Bilan économique 2015 - La Réunion : la croissance se maintient

En 2015, la croissance se maintient à La Réunion (+ 2,8 % après + 3,1 %). Les prix diminuent tandis que les revenus sont en hausse. En conséquence, le pouvoir d'achat augmente et la consommation des ménages se renforce (+ 3,2 % en volume). L'investissement progresse, mais moins vite qu'en 2014. Les importations sont en valeur ralenties par la baisse des prix du carburant mais augmentent en volume. Les exportations repartent à la hausse. La situation sur le marché du travail s'améliore. La demande d'emploi progresse modérément tandis que l'emploi salarié marchand reste dynamique (+ 3,7 % sur un an), notamment grâce aux services. L'emploi dans la construction confirme sa reprise. Au final, le taux de chômage diminue. Les revenus agricoles poursuivent leur croissance (+ 9,8 %), bénéficiant d'une baisse des coûts des matières premières. Le léger redressement dans l'artisanat amorcé en 2014 se confirme. Dans la construction, l'activité liée à la Nouvelle route du littoral continue d'augmenter. En dehors de ce chantier, le chiffre d'affaires se contracte. Le tourisme repart à la hausse en 2015 (+ 5,1 %) après trois années consécutives de recul. Cette reprise est en lien avec la progression du trafic aérien. L'activité bancaire continue de se renforcer : la hausse des encours de crédits se confirme (+ 5 % en 2015). Les banques poursuivent l'assainissement de leur portefeuille et le résultat net atteint son plus haut niveau. En 2015, dans le mouvement européen, l'économie française continue d'accélérer (+ 1,3 % après + 0,6 % en 2014). La croissance reste stable à Maurice (+ 3,5 %).

Insee Conjoncture Réunion
Paru le : 30/06/2016

Tourisme - La fréquentation touristique augmente de 5,1 % en 2015

Françoise Legros, Insee

Après trois années consécutives de baisse, la fréquentation touristique progresse de 5,1 % en 2015. La diversification de la clientèle amorcée en 2014 se poursuit avec plus de touristes provenant de l'océan Indien. Dans l’hôtellerie, le nombre de nuitées progresse de 11 % sur l’année.

Insee Conjoncture Réunion
No 02
Paru le : 30/06/2016

En 2015, 426 400 touristes ont visité La Réunion, soit 5,1 % de plus qu’en 2014. Cette hausse met fin à trois années consécutives de baisse : 2,5 % en 2014, 6,8 % en 2013, et – 5,3 % en 2012. L’augmentation de la fréquentation en 2015 est plus marquée à La Réunion qu'à Mayotte (+ 0,4 %) et qu'aux Maldives (+2,4%) mais est inférieure à celle constatée à Maurice (+ 10,8 %) ou aux Seychelles (+ 18,7 %).

La part des touristes en provenance de métropole continue de baisser (75 % après 78 % en 2014 et 81 % en 2013) tandis que progresse la part des touristes venant de l’océan Indien (14 % après 12 % en 2014) (figure 1).En effet, si les touristes de métropole sont arrivés un peu plus nombreux en 2015 (+ 1,0 % après - 6 % en 2014), l’augmentation a été bien plus forte pour les touristes en provenance de l’océan Indien (+ 26 % après + 6 % en 2014) et du reste de l’Europe (+ 11 % après + 49 % en 2014).

Figure 1 – Une diversification de clientèle au profit de l'océan Indien

en %
Une diversification de clientèle au profit de l'océan Indien
France métropolitaine Océan Indien Reste de l'Europe Autres
2015 75 14 8 2
2014 78 12 8 2
  • Source : Insee-IRT, enquêtes flux touristiques.

Figure 1 – Une diversification de clientèle au profit de l'océan IndienÉvolution de la répartition des touristes par lieu de résidence entre 2014 et 2015

Le tourisme d’agrément progresse plus vite que le tourisme affinitaire

Le tourisme d’agrément, motivé par la découverte de l’île, progresse de 5 % (figure 2). Ce motif de visite représente 37 % des touristes, comme en 2014. Néanmoins, en 2015, ces touristes viennent moins souvent de métropole (70 % après 75 % en 2014) et plus souvent de la zone océan Indien (13 % après 10 % en 2014). Ils résident principalement dans des hébergements marchands (83 %).

Le tourisme affinitaire, motivé par la visite de parents ou d’amis, progresse également (+ 3 %). Il concerne 47 % des touristes (48 % en 2014). Si 80 % des touristes affinitaires résident principalement dans la famille ou chez des amis, 10 % optent pour la location meublée durant leur séjour.

Après avoir fortement progressé en 2014 (+ 28 %), le tourisme d’affaires est encore en hausse en 2015 (+ 10 %) et approche le seuil des 50 000 touristes soit 12 % de la fréquentation extérieure.

Les hôtels (+ 6 %), les résidences de tourisme (+ 11 %) et les locations meublées (+ 6 %) bénéficient de cette embellie et accueillent davantage de touristes extérieurs alors que la fréquentation des gîtes et maisons d’hôtes continue de décliner ( 20 % après – 17 % en 2014).

Figure 2 – La fréquentation touristique progresse en 2015

nombre de touristes (en milliers)
La fréquentation touristique progresse en 2015
affinitaire agrément affaires autres
2010 197,9 162,5 39,8 20,1
2011 211,9 197,4 43,4 18,6
2012 210,0 180,3 42,6 13,6
2013 197,6 168,4 35,5 14,5
2014 193,9 151,0 45,3 15,5
2015 200,3 158,7 49,7 17,7
  • Source : Insee-IRT, enquêtes flux touristiques.

Figure 2 – La fréquentation touristique progresse en 2015 La fréquentation touristique répartie selon les catégories de touristes à La Réunion

La dépense moyenne par personne reste stable

Les touristes sont restés en moyenne 17 jours à La Réunion, comme les années précédentes. Les touristes d’affaires sont ceux qui restent le moins longtemps (11 jours) et les touristes affinitaires ceux qui restent le plus longtemps (20 jours). Durant leur séjour, les touristes ont dépensé 306 millions d’euros, soit 5 % de plus qu’en 2014. La dépense moyenne par personne est stable (717 euros).

Encadrés

Encadré : La fréquentation hôtelière progresse de 11 % en 2015

Avec 1 025 000 nuitées en 2015, en 2015, la fréquentation des hôtels réunionnais retrouve des couleurs (+ 11 %). L’année 2015 se caractérise également par l’ouverture de cinq nouveaux établissements, ce qui accroît l’offre de chambres (+ 5 %). Aussi, le nombre de chambres occupées progresse de 8,5 %. Le taux d’occupation gagne 2 points et s’établit à 61 %.

L’embellie touche tous les hôtels mais les hôtels de l’Ouest (+ 13 %) et du Sud (+ 12 %) en sont les premiers bénéficiaires. Elle est également plus dynamique pour les hôtels de 1 ou 2 étoiles (+ 18 %) et les 3 étoiles (+ 16 %). La reprise est plus modérée dans les hôtels haut de gamme (+ 6 %).

L’embellie amorcée au 1er trimestre (+ 3 %) s’est confirmée sur le reste de l’année. Au 4e trimestre, la fréquentation augmente de 14 % et atteint ainsi son plus haut niveau depuis six ans (324 800 nuitées).

La clientèle française, qui comprend la clientèle locale, reste largement majoritaire (85 % des nuitées) et sa fréquentation progresse de 12 % en 2015. La clientèle étrangère progresse également (+ 8 %).

Champ de l’enquête

L’enquête de fréquentation dans l’hôtellerie concerne depuis janvier 2014 tous les hôtels de cinq chambres ou plus, qu’ils soient classés ou non. Elle concerne toute la clientèle, que celle-ci soit résidente à La Réunion ou non. Les résultats présentés ici portent à La Réunion sur 78 hôtels, dont 57 sont classés et 21 non classés.

Documentation

Définitions (pdf, 40 Ko)