Economie et Statistique n°363-364-365 - Les entreprises sur les marchés mondiaux

Marché du travail - Attractivité - Endettement et rentabilité - Ouverture à l'Est et au Sud

Economie et Statistique
Paru le : 01/11/2003
Consulter

Attractivité de la France : analyse, perception et mesure

Benoît Coeuré et Isabelle Rabaud (un commentaire de Thierry Madiès - Les politiques publiques peuvent-elles influer sur la localisation des entreprises multinationales ?)

L'attractivité d'un pays renvoie à une gamme très large de déterminants : taille des marchés, coût du capital et du travail (au sein desquels la fiscalité joue un rôle important), présence ou non d'entreprises concurrentes ou complémentaires dans le processus de production. Dans une perspective de plus long terme, ce sont aussi les stratégies d'insertion dans les échanges, la qualité des infrastructures et des institutions, l'éducation et la formation. Les développements récents de la nouvelle économie géographique ont permis d'analyser plus finement l'interaction complexe entre coût des facteurs, taille des marchés et décisions de localisation des activités, mettant en évidence des effets d'agglomération cumulatifs qui justifient de considérer avec prudence les comparaisons statiques entre pays, en particulier en matière de fiscalité. Dès lors, comment mesurer l'attractivité ? La diversité des indicateurs disponibles désoriente souvent l'économiste et le décideur politique. Dans ce domaine comme dans d'autres, la France produit une variété précieuse de données ­ encore faut-il qu'elles soient mieux connues et utilisées. Il revient d'abord à l'utilisateur de clarifier le concept qu'il cherche à appréhender : mesure de la performance économique, observation des décisions d'implantation ou, plus en amont du processus de décision, de leurs déterminants. Dès que ces distinctions sont reconnues et prises en compte, la variété des indicateurs se révèle en fait un atout.

Economie et Statistique
No 363-364-365
Paru le : 01/11/2003