Economie et Statistique n°363-364-365 - Les entreprises sur les marchés mondiaux

Marché du travail - Attractivité - Endettement et rentabilité - Ouverture à l'Est et au Sud

Economie et Statistique
Paru le : 01/11/2003
Consulter

L'accélération de l'internationalisation des grands groupes français entre 1997 et 2002

Lise Dervieux

Les groupes d'entreprises sont devenus des entités complexes dont l'organisation et les activités ignorent de plus en plus les frontières. Le développement de leurs implantations à l'étranger accroît encore cette complexité pour l'observateur qui doit faire la part de ce qui relève des activités sur le territoire national et de ce qui concerne leurs activités internationales. Si l'on compare les évolutions de certaines données consolidées de 32 grands groupes français non financiers entrant dans la composition du CAC 40 en 2001 à celles de leurs seules filiales françaises, des variables comme le chiffre d'affaires, les effectifs ou les immobilisations connaissent une plus forte progression au niveau mondial qu'au niveau national entre 1997 et 2002, ce qui traduit bien une accélération de l'internationalisation des grands groupes français durant cette période caractérisée par de nombreuses fusions-acquisitions. L'augmentation des immobilisations incorporelles dans les comptes consolidés des groupes vient renforcer cette conclusion, notamment quand on tient compte des écarts d'acquisition, c'est-à-dire de la différence entre le coût d'acquisition d'un actif et sa valeur nette.

Economie et Statistique
No 363-364-365
Paru le : 01/11/2003