Bilan économique 2016 - Guyane

Dans la lignée de 2015, l’économie guyanaise reste atone au premier semestre 2016, marquée par une crise du BTP persistante et des investissements en berne, en partie compensés par une activité intense du secteur spatial, une industrie et un secteur tertiaire marchand dynamiques. Au second semestre 2016, l’activité spatiale se maintient, et la construction montre des signes de reprise avec la concrétisation du redémarrage de grands chantiers.

Le contexte mondial est encore morose. En France, la croissance remonte sans atteindre un niveau très élevé. La zone Amérique latine et Caraïbes reste en grandes difficultés (– 1 %). Les deux pays voisins de la Guyane, le Surinam et le Brésil, sont toujours dans une situation économique et politique difficile.

Insee Conjoncture Guyane
No 3
Paru le : 23/05/2017
Consulter

Transport aérien - Un trafic aéroportuaire dynamiqueBilan économique 2016

Jocelyne Marcel, CCI aéroport Guyane

En 2016, le trafic de passagers de l'aéroport Cayenne-Félix Éboué augmente de 11 % par rapport à 2015. L’année 2015 s'était déjà montrée dynamique avec une augmentation de 3,8 % du nombre de passagers. Cette croissance est en grande partie due aux vols internationaux qui proposent de nouvelles destinations et des rotations plus fréquentes.

Insee Conjoncture Guyane
No 3
Paru le : 23/05/2017

En 2016, le trafic de passagers de l’aéroport Félix Éboué s’établit à 516 422 passagers, soit 11 % de plus qu’en 2015. Cinq compagnies aériennes assurent le transport des voyageurs. Les compagnies Air France et Air Caraïbes se partagent le marché France Hexagonale. Les Antilles françaises sont également desservies par ces deux compagnies, ainsi que la compagnie Air Guyane. Air France assure en outre une liaison vers Port-au-Prince et Miami. Les compagnies Azul et Surinam Airways garantissent les destinations régionales vers le Brésil et le Suriname. Les lignes intérieures reviennent à Air Guyane.

Les échanges vers l'hexagone dynamisent l'activité

Plusieurs raisons expliquent la hausse du trafic passager. Pour la destination parisienne, qui représente 60 % du trafic total, la mise en place d’aéronefs ayant une plus grande capacité en termes de passagers, l’augmentation des rotations et des prix attractifs ont eu pour conséquence une augmentation du nombre de passagers (+ 295 201 en 2016). Deux compagnies, Air France et Air Caraïbes se partagent le marché à hauteur de 61 % et 39 %. Le trafic passagers à destination des Antilles françaises (Guadeloupe et Martinique) reste stable.

Les lignes régionales américaines en fort développement

Le trafic sur les lignes internationales a doublé entre 2015 et 2016, pour atteindre presque 42 000 passagers en 2016.

L’arrivée de la compagnie Azul en août 2015 a permis un développement de la destination Belém avec un total de 26 726 passagers en 2016, soit une augmentation de 92 % par rapport à 2015. De plus, la reprise de la ligne Cayenne-Fortaleza depuis août 2016, autrefois desservie par la compagnie Transportos Aereos Fortaleza (TAF), est une nouveauté. Durant les cinq premiers mois de sa mise en place, 3 256 passagers ont choisi cette destination. Malgré l’arrivée de la compagnie Azul, la compagnie Surinam Airways qui dessert Belém et Paramaribo a connu une augmentation du trafic de passagers de 13 %, due essentiellement à la destination Belém (+ 22 %).

La reprise par Air France des vols à destinations de Miami et Port-au-Prince au départ de l’aéroport de Cayenne-Félix Éboué, s'est faite sans changement de numéro de vol lors de l’escale à Fort-de-France et Pointe-à-Pitre.

Un trafic intérieur stable

Air Guyane assure la desserte des communes de l’intérieur de la Guyane : Saint-Laurent-du-Maroni, Grand-Santi, Saül et Maripasoula. Le trafic de passagers augmente légèrement (+ 1,5 %) et s’établit à 44 500 passagers en 2016. Les trois-quarts des passagers se rendent à Maripasoula. Le nombre de passagers augmente vers les deux destinations les plus prisées : Maripasoula (+ 2,8 %) et Saül (+ 2,6 %).

Concernant le fret transporté, les volumes restent modestes (4 480 tonnes) et stables par rapport à 2015.

Les mouvements d’aéronefs sont de 10 175 arrivées, soit une hausse de 7,5 %, essentiellement liée à l’arrivée de la compagnie Azul et à l’augmentation des rotations pour la destination Paris.

Figure 1 – Chiffres clés

Chiffres clés
2015 2016 Évolution (en %)
France hexagonale 264 923 295 201 11,4
Martinique 64 912 66 136 1,9
Guadeloupe 50 447 48 572 -3,7
Lignes internationales 20 805 41 787 100,9
Lignes intérieures 43 570 44 498 2,1
Charters 682 277 -59,4
Transits 17 537 19 951 13,8
Ensemble 462 876 516 422 11,6
  • Source : Direction des services aéroportuaires – CCIG.

Figure 2 – Légère hausse du trafic intérieurFlux intérieurs de passagers commerciaux en 2016 en Guyane

  • Source : CCIG.

Figure 3 – Le trafic commercial augmente de 11 %Flux aéroportuaires de passagers commerciaux en 2016 de et vers la Guyane

  • Source : CCIG.