Bilan économique 2016 - Guyane

Dans la lignée de 2015, l’économie guyanaise reste atone au premier semestre 2016, marquée par une crise du BTP persistante et des investissements en berne, en partie compensés par une activité intense du secteur spatial, une industrie et un secteur tertiaire marchand dynamiques. Au second semestre 2016, l’activité spatiale se maintient, et la construction montre des signes de reprise avec la concrétisation du redémarrage de grands chantiers.

Le contexte mondial est encore morose. En France, la croissance remonte sans atteindre un niveau très élevé. La zone Amérique latine et Caraïbes reste en grandes difficultés (– 1 %). Les deux pays voisins de la Guyane, le Surinam et le Brésil, sont toujours dans une situation économique et politique difficile.

Insee Conjoncture Guyane
No 3
Paru le : 23/05/2017
Consulter

Transport maritime - Un trafic global qui renoue peu à peu avec la croissanceBilan économique 2016

Rémy Louis BUDOC, Sandy BOUCHENAFA, GPM-Guyane

Après deux baisses consécutives en 2014 et 2015, le trafic global du Grand Port Maritime de Guyane est orienté à la hausse en 2016. Le trafic import/export atteint 805 100 tonnes brutes, soit une augmentation de 9,3 % par rapport à l’année précédente. Le volume des importations en 2016 est de 723 985 tonnes soit près de 90 % du total.

Insee Conjoncture Guyane
No 3
Paru le : 23/05/2017

En 2016, toutes les catégories de frets sont en augmentation, sauf les vracs solides (gypse, clinker) qui régressent de 6,5 %. Malgré la crise qui touche le secteur de la construction depuis plusieurs années, les importations de matériaux de construction manufacturés (25 381 tonnes), ainsi que les plâtres, chaux et autres (89 865 tonnes), restent dynamiques avec un tonnage global d’importation de 115 246 tonnes en 2016.

L’importation de biens liés à la construction est en croissance significative entre 2015 et 2016 (environ 8 %). La reprise observée dans la construction au second semestre 2016 se fait immédiatement ressentir dans l'activité portuaire.

Un trafic global en augmentation

Le tonnage le plus élevé concerne les marchandises diverses. Cette catégorie regroupe le fret conteneurisé, le fret spatial et le fret des armées. Avec un tonnage global de 467 737 tonnes, le trafic de marchandises diverses augmente de 11,9 % par rapport à 2015.

En 2016, le GPM reçoit 56 953 conteneurs Équivalents Vingt Pieds (EVP), vides et pleins compris, soit 5,72 % de plus que l'année précédente. Parmi ceux-ci, 32 997 EVP sont pleins, soit 57,9 % des conteneurs.

Avec 258 412 tonnes, les vracs liquides (hydrocarbures, méthanol) augmentent de 8,9 % par rapport à l’année précédente.

Les arrivées d'unités roulantes sont également en augmentation (+ 25,7 %) avec un tonnage global de 10 752 tonnes. Cette forte importation semble correspondre à une période de renouvellement d’équipement des ménages (cyclique environ tous les sept ans). L'importation de véhicules augmente de 26,1 %, passant de 4 898 en 2015 à 6 177 en 2016.

Une saisonnalité du trafic liée au rythme d'accostage

Le trafic reste très saisonnier entre janvier et juin : il augmente fortement ou baisse un mois sur deux, et correspond au rythme d’accostage de navires minéraliers. Ce trafic se stabilise de juillet à décembre.

Sur l’ensemble de l’année 2016, on constate une augmentation significative en mars (82 717 tonnes) due à une importation importante de vracs solides. La légère baisse du trafic en juin (47 815 tonnes) est due à l’absence de navire minéralier et à une baisse des importations dans les autres catégories de fret : vracs liquides, marchandises diverses et unités roulantes.

Figure 1 – Chiffres Clés

Chiffres Clés
2015 2016 Taux de variation (%)
Nombre de véhicules 4 898 6 177 26,1
Nombre d’EVP* 53 870 56 953 5,7
Nombre de navires 210 211 0
Nombre de passagers 0 81 100
  • * EVP : Equivalent Ving Pieds.
  • Source : GPM-Guyane.

Figure 2 – Un trafic en augmentation sauf pour les vracs solidesCatégorie de fret (en tonnes)

Un trafic en augmentation sauf pour les vracs solides
2015 2016
Marchandises diverses 417 813 467 737
Vracs liquides 237 294 258 412
Vracs solides 72 953 68 200
Unités roulantes 8 552 10 752
  • Source : GPM-Guyane.

Figure 2 – Un trafic en augmentation sauf pour les vracs solidesCatégorie de fret (en tonnes)

Figure 3 – Un trafic saisonnierTrafic total par mois (en tonnes)

Un trafic saisonnier
2015 2016
Janvier 56 045 71 591
Février 51 735 57 989
Mars 62 730 82 717
Avril 58 715 57 277
Mai 51 231 71 765
Juin 70 100 47 815
Juillet 69 222 67 324
Aout 59 223 73 808
Septembre 58 423 63 880
Octobre 70 704 69 710
Novembre 58 602 66 435
Décembre 69 882 74 789
  • Source : GPM-Guyane.

Figure 3 – Un trafic saisonnier

Encadré

Avertissement

Depuis le 1er janvier 2016, le Grand Port Maritime (GPM) de Guyane s’aligne sur les critères du Ministère de l’environnement, de l’Énergie et de la Mer en publiant ses statistiques en poids brut. Le poids brut regroupe le poids des marchandises ainsi que la tare des conteneurs.