Contrastes sociaux et systèmes métropolitains : Une approche croisée des impacts sociaux de la métropolisation

La métropolisation est un phénomène spatial impliquant une réorganisation de l'espace, dépassant le modèle urbain / rural pour faire place à une organisation systémique plus complexe. Si la métropolisation présente des caractéristiques communes quel que soit le territoire, chaque métropole développe une dynamique et une organisation spatiale qui lui est propre : c'est particulièrement le cas de l'Aire métropolitaine de Lille. Le coeur urbain de Lille, moteur de cette dynamique, excentré au nord du territoire, ainsi que de nombreux pôles d'importance, situés notamment le long du bassin minier et hérités d'un passé industriel riche, contribuent à la formation d'un réseau multipolaire. Si la concentration des activités stratégiques se fait au coeur des villes centres, principalement à Lille et ses environs proches, les autres espaces tendent à se spécialiser dans un type d'activité productive ou alors dans le résidentiel, tout en voyant leurs liens avec les différents pôles se renforcer.

Insee Dossier Nord-Pas-de-Calais
Paru le : 30/06/2015
Consulter

SCoT de la Région d'Arras : un territoire riche, organisé autour du pôle arrageois

Arnaud Degorre, Nicolas Laval, Laure Leroy, Marylise Michel

Avec une population d'environ 110 000 habitants en 2010, le SCoT de la région d'Arras est le terrritoire où le revenu médian est le plus élevé des SCoT de l'AML. Même si la situation sociale y est globalement favorable, le jeu des migrations résidentielles fait progressivement apparaître des inégalités territoriales : l'arrivée de populations plus pauvres en particulier dans certains quartiers urbains et dans quelques communes aux limites du SCoT entrainent une dégradation de la situation sociale sur ces zones alors que la périphérie nord continue d'accueillir des populations plus aisées. Historiquement positionné sur des activités de type tertiaire stratégique, le pôle arrageois est désormais tourné vers des activités tertiaires de type opérationnel et sur les activités de service. Arras bénéficie également d'une situation géographique privilégiée au croisement d'axes routiers et ferroviaires facilitant la mobilité des résidants et des actifs venant y travailler, les migrations alternantes sont donc importantes avec le reste de l'AML. Elles sont pour la plupart polarisées : le SCoT de la région d'Arras envoie des employés et des ouvriers vers Lens, reçoit des cadres depuis Lens, et a des échanges équilibrés de cadres avec Lille. L'accessibilité à l'emploi y est contrastée : élevée pour toutes les catégories sociales à Arras et dans les communes limitrophes, elle se maintient dans le nord et l'est du SCoT où la proximité du basin minier offre des possibilités d'emploi mais est plus basse dans les communes périphériques du sud et de l'ouest, en particulier pour les femmes dont les mobilités sont insuffisantes pour accéder aux pôles secondaires du sud du département du Pas-de-Calais ou au bassin minier.

Insee Dossier Nord-Pas-de-Calais
No 7
Paru le : 30/06/2015