Bilan économique 2014 - La Réunion renoue avec la croissance

En 2014, la croissance réunionnaise rebondit (+ 3,1 %) après deux années atones (+ 0,7 % en 2012 et 2013). La situation sur le marché du travail se redresse légèrement : la masse salariale distribuée progresse de 4,4 % et la hausse de la demande d'emploi ralentit. Soutenu par une faible inflation et des revenus en hausse, le pouvoir d'achat se renforce et la consommation des ménages progresse (+ 2,7 % en volume). L'investissement repart à la hausse, porté par le démarrage des travaux de la Nouvelle Route du Littoral. Signe d'une reprise de l'activité, les importations augmentent. Conjuguée à un nouveau recul des exportations, cette hausse des importations contribue à dégrader le solde extérieur réunionnais. Le chiffre d'affaires du BTP progresse de 6,6 % sur un an même si le logement reste en berne. Bénéficiant d'un recul du coût des matières premières, les revenus agricoles progressent de 10 %. Dans le même temps, la situation semble se maintenir dans l'artisanat avec un tissu productif en augmentation. Enfin, l'activité bancaire s'améliore : les crédits et les dépôts sont tous deux en hausse. Seul le tourisme reste en berne. La fréquentation touristique recule pour la troisième année consécutive. L'activité mondiale accélère légèrement en 2014 mais la croissance française reste faible (+ 0,2 %). Après trois années de recul historique, le pouvoir d'achat des ménages français se redresse. À Maurice, l'activité accélère (+ 3,6 % après + 3,2 % en 2013). Les différentes analyses de ce bilan économique 2014 ont été rédigées par l'Insee ainsi que par les organismes suivants : CERBTP ; CMA Réunion ; Daaf Réunion ; Dieccte Réunion ; Agence IEDOM Réunion ; Statistics Mauritius.

Insee Conjoncture Réunion
Paru le : 07/07/2015

L'emploi salarié marchand progresse de 3,7 % en moyenne en 2014

Daniel Ah-Son, Insee

L'emploi réunionnais renoue avec une forte croissance. Les services sont particulièrement dynamiques et la construction rebondit après deux années de baisse. Depuis 2009, l'emploi salarié marchand a progressé de 10 %.

Insee Conjoncture Réunion
No 01
Paru le : 07/07/2015

En 2014, l'emploi salarié marchand renoue avec une dynamique de croissance forte. Il augmente en moyenne de 3,7 % après + 0,4 % en 2013. C'est la plus forte progression annuelle depuis l'année 2007. Depuis 2009, l'emploi salarié marchand réunionnais a progressé de 10 % (figure 1).

Figure 1 – Les services portent la croissance de l'emploi à La Réunion

indice base 100 en 2009
Les services portent la croissance de l'emploi à La Réunion
Services Ensemble Industrie Commerce Construction
2009 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0
2010 103,9 100,6 97,9 100,3 92,3
2011 109,1 103,7 99,6 100,3 93,2
2012 112,6 105,6 101,8 100,3 92,7
2013 113,9 106,1 103,6 100,5 88,9
2014 119,8 110,0 105,7 101,6 91,9
  • Source : Insee, Estimations d'emploi.

Figure 1 – Les services portent la croissance de l'emploi à La RéunionEmploi salarié marchand par secteur

L'emploi poursuit sa croissance dans les services

L'emploi dans le secteur des services progresse fortement en 2014 (+ 5,2 %), après une croissance modérée en 2013 (+ 1,1 %). Il regroupe désormais 56 % des effectifs salariés marchands réunionnais et s'affirme une nouvelle fois comme le principal moteur de l'emploi régional (figure 2). Depuis 2009, les effectifs salariés des services ont progressé de 19,8 %. Tous les domaines des services progressent nettement par rapport à 2013, à l'exception du secteur de l'information et de la communication qui reste quasi stable (+ 0,1 %). Le secteur de l'enseignement, santé humaine et action sociale est particulièrement dynamique, avec des effectifs salariés en progression de 8,9 % en moyenne sur l'année. La croissance de l'emploi est également vigoureuse dans les activités scientifiques et techniques, de services administratifs et de soutien aux entreprises (+ 7,2 %) (définitions). Ce secteur est l'un des principaux contributeurs à la croissance des services marchands, malgré un recul au deuxième trimestre.

Le secteur du transport et entreposage est dans la même dynamique (+ 4,4 %).

Dans le secteur de l'hébergement-restauration, après un premier semestre morose, l'emploi reprend au second semestre en dépit d'une conjoncture touristique défavorable. Les effectifs moyens de l'hébergement-restauration augmentent ainsi sensiblement (+ 4,3 % en 2014, après + 1,5 % en 2013). La croissance est également soutenue dans le secteur des activités financières et d'assurance, dont les effectifs progressent de 4,2 %.

Les effectifs des autres activités de services, qui comprennent notamment les associations, repartent à la hausse en 2014 (+ 3,0 %), après le repli enregistré en 2013 (– 2,8 %). Ce secteur contribue à la croissance générale de l'emploi grâce notamment aux contrats aidés. Le secteur des activités immobilières, dont les effectifs étaient en repli en 2011 et 2012, progresse significativement en 2014 (+ 2,7 % après + 0,8 % en 2013), à la faveur d'une conjoncture plus favorable au troisième trimestre.

Figure 2 – L'emploi rebondit dans la construction

Évolution de l'emploi salarié marchand par secteur à La Réunion (en %)
L'emploi rebondit dans la construction
Variation en 2014 au cours du : Poids de l'emploi au T4 2014 Variation des effectifs moyens
1er trim. 2e trim. 3e trim. 4e trim. 2013/2012 2014/2013
Industrie dont : -0,9 0,9 4,4 -2,4 11,7 1,8 2,0
agroalimentaire -2,4 0,8 6,8 -3,1 4,5 2,3 2,6
Construction 5,8 1,6 0,6 -5,7 10,6 -4,2 3,5
Commerce -1,5 0,6 1,2 2,4 22,0 0,2 1,1
Services marchands dont : 1,4 -0,3 1,8 2,6 55,7 1,1 5,2
Transports et entreposage 0,9 1,9 1,1 0,9 6,8 4,1 4,4
Hébergement et restauration -0,1 -0,8 2,7 1,8 5,1 1,5 4,3
Information et communication 0,7 0,6 1,1 -0,4 2,1 0,3 0,1
Activités financières et d'assurance 2,0 0,5 1,9 1,1 3,7 2,1 4,2
Activités immobilières 0,1 0,2 2,6 -1,4 1,6 0,8 2,7
Activités scientifiques et techniques ; services administratifs et de soutien 2,8 -0,4 2,1 4,2 15,0 -0,3 7,2
dont activités de services, administratifs et de soutien 2,3 -1,2 2,7 6,1 10,5 -1,0 7,5
Enseignement, santé humaine et action sociale 2,9 1,0 1,7 1,7 13,9 3,7 8,9
Autres activités de services 2,2 -5,0 1,7 5,8 7,5 -2,8 3,0
Ensemble 0,9 0,2 1,9 1,0 100,0 0,4 3,7
  • Source : Insee, Estimations d'emploi.

La construction repart à la hausse

Le secteur de la construction retrouve de la vigueur en 2014 après deux années de repli. Les effectifs salariés progressent de 3,5 % après s'être fortement contractés en 2013 (– 4,2 %), l'embellie restant néanmoins à confirmer. En effet, après un premier trimestre très prometteur (+ 5,8 %), notamment dans les travaux publics, la croissance des effectifs ralentit fortement au cours des trimestres suivants. Elle se traduit en fin d'année par une baisse des effectifs (– 5,7 % au quatrième trimestre), due aux congés traditionnels du BTP. Depuis 2009, l'emploi salarié dans la construction est en recul de 8,1 %.

Dans l'industrie, le nombre de salariés augmente de 2,0 %, grâce notamment à l'industrie agroalimentaire (+ 2,6 %), fortement stimulée par la campagne sucrière au troisième trimestre. La clôture de campagne est à l'origine de la réduction des effectifs en fin d'année. L'emploi dans l'industrie a progressé de 5,7 % depuis 2009.

Particulièrement atone sur 5 ans, l'emploi dans le commerce gagne en dynamisme et augmente de 1,1 % en 2014 (+ 0,2 % en 2013). Après un premier trimestre en retrait, le secteur, qui emploie 22 % des salariés, progresse régulièrement au cours de l'année. Au dernier trimestre, porté par les fêtes de fin d'année, l'emploi augmente de 2,4 %. Le commerce de détail et le commerce-réparation automobile portent la hausse des effectifs du secteur.

Documentation

Définitions (pdf, 408 Ko)