Indicateurs de richesse nationale

Chiffres détaillés
Paru le : 05/12/2017

Ce tableau de bord présente 10 indicateurs phares de développement durable - compatibles avec un cadre théorique international - et complète le PIB dans trois domaines : social, économique et environnemental. Ces indicateurs concernent non seulement le bien-être présent et futur de la nation, mais également le bien-être « ailleurs », c’est-à-dire celui des autres régions du monde, impactées par notre mode de vie.
Le choix de ces indicateurs s’est fait dans un souci de simplicité, de lisibilité et de pérennité. Ce sont pour la plupart des indicateurs des stratégies française, européenne ou mondiale de développement durable. Ce tableau de bord fait suite à l'adoption de la loi 2015-411 du 13 avril 2015 qui invite à la prise en compte de nouveaux indicateurs de richesse dans l’évaluation et la définition des politiques publiques. Il résulte d’une large concertation réunissant experts et citoyens, organisée par le Conseil économique social et environnemental et France Stratégie, en collaboration avec le Cnis et le service statistique public.

Dépenses de recherche

Chiffres détaillés
Paru le : 05/12/2017

Les tableaux disponibles sont les suivants :

  • Part en % des dépenses intérieures de R&D dans le PIB, dont celles des entreprises, en France et dans l'UE28
  • Dépenses intérieures de R&D et effectifs de recherche en 2015 dans les principaux pays de l'OCDE
  • Dépenses intérieures de R&D des entreprises en 2015 dans les principaux pays de l'OCDE
Effort de recherche
(xls, 47 Ko)

Sources

Définition

L'effort de recherche est mesuré par le rapport entre les dépenses intérieures de recherche et développement (DIRD) et le produit intérieur brut (DIRD/PIB).

Les dépenses intérieures de recherche et développement (DIRD) correspondent à la somme des moyens financiers (nationaux et étrangers) mobilisés pour l’exécution des travaux de R&D sur le territoire national par le secteur des administrations françaises (DIRDA) et par le secteur des entreprises (DIRDE). Elle comprend les dépenses courantes (masse salariale des personnels de R&D et dépenses de fonctionnement) et les dépenses en capital (achat d’équipements nécessaires à la réalisation de travaux internes à la R&D et opérations immobilières réalisées dans l’année).

Les chercheurs désignent les chercheurs et ingénieurs de R&D.

Source de données

Pour l’estimation des dépenses de recherche, tous les pays de l’OCDE utilisent le cadre défini par le manuel de Frascati qui assure une comparabilité entre pays.

Les dépenses intérieures de recherche et développement (DIRD) sont connues au niveau national grâce à des enquêtes, gérées par le ministère en charge de la recherche et de l’enseignement supérieur, réalisées auprès des établissements de recherche, qu’il s’agisse d’établissements publics ou privés (entreprises).

Le champ géographique est celui de la France entière. Il est possible d’en faire une exploitation au niveau régional.

Méthodologie

Le système de comptabilité nationale de 2008 (SCN 2008) constitue un ensemble de recommandations concernant la mesure de l’activité économique, permettant une comparaison internationale des différents agrégats économiques.

Le SCN 2008 préconise notamment de comptabiliser en investissement les sommes que les agents économiques dépensent pour la recherche et développement, alors qu’elles étaient auparavant considérées comme consommations intermédiaires. Il en a résulté, pour les pays qui l’ont adopté, une révision substantielle à la hausse du niveau du PIB sur l’ensemble de la période.

Cette révision conceptuelle impacte mécaniquement à la baisse l’effort de recherche, puisque celui-ci rapporte les dépenses intérieures de recherche et développement (inchangées) à un PIB (réévalué).

Depuis fin 2014, l’ensemble des pays de l’OCDE publient ainsi des données de comptabilité nationale selon les définitions du SCN 2008, excepté le Chili, le Japon et la Turquie. Le Japon prévoit d’appliquer ces définitions en 2016. De leurs côtés, la Chine et la Fédération de Russie ne publient pas, non plus, des données de comptabilité nationale selon les définitions du SCN 2008.

Par ailleurs, les estimations de l’OCDE pour les zones UE15 et UE28 peuvent s’écarter légèrement de celles publiées par Eurostat. Dans cette publication, conformément aux pratiques de l’OCDE, les données nationales sont agrégées après avoir été converties en dollars (USD) PPA plutôt qu’en euros, comme le fait Eurostat. Par exemple, l’intensité de la DIRD par rapport au PIB dans la zone EU28 sera calculée comme une moyenne des intensités de chaque pays, pondérée par la part des PIB nationaux dans le PIB européen, PIB eux-mêmes mesurés en dollars PPA et non en euros.

L’évolution des dépenses de R&D est mesurée en volume, c’est-à-dire hors effets prix. Les variations de prix des dépenses de R&D sont estimées à partir du déflateur du produit intérieur brut (PIB), qui s’obtient par le rapport du PIB en valeur et du PIB en volume. Les résultats 2014 sont définitifs, ceux de 2015 semi-définitifs. Les chiffres 2016 sont estimés.

Résultats 2014 définitifs : les données de dépenses de R&D ont été révisées dans les chiffres définitifs de 2014 ; en effet, une meilleure prise en compte des personnels de R&D des CHU et CHRU (centres hospitaliers universitaires et centres hospitaliers régionaux universitaire) a conduit à comptabiliser 7 500 personnels de R&D en équivalent temps plein supplémentaires par rapport aux données semi-définitives, entraînant une hausse des dépenses courantes (notamment des rémunérations). Ces personnels correspondent notamment aux personnels non exclusivement rémunérés par les hôpitaux ou n’effectuant pas exclusivement des travaux de R&D (professeurs d’université – praticiens hospitalier, infirmiers, …). Les dépenses intérieures de R&D des administrations (DIRDA) révisées augmentent ainsi de 0,9 Md€ pour atteindre 17,8 Md€ (16,8 Md€ avant révision). Les dépenses intérieures de R&D totales s’établissent alors à 48,9 Md€ (47,9 Md€ avant révision) et représentent 2,28 % du PIB en 2014 (2,23 % avant révision).

Enjeux

La Recherche & Développement (R&D) est source d’innovations qui permettent un positionnement compétitif dans le contexte de la société de la connaissance. Elle est l’un des moyens de répondre aux grands défis sociétaux (énergie, climat, santé) et de favoriser une croissance durable. Le suivi des dépenses de R&D répond à l’un des objectifs de la stratégie de l’Union européenne d’atteindre à l’horizon 2020 un effort de recherche (DIRD/ PIB) de 3 %, dont les deux tiers réalisés par les entreprises.

Pour en savoir plus

« Les dépenses intérieures de R&D en 2015  » , note flash, octobre 2017, ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation.

Données sur la recherche en France, ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation.

Données de comparaisons internationales, OCDE.

Sources

Tableau d'organisation des 10 indicateurs de richesse et comparaison internationale des stratégies de développement durable

Tableau d'organisation des 10 indicateurs de richesse et comparaison internationale des stratégies de développement durable
Domaine Thèmes Bien-être présent Bien-être futur Bien-être "ailleurs" 1 SNDD 2 SNTEDD 3 ONU ODD 4
Économique Travail 1. Taux d'emploi des 15-64 ans oui 5 non objectif 8
Investissement 2. Dépense de recherche DIRD/PIB oui oui 9.5.1
Stabilité financière 3. Dette publique et privée oui non 10.5.1
Social Santé 4. Espérance de vie en bonne santé oui non 6 objectif 3
Satisfaction dans la vie 5. Satisfaction globale dans la vie non non non
Inégalité 6. Dispersion des revenus oui oui objectif 10
Pauvreté 7. Taux de pauvreté en conditions de vie oui non 1.2.1
Éducation 8. Sorties précoces du système scolaire oui non 8.6.1
Environnemental Climat 9. Empreinte carbone oui oui objectif 13
Biodiversité 10. Artificialisation des sols oui oui objectif 15/11
  • 1. Bien-être "ailleurs" : pour mesurer les conséquences de notre mode de vie sur le bien-être "dans les autres parties du monde" (réchauffement climatique, montée des eaux,…).
  • 2. Stratégie nationale de développement durable 2010-2014.
  • 3. Stratégie nationale de transistion écologique vers le développement durable 2015-2020.
  • 4. Objectif de développement durable de l'ONU 2015-2030 (X.Y.Z signifie indicateur Z de l'objectif X cible Y).
  • 5. Limité au taux d'emploi des seniors.
  • 6. Espérance de vie.