Bilan économique 2016 - Guadeloupe

L’activité de la Guadeloupe a été bien orientée en 2016. L’emploi reste assez peu dynamique, le chômage à un niveau structurellement très élevé, mais le nombre de chômeurs de longue durée baisse. La consommation des ménages, le financement de l’économie et la création de sociétés sont bien orientés. Les flux de marchandises et de voyageurs sont en progression, de même que les nuitées touristiques. Seules zones d’ombre : l’agriculture qui a connu une année mitigée et la construction avec des ventes de ciment au plus bas.

Insee Conjoncture Guadeloupe
No 3
Paru le : 23/05/2017
Consulter

Chômage - Moins de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en 2016Bilan économique 2016

Roman Janik, Charly Darmalingon, Dieccte

En 2016, le taux de chômage est stable en Guadeloupe (24 %) mais reste le plus élevé des Antilles-Guyane. Les Demandeurs d’Emploi en Fin de Mois (DEFM) de catégorie A et ABC diminuent. Les 50 ans et plus sont les seuls à enregistrer une dégradation. La demande d’emploi de longue durée ABC (un an et plus) amorce un recul inédit depuis plusieurs années.

Insee Conjoncture Guadeloupe
No 3
Paru le : 23/05/2017

En 2016, le taux de chômage en Guadeloupe s’élève à 24 %, comparable à 2015 et 2014, soit le plus élevé des Antilles-Guyane. Il est de 18 % en Martinique, de 23 % en Guyane. En Guadeloupe, le chômage touche surtout les jeunes actifs (47 %), les anciens ouvriers (28 %) et les non diplômés ayant au plus un certificat d’études primaires (34 %). Le taux de chômage des femmes (25 %) reste supérieur à celui des hommes (22 %) : elles représentent 56 % des chômeurs. Pour les 25-49 ans, l’écart entre les deux sexes est de six points, soit 29 % pour les femmes et 23 % pour les hommes. En revanche, chez les 15-24 ans, la tendance s’inverse, le chômage féminin étant inférieur de trois points à celui des hommes

Baisse de la demande d’emploi en Guadeloupe en 2016

Fin 2016, toutes catégories confondues, 69 072 demandeurs d’emploi sont inscrits à Pôle Emploi, soit 1,3 % de moins sur un an. Cette baisse prolonge les ralentisse ments observés depuis 2013. La baisse de la demande d’emploi est le fait marquant de l’année dans les Départements et Ré gions d’Outre-mer (DROM). En Martini que et en Guyane, l’évolution s’élève respectivement à – 4,0 % et – 2,7 %. Dans l’hexagone, la baisse s’établit à 0,1 %. La Réunion et Mayotte enregistrent par contre une hausse de la demande en 2016 (+ 0,6 % et + 4,7 % respectivement en ABC). Le nombre de demandeurs d’emploi en fin de mois (DEFM) de catégorie A (définitions) enregistre une inflexion sensible (– 2,5 %). Le recul des catégories ABC est moindre (– 1,2 %), du fait d’une forte hausse des catégories B et C (+ 7,7 %). Les femmes sont toujours les plus nombreuses (55,4 % en A) même si leur part a sensiblement reculé depuis le début de la crise.

La demande d’emploi seniors croît de 4,8 %

Les jeunes de moins de 25 ans voient leur situation s’améliorer tout comme les demandeurs âgés de 25 à 49 ans. Les seniors (50 ans et plus) sont les seuls à enregistrer une hausse de la demande même si celle-ci ralentit fortement en comparaison des hausses à deux chiffres observées antérieurement. Leur nombre croît de 4,8 % en 2016 après + 9,7 % en 2015 et + 12,7 % en 2014. Ils représentent désormais 29,8 % des demandeurs en catégories ABC.

La part des demandeurs d’emploi de niveau baccalauréat et plus par rapport l’ensemble des inscrits a encore aug menté et atteint 33,2 % en 2015 (+ 1,2 point en cat A).

À l’inverse, le « poids » des niveaux de formation les plus faibles (V bis et VI) diminue (– 28,8 %). Les demandeurs ayant les niveaux de formation les plus élevés (Bac + 3 et plus) restent néan moins minoritaires (5,0 %) quoiqu’en hausse.

La demande d’emploi de longue durée recule de manière inédite

Fin 2016, la demande d’emploi de longue durée (DELD) diminue de 5,4 % sur un an, après une hausse de 3,8 % en 2015. 36 400 demandeurs ABC ont ainsi un an et plus d’ancienneté d’inscription à Pôle emploi (– 2 061). La part des demandeurs d’emploi de longue durée s’établit ainsi à 56,6 % fin 2016 (– 2,5 points sur un an).

La demande d’emploi de très longue durée (ancienneté d’inscription de deux ans et plus) est aussi en baisse moindre (– 3,1%) et représente 25 417 demandes. 18 838 demandeurs sont inscrits à Pôle emploi sans discontinuité depuis trois ans ou plus en Guadeloupe (+ 138).

Le nombre de demandeurs d’emploi ABC est en hausse à Saint-Martin et Saint-Barthélemy

Fin 2016, 5 279 demandeurs d’emploi sont inscrits en catégorie ABC dans les Îles du Nord (4 764 à Saint-Martin et 515 à Saint-Barthélemy), soit une hausse de 1,5 % sur un an.

À Saint-Martin, la demande est restée globalement stable sur un an (+ 0,3 %) alors qu’à Saint-Barthélemy, elle a cru plus nettement (+ 20,9 %).

La demande d’emploi de longue durée (calculée à partir des catégories ABC) représente 40,1 % des demandes à Saint-Martin, 34,7 % à Saint-Barthélemy. Elle voit sa part se réduire en 2016.

La catégorie A englobe 4 673 demandeurs dans les Îles du Nord (4 249 à Saint-Martin et 424 à Saint-Barthélemy). En un an, le nombre de demandeurs d’emploi y a augmenté de 2,2 %, essentiellement à Saint-Barthélemy (+ 27,7 %).

Figure 1 – Chiffres clés

Chiffres clés
Taux de chômage 2016 (en %) Variation 2016/2015 (en point)
Ensemble 24 0,0
Hommes 22 0,4
Femmes 25 -0,7
  • Source : Insee, enquête Emploi en continu 2015.

Figure 2 – Baisse des catégories A et E, hausse des autres catégoriesÉvolution du nombre de demandeurs d'emploi selon la catégorie

Baisse des catégories A et E, hausse des autres catégories
au 31 décembre 2016 Demandeurs d'emploi (en millier) Évolution 2016/2015 (en %)
A ABC A ABC
Hommes 24,7 27,6 -2,2 -1,4
Femmes 30,7 36,7 -2,7 -1,0
moins de 25ans 6,3 7,2 -2,8 -2,6
25 à 49 ans 32,1 37,9 -5,4 -3,7
50 ans et + 17,0 19,2 3,7 4,8
Inscrits depuis plus d'un an ND 36,4 ND -5,4
Guadeloupe 55,4 64,3 -2,5 -1,2
France entière* 3 782,2 5 846,5 -2,9 -0,1
  • Sources : Dares, Pôle emploi, traitement Dieccte, données brutes, *hors Mayotte.
Au 31 décembre 2016 Catégorie (en millier) Évolution 2016/2015 (en %)
A 55,4 -2,5
B 3,2 6,9
C 5,7 8,2
D 2,4 2,1
E 2,4 -6,4
Ensemble 69,1 -1,3
  • Sources : Dares, Pôle emploi, traitement Dieccte, données brutes.

Figure 3 – Des bénéficiaires en hausseLes dispositifs d'aide à l'emploi (en nombre)

Des bénéficiaires en hausse
2014 2015 2016
Contrats du secteur marchand
Apprentissage 902 674 835
Professionnalisation 630 409 476
CUI-CIE-CAE* 626 712 1 957
Emplois d'avenir 374 322 261
Contrats de Génération (nb emb) 20 14 6
dossier CG 38 25 12
Total 2 552 2 131 3 535
Contrats du secteur non marchand
CUI-CAE 3 542 3 777 3 517
Emplois d'avenir 1 532 1 290 867
Emplois d'avenir "professeur" 64 22 3
Total 5 138 5 089 4 387
Ensemble 7 690 7 220 7 922
  • * CIE-CAE, données en 2014 et 2015.
  • Sources : Dieccte, Pôle emploi, CGSS, ASP.

Figure 4 – Le nombre de demandeurs plutôt en stagnation sur un an Évolution des demandeurs d'emplois en fin de mois (en millier)

Le nombre de demandeurs plutôt en stagnation sur un an
DEFM_A_cvs DEFM_ABC_cvs
janv-08 42,53 47,4
févr-08 42,44 47,4
mars-08 42,51 47,5
avr-08 42,69 47,7
mai-08 42,69 47,6
juin-08 43,14 48,1
juil-08 43,05 48,1
août-08 42,85 47,8
sept-08 42,66 47,4
oct-08 43,1 48,0
nov-08 43,02 47,9
déc-08 43,36 48,2
janv-09 43,7325 48,2
févr-09 43,96875 48,6
mars-09 43,99125 48,6
avr-09 44,0375 48,6
mai-09 44,68125 49,2
juin-09 45,75375 50,5
juil-09 46,17 51,1
août-09 46,15 51,4
sept-09 46,79 52,0
oct-09 47,37 52,6
nov-09 47,64 53,0
déc-09 48,03 53,3
janv-10 47,77 53,1
févr-10 48,26 53,6
mars-10 48,27 53,5
avr-10 48,08 53,2
mai-10 48,23 53,3
juin-10 48,72 53,8
juil-10 48,54 53,7
août-10 48,86 54,1
sept-10 49,5 54,8
oct-10 48,69 54,0
nov-10 49,5 54,9
déc-10 49,82 55,3
janv-11 50,43 56,1
févr-11 50,92 56,4
mars-11 50,96 56,6
avr-11 51,16 56,8
mai-11 51,68 57,5
juin-11 52,1 57,9
juil-11 52,12 57,9
août-11 52,15 58,1
sept-11 52,69 58,6
oct-11 52,86 58,7
nov-11 52,78 58,6
déc-11 53,07 59,0
janv-12 53,09 59,1
févr-12 53,15 59,2
mars-12 53,52 59,5
avr-12 53,46 59,7
mai-12 53,49 59,8
juin-12 53,8 60,2
juil-12 54,46 60,9
août-12 54,9 61,3
sept-12 54,56 60,9
oct-12 55 61,4
nov-12 55,32 61,9
déc-12 55,44 62,0
janv-13 54,29 60,8
févr-13 54,96 61,6
mars-13 55,46 62,2
avr-13 56,04 62,8
mai-13 56,2 62,9
juin-13 55,91 62,4
juil-13 56,16 62,5
août-13 55,87 62,4
sept-13 55,67 62,2
oct-13 56,02 62,7
nov-13 56,18 63,0
déc-13 56 62,9
janv-14 56,12 63,4
févr-14 56,56 63,5
mars-14 56,27 63,3
avr-14 56,54 63,6
mai-14 56,41 63,4
juin-14 56,21 62,6
juil-14 56,81 63,7
août-14 57,1 64,0
sept-14 57,28 64,3
oct-14 57,17 64,3
nov-14 57,26 64,3
déc-14 57,45 64,5
janv-15 57,1 64,5
févr-15 57,44 64,6
mars-15 57,69 65,1
avr-15 57,46 65,0
mai-15 57,77 65,3
juin-15 58,33 65,8
juil-15 58,06 65,6
août-15 58,13 65,5
sept-15 57,61 65,2
oct-15 57,5 65,2
nov-15 57,35 65,2
déc-15 57,09028 65,1
  • Sources : Dares, Pôle emploi, traitement Dieccte, données brutes.

Figure 4 – Le nombre de demandeurs plutôt en stagnation sur un an Évolution des demandeurs d'emplois en fin de mois (en millier)

Figure 5 – Situation précaire pour les jeunes et les femmesStatut d'emploi selon le sexe (en %)

Situation précaire pour les jeunes et les femmes
Ensemble Femmes Hommes 15-24 ans
Temps complet 80 73 88 64
Temps partiel 20 27 12 36
Taux de sous-emploi 12 15 8 19
  • Champ : population en emploi de 15 ans ou plus, vivant en Guadeloupe, hors communautés.
  • Source : Insee, enquête Emploi en continu 2016.

Figure 6 – Le diplôme protège du chômageStructure du chômage au sens du BIT

Le diplôme protège du chômage
Nombre de chômeurs (en millier) Proportion de femmes (en %) Taux de chômage (en %)
Ensemble Femmes Hommes
Ensemble 38 56 24 25 22
15-24 ans 5 41 47 45 48
25-49 ans 24 61 26 29 23
50 ans ou plus 9 50 16 16 15
Catégories socioprofessionnelles
Agriculteurs exploitants, artisans, commerçants et chefs d'entreprise 2 44 12 17 9
Cadres et professions intellectuelles supérieures 1 33 4 4 4
Professions intermédiaires 5 69 13 15 11
Employés 11 83 21 23 16
Ouvriers 9 20 28 38 26
Chômeurs n'ayant jamais travaillé 11 56 100 100 100
Indéterminé ns 14 43 ns 75
Niveau de diplôme
Sans diplôme ou CEP 16 51 34 38 31
Brevet des collèges, CAP, BEP 10 52 25 28 22
Baccalauréat 8 67 26 28 22
Bac+2 2 61 10 10 10
Diplôme supérieur au Bac+2 2 63 9 9 9
  • Champ : population active de 15 ans ou plus, vivant en Guadeloupe, hors communautés.
  • Source : Insee, enquête Emploi en continu 2016.

Encadré

Hausse des contrats signés dans le secteur marchand

En 2016, le nombre de contrats signés dans le cadre des dispositifs d’aide à l’emploi s’établit à 7 922 en Guadeloupe, à Saint-Martin et Saint-Barthélemy, soit, 9,7 % de hausse sur un an.

Dans le secteur marchand, 2 131 contrats aidés ont été signés, soit 65,9 % de plus qu’en 2015. La croissance du nombre de contrats conclus pour l’année porte essentiellement sur le Contrat Unique d’Insertion – Contrat Initiative Emploi (CUI-CIE).

Le nombre de contrats du secteur non marchand diminue de 13,8 %. En 2016, 5 387 contrats ont été signés.

Le Contrat Unique d’Insertion – Contrat d’Accompagnement dans l’Emploi (CUI-CAE), principal contrat du secteur non marchand enregistre 3 517 contrats.

Avertissement

Les données chiffrées sont parfois arrondies (selon les règles mathématiques). Le résultat arrondi d'une combinaison de données chiffrées (qui fait intervenir leurs valeurs réelles) peut se trouver légèrement différent de celui que donnerait la combinaison de leurs valeurs arrondies.