Bilan économique 2014 en Picardie - La reprise se fait attendre en Picardie

En 2014, les freins de la croissance française semblent se desserrer mais pas encore pour l'économie picarde. L'emploi salarié marchand chute de -1,4 %, tous les secteurs sont en repli. Le chômage s'est aggravé au deuxième semestre pour atteindre 11,7 % en fin d'année. Dans ce climat morose et bien que proche de l'équilibre par rapport à 2013, le nombre de créations d'entreprises accuse une légère baisse pour la quatrième année consécutive (-0,2 %) alors que la tendance s'est inversée au niveau national (+2,6 %). La conjoncture reste également difficile dans la construction et l'industrie. Les autorisations de construction de logements reculent de -17 % et les mises en chantiers de -8 %. Avec une évolution de -0,4 % entre 2013 et 2014, le chiffre d'affaires des entreprises industrielles picardes s'est à peine stabilisé en 2014. Mais la situation reste fragile pour l'ensemble des secteurs. Comme l'an dernier, seuls le transport, le tourisme et l'agriculture ont connu quelques légères zones d'éclaircie.

Insee Conjoncture Picardie
Paru le : 29/05/2015
Consulter

Transport – Aéroport de Beauvais-Tillé : plus de 4 millions de voyageurs transportés

Anne Évrard, Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement

En Picardie, l’emploi dans le secteur des transports et de l’entreposage recule légèrement en 2014. Avec un tonnage de marchandises transportées et des immatriculations de poids lourds en baisse, le fret terrestre est aussi en repli. Concernant la mobilité des personnes, les immatriculations de voitures particulières augmentent de 9 % et l’aéroport de Beauvais-Tillé, en dépassant la barre des 4 millions, n’a jamais transporté autant de voyageurs.

Insee Conjoncture Picardie
No 5
Paru le : 19/05/2015

Le secteur des transports et de l’entreposage compte en Picardie près de 35 200 salariés et représente 10 % des emplois du secteur marchand non agricole. Il a perdu 370 emplois en 2014, qui s’ajoutent aux 600 pertes enregistrées en 2013. Les effectifs s’étaient pourtant stabilisés entre 2009 et 2012. En 2014, une soixantaine d’entreprises a déposé le bilan tandis que 290 ont été créées dans la région, dont 111 en auto-entreprises. Sur dix créations en Picardie, quatre ont concerné le transport de voyageurs par taxi.

Repli du tonnage de marchandises transportées sur route

En Picardie comme en France, le transport de marchandises s’effectue majoritairement par la route : la part du rail et du fluvial dans le transport intérieur de marchandises, hors transit, ne représente qu’une tonne-kilomètres transportée sur sept en Picardie.(figure 1)

Figure 1 – Transport de marchandises par la route

en %
Transport de marchandises par la route
Picardie 2014 (p) (millions de Tonnes- Kilomètres transportés) Évolution annuelle moyenne 2014/2009 (1)
Entrées dans la région 3 646 -2,3
Sorties de la région 4 726 0,7
Intérieur de la région 1 665 1,7
  • p : données provisoires.
  • (1) : taux d'évolution annuel qu'aurait connu le transport de marchandises si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • Champ : France métropolitaine hors Corse. Données hors transport international.
  • Source : SOeS, Enquête Transport routier de marchandises.

Dans un contexte national général de faible croissance, le fret terrestre recule en 2014. En tonnes-kilomètres, les entrées de marchandises dans la région sont en repli de 10 %, les sorties de 2 %, et les flux internes à la région de 14 %. Il ne s’agit ici que du transport effectué sur le territoire national, à l’exclusion de la Corse. Les trois quarts des marchandises transportées sur route de la Picardie vers le reste du territoire métropolitain sont destinées aux régions voisines : Île-de- France (27 %), Nord-Pas-de-Calais (26 %), Haute-Normandie (14 %) et Champagne-Ardenne (10 %). Inversement, 80 % des marchandises qui entrent en Picardie proviennent de ces mêmes régions. (figure 2)

Figure 2 – Évolution du transport routier de marchandises dans la région Picardie

en indice base 100 en 2009
Évolution du transport routier de marchandises dans la région Picardie
Entrées dans la région Sorties de la région Intérieur de la région
2009 100 100 100
2010 103,57 108,55 121,78
2011 109,55 113,59 121,58
2012 93,99 96,98 113,54
2013 98,66 105,87 126,95
2014 89,04 103,57 108,89
  • p : données provisoires.
  • Champ : hors transport international.
  • Source : SOeS, Enquête Transport routier de marchandises.

Figure 2 – Évolution du transport routier de marchandises dans la région Picardie

En 2014, les immatriculations de poids lourds ont chuté de 31 % en Picardie et de 14 % en France métropolitaine. Ce repli succède à une forte progression fin 2013 due à l’anticipation de la mise en place de la norme euro 6. Entrée en vigueur au 1er janvier 2014, celle-ci s'applique aux véhicules neufs et vise à réduire la pollution atmosphérique due au transport routier. En revanche, les immatriculations de véhicules utilitaires légers ont augmenté de 10 % en 2014.

Deux tiers des voitures particulières fonctionnent au diesel

L’achat et les dépenses d’utilisation de véhicules constituent une part importante du budget des ménages français : ils représentent un huitième de leurs dépenses de consommation. En 2014, les immatriculations de voitures particulières neuves ont progressé par rapport à 2013 dans la Somme (+7 %) et dans l’Oise (+11 %) mais reculé dans l’Aisne (-5 %).

En Picardie, deux tiers du parc de voitures particulières fonctionnent au diesel contre moins de la moitié il y a dix ans. Depuis des années, la fiscalité du gazole est plus favorable en France que celle de l’essence. Au niveau national, on note cependant une progression en 2014 des ventes de modèles essence au détriment des voitures à moteur diesel. (figure 3)

Figure 3 – Immatriculations de véhicules neufs

Immatriculations de véhicules neufs
Véhicules particuliers Véhicules utilitaires légers (1) Véhicules industriels à moteur (2) Ensemble immatriculations (3)
2014 (nombre) Évolution 2014/2013 (en %) 2014 (nombre) Évolution 2014/2013 (en %) 2014 (nombre) Évolution 2014/2013 (en %) 2014 (nombre) Évolution 2014/2013 (en %)
Aisne 17 438 -4,6 3 446 8,8 474 18,8 21 411 -2,4
Oise 107 046 11,5 11 255 12,5 1 065 -43,8 119 423 10,6
Somme 20 282 7,0 4 127 2,9 300 -20,2 24 739 5,9
Picardie 144 766 8,6 18 828 9,6 1 839 -31,1 165 573 8,0
France métropolitaine 1 765 855 0,5 370 130 1,5 38 895 -13,6 2 180 776 0,3
  • Note : données brutes.
  • (1) : camionnettes et véhicules automoteurs spécialisés(inférieur ou égal) 3,5 t de PTAC.
  • (2) : camions, véhicules automoteurs spécialisés (supérieur)3,5 t de PTAC et tracteurs routiers.
  • (3) : y compris immatriculations de transports en commun.
  • Source : SOeS, SIDIV.

En France, le déplacement des personnes s’accomplit majoritairement en voiture (83 % en 2012), 11 % s’effectue par le train, 5 % par autobus ou autocars et 1 % par transport aérien. Si ces données ne sont pas disponibles par région, dans le cadre du recensement de la population de 2011, les trois quarts des Picards déclarent effectuer leurs déplacements domicile-travail en voiture, 8 % en transports en commun, 8 % à pied, 3 % en vélo, les 5% restant ne se déplaçant pas. Par rapport à 2006, les déplacements à pied ou à vélo sont en très léger recul au profit des transports en commun et de la voiture dans les trois départements picards. Les transports en commun sont nettement plus utilisés dans l’Oise, département où 27 % des actifs ayant un emploi sur dix travaillent hors de Picardie. La Somme est le département picard où les deux roues et la marche à pied sont les plus développés, leur part restant toutefois modeste.(figure 4)

Figure 4 – Évolution du nombre d'immatriculations de véhicules particuliers neufs

en indice base 100 en 2006
Évolution du nombre d'immatriculations de véhicules particuliers neufs
Picardie France métropolitaine
2006 100 100
2007 105,66 103,21
2008 103,78 102,49
2009 85,18 113,39
2010 98,46 110,44
2011 98,96 108
2012 87,81 92,81
2013 76,11 87,81
2014 82,69 88,26
  • Note : données brutes.
  • Source : SOeS, Fichier central des automobiles, SIDIV.

Figure 4 – Évolution du nombre d'immatriculations de véhicules particuliers neufs

Le nombre de passagers de l’aéroport de Beauvais-Tillé passe la barre des 4 millions

En 2013, les Français de plus de 15 ans ont effectué en moyenne 4,5 voyages personnels de longue distance (plus de cent kilomètres du domicile). La voiture reste le mode de transport privilégié des personnes résidant en métropole pour effectuer ce type de voyage (67 % en 2013) mais la part de l’avion (9 %), et dans une moindre mesure celle du train (18 %), continuent de s’accroître à ses dépens. En termes de distances parcourues, la croissance de la part de l’avion est encore plus nette à cause de l’allongement des voyages et ce mode représente 42 % des kilomètres parcourus. En outre, le nombre de voyages pour motif personnel à l’étranger progresse(figure 5)

Figure 5 – Passagers des aéroports

en %
Passagers des aéroports
Picardie France métropolitaine
Passagers 2014 (nombre) Évolution 2014/2013 Évolution annuelle moyenne 2013/2008 (1) Évolution 2014/2013 Évolution annuelle moyenne 2013/2008 (1)
Lignes nationales 81 187 -49,2 27,0 -2,6 1,3
Lignes internationales 3 943 917 3,9 9,2 4,2 2,1
Transit 579 -37,1 4,1 -12,5 -9,9
Total 4 025 683 1,8 9,7 2,1 1,8
dont lignes à bas coût (low cost) 3 997 938 1,5 9,7 12,6 8,4
Part des lignes à bas coût (low cost)(en %) 99,3 /// /// /// ///
  • Note : données brutes.
  • (1) : taux d'évolution annuel qu'aurait connu le trafic passager si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • /// : absence de donnée due à la nature des choses.
  • Source : Union des aéroports français.

Spécialisé dans les vols internationaux à bas coût, l’aéroport de Beauvais-Tillé profite bien de cet essor : il a dépassé pour la première fois en 2014 la barre des 4 millions de passagers transportés. Le nombre de passagers a ainsi augmenté de +1,8 % par rapport à 2013. Cette croissance marque cependant un ralentissement par rapport aux très fortes progressions observées de 2007 à 2011. Le trafic à bas coût représente en 2014 un peu plus du quart du trafic métropolitain et un peu plus du tiers du trafic provincial. Il continue de croître sensiblement.(figure 6)

Figure 6 – Évolution du nombre de passagers des aéroports dans la région Picardie

en indice base 100 en 2009
Évolution du nombre de passagers des aéroports dans la région Picardie
National International Low cost
2009 100 100 100
2010 133,33 112,23 113,03
2011 55,27 145,06 141,9
2012 138,92 149,25 148,97
2013 167,69 151,83 152
2014 85,27 157,79 154,3
  • Source : Union des aéroports français.

Figure 6 – Évolution du nombre de passagers des aéroports dans la région Picardie