Bilan économique 2015 - La Réunion : la croissance se maintient

En 2015, la croissance se maintient à La Réunion (+ 2,8 % après + 3,1 %). Les prix diminuent tandis que les revenus sont en hausse. En conséquence, le pouvoir d'achat augmente et la consommation des ménages se renforce (+ 3,2 % en volume). L'investissement progresse, mais moins vite qu'en 2014. Les importations sont en valeur ralenties par la baisse des prix du carburant mais augmentent en volume. Les exportations repartent à la hausse. La situation sur le marché du travail s'améliore. La demande d'emploi progresse modérément tandis que l'emploi salarié marchand reste dynamique (+ 3,7 % sur un an), notamment grâce aux services. L'emploi dans la construction confirme sa reprise. Au final, le taux de chômage diminue. Les revenus agricoles poursuivent leur croissance (+ 9,8 %), bénéficiant d'une baisse des coûts des matières premières. Le léger redressement dans l'artisanat amorcé en 2014 se confirme. Dans la construction, l'activité liée à la Nouvelle route du littoral continue d'augmenter. En dehors de ce chantier, le chiffre d'affaires se contracte. Le tourisme repart à la hausse en 2015 (+ 5,1 %) après trois années consécutives de recul. Cette reprise est en lien avec la progression du trafic aérien. L'activité bancaire continue de se renforcer : la hausse des encours de crédits se confirme (+ 5 % en 2015). Les banques poursuivent l'assainissement de leur portefeuille et le résultat net atteint son plus haut niveau. En 2015, dans le mouvement européen, l'économie française continue d'accélérer (+ 1,3 % après + 0,6 % en 2014). La croissance reste stable à Maurice (+ 3,5 %).

Insee Conjoncture Réunion
Paru le : 30/06/2016

Démographie d’entreprises - Repli de 8 % des créations d’entreprises en 2015

Claude Touzet, Insee

Avec moins de 5 900 entreprises nouvelles, la création d’entreprises recule de 8 % en 2015 à La Réunion. Comme en 2014, la baisse s’explique principalement par la chute des immatriculations sous le statut du micro-entrepreneur ( 26 % après 20 % en 2014).

Hors micro-entrepreneurs, la création d’entreprises fléchit de 2,1 %.

Insee Conjoncture Réunion
No 02
Paru le : 30/06/2016

Dans le secteur marchand non agricole, 5 870 entreprises ont été créées à La Réunion en 2015, contre 6 370 en 2014 (figure 1). En berne depuis cinq ans, les créations d’entreprises baissent fortement en 2015 (- 7,8 % après - 1,8 % en 2014 et - 4,6 % en 2013).

La création d’entreprises est également en retrait en France métropolitaine (– 4,7 %) ainsi que dans les autres DOM, à l’exception de la Martinique (+ 1,2 %).

Le taux de création (définitions) diminue de 1,6 point pour atteindre 11,7 % (12,5 % en France métropolitaine). La Réunion se situe au 8e rang des nouvelles régions françaises, entre la Guyane et le Centre-Val de Loire.

Figure 1 – Les créations d’entreprises reculent de 1,8 % - Créations et défaillances d’entreprises en 2015

Les créations d’entreprises reculent de 1,8 % - Créations et défaillances d’entreprises en 2015
Données brutes La Réunion France métropolitaine
Créations (en nombre) 5 873 509 550
Évolution 2015/2014 (en %) - 7,8 - 4,7
Part des micro-entrepreneurs (en %) 18,8 43,2
Taux de création1 (en %) 11,7 12,5
Défaillances2 (en nombre) 577 61 758
Évolution 2015/2014 (en %) - 2,7 1,3
Taux de défaillance1 (en %) 1,2 1,5
  • 1. Nombre de créations ou défaillances rapporté au stock d’entreprises au 1er janvier 2015.
  • 2. En date du jugement. .
  • Champ : activités marchandes non agricoles. . .
  • Sources : Insee, REE (répertoire des entreprises et des établissements Sirene) ; Banque de France, Fiben.

Le statut de micro-entrepreneur moins attractif

Le statut de micro-entrepreneur est peu utilisé à La Réunion avec seulement 19 % des créations, contre 43 % en France métropolitaine. Les immatriculations de micro-entrepreneurs chutent à nouveau en 2015 avec seulement 1 100 demandes (1 500 en 2014). Le niveau reste nettement inférieur aux 2 500 immatriculations enregistrées en moyenne chaque année à La Réunion entre 2010 et 2012.

Les immatriculations de micro-entrepreneurs fléchissent ainsi de 26 % en 2015, après un repli de 20 % en 2014. La désaffection pour ce statut est particulièrement forte dans le « commerce, transports, hébergement et restauration » (– 59 %) et dans la construction (– 45 %). Le repli est plus faible dans les activités de services avec 13 % pour les services aux particuliers et 6 % pour les services aux entreprises.

Le nombre de créations de sociétés recule légèrement en 2015 (– 1 %) après avoir nettement augmenté en 2014 (+ 9 %). Une nouvelle entreprise sur trois est une société à La Réunion (figure 2).

Figure 2 – Un tiers des créations sont des sociétés

en nombre (données brutes)
Un tiers des créations sont des sociétés
Sociétés Entreprises individuelles hors micro-entrepreneurs Micro-entrepreneurs
2010 2 651 2 854 2 628
2011 2 338 2 645 2 654
2012 1 924 2 402 2 480
2013 1 889 2 733 1 870
2014 2 059 2 811 1 502
2015 2 038 2 728 1 107
  • Champ : activités marchandes non agricoles.
  • Source : Insee, REE (répertoire des entreprises et des établissements Sirene).

Figure 2 – Un tiers des créations sont des sociétésCréations d'entreprises par catégorie juridique à La Réunion

Près d’une nouvelle entreprise sur deux (46 %) est une entreprise individuelle hors micro-entrepreneur. Leurs créations diminuent également en 2015 (– 3 % après + 3 % en 2014).

Hors micro-entrepreneurs, moins de créations dans la plupart des secteurs

Hors micro-entrepreneurs, la création d’entreprises diminue de 2,1 % en 2015 après + 5,4 % en 2014. Les créations se replient dans les secteurs d’activité des services aux particuliers (– 14 %), de l’industrie (– 10 %) et des services aux entreprises (– 7 %). Elles progressent cependant légèrement dans la construction (+ 6 %) et dans le « commerce, transport, hébergement et restauration » (+ 5 %) (figure 3).

Figure 3 – Baisse des créations dans la plupart des secteurs

en %
Baisse des créations dans la plupart des secteurs
Sociétés Entreprises individuelles hors micro-entrepreneurs Micro-entrepreneurs Ensemble (hors micro-entrepreneurs) Ensemble
Ensemble -1,0 -3,0 -26,3 -2,1 -7,8
Industrie -22,8 3,0 -24,4 -9,8 -11,4
Construction 19,7 -4,5 -44,9 5,7 1,2
Commerce, transports,| hébergement, restauration -1,9 9,5 -58,7 4,8 -8,0
Services aux |entreprises -8,2 -4,5 -5,6 -6,7 -6,4
Services aux |particuliers 14,6 -21,1 -12,5 -13,6 -13,2
  • Champ : activités marchandes non agricoles.
  • Source : Insee, REE (répertoire des entreprises et des établissements Sirene).

Figure 3 – Baisse des créations dans la plupart des secteursÉvolution des créations d'entreprises par catégorie juridique et secteur d'activités à La Réunion

Les sociétés portent la hausse dans la construction (+ 20 %) mais se replient fortement dans l’industrie (– 23 %). Dans le « commerce, transport, hébergement et restauration », la hausse est portée par les créations d’entreprises individuelles hors micro-entrepreneurs (+ 9 %). Dans les services aux particuliers l’augmentation des créations de sociétés (+ 15 %) ne suffit pas à compenser la forte baisse des créations d’entreprises individuelles (– 21 %). Les services aux entreprises sont moins dynamiques hors micro-entrepreneurs en raison des baisses conjointes du nombre de créations de sociétés (– 8 %) et d’entreprises individuelles (– 5 %).

Diminution du nombre de défaillances

En 2015, 577 défaillances d’entreprises ont été prononcées à La Réunion, soit 2,7 % de moins qu’en 2014 (+ 1,3 % en France métropolitaine). Le taux de défaillance reste inférieur à la moyenne nationale (1,2 % contre 1,5 %).

Définitions

Le taux de création (ou de défaillance) d’entreprises est le rapport du nombre des créations (ou de défaillances) d'entreprises d'une année au stock d'entreprises au 1er janvier de cette même année.

Documentation

Définitions (pdf, 40 Ko)