Bilan économique 2015 - La Réunion : la croissance se maintient

En 2015, la croissance se maintient à La Réunion (+ 2,8 % après + 3,1 %). Les prix diminuent tandis que les revenus sont en hausse. En conséquence, le pouvoir d'achat augmente et la consommation des ménages se renforce (+ 3,2 % en volume). L'investissement progresse, mais moins vite qu'en 2014. Les importations sont en valeur ralenties par la baisse des prix du carburant mais augmentent en volume. Les exportations repartent à la hausse. La situation sur le marché du travail s'améliore. La demande d'emploi progresse modérément tandis que l'emploi salarié marchand reste dynamique (+ 3,7 % sur un an), notamment grâce aux services. L'emploi dans la construction confirme sa reprise. Au final, le taux de chômage diminue. Les revenus agricoles poursuivent leur croissance (+ 9,8 %), bénéficiant d'une baisse des coûts des matières premières. Le léger redressement dans l'artisanat amorcé en 2014 se confirme. Dans la construction, l'activité liée à la Nouvelle route du littoral continue d'augmenter. En dehors de ce chantier, le chiffre d'affaires se contracte. Le tourisme repart à la hausse en 2015 (+ 5,1 %) après trois années consécutives de recul. Cette reprise est en lien avec la progression du trafic aérien. L'activité bancaire continue de se renforcer : la hausse des encours de crédits se confirme (+ 5 % en 2015). Les banques poursuivent l'assainissement de leur portefeuille et le résultat net atteint son plus haut niveau. En 2015, dans le mouvement européen, l'économie française continue d'accélérer (+ 1,3 % après + 0,6 % en 2014). La croissance reste stable à Maurice (+ 3,5 %).

Insee Conjoncture Réunion
Paru le : 30/06/2016

Construction - Malgré la Nouvelle Route du Littoral, l’activité du BTP se contracte

Murielle Legros Poungavanon (CERBTP) et Claire Grangé (Deal)

En 2015, le chiffre d'affaires du BTP recule de 4,9 % par rapport à 2014. L'activité maintient sa forte dépendance à la commande publique (86 % du chiffre d'affaires) tandis que la commande privée ne cesse de se dégrader. Les travaux de la Nouvelle Route du Littoral soutiennent l'activité, mais, en dehors de ce chantier, la commande continue de diminuer avec - 8,9 % pour le bâtiment et - 12,3 % pour les travaux publics. Les mises en chantier de logements progressent de 5,5 %. En particulier les mises en chantier de logements collectifs augmentent de 8,8 %.

Insee Conjoncture Réunion
No 2
Paru le : 30/06/2016

En 2015, le chiffre d’affaires du BTP est estimé à 1,313 milliard d'euros à La Réunion. Il diminue de 4,9 % par rapport à 2014 (figure 1). Tous les domaines sont en baisse hormis le chiffre d’affaires lié à la nouvelle route du littoral qui augmente (+ 25 %).

La commande publique baisse de 3,6 % en 2015. Elle s’établit à 1,128 milliard d'euros, soit 86 % de l'activité du BTP à La Réunion. En 2015, 30 % de la commande publique provient de la construction de logements sociaux et 49 % sont issus de l'activité de travaux publics, y compris la Nouvelle route du littoral (NRL). Hors travaux liés à la construction de la NRL (250 millions d’euros), le niveau de la commande des travaux publics baisse fortement (- 12,3 %). Les chiffres d’affaires dégagés par les mises en chantier de logements sociaux et de bâtiments non résidentiels baissent également (respectivement - 2,9 % et - 14,4 %).

Figure 1 – Le chiffre d'affaires du BTP est estimé à 1,313 milliard d'euros en 2015

en milliers d'euros
Le chiffre d'affaires du BTP est estimé à 1,313 milliard d'euros en 2015
Logements sociaux Logements privés Constructions publiques Constructions privées Travaux Publics Nouvelle route du littoral Commande publique (1)
2010 300 370 180 130 320 0 800
2011 360 320 220 110 375 0 955
2012 400 205 235 110 375 0 1 010
2013 420 145 240 65 350 0 1 010
2014 350 145 270 65 350 200 1 170
2015 (e) 340 120 231 65 307 250 1 128
  • (e) : estimation.
  • (1) : Il s'agit des logements sociaux, des constructions publiques, des travaux publics, et de la nouvelle route du littoral.
  • Source : CERBTP.

Figure 1 – Le chiffre d'affaires du BTP est estimé à 1,313 milliard d'euros en 2015Évolution du chiffre d'affaires du BTP à La Réunion

Du côté du logement privé, la mise en place du dispositif de défiscalisation Pinel DOM, n'a pas eu les effets escomptés : le chiffre d’affaire dans la construction de logements privés diminue de 17,2 % par rapport à 2014. En dehors des logements, le chiffre d’affaires des constructions privées est stable en 2015.

Les réhabilitations de logements sociaux progressent fortement

En 2015, les mises en chantiers de logements sociaux repartent à la hausse (+ 26 % après - 39 % en 2014). En tenant compte des prêts sociaux location-accession (définitions), 3 642 logements locatifs sociaux ont été mis en chantier dont 2 632 constructions neuves et 1 010 réhabilitations (figure 2).

La hausse est portée par les mises en chantiers de réhabilitations qui progressent fortement (1 010 logements contre 325 en 2014). La majorité de ces travaux étaient prévus les années précédentes mais n’ont démarré qu’en 2015.

Les mises en chantier de logements neufs sont stables (2 566 logements locatifs neufs en 2014). 6 mises en chantier de logements neufs sur 10 avaient initialement été programmées en 2014, et 5 % en 2015.

En 2015, 3 346 logements sociaux ont été livrés, dont 3 134 logements locatifs neufs.

Figure 2 – Les mises en chantier augmentent de 26 % en 2015

en nombre de logements
Les mises en chantier augmentent de 26 % en 2015
Démarrages Livraisons
2002 1 888 1 521
2003 1 459 1 578
2004 1 679 1 656
2005 1 105 1 407
2006 1 708 1 276
2007 2 131 1 313
2008 1 600 1 569
2009 2 270 1 705
2010 2 577 1 456
2011 3 944 2 367
2012 3 059 2 533
2013 4 745 3 156
2014 2 891 3 359
2015 3 642 3 346
  • Source : CERBTP.

Figure 2 – Les mises en chantier augmentent de 26 % en 2015Mises en chantier et livraisons de logements locatif sociaux neufs et réhabilités (y compris PSLA)

956 millions d'euros de programmation de travaux annoncés en 2015

En 2015, les maîtres d’ouvrage public avaient prévu 956 millions d'euros de travaux, dont 374,9 millions d’euros pour des logements sociaux. En particulier, les communes avaient programmé 163,2 M€ de travaux de BTP en 2015.

L'année 2015 est marquée par la mise en œuvre de chantiers importants dans le domaine médico-social (150,6 millions d’euros), avec notamment le démarrage du Pôle Sanitaire de l'Ouest (97 millions d’euros) et la construction d'un bâtiment dédié aux soins critiques pour le Site Nord du CHU (42 millions d’euros).

Encadré

Baisse des autorisations de construction de logements

En 2015, 7 600 logements ont été autorisés à la construction (définitions), en recul de 4,8 % par rapport à 2014 (figure 3). Les autorisations baissent pour la 3e année consécutive. Les autorisations de construire des logements collectifs reculent fortement (- 16 % après + 13 % entre 2013 et 2014). En revanche, le logement individuel progresse de 9 % en 2015, et redevient majoritaire avec 3 900 autorisations accordées. Excepté l’année 2013, le logement collectif a toujours été majoritaire parmi les autorisations de construction depuis 2005 à La Réunion.

Estimées à 7 400 en 2015, les mises en chantier augmentent de 5,5 % par rapport à 2014. Les mises en chantier de logements collectifs sont particulièrement dynamiques (+ 8,8 %), suite à la hausse des autorisations de construire en 2014. Les constructions de maisons individuelles progressent plus modérément (+ 1,7 %).

Figure 3 – Les autorisations de constructions de logements individuels augmentent en 2015

en nombre
Les autorisations de constructions de logements individuels augmentent en 2015
autorisés en collectif autorisés en individuel commencés
2010 5 258 4 078 8 339
2011 4 339 3 909 8 586
2012 4 900 3 862 6 404
2013 3 956 4 206 7 791
2014 4 469 3 549 7 036
2015 3 774 3 856 7 420
  • Source : SOeS-Deal, Sit@del2, estimations à fin avril 2016.

Figure 3 – Les autorisations de constructions de logements individuels augmentent en 2015Nombre de logements autorisés et commencés à La Réunion

Documentation

Définitions (pdf, 40 Ko)