Economie et Statistique n°363-364-365 - Les entreprises sur les marchés mondiaux

Marché du travail - Attractivité - Endettement et rentabilité - Ouverture à l'Est et au Sud

Economie et Statistique
Paru le : 01/11/2003
Consulter

Enjeux commerciaux de l'élargissement de l'Union européenne

Vincent Aussilloux et Michaël Pajot (un commentaire de Mathilde Maurel - L'élargissement à l'Est : des enjeux économiques qui dépassent les seuls enjeux commerciaux)

Les échanges des pays d'Europe centrale et orientale (PECO) avec la France et, plus largement, avec l'ensemble de l'Union européenne se traduisent à l'heure actuelle par un net déséquilibre. Pour les seuls échanges de marchandises, l'excédent de la France en 2001 représentait 1,7 milliards d'euros. Après plus d'une décennie de transition des PECO, le potentiel de croissance de leurs échanges avec l'Union européenne demeure important : aux niveaux actuels de PIB des différents partenaires, les exportations européennes à destination des PECO devraient être près de deux fois supérieures aux exportations actuelles et les importations près de trois fois supérieures à ce qu'elles sont. Les performances commerciales encore relativement médiocres des PECO sur le marché européen s'expliquent notamment par la relative inadéquation de leur offre à la demande européenne. Malgré l'évolution récente de leur spécialisation, sous l'influence notamment des investissements étrangers entrants, leurs points forts en matière de commerce extérieur se situent encore pour la plupart dans des secteurs où la demande d'importations européennes est relativement faible et peu dynamique. La suppression de certaines barrières non tarifaires ainsi que la plus grande stabilité économique et politique offerte par l'entrée dans l'Union européenne devraient encore contribuer à renforcer l'attractivité des PECO en matière d'investissement. Ainsi, le rattrapage du potentiel de commerce de ces pays devrait s'accélérer dans les années à venir sous l'effet d'une intensification des investissements directs à l'étranger et de la réorientation sectorielle de leurs exportations qui devrait en résulter.

Economie et Statistique
No 363-364-365
Paru le : 01/11/2003