Bilan économique 2014 de Poitou-Charentes

Suite à la crise des dettes souveraines en zone euro, la croissance de l'économie française a fortement ralenti en 2012. En 2013, le climat économique, malgré quelques signes d'amélioration, est resté troublé.En 2014, le ciel s'assombrit sur l'économie picto-charentaise. En effet, les pertes d'emplois salariés y compris l'intérim s'aggravent dans la plupart des grands secteurs économiques : la construction, l'industrie, le tertiaire marchand. Cette aggravation sur le front de l'emploi s'accompagne d'une dégradation du marché du travail avec une nouvelle hausse du taux du chômage régional. La morosité ambiante émousse particulièrement la fibre entrepreneuriale régionale. En effet, la création d'entreprises individuelles (hors autoentreprises) et de sociétés diminue dans la région plus qu'ailleurs. Des pans entiers de l'économie régionale apparaissent ainsi affectés par le ralentissement économique. La baisse des exportations régionales en valeur s'accélère dans un contexte de baisse de l'euro.Seules quelques activités régionales sont épargnées. Le secteur des activités financières et d'assurance parvient à créer des emplois nets en 2014. La fréquentation des campings du littoral profite d'une météo clémente et augmente. Les récoltes et vendanges ont également bénéficié d'une météo propice en 2014.

Insee Conjoncture Poitou-Charentes
Paru le : 29/05/2015
Consulter

Transports - Bilan mitigé

Cindy Viard, Observatoire régional des transports

En 2014, le secteur des transports en région Poitou-Charentes a été marqué par une tendance globalement haussière, même si le trafic portuaire a diminué après une année 2013 record. Le transport routier de marchandises progresse avec la hausse des trafics internes à la région. Le trafic aérien régional se stabilise et est toujours marqué par le poids des vols internationaux et low cost. Par ailleurs, les immatriculations de véhicules dans la région repartent à la hausse, tout comme en 2012, avec une augmentation des immatriculations de loueurs de véhicules. Enfin, la fréquentation des voyageurs sur le réseau TER semble se tasser en 2014.

Insee Conjoncture Poitou-Charentes
No 5
Paru le : 29/05/2015

Baisse du trafic portuaire suite à une année record

L’activité des ports de la région Poitou-Charentes recule en 2014 par rapport à 2013, une année record, avec une diminution des trafics sur les ports de La Rochelle, Rochefort et Tonnay-Charente de -3,3 %.

Le Grand Port Maritime de La Rochelle voit son trafic diminuer de 3,1 % en 2014, atteignant près de 9,4 millions de tonnes, et résultant de la baisse des principaux produits en mouvement sur le port : céréales, produits pétroliers et forestiers. La baisse des exportations de produits céréaliers au premier semestre 2014 n’a pas été compensé par le regain en deuxième partie d’année (-1,4 % entre 2013 et 2014). La très bonne campagne céréalière 2012/2013 et les hauts tonnages enregistrés début 2013 nuancent la baisse de 2014. De même, 2,6 millions de tonnes de produits pétroliers sont importés en 2014, soit -7,1 % par rapport à 2013. Concernant les produits forestiers, leurs trafics diminuent aussi mais plus légèrement de 0,5 % par rapport à 2013 et atteignent 855 805 tonnes. Les vracs agricoles (tourteaux et engrais) font exception et progressent quant à eux de 5,8 %.

Malgré un très bon début d’année suite à de nouveaux contrats, le port de Tonnay-Charente enregistre aussi une diminution de ses trafics (-6,8 %) qui atteignent 294 059 tonnes en 2014. De même le port de Rochefort voit ses trafics diminuer de 4,7 %, essentiellement via le déclin des importations qui représentent plus de 80 % de l’activité du port (engrais et bois sciés). Les filières agricoles et BTP n’étant pas dans une conjoncture économique favorable, la baisse se ressent directement dans leurs approvisionnements.

Croissance du transport routier interne de marchandises

Les volumes de marchandises liées à la région Poitou-Charentes et transportées par la route en 2014 ont progressé de 1,1 % alors que la tendance nationale est en recul (-3,1 %). Cette hausse est portée par le trafic interne à la région (+7,3 %) tandis que les entrées et les sorties reculent légèrement avec respectivement -1,0 % et -1,1 % (figure 1 et figure 3).

Figure 1 – Évolution du transport routier de marchandises dans la région Poitou-Charentes

en indice base 100 en 2009
Évolution du transport routier de marchandises dans la région Poitou-Charentes
Entrées dans la région Sorties de la région Intérieur de la région
2009 100 100 100
2010 106,13 108,82 114,34
2011 103,27 109,82 118,81
2012 92,92 96,06 123,33
2013 100,7 94,95 138,26
2014 95,3 94,55 142,53
  • p : données provisoires.
  • Champ : hors transport international.
  • Source : SOeS, Enquête Transport routier de marchandises.

Figure 1 – Évolution du transport routier de marchandises dans la région Poitou-Charentes

Figure 3 – Transport de marchandises par la route

en %
Transport de marchandises par la route
Poitou-Charentes 2014 (p) (millions de Tonnes- Kilomètres transportés) Évolution annuelle moyenne 2014/2009 (1)
Entrées dans la région 3 529 -1,0
Sorties de la région 3 763 -1,1
Intérieur de la région 2 902 7,3
  • p : données provisoires.
  • (1) : taux d'évolution annuel qu'aurait connu le transport de marchandises si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • Champ : France métropolitaine hors Corse. Données hors transport international.
  • Source : SOeS, Enquête Transport routier de marchandises.

Légère baisse du trafic aérien

L’ensemble du trafic aérien en région Poitou-Charentes comptabilise 323 445 passagers en 2014, soit une très légère baisse par rapport à 2013 (-0,4 %) (figure 2), alors qu’il progresse de 3,5 % à l’échelle de la grande région Sud-Ouest (aéroports d’Angoulême, La Rochelle, Poitiers, Agen, Bergerac, Biarritz, Bordeaux, Pau, Périgueux et Limoges) et de 1,9 % au niveau national.

La baisse du nombre de passagers à l’aéroport de La Rochelle-Île de Ré (212 361 passagers en 2014 soit -1,8 % par rapport à 2013) ralentit comparé à l’année précédente. 2013 avait subi l’impact de la non reconduction de la ligne avec Oslo, et la diminution de l’offre dans le but d'accroître les taux de remplissage. La fréquentation à l’aéroport de Poitiers-Biard s’améliore, elle augmente de 1,5 % avec 109 537 passagers en 2014.

Figure 2 – Passagers des aéroports

en %
Passagers des aéroports
Poitou-Charentes France métropolitaine
Passagers 2014 (nombre) Évolution 2014/2013 Évolution annuelle moyenne 2013/2008 (1) Évolution 2014/2013 Évolution annuelle moyenne 2013/2008 (1)
Lignes nationales 49 203 -1,6 4,0 -2,6 1,3
Lignes internationales 256 269 0,3 -3,4 4,2 2,1
Transit 18 013 -6,2 1,9 -12,5 -9,9
Total 323 485 -0,4 -2,1 2,1 1,8
dont lignes à bas coût (low cost) 248 266 0,8 -3,6 12,6 8,4
Part des lignes à bas coût (low cost)(en %) 76,7 /// /// /// ///
  • Note : données brutes.
  • (1) : taux d'évolution annuel qu'aurait connu le trafic passager si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • /// : absence de donnée due à la nature des choses.
  • Source : Union des aéroports français.

Prépondérance des vols à l’international

Les aéroports de la région sont particulièrement marqués par le trafic international (Royaume-Uni, Irlande) qui représente 79 % des passagers. Ce trafic est stable depuis 2013. L'exploitation des liaisons internationales s’opère en grande majorité par les compagnies à bas coût (ou low cost) qui contribuent aux trois quarts du trafic de voyageurs. Le trafic national reste secondaire, et recule de 1,6 % en 2014 (figure 5).

Figure 5 – Évolution du nombre de passagers des aéroports dans la région Poitou-Charentes

en indice base 100 en 2009
Évolution du nombre de passagers des aéroports dans la région Poitou-Charentes
National International Low cost
2009 100 100 100
2010 115,22 94,07 94,52
2011 157,51 100,07 100,36
2012 160,45 105,34 104,55
2013 152,3 95,24 94,07
2014 149,9 95,53 94,85
  • Source : Union des aéroports français.

Figure 5 – Évolution du nombre de passagers des aéroports dans la région Poitou-Charentes

Remontée des immatriculations

43 875 immatriculations de véhicules particuliers neufs ont été enregistrées en 2014 en région Poitou-Charentes, soit une augmentation de 7,3 % par rapport à 2013 (figure 4). Cette croissance est bien supérieure à celle de la moyenne nationale (+0,5 %).

Tous les départements enregistrent une hausse, mais particulièrement celui de la Vienne qui connaît une situation similaire à celle de 2012. En effet, le prix de la carte grise a pu inciter des loueurs professionnels à faire davantage immatriculer leurs véhicules dans la Vienne (voitures de société).

Figure 4 – Immatriculations de véhicules neufs

Immatriculations de véhicules neufs
Véhicules particuliers Véhicules utilitaires légers (1) Véhicules industriels à moteur (2) Ensemble immatriculations (3)
2014 (nombre) Évolution 2014/2013 (en %) 2014 (nombre) Évolution 2014/2013 (en %) 2014 (nombre) Évolution 2014/2013 (en %) 2014 (nombre) Évolution 2014/2013 (en %)
Charente 7 234 0,5 1 858 4,1 320 9,2 9 431 1,4
Charente-Maritime 15 948 0,4 3 380 1,9 277 -18,3 19 620 0,2
Deux-Sèvres 7 547 1,0 1 643 -6,1 392 -31,3 9 601 -2,5
Vienne 13 146 27,3 3 047 8,0 268 -21,9 16 494 22,1
Poitou-Charentes 43 875 7,3 9 928 2,7 1 257 -18,7 55 146 5,6
France métropolitaine 1 765 855 0,5 370 130 1,5 38 895 -13,6 2 180 776 0,3
  • Note : données brutes.
  • (1) : camionnettes et véhicules automoteurs spécialisés <= 3,5 t de PTAC.
  • (2) : camions, véhicules automoteurs spécialisés > 3,5 t de PTAC et tracteurs routiers.
  • (3) : y compris immatriculations de transports en commun.
  • Source : SOeS, SIDIV.

Plus de voyageurs sur le réseau ferroviaire

Entre 2010 et 2013, les voyageurs ont été globalement de plus en plus nombreux sur le réseau TER Poitou-Charentes mais la fréquentation s’est tassée entre 2013 et 2014 (-0,8 %). Trafic SNCF interne à la région conserve depuis 2010 une croissance notable (+20 % entre 2010 et 2013) qui semble perdurer en 2014.

Quant au transport ferroviaire de marchandises sur le territoire régional, il atteint plus de 3,4 millions de tonnes en 2014, soit une baisse de -6,5 % par rapport à 2013. Le niveau reste toutefois supérieur à celui de 2012.

Sources

Avertissement 

Les données chiffrées sont parfois arrondies (selon les règles mathématiques). Le résultat arrondi d'une combinaison de données chiffrées (qui fait intervenir leurs valeurs réelles) peut se trouver légèrement différent de celui que donnerait la combinaison de leurs valeurs arrondies.

Pour en savoir plus

Union des aéroports français, «Résultats d’activité des aéroports français 2014. Statistiques de trafic » 2015.

Dumont Y., Boutant V., « Les immatriculations de voitures neuves en Poitou-Charentes en 2014 », Chiffres et statistiques n° 2015-04, DREAL Poitou-Charentes, février 2015.