Contrastes sociaux et systèmes métropolitains : Une approche croisée des impacts sociaux de la métropolisation

La métropolisation est un phénomène spatial impliquant une réorganisation de l'espace, dépassant le modèle urbain / rural pour faire place à une organisation systémique plus complexe. Si la métropolisation présente des caractéristiques communes quel que soit le territoire, chaque métropole développe une dynamique et une organisation spatiale qui lui est propre : c'est particulièrement le cas de l'Aire métropolitaine de Lille. Le coeur urbain de Lille, moteur de cette dynamique, excentré au nord du territoire, ainsi que de nombreux pôles d'importance, situés notamment le long du bassin minier et hérités d'un passé industriel riche, contribuent à la formation d'un réseau multipolaire. Si la concentration des activités stratégiques se fait au coeur des villes centres, principalement à Lille et ses environs proches, les autres espaces tendent à se spécialiser dans un type d'activité productive ou alors dans le résidentiel, tout en voyant leurs liens avec les différents pôles se renforcer.

Insee Dossier Nord-Pas-de-Calais
Paru le : 30/06/2015
Consulter

SCoT de Lille Métropole : un territoire dynamique, porté par le pôle économique lillois

Arnaud Degorre, Nicolas Laval, Laure Leroy, Marylise Michel

Comptant plus d'1,2 million d'habitants en 2010, soit près de 40 % de la population de l'Aire métropolitaine de Lille, le SCoT de Lille Métropole constitue globalement un espace de richesse important, mais également un territoire d'inégalités fortes. Avec un revenu médian de 18 400 euros en 2011, il se situe au-dessus du niveau de l'AML et de l'ensemble de la région, avoisinant tous deux les 16 800 euros. Le territoire connaît par ailleurs un mouvement de périurbanisation, en particulier lié aux comportements migratoires des cadres. Leurs choix résidentiels, orientés vers la banlieue proche ou éloignée, génèrent ainsi une hausse des revenus au sein de la grande couronne lilloise. Le SCoT de Lille est en outre un territoire de contrastes avec, d'une part une couronne périurbaine aisée et des les villes-centres qui le sont moins, et d'autre part une recomposition sociale en faveur des cadres. Un contraste s'observe enfin également sur le plan économique, en raison des profils divergents des deux pôles principaux. Bien que tous deux orientés vers le tertiaire supérieur, les centres économiques lillois et roubaisien connaissent en effet des dynamiques d'emplois différenciées. Le pôle lillois concentre plus de 30 % des emplois de l'ensemble du SCoT et enregistre une tendance à la hausse sur les dernières décennies, quand celui de Roubaix-Tourcoing a vu son nombre d'emplois se réduire de 6 % sur la période 1990 - 2008. Par sa localisation et son orientation tertiaire, le pôle économique lillois constitue un espace d'opportunités d'emplois essentiel pour les cadres, auquel l'accès est facilité par un réseau d'infrastructures dense sur l'ensemble du territoire. Associé en particulier à sa couronne-nord autour de Roubaix et Tourcoing, il offre aussi une bonne accessibilité à l'emploi aux populations ouvrières et employées, davantage freinées au sud du SCoT du fait d'opportunités moindres et d'un rayon de mobilité plus restreint.

Insee Dossier Nord-Pas-de-Calais
No 7
Paru le : 30/06/2015