Bilan économique 2015 - Ile de France

En 2015, dans le mouvement européen, l'économie française continue d'accélérer. La croissance du produit intérieur brut (PIB) en volume est estimée à + 1,3 % contre + 0,6 % en 2014. La consommation et le pouvoir d'achat des ménages sont en augmentation, l'emploi progresse et le taux de chômage baisse de 0,1 point en 2015 en France métropolitaine. En Ile-de-France, l'activité économique s'améliore en 2015. En un an l'emploi a crû de 0,8 % et le taux de chômage a diminué au quatrième trimestre de 0,2 point pour s'établir à 8,8 % de la population active. Les créations d'entreprises ont augmenté de 1,3 % par rapport à l'année précédente. Les autorisations de construction de logements sont en hausse de 12,4 % et le nombre de logements dont la construction a commencé a augmenté de 20,5 % par rapport à 2014. En termes de nuitées, l'activité hôtelière en Ile-de-France a légèrement diminué en 2015 (- 0,6 %) en raison des attentats de novembre.

Insee Conjoncture Ile-de-France
Paru le : 31/05/2016

Chômage - Un marché du travail francilien qui peine à redémarrer

Athémane Dahmouh, Direccte Ile-de-France

À la fin de l’année 2015, 974 300 demandeurs d’emploi immédiatement disponibles étaient inscrits à Pôle emploi en Ile-de-France (catégories A, B et C), dont 677 000 n’avaient exercé aucune activité au cours du dernier mois (catégorie A). Le nombre de demandeurs d’emploi continue d’augmenter, mais à un rythme ralenti par rapport à 2014. Le taux de chômage, au sens du BIT, s’élève au quatrième trimestre 2015 à 8,8 % en Ile-de-France, en baisse de 0,2 point sur un an.

Insee Conjoncture Ile-de-France
No 10
Paru le : 31/05/2016

En 2015, la hausse du nombre de demandeurs d’emploi s’est poursuivie en Ile-de-France, mais à un rythme un peu moins soutenu qu’en 2014. En un an, le nombre d’inscrits à Pôle emploi immédiatement disponibles a ainsi progressé de 5,0 % (catégories A, B et C) tandis que pour les seuls demandeurs d’emploi sans aucune activité, la hausse est de 2,9 % (catégorie A) (figure 1). Ces évolutions sont très proches de celles observées au niveau national (+ 4,9 % pour les catégories A, B et C et + 2,4 % pour la catégorie A uniquement).

En Ile-de-France, tous les départements sont concernés par la hausse du nombre de demandeurs d’emploi en 2015, mais Paris l’est dans de plus faibles proportions : + 1,9 % pour les demandeurs d’emploi de la catégorie A et + 3,0 % pour les catégories A, B et C.

Figure 1 – Demandeurs d'emploi en fin de mois

Demandeurs d'emploi en fin de mois
Demandeurs d'emploi au 31/12/2015 (en milliers) Évolution 2015/2014 (en %) (1)
Catégories A, B, C Catégorie A Catégories A, B, C Catégorie A
Hommes 500,3 357,9 4,4 2,3
Femmes 474,0 319,1 5,6 3,6
Moins de 25 ans 102,8 75,6 -0,3 -3,1
25 à 49 ans 636,7 431,2 4,2 2,0
50 ans ou plus 234,8 170,2 9,6 8,5
Inscrits depuis un an ou plus 425,0 nd 7,1 nd
Ile-de-France 974,3 677,0 5,0 2,9
France métropolitaine 5 551,7 3 638,5 4,9 2,4
  • nd : données non disponibles.
  • (1) : évolution de l'indicateur entre le 31/12/2014 et le 31/12/2015
  • Note : données brutes.
  • Source : Pôle emploi ; DARES.

Un mouvement de baisse amorcé chez les jeunes, pas d’amélioration pour les seniors

Si le nombre de demandeurs d’emploi de moins de 25 ans se stabilise en 2015 pour les catégories A, B et C (- 0,3 %), il diminue de façon significative pour la catégorie A (- 3,1 %). C’est véritablement lors du second semestre 2015 qu’un mouvement de baisse s’amorce chez les jeunes. Les changements de procédures dans la gestion des listes de Pôle emploi ont pu avoir une légère influence sur ces évolutions. En France métropolitaine, la conjoncture est aussi plus favorable pour les jeunes demandeurs d’emploi (- 0,5 % en catégories A, B et C et - 4,2 % en catégorie A).

La situation continue en revanche de se dégrader pour les seniors (50 ans ou plus), avec un nombre d’inscrits qui progresse toujours à un rythme très soutenu dans la région en 2015 (+ 9,6 % en catégories A, B et C).

Contrairement à 2014, la hausse du nombre de demandeurs d'emploi est plus accentuée pour les femmes que pour les hommes en 2015.

Le nombre de demandeurs d’emploi (catégories A, B et C), inscrits depuis plus d’un an, s’accroît de 7,1 % en 2015. Il continue de progresser plus vite que l’ensemble des demandeurs d’emploi ; en revanche, le rythme de progression est ralenti par rapport aux deux années précédentes (+ 11,3 % en 2014 et + 12,1 % en 2013). La part des demandeurs d’emploi de longue durée atteint désormais près de 44 % du total des demandeurs en catégories A, B et C.

Le taux de chômage se stabilise depuis 2013

En estimation provisoire, le taux de chômage (au sens du BIT) en Ile-de-France s’élève à 8,8 % de la population active au quatrième trimestre 2015, toujours sensiblement inférieur à celui de France métropolitaine qui atteint 10,0 % (figure 2). Par rapport au quatrième trimestre 2014, le taux de chômage francilien est en repli de 0,2 point (- 0,1 point en France métropolitaine). C’est à Paris et en Seine-Saint-Denis que les baisses annuelles ont été les plus importantes (respectivement - 0,4 point et - 0,3 point). Le taux de chômage est supérieur à la moyenne régionale dans trois départements franciliens sur huit : le Val-de-Marne, le Val-d’Oise et la Seine-Saint-Denis. Malgré une accalmie de courte durée en 2010 et début 2011, le taux de chômage francilien peine à retrouver son niveau d’avant-crise (figure 3). Depuis 2013, il a peu évolué.

Figure 2 – Taux de chômage

en % de la population active
Taux de chômage
2014 T4 2015 T1 2015 T2 2015 T3 2015T4 (p) Évolution 2015T4/2014T4 (en points de %)
Paris 8,4 8,1 8,1 8,2 8,0 -0,4
Seine-et-Marne 8,3 8,2 8,1 8,3 8,1 -0,2
Yvelines 7,5 7,3 7,4 7,5 7,4 -0,1
Essonne 7,8 7,7 7,7 7,8 7,8 0,0
Hauts-de-Seine 8,0 7,9 7,9 8,0 7,8 -0,2
Seine-Saint-Denis 13,4 13,2 13,2 13,3 13,1 -0,3
Val-de-Marne 9,1 8,9 9,0 9,1 9,0 -0,1
Val-d'Oise 10,3 10,2 10,1 10,3 10,1 -0,2
Ile-de-France 9,0 8,9 8,9 9,0 8,8 -0,2
France métropolitaine 10,1 10,0 10,0 10,1 10,0 -0,1
  • p : données provisoires.
  • Notes : données CVS.
  • Source : Insee, taux de chômage au sens du BIT et taux de chômage localisé.

Figure 3 – Évolution trimestrielle du taux de chômage

en % de la population active
Évolution trimestrielle du taux de chômage
Ile-de-France France métropolitaine
1er trim. 2005 8,3 8,3
2e trim. 2005 8,3 8,4
3e trim. 2005 8,3 8,6
4e trim. 2005 8,4 8,7
1er trim. 2006 8,3 8,7
2e trim. 2006 8,1 8,6
3e trim. 2006 8,0 8,5
4e trim. 2006 7,5 8,0
1er trim. 2007 7,6 8,1
2e trim. 2007 7,3 7,8
3e trim. 2007 7,2 7,6
4e trim. 2007 6,6 7,2
1er trim. 2008 6,2 6,8
2e trim. 2008 6,3 6,9
3e trim. 2008 6,4 7,1
4e trim. 2008 6,5 7,4
1er trim. 2009 7,0 8,2
2e trim. 2009 7,6 8,8
3e trim. 2009 7,7 8,8
4e trim. 2009 8,2 9,2
1er trim. 2010 8,0 9,0
2e trim. 2010 7,8 8,9
3e trim. 2010 7,9 8,8
4e trim. 2010 7,9 8,8
1er trim. 2011 7,8 8,7
2e trim. 2011 7,7 8,7
3e trim. 2011 7,9 8,8
4e trim. 2011 8,0 9,0
1er trim. 2012 8,1 9,1
2e trim. 2012 8,2 9,3
3e trim. 2012 8,3 9,4
4e trim. 2012 8,5 9,7
1er trim. 2013 8,7 9,9
2e trim. 2013 8,7 10,0
3e trim. 2013 8,7 9,9
4e trim. 2013 8,7 9,7
1er trim. 2014 8,7 9,8
2e trim. 2014 8,7 9,7
3e trim. 2014 8,9 10,0
4e trim. 2014 9,0 10,1
1er trim. 2015 8,9 10,0
2e trim. 2015 8,9 10,0
3e trim. 2015 9,0 10,1
4e trim. 2015 8,8 10,0
  • Notes : données CVS. Les données du dernier trimestre affiché sont provisoires.
  • Source : Insee, taux de chômage au sens du BIT et taux de chômage localisé.

Figure 3 – Évolution trimestrielle du taux de chômage

Figure 4 – Nombre d'entrées dans les principales mesures d'accompagnement et d'aide à l'emploi

Nombre d'entrées dans les principales mesures d'accompagnement et d'aide à l'emploi
2014 2015 (p) Évolution 2015/2014 (en %)
Contrats en alternance
Contrats de professionnalisation nd /// ///
Contrats d'apprentissage du secteur privé 55 123 55 687 1,0
Emplois aidés du secteur marchand
Contrat unique d'insertion - Contrat initiative emploi (CUI-CIE) 8 288 14 966 80,6
Emplois d'avenir 2 803 2 584 -7,8
Emplois aidés du secteur non marchand
Contrat unique d'insertion - Contrat d'accompagnement dans l'emploi (CUI-CAE) 31 204 29 473 -5,5
Emplois d'avenir 9 635 8 227 -14,6
Mesures d'accompagnement des jeunes
Contrat d'insertion dans la vie sociale (CIVIS) (1) 22 211 14 952 ///
  • p : données provisoires.
  • /// : absence de donnée due à la nature des choses.
  • (1) : le chiffre de 2015 n'est pas comparable avec 2014, il concerne les contrats de janvier à octobre.
  • Note : extraction en avril 2016.
  • Source : DARES.

Encadrés

Nouvelle gestion des listes des demandeurs d’emploi

À compter de juin 2015, Pôle emploi prend en compte des données administratives plus complètes lui permettant de mieux classer, dans la catégorie correspondant à leur situation, les demandeurs d’emploi en formation, en service civique ou en contrat aidé dans l’insertion par l’activité économique. Ces opérations, réalisées principalement en juin 2015, se sont poursuivies à la marge en juillet et en août et ont eu un impact à la baisse sur les évolutions du nombre de demandeurs d’emploi en catégories A, B et C. Ainsi, au niveau national, environ 0,5 % des demandeurs d’emploi en catégories A, B et C ont été reclassés en catégorie D ou E.

La politique de l’emploi en 2015

En 2015, le nombre de contrats par alternance s’est stabilisé (figure 4). Parmi les emplois aidés du secteur marchand, les entrées en contrat unique d’insertion-contrat initiative emploi (CUI-CIE) ont fortement augmenté. Dans le secteur non marchand, les entrées dans les contrats uniques d’insertion-contrat d’accompagnement dans l’emploi (CUI-CAE) baisse légèrement après la forte diminution enregistrée en 2014, vraisemblablement liée au changement de durée de ces contrats (passant de 6 à 24 mois en 2013 à 12 à 24 mois en 2014). Le nombre d’emplois d’avenir, instaurés fin 2012, diminue pour la première fois en 2015, après la montée en puissance du dispositif en 2013, puis en 2014.

Sources

Avertissement 

Les données chiffrées sont parfois arrondies (selon les règles mathématiques). Le résultat arrondi d'une combinaison de données chiffrées (qui fait intervenir leurs valeurs réelles) peut se trouver légèrement différent de celui que donnerait la combinaison de leurs valeurs arrondies.

Pour en savoir plus

Dahmouh A., Rabadeux D., « Fin 2015, l'Ile-de-France retrouve son niveau d'emploi d'avant-crise », Insee Conjoncture Ile-de-France n° 9, avril 2016.

Site de la Direccte Ile-de-France : http://idf.direccte.gouv.fr/

Dares

Documentation

Définitions (pdf, 45 Ko)