréquentation prend de l’ampleur les mois suivants avec la fin de l’obligation de motif impérieux pour se rendre en Guadeloupe en mai. Avec 140 100 nuitées, le mois de décembre correspond au pic de fréquentation hôtelière de l’année, avec toutefois un nombre de nuitées inférieur de 7,0 % à celui de décembre 2019 (figure 1).

La fréquentation des hôtels martiniquais et guyanais se redresse également mais pas suffisamment pour retrouver le niveau d’avant crise (respectivement -10,7 % et -12,4 %).

Figure 1Nombre de nuitées totales dans les hôtels en 2019 et 2022 selon les mois

(en milliers)
Nombre de nuitées totales dans les hôtels en 2019 et 2022 selon les mois ((en milliers))
Nombre de nuitées - 2019 Nombre de nuitées - 2022
janv. 137,38 91,46
févr. 143,75 107,02
mars 136,86 113,39
avr. 121,48 132,99
mai 76,73 100,65
juin 60,41 69,13
juil. 87,16 110,85
août 101,42 128,17
sept. 32,24 29,47
oct. 67,75 67,63
nov. 99,81 99,09
déc. 150,65 140,11
  • Source : Insee, en partenariat avec les comités régionaux du tourisme (CRT).

Figure 1Nombre de nuitées totales dans les hôtels en 2019 et 2022 selon les mois

  • Source : Insee, en partenariat avec les comités régionaux du tourisme (CRT).

Figure 2Évolution du nombre de nuitées totales dans les hôtels en 2022 par rapport au même mois de 2019

(en %)
Évolution du nombre de nuitées totales dans les hôtels en 2022 par rapport au même mois de 2019 ((en %))
Guadeloupe France entière
janv. -33,4 -28,2
févr. -25,6 -12,7
mars -17,1 -10,4
avr. 9,5 -7,9
mai 31,2 2,6
juin 14,4 -4,5
juil. 27,2 3,9
août 26,4 1,2
sept. -8,6 -1,7
oct. -0,2 2,2
nov. -0,7 -2,6
déc. -7,0 4,3
  • Source : Insee, en partenariat avec les comités régionaux du tourisme (CRT).

Figure 2Évolution du nombre de nuitées totales dans les hôtels en 2022 par rapport au même mois de 2019

  • Source : Insee, en partenariat avec les comités régionaux du tourisme (CRT).

L’importante progression de la présence belge fait exception parmi la clientèle étrangère

Par rapport à 2019, le volume de nuitées de la clientèle en provenance de France est stable en 2022. En revanche, le nombre de nuitées étrangères diminue de 19 %. Les touristes en provenance de l’étranger représentent 13 % des nuitées en 2022 contre 16 % en 2019. Cette baisse concerne essentiellement la clientèle d’Amérique du Nord qui, du fait des incertitudes sanitaires liées à la Covid-19, délaisse la Guadeloupe au début de l’année.

Les États-Unis par le biais de leurs centres de contrôle et de prévention des maladies placent la Guadeloupe durant les premiers mois de l’année 2022 comme destination à risque. Compte tenu de la faible demande, les compagnies aériennes allègent la fréquence des vols de manière temporaire entre Pointe-à Pitre et l’Amérique du Nord. La forte progression du nombre de nuitées de la clientèle en provenance d’Amérique du Nord et notamment des Canadiens, aux deuxième et troisième trimestres, ne suffit pas pour retrouver le niveau de 2019. Les nuitées canadiennes et américaines baissent respectivement de 23 % et 45 % sur l’ensemble de l'année 2022 par rapport à 2019. Ces deux pays représentent neuf nuitées sur dix de la clientèle des Amériques.

À l’inverse, le nombre de nuitées de la clientèle en provenance d’Europe progresse de 8 %. Parmi cette clientèle, la fréquentation en provenance de Belgique augmente fortement entre 2019 et 2022 (+83 %). Les touristes belges concentrent le quart des nuitées de la clientèle européenne. Les touristes venant des autres pays d’Europe fréquentent moins souvent la Guadeloupe, notamment ceux en provenance d’Allemagne (-60 %) et d’Italie (-18 %).

Figure 3Nuitées dans les hôtels selon la catégorie

Nuitées dans les hôtels selon la catégorie
Catégorie Nombre de nuitées en 2022 (milliers) Évolution entre 2019 et 2022 (%)
Guadeloupe France entière Guadeloupe France entière
1-2 étoiles 35 42 335 -51,4 -11,5
3 étoiles 488 82 800 -29,3 -0,0
4-5 étoiles 437 61 586 31,6 2,6
Non classés 230 25 044 91,7 -12,4
Total 1 190 211 765 -2,1 -3,4
  • Note : données définitives.
  • Source : Insee, en partenariat avec les comités régionaux du tourisme (CRT).

Un taux d’occupation en retrait de 4 points par rapport à 2019

Le mois de septembre correspond traditionnellement à un creux de fréquentation et certains établissements en profitent pour fermer. L’offre d’hébergement hôtelier en septembre est plus faible de 42 % à celle du mois de janvier qui offre la plus forte capacité d’hébergement de l’année. Malgré cette offre d’hébergement nettement moins importante, le taux d’occupation des établissements hôteliers restant ouverts en septembre est aussi le plus faible de l’année : 34 % contre 57 % en janvier. Si le nombre de chambres offertes dans les hôtels guadeloupéens est légèrement supérieur à celui de 2019 (+2 %), le taux d’occupation des établissements est en baisse de 4,4 points (57 %). La clientèle d’affaires des hôtels de Guadeloupe représente 17 % du volume de nuitées.

Figure 4Nombre de chambres offertes dans les hôtels en 2019 et 2022 selon les mois

(en milliers)
Nombre de chambres offertes dans les hôtels en 2019 et 2022 selon les mois ((en milliers))
Chambres offertes - 2019 Chambres offertes - 2022
janv. 103,82 102,55
févr. 92,93 91,53
mars 99,94 102,0
avr. 95,62 97,19
mai 91,06 99,78
juin 85,32 96,3
juil. 97,24 99,69
août 90,74 96,08
sept. 55,21 59,18
oct. 84,26 78,26
nov. 96,75 96,06
déc. 106,01 99,25
  • Source : Insee, en partenariat avec les comités régionaux du tourisme (CRT).

Figure 4Nombre de chambres offertes dans les hôtels en 2019 et 2022 selon les mois

  • Source : Insee, en partenariat avec les comités régionaux du tourisme (CRT).

Figure 5Taux d'occupation dans les hôtels

(en % du nombre de lits disponibles)
Taux d'occupation dans les hôtels ((en % du nombre de lits disponibles))
Guadeloupe France entière
janv. 2022 50,2 37,4
févr. 2022 59,8 47,4
mars 2022 61,5 54,0
avr. 2022 65,1 57,2
mai 2022 57,2 63,4
juin 2022 46,0 70,8
juil. 2022 56,9 70,3
août 2022 64,9 70,4
sept. 2022 34,3 70,4
oct. 2022 51,1 64,3
nov. 2022 61,5 57,5
déc. 2022 69,3 54,4
  • Note : données définitives.
  • Source : Insee, en partenariat avec les comités régionaux du tourisme (CRT).

Figure 5Taux d'occupation dans les hôtels

  • Note : données définitives.
  • Source : Insee, en partenariat avec les comités régionaux du tourisme (CRT).

Le chiffre d’affaires de fin d’année de l’hôtellerie et de la restauration dépasse le niveau d’avant-crise

En 2022, les prix augmentent sensiblement dans l’hôtellerie et la restauration. Dans le secteur hôtelier, le chiffre d’affaires se redresse progressivement et dépasse à partir du mois d’août le niveau atteint à la même période en 2019. Dans le secteur de la restauration, on observe dès avril, une progression continue du chiffre d’affaires. Au quatrième trimestre, il dépasse celui réalisé à la même période en 2019. Le secteur réduit sa dépendance au tourisme grâce à la clientèle locale (figure 6).

Figure 6Évolution du cumul sur douze mois du chiffre d’affaires - Guadeloupe

(indice base 100 en janvier 2019)
Évolution du cumul sur douze mois du chiffre d’affaires - Guadeloupe ((indice base 100 en janvier 2019))
Hôtellerie Restauration
janv. 2019 100,0 100,0
févr. 2019 100,4 100,2
mars 2019 100,0 100,6
avr. 2019 100,6 101,2
mai 2019 99,1 101,3
juin 2019 101,1 101,4
juil. 2019 100,2 101,8
août 2019 101,7 101,6
sept. 2019 102,5 101,8
oct. 2019 103,5 101,8
nov. 2019 102,7 102,1
déc. 2019 104,5 102,8
janv. 2020 104,5 102,9
févr. 2020 105,9 102,9
mars 2020 97,5 97,3
avr. 2020 87,4 89,4
mai 2020 85,2 85,5
juin 2020 78,9 83,6
juil. 2020 77,6 82,6
août 2020 75,5 81,8
sept. 2020 73,3 81,3
oct. 2020 69,5 80,2
nov. 2020 63,6 78,4
déc. 2020 60,7 77,3
janv. 2021 61,4 76,7
févr. 2021 53,5 75,7
mars 2021 52,7 78,4
avr. 2021 55,0 83,8
mai 2021 54,0 84,1
juin 2021 57,0 85,3
juil. 2021 61,2 86,6
août 2021 59,4 83,6
sept. 2021 59,8 82,1
oct. 2021 62,4 82,8
nov. 2021 68,2 82,5
déc. 2021 68,9 82,0
janv. 2022 65,2 80,7
févr. 2022 70,0 80,9
mars 2022 78,5 83,0
avr. 2022 87,1 86,1
mai 2022 94,9 90,6
juin 2022 97,7 92,5
juil. 2022 98,5 95,3
août 2022 104,5 100,7
sept. 2022 105,4 103,9
oct. 2022 107,1 106,4
nov. 2022 107,9 110,8
déc. 2022 110,9 114,9
  • Lecture : chaque point représente le cumul du chiffre d’affaires des douze derniers mois (en base 100 en janvier 2019).
  • Champ : unités légales monorégionales pérennes de 2017 à 2022, dont l'activité principale n'a pas changé durant cette période.
  • Source : DGFiP, Insee.

Figure 6Évolution du cumul sur douze mois du chiffre d’affaires - Guadeloupe

  • Lecture : chaque point représente le cumul du chiffre d’affaires des douze derniers mois (en base 100 en janvier 2019).
  • Champ : unités légales monorégionales pérennes de 2017 à 2022, dont l'activité principale n'a pas changé durant cette période.
  • Source : DGFiP, Insee.
Publication rédigée par :Eric Mevel (Insee)

Avertissement

Les données chiffrées sont parfois arrondies (selon les règles mathématiques). Le résultat arrondi d'une combinaison de données chiffrées (qui fait intervenir leurs valeurs réelles) peut se trouver légèrement différent de celui que donnerait la combinaison de leurs valeurs arrondies.

Définitions

Les campings sont destinés à l’accueil de tentes, de caravanes, de résidences mobiles de loisirs et d’habitations légères de loisirs. Ils sont constitués d’emplacements nus ou équipés de l’une de ces installations, ainsi que d’équipements communs.

Le nombre de nuitées correspond au nombre total de nuits passées par les clients dans un établissement ; deux personnes séjournant trois nuits dans un hôtel comptent ainsi pour six nuitées de même que six personnes ne séjournant qu'une nuit.

Les arrivées sont le nombre total de personnes arrivées dans un établissement durant la période considérée. Elles ne sont comptées qu'une fois, au 1er jour de leur séjour, quelle que soit la durée du séjour.

Les voyages se décomposent en « séjours » définis par le fait d'avoir passé au moins une nuit en lieu fixe. La durée des séjours est comptabilisée en nuitées.

Rapport du nombre de nuitées au nombre d'arrivées de clients hébergés.

Le taux d'occupation est le rapport entre le nombre de chambres (emplacements) occupés et le nombre de chambres (emplacements) offerts par les hôtels et campings ouverts.

Le tourisme comprend les activités déployées par les personnes au cours de leurs voyages et séjours dans des lieux situés en dehors de leur environnement habituel pour une période consécutive qui ne dépasse pas une année.

Résident (au sens du tourisme) :

personne résidant en France et réalisant un séjour touristique en France.

Non-résident (au sens du tourisme) :

personne résidant à l'étranger et réalisant un séjour touristique en France.

Taux d'ouverture :

rapport entre le nombre d'hôtels ouverts au moins un jour le mois de l'enquête et le nombre d'hôtels du parc.

Définitions

Les campings sont destinés à l’accueil de tentes, de caravanes, de résidences mobiles de loisirs et d’habitations légères de loisirs. Ils sont constitués d’emplacements nus ou équipés de l’une de ces installations, ainsi que d’équipements communs.

Le nombre de nuitées correspond au nombre total de nuits passées par les clients dans un établissement ; deux personnes séjournant trois nuits dans un hôtel comptent ainsi pour six nuitées de même que six personnes ne séjournant qu'une nuit.

Les arrivées sont le nombre total de personnes arrivées dans un établissement durant la période considérée. Elles ne sont comptées qu'une fois, au 1er jour de leur séjour, quelle que soit la durée du séjour.

Les voyages se décomposent en « séjours » définis par le fait d'avoir passé au moins une nuit en lieu fixe. La durée des séjours est comptabilisée en nuitées.

Rapport du nombre de nuitées au nombre d'arrivées de clients hébergés.

Le taux d'occupation est le rapport entre le nombre de chambres (emplacements) occupés et le nombre de chambres (emplacements) offerts par les hôtels et campings ouverts.

Le tourisme comprend les activités déployées par les personnes au cours de leurs voyages et séjours dans des lieux situés en dehors de leur environnement habituel pour une période consécutive qui ne dépasse pas une année.

Résident (au sens du tourisme) :

personne résidant en France et réalisant un séjour touristique en France.

Non-résident (au sens du tourisme) :

personne résidant à l'étranger et réalisant un séjour touristique en France.

Taux d'ouverture :

rapport entre le nombre d'hôtels ouverts au moins un jour le mois de l'enquête et le nombre d'hôtels du parc.