Bilan économique 2016 - Bourgogne-Franche-Comté

L’économie régionale en amélioration

L'économie de la Bourgogne-Franche-Comté présente un bilan qui incite à l'optimisme. Le marché de l'emploi, le chômage, les créations d'entreprises et la construction sont en amélioration par rapport à l'année précédente. En revanche, l'activité touristique est stable, le bilan est mitigé dans le transport et l'année est difficile dans l'agriculture mais cela est dû en grande partie à la météo.

Insee Conjoncture Bourgogne-Franche-Comté
No 8
Paru le : 23/05/2017
Consulter

Transport - Consolidation pour les immatriculations et le fret routier, fragilisation dans le transport aérienBilan économique 2016

Julie Pariente, Insee

En 2016, l’activité de transport aérien de passagers dans la région décroche ; la fermeture de plusieurs lignes low cost au sein de l’aéroport Dole-Jura fait chuter la fréquentation des vols commerciaux. En revanche, le fret routier de marchandises semble bénéficier d’un sursaut. Le marché automobile confirme, quant à lui, la reprise des immatriculations de véhicules neufs, amorcée l’année précédente, mais ce rebond est moindre qu'au niveau national.

Insee Conjoncture Bourgogne-Franche-Comté
No 8
Paru le : 23/05/2017

Moins de lignes aériennes, moins de passagers

En 2016, près de 107 200 passagers ont pris l’avion depuis la Bourgogne-Franche-Comté, soit une chute de 25 % en un an. Pour autant, sur cinq ans, l’évolution annuelle moyenne du trafic aérien reste positive en Bourgogne-Franche-Comté avec une croissance de 38 %.

En 2016, la baisse du trafic passager régional fait suite à la fermeture de plusieurs lignes au départ de l’aéroport Dole-Jura et à l'arrêt des vols commerciaux depuis celui de Dijon-Bourgogne (figure 1).

L’aéroport Dole-Jura, qui concentre la quasi-totalité du trafic passager (104 700 voyageurs), enregistre un fort recul en 2016 (– 24 %). Le nombre de mouvements commerciaux de passagers est passé en une année de 1 670 à 910 soit une chute de 45 %. En 2016, ce repli du trafic aérien dans la région concerne tant la fréquentation des lignes internationales que nationales. Ainsi 101 700 personnes se sont envolées vers l’international, soit 22 % de moins qu’en 2015 ; sur les lignes nationales, le nombre de passagers chute de 60 %, confirmant les baisses des années précédentes. La préférence des lignes low cost (91 % des vols en 2016 dans la région) ne se dément pas. Cependant, l’offre de destinations au départ de l’aéroport Dole-Jura s’est étiolée, entraînant une forte baisse du trafic passager : le nombre de passagers des lignes low cost diminue ainsi de 20 % sur un an (figure 2).

Un sursaut dans le fret routier

Le fret routier présente quelques signaux positifs de reprise. Le transport intra-régional se redresse avec 3,1 milliards de tonnes-kilomètres soit une progression de 6,5 % sur un an (figure 3 et figure 4).

Les échanges de marchandises avec les autres régions de métropole lors de l’année 2016 sont équilibrés avec 5,1 milliards de tonnes-kilomètres transportées dans les deux sens (figure 3). Les entrées dans la région progressent de 3,5 % alors que les sorties sont en moyenne en baisse de 1,8 % sur un an (figure 4).

Depuis 2014, le fret de marchandises enregistre une évolution annuelle moyenne défavorable dans les échanges extra-régionaux. Le transport intra-régional est le seul à reprendre des couleurs avec une progression de 1,7 % par an (figure 3).

Reprise des immatriculations de véhicules neufs

Avec une progression de 1,6 % du nombre d’immatriculations de véhicules neufs par rapport à 2015, le marché automobile en Bourgogne-Franche-Comté poursuit le rebond amorcé en 2015. Les ventes de véhicules neufs progressent à nouveau bien que cette croissance reste moins forte que celle observée en France métropolitaine (+ 5,8 %) (figure 5 et figure 6).

Dans la région, le Doubs et la Nièvre sont les seuls départements à enregistrer un recul du nombre d’immatriculations de véhicules neufs (respectivement – 2,5 % et – 0,4 %). La part des immatriculations dans le Doubs représente plus d’un quart des immatriculations régionales mais cette proportion ne cesse de diminuer.

Dans les six autres départements, la progression du nombre d’immatriculations s’échelonne de + 0,6 % dans le Jura à + 6,1 % en Haute-Saône.

Alors qu’en 2015, la reprise du nombre d’immatriculations dans la région provenait uniquement des véhicules particuliers, en 2016, ce marché reste quasi stable (+ 0,3 %) par rapport à l’année précédente. La progression est très en deçà de celle constatée en France métropolitaine (+ 5,2 %).

Les immatriculations de véhicules utilitaires légers et véhicules industriels à moteur portent la hausse des immatriculations de la région, après le niveau historiquement bas atteint en 2015. Les parcs automobiles régionaux des utilitaires légers et des poids lourds ont rebondi respectivement de 7,5 % et de 12,9 % en 2016.

Passagers des aéroports

Figure 1 – Passagers des aéroports

en %
Passagers des aéroports
Bourgogne-Franche-Comté France métropolitaine
Passagers 2016 (nombre) Évolution 2016/2015 Évolution annuelle moyenne 2015/2010 (1) Évolution 2016/2015 Évolution annuelle moyenne 2015/2010 (1)
Lignes nationales 5 164 -60,1 -6,4 2,9 1,7
Lignes internationales 101 741 -21,6 70,2 3,0 4,3
Transit 279 45,3 -37,0 11,1 -12,2
Total 107 184 -25,0 37,6 3,0 3,5
dont lignes à bas coût (low cost) 97 736 -19,6 /// 10,7 11,1
Part des lignes à bas coût (low cost)(en %) 91,2 /// /// /// ///
  • Note : données brutes.
  • (1) : taux d'évolution annuel qu'aurait connu le trafic passager si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • /// : absence de donnée due à la nature des choses.
  • Source : Union des aéroports français.

Figure 2 – Évolution du nombre de passagers des aéroports dans la région Bourgogne-Franche-Comté

en indice base 100 en 2012
Évolution du nombre de passagers des aéroports dans la région Bourgogne-Franche-Comté
National International Low cost
2009 25,07 22,05
2010 45,16 22,65
2011 99,21 34,55
2012 100 100 100
2013 75,65 198,86 227,39
2014 37,98 279,26 336,53
2015 32,5 323,89 406,01
2016 12,96 253,82 326,53
  • Source : Union des aéroports français.

Figure 2 – Évolution du nombre de passagers des aéroports dans la région Bourgogne-Franche-Comté

Figure 3 – Transport de marchandises par la route

en %
Transport de marchandises par la route
Bourgogne-Franche-Comté 2016 (p) (millions de tonnes - kilomètres) Évolution annuelle moyenne 2016/2014 (1)
Entrées dans la région 5 183 -1,1
Sorties de la région 5 079 -3,0
Intérieur de la région 3 144 1,7
  • p : données provisoires.
  • (1) : taux d'évolution annuel qu'aurait connu le transport de marchandises si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • Champ : France métropolitaine hors Corse. Données hors transport international.
  • Source : SOeS, Enquête Transport routier de marchandises.

Figure 4 – Évolution du transport routier de marchandises dans la région Bourgogne-Franche-Comté

en indice base 100 en 2014
Évolution du transport routier de marchandises dans la région Bourgogne-Franche-Comté
Entrées dans la région Sorties de la région Intérieur de la région
2014 100 100 100
2015 94,32 95,83 96,76
2016 97,73 94,1 103,45
  • p : données provisoires.
  • Champ : hors transport international.
  • Source : SOeS, Enquête Transport routier de marchandises.

Figure 4 – Évolution du transport routier de marchandises dans la région Bourgogne-Franche-Comté

Figure 5 – Immatriculations de véhicules neufs

Immatriculations de véhicules neufs
Véhicules particuliers Véhicules utilitaires légers (1) Véhicules industriels à moteur (2) Ensemble immatriculations (3)
2016 (nombre) Évolution 2016/2015 (en %) 2016 (nombre) Évolution 2016/2015 (en %) 2016 (nombre) Évolution 2016/2015 (en %) 2016 (nombre) Évolution 2016/2015 (en %)
Côte-d'Or 14 155 3,5 3 872 14,5 360 1,1 18 458 5,4
Doubs 23 449 -3,2 3 437 0,7 385 11,3 27 347 -2,5
Jura 7 320 -1,5 1 472 7,8 234 15,8 9 064 0,6
Nièvre 5 218 0,0 936 -2,8 152 7,0 6 317 -0,4
Haute-Saône 5 983 5,1 912 10,7 195 18,2 7 118 6,1
Saône-et-Loire 13 459 1,8 2 780 13,3 466 35,5 16 750 4,4
Yonne 8 177 1,1 1 726 3,0 165 -3,5 10 124 1,4
Territoire de Belfort 4 416 1,4 578 6,1 83 2,5 5 084 2,0
Bourgogne-Franche-Comté 82 177 0,3 15 713 7,5 2 040 12,9 100 262 1,6
France métropolitaine 1 984 472 5,2 408 042 8,1 48 418 12,6 2 447 528 5,8
  • Note : données brutes.
  • (1) : camionnettes et véhicules automoteurs spécialisés <= 3,5 t de PTAC.
  • (2) : camions, véhicules automoteurs spécialisés > 3,5 t de PTAC et tracteurs routiers.
  • (3) : y compris immatriculations de transports en commun.
  • Source : SOeS, SIDIV.

Figure 6 – Évolution du nombre d'immatriculations de véhicules particuliers neufs

en indice base 100 en 2006
Évolution du nombre d'immatriculations de véhicules particuliers neufs
Bourgogne-Franche-Comté France métropolitaine
2006 100 100
2007 102,12 103,21
2008 102,73 102,49
2009 114,82 113,39
2010 111,99 110,44
2011 106,87 108
2012 90,69 92,81
2013 85,95 87,81
2014 85,12 88,26
2015 88,2 94,28
2016 88,51 99,19
  • Note : données brutes.
  • Source : SOeS, Fichier central des automobiles, SIDIV.

Figure 6 – Évolution du nombre d'immatriculations de véhicules particuliers neufs

Encadré

Les données sur le fret routier

Les données sur le fret routier proviennent de la partie française de l’enquête européenne permanente sur les transports routiers de marchandises (TRM). En France, elle concerne le transport réalisé par des poids-lourds de plus de 3,5 t. de Poids Total Autorisé en Charge (PTAC) immatriculés en France, que leur usage soit pour compte d'autrui ou pour compte propre. Les données produites concernent l’utilisation des véhicules de transport routier de marchandises, ainsi que les volumes et la nature des marchandises transportées.

Avertissement

Les données chiffrées sont parfois arrondies (selon les règles mathématiques). Le résultat arrondi d'une combinaison de données chiffrées (qui fait intervenir leurs valeurs réelles) peut se trouver légèrement différent de celui que donnerait la combinaison de leurs valeurs arrondies.

Pour en savoir plus

Pariente J., « Une bonne année pour le transport aérien et les immatriculations de véhicules neufs », Insee Conjoncture Bourgogne-Franche-Comté n° 3, mai 2016