Bilan économique 2015 - La Réunion : la croissance se maintient

En 2015, la croissance se maintient à La Réunion (+ 2,8 % après + 3,1 %). Les prix diminuent tandis que les revenus sont en hausse. En conséquence, le pouvoir d'achat augmente et la consommation des ménages se renforce (+ 3,2 % en volume). L'investissement progresse, mais moins vite qu'en 2014. Les importations sont en valeur ralenties par la baisse des prix du carburant mais augmentent en volume. Les exportations repartent à la hausse. La situation sur le marché du travail s'améliore. La demande d'emploi progresse modérément tandis que l'emploi salarié marchand reste dynamique (+ 3,7 % sur un an), notamment grâce aux services. L'emploi dans la construction confirme sa reprise. Au final, le taux de chômage diminue. Les revenus agricoles poursuivent leur croissance (+ 9,8 %), bénéficiant d'une baisse des coûts des matières premières. Le léger redressement dans l'artisanat amorcé en 2014 se confirme. Dans la construction, l'activité liée à la Nouvelle route du littoral continue d'augmenter. En dehors de ce chantier, le chiffre d'affaires se contracte. Le tourisme repart à la hausse en 2015 (+ 5,1 %) après trois années consécutives de recul. Cette reprise est en lien avec la progression du trafic aérien. L'activité bancaire continue de se renforcer : la hausse des encours de crédits se confirme (+ 5 % en 2015). Les banques poursuivent l'assainissement de leur portefeuille et le résultat net atteint son plus haut niveau. En 2015, dans le mouvement européen, l'économie française continue d'accélérer (+ 1,3 % après + 0,6 % en 2014). La croissance reste stable à Maurice (+ 3,5 %).

Insee Conjoncture Réunion
Paru le : 30/06/2016

Transport - En 2015, les trafics aérien et maritime sont plus dynamiques

Sébastien Ajir, Insee

En 2015, le transport aérien de passagers augmente de 3 %, en lien avec la hausse de la fréquentation touristique. Les liaisons avec la métropole restent les plus empruntées.

Le transport de marchandises, essentiellement maritime, augmente encore (+ 6 %), alors qu’il diminue par voie aérienne (- 1 %).

En 2015, les immatriculations de véhicules neufs bondissent de 8 % après une année 2014 déjà en hausse.

Insee Conjoncture Réunion
No 02
Paru le : 30/06/2016

En 2015, le trafic aérien de passagers repart à la hausse après trois années moroses (+ 3 %, après + 0 % en 2014, - 4 % en 2013 comme en 2012). Les aéroports réunionnais ont ainsi accueilli 2 157 500 passagers (figure 1). Parmi eux, 4 passagers sur 10 sont des touristes extérieurs. La hausse de la fréquentation touristique (+ 5,1 %) explique donc en grande partie l’augmentation du trafic aérien.

L’aéroport de Roland Garros concentre l’essentiel du trafic (96 % des passagers). À Pierrefonds, après six années consécutives de baisse, le trafic de passagers progresse en 2015 (+ 11 %). Il s’agit exclusivement de passagers en provenance ou à destination de l’Île Maurice (79 500 passagers).

Un trafic aérien de passagers tourné vers la métropole et l’Île Maurice

Plus de 6 passagers sur 10, soit 1 357 700 passagers, voyagent sur des lignes domestiques (métropole, Mayotte ou Pierrefonds-Roland Garros). Le trafic national se fait essentiellement avec la métropole (1 185 500 passagers). Également 171 900 passagers sont à destination ou en provenance de Mayotte.

Le nombre de passagers sur les lignes domestiques augmente de 3 % en 2015, en particulier avec Mayotte (+ 8,5 %).

Figure 1 – Le trafic aérien de passagers augmente en 2015

en nombre
Le trafic aérien de passagers augmente en 2015
Lignes métropole Lignes Mayotte Lignes internationales En transit
2010 1 157 414 154 079 718 921 59 638
2011 1 267 282 153 058 771 914 54 357
2012 1 194 641 134 975 765 055 68 867
2013 1 182 948 154 230 726 198 21 738
2014 1 156 310 158 421 747 277 23 728
2015 1 185 845 171 882 779 166 20 633
  • Source : Union des aéroports français

Figure 1 – Le trafic aérien de passagers augmente en 2015Nombre de passagers aériens en provenance et à destination de La Réunion de 2010 à 2015

En 2015, le trafic de La Réunion avec l’international augmente de 4 % et atteint un record avec 779 200 passagers. La première liaison reste Maurice (575 200 passagers) qui progresse de 5 % en un an. Elle bénéficie désormais de l’ouverture d’une ligne directe entre Rodrigues et Pierrefonds. Vient ensuite Madagascar (129 600 passagers), qui est toutefois en perte de vitesse (- 4 %).

Les autres liaisons internationales représentent moins de 1 % du total des passagers. La Thaïlande et l’Afrique du Sud sont moins prisées en 2015 qu’en 2014 (respectivement - 2 % et - 7 %), tandis que les Seychelles (+ 74 %), les Comores (+ 31 %) et l’Inde (+ 6 %) se développent. Toutefois, le nombre de passagers reste faible pour ces lignes. Par exemple, malgré le développement d’une nouvelle ligne entre les Seychelles et La Réunion, le nombre de passagers est de 15 400 en 2015.

Le trafic maritime de passagers augmente fortement passant de 22 400 en 2014 à 41 900 passagers en 2015 grâce à la reprise des croisières. En 2015, 39 800 passagers ont voyagé en croisière, soit deux fois plus qu’en 2014. Le trafic maritime des passagers en croisière retrouve son niveau de 2011 après quatre années de baisse. En revanche, le trafic de passagers inter-îles chute nettement (- 58 %).

Un transport de marchandises essentiellement maritime

Hors matériaux liés au chantier de la Nouvelle route du littoral, 4 500 000 tonnes de marchandises sont transportées par bateau en 2015 (arrivées et sorties cumulées). Le transport maritime de marchandises augmente ainsi de 6 % entre 2014 et 2015 et atteint ainsi un niveau record (figure 2). En ajoutant les matériaux liés au chantier de la Nouvelle route du littoral, ce sont plus de 5 millions de tonnes qui ont été transportées.

Le trafic de marchandises par conteneurs augmente en 2015 (+ 4 % en volume), grâce notamment à la progression du transbordement (transfert de chargement) entre navires. Le port s’est doté de nouveaux portiques à la fin de l’année ce qui va probablement avoir une incidence sur le trafic maritime de marchandises à La Réunion.

Figure 2 – En 2015, le transport maritime augmente de 6 %

Le trafic maritime de marchandises à La Réunion de 2010 à 2015 (hors matériaux du chantier de la nouvelle route du littoral)
En 2015, le transport maritime augmente de 6 %
Trafic global Nombre de conteneurs Evolution
en tonnes en équivalent vingt pieds en %
2010 4 233 365 216 180 -
2011 4 145 624 220 290 -2,1
2012 4 098 914 221 420 -1,1
2013 4 016 985 212 989 -2,0
2014 4 291 779 240 061 6,8
2015 4 529 070 249 663 5,5
  • Source : Port Réunion

À l’inverse, le fret aérien baisse légèrement (26 300 tonnes, - 1 % par rapport à 2014), tout comme le trafic postal (- 5 800 tonnes, - 3 % par rapport à 2014).

Les immatriculations de voitures neuves en hausse

Les ventes de véhicules neufs continuent d’augmenter en 2015 : + 8 % après + 6 % en 2014. Avec 22 300 immatriculations, les ventes aux particuliers portent l’augmentation (+ 8 %).

Les immatriculations de véhicules utilitaires légers neufs augmentent plus faiblement (+ 5 %, 5 000 immatriculations). Par ailleurs, 167 véhicules de transport en commun neufs ont été immatriculés, soit 52 de plus qu’en 2014. Seules les immatriculations de véhicules industriels à moteur neufs diminuent, passant de 291 à 268.

Figure 3 – Les immatriculations de véhicules pour particuliers augmentent de 8 % en 2015

(en nombre)
Les immatriculations de véhicules pour particuliers augmentent de 8 % en 2015
Véhicules particuliers Véhicules utilitaires
2010 20 263 4 440
2011 21 087 5 141
2012 19 795 5 136
2013 19 464 4 766
2014 20 612 5 149
2015 22 297 5 408
  • Source : SOeS, Fichier central des automobiles jusqu'en 2009, SIDIV depuis 2010.

Figure 3 – Les immatriculations de véhicules pour particuliers augmentent de 8 % en 2015Nombre d’immatriculations des véhicules neufs de 2010 à 2015 à La Réunion

Documentation

Définitions (pdf, 40 Ko)