Bilan économique 2015 - Bourgogne-Franche-Comté

Dans un contexte de ralentissement global de l'activité mondiale, l'économie française s'accélère en 2015 et crée de nouveau des emplois. Toutefois, cette croissance retrouvée s'avère encore insuffisante pour enrayer la hausse du chômage. La Bourgogne-Franche-Comté présente, quant à elle, un bilan mitigé. La situation sur le marché de l'emploi ne présente pas de signe d'amélioration. Le bâtiment peine à sortir de la crise. En revanche, l'année a été très bonne pour le tourisme.

Insee Conjoncture Bourgogne-Franche-Comté
Paru le : 31/05/2016
Consulter

Transport - Une bonne année pour le transport aérien et les immatriculations de véhicules neufs

Julie Pariente, Insee

En 2015, le transport aérien de passagers continue de se développer dans la région, notamment grâce à l’augmentation constante de la fréquentation de l’aéroport de Dole-Jura. Le marché automobile dans la région enregistre enfin une progression des immatriculations de véhicules neufs. En revanche, le fret routier de marchandises est encore en repli.

Insee Conjoncture Bourgogne-Franche-Comté
No 03
Paru le : 31/05/2016

Toujours plus de passagers grâce à l’aéroport Dole-Jura

En 2015, 143 000 passagers ont pris l’avion depuis la Bourgogne-Franche-Comté. Avec une augmentation de 12,0 % en un an, le trafic aérien régional poursuit son essor (figure 1).

Le développement de l’aéroport Dole-Jura, qui concentre la quasi-totalité du trafic passager (137 200 voyageurs), explique cette forte croissance du trafic aérien.

Le succès des lignes « low cost » (85,0 % des vols en 2015 dans la région) est à l’origine de la progression constante du trafic passager enregistré dans cet aéroport (figure 2). Elles ont alimenté la croissance du trafic vers l’international. Ainsi, dans la région, 129 800 personnes se sont envolées vers l’international en 2015, soit 16,0 % de plus qu’en 2014.

En revanche, la fréquentation des lignes nationales dans la région diminue de 14,4 % en 2015, confirmant la baisse amorcée en 2014. Ce repli s’explique par une chute importante du trafic des passagers sur les lignes nationales, enregistrée dans l’aéroport de Dijon-Bourgogne (– 76,9 %).

Reprise des immatriculations de véhicules neufs

Avec une progression de 2,9 % des immatriculations de véhicules neufs par rapport à 2014, le marché automobile en Bourgogne-Franche-Comté rebondit en 2015. Les ventes de véhicules neufs progressent ainsi pour la première fois depuis 2009. Néanmoins cette croissance est moins forte que celle observée en France métropolitaine (+ 6,1 %) (figure 3 et figure 4).

Dans la région, les huit départements enregistrent une progression du nombre d’immatriculations de véhicules neufs s’échelonnant de + 0,6 % en Haute-Saône à + 7,7 % dans le Jura. Les immatriculations augmentent de seulement 1,5 % dans le Doubs. Toutefois ce département concentre un tiers des immatriculations régionales.

Cette reprise du nombre d’immatriculations ne concerne que les véhicules particuliers : avec 81 900 immatriculations, le marché des véhicules particuliers progresse de 3,6 % par rapport à l’année précédente. Cette hausse reste toutefois en deçà de celle constatée en moyenne, en France métropolitaine (+ 6,8 %).

Le nombre d’immatriculations des autres catégories de véhicules (véhicules utilitaires légers et véhicules industriels à moteur) continue de reculer depuis 2012, atteignant un niveau historiquement bas dans la région pour chacune d’entre elles. Les immatriculations d'utilitaires légers et de poids lourds ont ainsi baissé respectivement de 0,9 % et de 3,5 % entre 2014 et 2015.

Figure 1 – Passagers des aéroports

en %
Passagers des aéroports
Bourgogne-Franche-Comté France métropolitaine
Passagers 2015 (nombre) Évolution 2015/2014 Évolution annuelle moyenne 2014/2009 (1) Évolution 2015/2014 Évolution annuelle moyenne 2014/2009 (1)
Lignes nationales 12 950 -14,4 8,7 0,9 1,4
Lignes internationales 129 829 16,0 66,2 4,0 3,9
Transit 192 -65,2 -14,9 2,5 -11,2
Total 142 971 12,0 44,8 3,1 3,1
dont lignes à bas coût (low cost) 121 528 20,6 9,4 10,3
Part des lignes à bas coût (low cost)(en %) 85,0 /// /// /// ///
  • Note : données brutes.
  • (1) : taux d'évolution annuel qu'aurait connu le trafic passager si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • /// : absence de donnée due à la nature des choses.
  • Source : Union des aéroports français.

Figure 2 – Évolution du nombre de passagers des aéroports dans la région Bourgogne-Franche-Comté

en indice base 100 en 2009
Évolution du nombre de passagers des aéroports dans la région Bourgogne-Franche-Comté
National International Low cost
2009 100 100 0
2010 180,14 102,7 0
2011 395,72 156,69 0
2012 398,89 453,44 2993200
2013 301,74 901,71 6806200
2014 151,48 1266,27 10073000
2015 129,66 1468,65 12152800
  • Source : Union des aéroports français.

Figure 2 – Évolution du nombre de passagers des aéroports dans la région Bourgogne-Franche-Comté

Figure 3 – Immatriculations de véhicules neufs

Immatriculations de véhicules neufs
Véhicules particuliers Véhicules utilitaires légers (1) Véhicules industriels à moteur (2) Ensemble immatriculations (3)
2015 (nombre) Évolution 2015/2014 (en %) 2015 (nombre) Évolution 2015/2014 (en %) 2015 (nombre) Évolution 2015/2014 (en %) 2015 (nombre) Évolution 2015/2014 (en %)
Côte-d'Or 13 673 4,7 3 383 -0,2 356 11,3 17 518 4,4
Doubs 24 218 2,3 3 413 -3,3 346 -4,7 28 048 1,5
Jura 7 430 10,5 1 365 0,9 202 -15,8 9 012 7,7
Nièvre 5 218 1,6 963 10,1 142 -1,4 6 343 2,8
Haute-Saône 5 693 1,2 824 -6,6 165 24,1 6 710 0,6
Saône-et-Loire 13 219 3,9 2 454 0,5 344 -22,3 16 038 2,6
Yonne 8 088 2,6 1 675 -3,9 171 -1,2 9 986 1,7
Territoire de Belfort 4 356 3,9 545 1,5 81 42,1 4 984 3,9
Bourgogne-Franche-Comté 81 895 3,6 14 622 -0,9 1 807 -3,5 98 639 2,9
France métropolitaine 1 886 233 6,8 377 326 1,9 42 981 10,5 2 313 885 6,1
  • Note : données brutes.
  • (1) : camionnettes et véhicules automoteurs spécialisés <= 3,5 t de PTAC.
  • (2) : camions, véhicules automoteurs spécialisés > 3,5 t de PTAC et tracteurs routiers.
  • (3) : y compris immatriculations de transports en commun.
  • Source : SOeS, SIDIV.

Figure 4 – Évolution du nombre d'immatriculations de véhicules particuliers neufs

en indice base 100 en 2006
Évolution du nombre d'immatriculations de véhicules particuliers neufs
Bourgogne-Franche-Comté France métropolitaine
2006 100 100
2007 102,12 103,21
2008 102,73 102,49
2009 114,82 113,39
2010 111,99 110,44
2011 106,87 108
2012 90,69 92,81
2013 85,95 87,81
2014 85,12 88,26
2015 88,2 94,28
  • Note : données brutes.
  • Source : SOeS, Fichier central des automobiles, SIDIV.

Figure 4 – Évolution du nombre d'immatriculations de véhicules particuliers neufs

Encadré

Le fret routier encore en repli

Les données sur le fret routier proviennent de la partie française de l’enquête européenne permanente sur les transports routiers de marchandises (TRM). En France, celle-ci concerne le transport réalisé par des poids-lourds de plus de 3,5 t. de PTAC immatriculés en France, que leur usage soit pour compte d'autrui ou pour compte propre. Les données produites portent sur l’utilisation des véhicules de transport routier de marchandises, ainsi que sur les volumes et la nature des marchandises transportées.

Cette année, les données de l’enquête ne peuvent pas être fournies pour les régions de 2016, les données n’étant pas le résultat d’une simple somme.

Toutefois, dans les deux anciens périmètres régionaux (Bourgogne d’une part et Franche-Comté, d’autre part), les entrées, les sorties de la région ainsi que le transport intra-régional de marchandises sont en repli quant au nombre de tonnes-kilomètres transportées.

Ainsi, à l’instar de la tendance baissière de l’activité de transport routier de marchandises en France, le transport routier de marchandises en Bourgogne-Franche-Comté n’est pas encore sur la voie de la reprise en 2015.

Sources

Avertissement 

Les données chiffrées sont parfois arrondies (selon les règles mathématiques). Le résultat arrondi d'une combinaison de données chiffrées (qui fait intervenir leurs valeurs réelles) peut se trouver légèrement différent de celui que donnerait la combinaison de leurs valeurs arrondies.

Pour en savoir plus

Lebeau Y., « Une année morose excepté pour le transport aérien », Insee Conjoncture Franche-Comté n° 5, mai 2015·

Ribault A., « Transports- La situation se dégrade en 2014 », Insee Conjoncture Bourgogne n° 5, mai 2015