Bilan économique 2014 - La Réunion renoue avec la croissance

En 2014, la croissance réunionnaise rebondit (+ 3,1 %) après deux années atones (+ 0,7 % en 2012 et 2013). La situation sur le marché du travail se redresse légèrement : la masse salariale distribuée progresse de 4,4 % et la hausse de la demande d'emploi ralentit. Soutenu par une faible inflation et des revenus en hausse, le pouvoir d'achat se renforce et la consommation des ménages progresse (+ 2,7 % en volume). L'investissement repart à la hausse, porté par le démarrage des travaux de la Nouvelle Route du Littoral. Signe d'une reprise de l'activité, les importations augmentent. Conjuguée à un nouveau recul des exportations, cette hausse des importations contribue à dégrader le solde extérieur réunionnais. Le chiffre d'affaires du BTP progresse de 6,6 % sur un an même si le logement reste en berne. Bénéficiant d'un recul du coût des matières premières, les revenus agricoles progressent de 10 %. Dans le même temps, la situation semble se maintenir dans l'artisanat avec un tissu productif en augmentation. Enfin, l'activité bancaire s'améliore : les crédits et les dépôts sont tous deux en hausse. Seul le tourisme reste en berne. La fréquentation touristique recule pour la troisième année consécutive. L'activité mondiale accélère légèrement en 2014 mais la croissance française reste faible (+ 0,2 %). Après trois années de recul historique, le pouvoir d'achat des ménages français se redresse. À Maurice, l'activité accélère (+ 3,6 % après + 3,2 % en 2013). Les différentes analyses de ce bilan économique 2014 ont été rédigées par l'Insee ainsi que par les organismes suivants : CERBTP ; CMA Réunion ; Daaf Réunion ; Dieccte Réunion ; Agence IEDOM Réunion ; Statistics Mauritius.

Insee Conjoncture Réunion
Paru le : 07/07/2015

Nouvelle chute des immatriculations sous le régime de l'auto-entrepreneur

Claude Touzet, Insee

Avec moins de 6 400 entreprises nouvelles, la création d'entreprises recule de 1,8 % en 2014. Comme en 2013, la baisse s'explique principalement par la chute des immatriculations sous le régime de l'auto-entrepreneur, qui reculent de 20 % en 2014, après – 25 % en 2013. Hors auto-entreprises, la création progresse de 5,4 %, portée notamment par le secteur des services aux entreprises.

Insee Conjoncture Réunion
No 01
Paru le : 07/07/2015

Dans l'ensemble du secteur marchand non agricole, 6 370 entreprises ont été créées à La Réunion en 2014, contre 6 490 en 2013 (figure 1). La création d'entreprises est en berne depuis quatre ans, mais le recul de 2014 est plus faible qu'auparavant (– 1,8 % après – 4,6 % en 2013 et – 10,9 % en 2012). La baisse se poursuit également dans les autres DOM, à l'exception de Mayotte (+ 0,6 %).

Le taux de création (définitions) diminue d'un point pour atteindre 13,3 % (14,1 % en France métropolitaine). Après avoir été dans le trio de tête en fin de décennie 2000, La Réunion se situe désormais au 13e rang des régions françaises.

Figure 1 – Les créations d’entreprises reculent de 1,8 %

Créations et défaillances d’entreprises en 2014
Les créations d’entreprises reculent de 1,8 %
Données brutes La Réunion France métropolitaine
Créations (nombre) 6 370 534 450
Évolution 2014/2013 -1,8 2,6
Part des auto-entreprises 23,6 52,2
Taux de création1 13,3 14,1
Défaillances2 (nombre) 600 60 550
Évolution 2014/2013 2,0 -0,7
Taux de défaillance1 1,2 1,6
  • 1. Nb de créations ou défaillances rapporté au stock d’entreprises au 1er janvier 2014.
  • 2. En date du jugement.
  • Champ : activités marchandes non-agricoles.
  • Source : Insee, REE (répertoire des entreprises et des établissements Sirene).

Désaffection du statut d'auto-entrepreneur

Le statut d'auto-entrepreneur est peu utilisé à La Réunion. Il concerne 24 % des créations contre 52 % en France métropolitaine. Il chute à nouveau en 2014 avec seulement 1 500 demandes, un niveau nettement inférieur aux 2 500 immatriculations enregistrées en moyenne chaque année entre 2010 et 2012. Les immatriculations d'auto-entrepreneurs reculent ainsi de 20 % en 2014, après un repli déjà marqué en 2013 (– 25 %).

La désaffection de ce statut est plus forte dans l'industrie et dans la construction, où moitié moins d'auto-entreprises ont été créées en 2014. Les créations d'auto-entreprises reculent également de 22 % dans le secteur « Commerce, transports, hébergement et restauration ». Le repli est moins prononcé dans les activités de services : – 15 % pour les services aux particuliers et – 10 % pour les services aux entreprises.

Les créations de sociétés redémarrent

Hors auto-entrepreneurs, la création progresse de 5,4 % (+ 6,8 % en 2013). Elle est portée par les créations de sociétés, qui repartent à la hausse avec 170 créations supplémentaires (+ 9 %) après trois années de baisse. En 2014 à La Réunion, une nouvelle entreprise sur trois est une société (figure 2). Les créations d'entreprises individuelles augmentent plus modérément (+ 3 %).

Figure 2 – Un tiers des créations sont des sociétés

en nombre (données brutes)
Un tiers des créations sont des sociétés
Sociétés Entreprises individuelles hors auto-entreprises Auto-entreprises
2009 1 804 3 317 1 567
2010 2 651 2 854 2 628
2011 2 338 2 645 2 654
2012 1 924 2 402 2 480
2013 1 889 2 733 1 870
2014 2 059 2 811 1 502
  • Champ : ensemble des activités marchandes non agricoles.
  • Source : Insee, REE (Répertoire des Entreprises et des Établissements - Sirene).

Figure 2 – Un tiers des créations sont des sociétésCréations d'entreprises par catégorie juridique à La Réunion

Hors auto-entrepreneurs, la plupart des secteurs d'activités progressent

Hors auto-entrepreneurs, les créations progressent dans tous les secteurs d'activités hormis dans les services aux particuliers (– 1 %) (figure 3). Elles augmentent notamment de 11 % dans les services aux entreprises, de 10 % dans l'industrie, de 5 % dans la construction et le secteur « Commerce, transport, hébergement et restauration ». Dans l'industrie, la hausse est portée par les sociétés (+ 17 %), comme dans le « Commerce, transport, hébergement et restauration » (+ 14 %). La création d'entreprises individuelles est moins dynamique. Elle progresse dans l'industrie et la construction (+ 3 %), mais se replie dans le « Commerce, transport, hébergement et restauration » (– 1 %). Les services aux entreprises sont les plus performants en combinant des hausses du nombre de créations de sociétés (+ 9 %) et d'entreprises individuelles (+ 14 %).

Figure 3 – Les services aux entreprises sont très dynamiques

en %
Les services aux entreprises sont très dynamiques
Sociétés Entreprises individuelles hors auto-entreprises Auto-entreprises Ensemble
Ensemble 9,0 2,9 -19,7 -1,8
Industrie 17,4 3,1 -53,4 -4,7
Construction 8,5 2,6 -45,7 -3,2
Commerce, transport,| hébergement, restauration 14,0 -1,0 -22,3 -2,1
Services| aux entreprises 8,8 13,6 -9,5 4,4
Services| aux particuliers -11,1 2,3 -14,7 -6,4
  • Champ : activités marchandes non-agricoles.
  • Source : Insee, REE.

Figure 3 – Les services aux entreprises sont très dynamiquesÉvolution des créations d'entreprises par catégorie juridique et secteur d'activités à La Réunion

Augmentation du nombre de défaillances

En 2014, 600 défaillances d'entreprises ont été prononcées à La Réunion, soit 2 % de plus qu'en 2013 (– 0,7 % en France métropolitaine). Le taux de défaillance (définitions) reste toutefois inférieur à la moyenne nationale (1,2 % contre 1,6 % en France métropolitaine).

Documentation

Définitions (pdf, 408 Ko)