Contrastes sociaux et systèmes métropolitains : Une approche croisée des impacts sociaux de la métropolisation

La métropolisation est un phénomène spatial impliquant une réorganisation de l'espace, dépassant le modèle urbain / rural pour faire place à une organisation systémique plus complexe. Si la métropolisation présente des caractéristiques communes quel que soit le territoire, chaque métropole développe une dynamique et une organisation spatiale qui lui est propre : c'est particulièrement le cas de l'Aire métropolitaine de Lille. Le coeur urbain de Lille, moteur de cette dynamique, excentré au nord du territoire, ainsi que de nombreux pôles d'importance, situés notamment le long du bassin minier et hérités d'un passé industriel riche, contribuent à la formation d'un réseau multipolaire. Si la concentration des activités stratégiques se fait au coeur des villes centres, principalement à Lille et ses environs proches, les autres espaces tendent à se spécialiser dans un type d'activité productive ou alors dans le résidentiel, tout en voyant leurs liens avec les différents pôles se renforcer.

Insee Dossier Nord-Pas-de-Calais
Paru le : 30/06/2015
Consulter

SCoT de Lens-Liévin - Hénin-Carvin : une grande fragilité sociale renforcée par les mobilités

Arnaud Degorre, Nicolas Laval, Laure Leroy, Marylise Michel

Comptant près de 370 000 habitants en 2010, le SCoT de Lens-Liévin - Hénin-Carvin est le deuxième plus peuplé des SCoT de l'Aire métropolitaine de Lille. La population résidant sur le territoire se caractérise par une fragilité monétaire importante. Les revenus médians des ménages de ce SCoT sont les plus faibles de l'AML. L'histoire industrielle de ce SCoT explique en partie la fragilité observée depuis quelques décennies. Néanmoins, en dépit du fort déclin industriel touchant l'AML, et dans une moindre mesure, le bassin minier, la structure sociale est restée inchangée. Si les cadres n'y résident qu'en faible proportion, le SCoT de Lens-Liévin - Hénin-Carvin est fortement peuplé d'employés et d'ouvriers. Entre 1990 et 2008, les marchés de l'emploi articulés autour de Lens et d'Hénin-Beaumont ont affiché des dynamiques semblables à celles observées à l'échelle de l'AML, développant des spécificités tertiaire d'une part et préservant une industrie conséquente d'autre part. Dans le même temps, l'offre d'emplois tertiaires de type stratégique s'est également développée, profitant notamment aux actifs résidant au sein de SCoT environnants, quand les nombreux ouvriers résidant sur le territoire se sont largement ouverts aux marchés voisins. La mesure de l'accessibilité concurrentielle à l'emploi confirme la localisation géographique favorable du territoire, quelle que soit la catégorie socioprofessionnelle des actifs. Le contraste entre la santé économique des pôles d'emploi et la fragilité sociale des populations peut être expliqué par la forte déformation structurelle induite quotidiennement entre les actifs résidant et travaillant au sein de ce SCoT. En effet, le faible niveau de qualification de la population résidente limite son employabilité malgré des opportunités à proximité.

Insee Dossier Nord-Pas-de-Calais
No 7
Paru le : 30/06/2015