Bilan économique 2014 en Franche-Comté

Dans un contexte d'accélération de l'activité mondiale et de reprise timide de l'activité dans la zone euro, l'économie française progresse faiblement en 2014 après le rythme plus soutenu de 2013. L'activité française présente quelques signes de reprise à la faveur d'un rebond du pouvoir d'achat et d'une légère croissance de l'emploi total. En Franche-Comté, ces signes se font attendre dans la mesure où la plupart des indicateurs de l'économie franc-comtoise restent orientés à la baisse en 2014.

Insee Conjoncture Franche-Comté
Paru le : 29/05/2015
Consulter

Chômage et politique de l’emploi - Nouvelle hausse du chômage franc-comtois

Julie Pariente, Insee Franche-Comté

Après une baisse en 2013, le taux de chômage est reparti à la hausse en 2014 en Franche-Comté. Au quatrième trimestre, il s'établit à 9,6 % de la population active soit 0,5 point de plus qu’au dernier trimestre 2013. Il reste cependant inférieur de 0,4 point à la moyenne métropolitaine. Le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi progresse à un rythme plus soutenu que l'année précédente. Le nombre d'emplois aidés diminue en 2014 en raison de la réduction des enveloppes budgétaires. Après une légère hausse fin 2013, le nombre d'heures d’activité partielle consommées par les entreprises diminue à nouveau au 1er semestre 2014.

Insee Conjoncture Franche-Comté
No 05
Paru le : 29/05/2015

Hausse du taux de chômage

Fin 2014, le taux de chômage en Franche-Comté s'élève à 9,6 % de la population active, en hausse de 0,5 point par rapport à fin 2013. Le taux de chômage franc-comtois recommence à augmenter à partir du deuxième trimestre 2014. Sur un an, il progresse dans l’ensemble des départements comtois, le Jura enregistrant l’augmentation la plus faible (figure 1).

Le taux de chômage de la France métropolitaine s'établit à 10,0 % au quatrième trimestre 2014, soit une hausse de 0,4 point par rapport au quatrième trimestre 2013. Comme en Franche-Comté, le taux de chômage atteint ainsi en moyenne son plus haut niveau depuis 10 ans (figure 2).

Progression du nombre de demandeurs d'emploi

Au 31 décembre 2014, le nombre de demandeurs d'emploi de catégories A, B et C inscrits à Pôle emploi s'établit à 89 500 en Franche-Comté. Par rapport à la fin de l'année 2013, leur nombre augmente de 5,8 % dans la région, s’élevant à un niveau jamais égalé depuis les vingt dernières années. Parmi eux, 59 800 n'ont aucun emploi (catégorie A) soit une hausse de 4,8 % (figure 3).

La hausse du nombre des demandeurs d'emploi reste particulièrement importante chez les 50 ans et plus (+ 8,9 % en catégorie A) et n’épargne aucune tranche d’âge. Le nombre de chômeurs de longue durée de catégorie A, B ou C augmente quant à lui de 4,6 % après la forte progression enregistrée en 2013.

Diminution des emplois aidés, stabilité des emplois d'avenir et des contrats en alternance

Dans un contexte économique peu créateur d'emplois, les différentes mesures d'aide à l'emploi demeurent un vecteur essentiel de l'insertion professionnelle des publics en difficulté. Une nouvelle fois, en 2014, la mise en œuvre des politiques de l’emploi se heurte à un cadre budgétaire contraint.

Dans la région, la formation par alternance demeure l’un des principaux dispositifs du secteur marchand aidé avec notamment 5 840 contrats d’apprentissage signés en 2014 (stable par rapport à 2013). 850 CUI - CIE (Contrat Unique d’Insertion - Contrat Initiative Emploi) ont été conclus soit une cinquantaine de moins qu’en 2013. En revanche, les contrats de génération (880) et les emplois d’avenir (310) sont en hausse.

Dans le secteur non marchand, les CUI – CAE (Contrat Unique d’Insertion – Contrat d’Accompagnement dans l’Emploi) représentent le cœur du dispositif d’aide à l’emploi, avec 6 310 contrats signés en 2014. Toutefois, la baisse des enveloppes budgétaires a réduit d’environ un cinquième le nombre de contrats signés en 2013. Les emplois d’avenir dans ce secteur (1 110) sont également en légère diminution.

En 2014, plus de 2 800 jeunes Francs-Comtois âgés de 16 à 25 ans en risque d’exclusion professionnelle bénéficient d'un contrat d'insertion dans la vie sociale (CIVIS) (figure 4).

Un recours au chômage partiel en diminution sur le premier semestre 2014

Depuis 2013, le recours à l’activité partielle dans la région diminue. Hormis une légère hausse enregistrée lors du dernier trimestre 2013, le nombre d’heures d’activité partielle consommées ne cesse de baisser. Ainsi, durant le premier semestre 2014, le volume d’heures d’activité partielle a diminué de près de 80 %.

La Franche-Comté suit ainsi la même tendance que celle observée en moyenne en France métropolitaine. Son profil industriel accentue les variations du recours à ce mode de gestion de l’activité à court terme. Cette tendance vaut pour tous les territoires, y compris le Doubs qui regroupe souvent l’essentiel du volume d’heures d’activité partielle consommées (figure 5).

Figure_1 – Taux de chômage

en % de la population active
Taux de chômage
2013 T4 2014 T1 2014 T2 2014 T3 2014 T4 (p) Évolution 2014 T4/2013 T4 (en points de %)
Doubs 9,1 9,2 9,1 9,3 9,6 0,5
Jura 7,4 7,4 7,3 7,6 7,7 0,3
Haute-Saône 9,8 9,9 9,9 10,2 10,4 0,6
Territoirede Belfort 11,3 11,4 11,4 11,7 11,8 0,5
Franche-Comté 9,1 9,2 9,1 9,4 9,6 0,5
France métropolitaine 9,6 9,7 9,7 9,9 10,0 0,4
  • p : données provisoires.
  • Note : données CVS.
  • Source : Insee, taux de chômage au sens du BIT et taux de chômage localisé.

Figure_2 – Évolution trimestrielle du taux de chômage

en % de la population active
Évolution trimestrielle du taux de chômage
Franche-Comté France métropolitaine
1er trim. |2005 7,4 8,3
2e trim. |2005 7,6 8,4
3e trim. |2005 7,8 8,6
4e trim. |2005 8,0 8,7
1er trim. |2006 8,2 8,8
2e trim. |2006 8,2 8,6
3e trim. |2006 8,2 8,5
4e trim. |2006 7,7 8,0
1er trim. |2007 7,7 8,1
2e trim. |2007 7,3 7,8
3e trim. |2007 7,1 7,6
4e trim. |2007 6,6 7,1
1er trim. |2008 6,3 6,8
2e trim. |2008 6,6 7,0
3e trim. |2008 6,7 7,1
4e trim. |2008 7,2 7,4
1er trim. |2009 8,5 8,2
2e trim. |2009 9,2 8,8
3e trim. |2009 9,1 8,8
4e trim. |2009 9,4 9,1
1er trim. |2010 9,2 9,0
2e trim. |2010 8,9 8,9
3e trim. |2010 8,6 8,8
4e trim. |2010 8,3 8,8
1er trim. |2011 8,1 8,7
2e trim. |2011 7,9 8,6
3e trim. |2011 8,0 8,8
4e trim. |2011 8,1 8,9
1er trim. |2012 8,3 9,1
2e trim. |2012 8,6 9,3
3e trim. |2012 8,9 9,4
4e trim. |2012 9,3 9,7
1er trim. |2013 9,5 9,9
2e trim. |2013 9,5 10,0
3e trim. |2013 9,4 9,9
4e trim. |2013 9,1 9,6
1er trim. |2014 9,2 9,7
2e trim. |2014 9,1 9,7
3e trim. |2014 9,4 9,9
4e trim. |2014 9,6 10,0
  • Note : données CVS.
  • Source : Insee, taux de chômage au sens du BIT et taux de chômage localisé.

Figure_2 – Évolution trimestrielle du taux de chômage

Figure_3 – Demandeurs d'emploi en fin de mois

Demandeurs d'emploi en fin de mois
Demandeurs d'emploi au 31/12/2014 (en milliers) Évolution 2014/2013 (en %) (1)
Catégories A, B, C Catégorie A Catégories A, B, C Catégorie A
Hommes 45,4 32,8 6,5 6,2
Femmes 44,1 27,0 5,1 3,1
Moins de 25 ans 15,4 10,5 4,3 1,8
25 à 49 ans 53,6 34,8 5,0 4,1
50 ans ou plus 20,4 14,4 9,3 8,9
Inscrits depuis un an ou plus 37,3 nd 4,6 nd
Franche-Comté 89,5 59,8 5,8 4,8
France métropolitaine 5 291,8 3 552,9 6,4 5,4
  • nd : données non disponibles.
  • (1) : évolution de l'indicateur entre le 31/12/2013 et le 31/12/2014
  • Note : données brutes.
  • Source : Pôle emploi ; DARES.

Figure_4 – Nombre d'entrées dans les principales mesures d'accompagnement et d'aide à l'emploi

Nombre d'entrées dans les principales mesures d'accompagnement et d'aide à l'emploi
2013 2014 (p) Évolution 2014/2013 (en %)
Contrats en alternance
Contrats de professionnalisation nd nd ///
Contrats d'apprentissage du secteur privé 5 842 5 824 -0,3
Emplois aidés du secteur marchand
Contrat unique d'insertion - Contrat initiative emploi (CUI-CIE) 901 850 -5,7
Emplois d'avenir 286 312 9,1
Emplois aidés du secteur non marchand
Contrat unique d'insertion - Contrat d'accompagnement dans l'emploi (CUI-CAE) (1) 8 117 6 308 -22,3
Emplois d'avenir 1 136 1 109 -2,4
Mesures d'accompagnement des jeunes
Contrat d'insertion dans la vie sociale (CIVIS) 2 948 2 832 -3,9
  • p : données provisoires.
  • /// : absence de donnée due à la nature des choses.
  • (1) : les contrats aidés CUI-CAE de 2013 ont une durée de 6 à 24 mois et ceux de 2014, une durée de 12 à 24 mois.
  • Note : extraction en avril 2015.
  • Source : DARES.

Figure_5 – Heures consommées d'activité partielle

en indice base 100 au 2009 T1
Heures consommées d'activité partielle
Franche-Comté France métropolitaine
1er trim. |2009 100 100
2e trim. |2009 64,84 103,93
3e trim. |2009 25,09 58,44
4e trim. |2009 34,22 81,43
1er trim. |2010 22,42 48,63
2e trim. |2010 14,57 32,47
3e trim. |2010 5,67 12,75
4e trim. |2010 7,97 19,03
1er trim. |2011 8,66 13,52
2e trim. |2011 4,03 11,44
3e trim. |2011 3,28 7,87
4e trim. |2011 28,17 17,81
1er trim. |2012 49,43 21,19
2e trim. |2012 14,74 16,37
3e trim. 2012 23,49 14,71
4e trim. |2012 46,55 39,96
1er trim. |2013 67,82 34,7
2e trim. |2013 13,57 22,17
3e trim. |2013 6,54 16,68
4e trim. |2013 20,51 31,08
1er trim. 2014 11,52 29,54
2e trim. |2014 4,65 21,57
  • Note : données brutes, hors conventions FNE et APLD (activité partielle de longue durée).
  • Source : DARES-DGEFP, extraction Sinapse.

Figure_5 – Heures consommées d'activité partielle

Sources

Avertissement 

Les données chiffrées sont parfois arrondies (selon les règles mathématiques). Le résultat arrondi d'une combinaison de données chiffrées (qui fait intervenir leurs valeurs réelles) peut se trouver légèrement différent de celui que donnerait la combinaison de leurs valeurs arrondies.

Pour en savoir plus

Pariente J., « Peu de signes d’amélioration », Insee Conjoncture Franche-Comté n° 4, avril 2015

Passeron V., Clavel L., Fortin A. et Marc B., « Un peu de carburant pour la consommation et pour les marges », Note de conjoncture, mars 2015