Insee
Insee Conjoncture Martinique · Juin 2023 · n° 24
Insee Conjoncture MartiniqueBilan économique 2022 - Martinique Bonne orientation de l’économie martiniquaise en 2022

En 2022, le marché du travail s’améliore avec une baisse du nombre de demandeurs d’emploi et une hausse de l’emploi salarié du secteur tertiaire marchand (hors intérim). Les créations d’entreprises sont également en hausse. La situation financière des ménages et des entreprises est satisfaisante. Les secteurs portuaire et aérien redécollent portés en partie par la progression du flux de touristes de séjour.

Insee Conjoncture Martinique
No 24
Paru le :Paru le01/06/2023

Ce bilan économique fait partie des 17 bilans économiques régionaux 2022 publiés par l'Insee.

Retrouvez les bilans des autres régions.

Consulter

Transport aérien - Le trafic redécolle et se rapproche de son niveau de 2019 Bilan économique 2022

José Jean-Marie (SAMAC – Aéroport international Aimé Césaire)

En 2022, le trafic passager de l’Aéroport Martinique Aimé Césaire atteint 86 % de son niveau d’avant-crise sanitaire et affiche une progression de 76 % par rapport à 2021. Malgré un premier trimestre encore marqué par les effets de la crise sanitaire, l’activité reprend pour le transport aérien et les secteurs connexes.

Insee Conjoncture Martinique

No 24

Paru le :01/06/2023

Le trafic national se maintient

En 2022, le trafic aérien progresse de 76 % par rapport à 2021, avec 1 700 000 passagers transportés (figure 1). Il reste toutefois inférieur de 14 % à son niveau de 2019 (2 000 000 de passagers). Bien qu’encore en deçà de son niveau de 2019, le trafic national augmente de 65 % par rapport à 2021 (figure 2). La destination Martinique bénéficie du besoin d’évasion de voyageurs, qui, après deux années de pandémie, privilégient la sécurité sanitaire dans le choix de leur lieu de villégiature. Des pics de trafic sont observés en juillet et en août, liés au tourisme affinitaire, mais également en novembre et décembre avec l’arrivée d’une clientèle française et internationale qui fuit la rigueur de l’hiver de l’hémisphère nord.

Le trafic régional national, comprenant les liaisons avec la Guadeloupe et la Guyane, augmente de 79 % par rapport à 2021. Ces liaisons transportent 410 000 passagers en 2022 contre 520 000 en 2019 (-21,4 %). Ces segments, qui avaient été sévèrement touchés par la crise sanitaire, progressent de façon significative en dépit d’une croissance plus faible sur le faisceau Guyane imputable au renchérissement du prix des billets.

Figure 1Trafic aérien en 2022

Trafic aérien en 2022
Type de trafic 2022 Évolution 2021 - 2022 (en %)
Passagers 1 700 671 75,5
dont France 1 194 099 65,1
dont Antilles-Guyane 409 090 78,5
Autres 97 482 487
Fret commercial (en tonnes) 11 041 8
La Poste (en tonnes) 1 687 -23,8
  • Source : Aéroport international Aimé Césaire.

Figure 2Trafic de passagers national et régional, de 2016 à 2022

(en milliers de personnes)
Trafic de passagers national et régional, de 2016 à 2022 ((en milliers de personnes))
Années France Région (Antilles – Guyane) dont Guadeloupe dont Guyane
2016 1 077 543 474 69
2017 1 113 544 477 67
2018 1 206 514 441 73
2019 1 269 521 441 79
2020 699 236 208 27
2021 723 229 206 23
2022 1 194 409 356 53
  • Source : Aéroport international Aimé Césaire.

Figure 2Trafic de passagers national et régional, de 2016 à 2022

  • Source : Aéroport international Aimé Césaire.

Le trafic international reprend des couleurs

Le trafic international est multiplié par six par rapport à 2021 avec la levée des mesures sanitaires mises en place, notamment sur les segments « Caraïbe internationale » et « Autres Aéroports » (Amérique du Nord…). Avec 97 000 passagers transportés, le trafic reste néanmoins inférieur de 48 % à l’activité enregistrée en 2019 (184 000 passagers). La reprise du trafic est en plus timide sur le segment « Caraïbe internationale » (-41 % par rapport 2019) car toutes les destinations desservies au départ de la Martinique n’ont pas été réouvertes (figure 3). Il est à noter les bons résultats de la destination République dominicaine, notamment du fait d’un faible niveau de restrictions sanitaires.

Les liaisons internationales relevant du segment « Autres Aéroports » reculent de 53 % par rapport à 2019. Le trafic vers les États-Unis et le Canada a été fortement impacté par les conséquences de la pandémie de COVID-19 et se relève timidement. La crise sanitaire est venue amplifier la tendance à la baisse constatée depuis novembre 2019 après l’arrêt des opérations de la compagnie Air Norwegian.

Si la demande globale de voyages augmente fortement en 2022, la flambée du prix du billet sur les destinations desservies sera un point de vigilance pour l’année 2023.

Figure 3Trafic de passagers international, de 2019 à 2022

(en nombre)
Trafic de passagers international, de 2019 à 2022 ((en nombre))
Années Caraïbe internationale Autres aéroports Amérique du Sud Europe
2019 46 167 110 306 4 614 23 391
2020 12 139 25 391 3 662 15 796
2021 7 923 5 031 59 3 595
2022 27 100 51 728 1 441 17 213
  • Source : Aéroport international Aimé Césaire.

Figure 3Trafic de passagers international, de 2019 à 2022

  • Source : Aéroport international Aimé Césaire.

Les mouvements commerciaux progressent

En valeur cumulée, les mouvements commerciaux augmentent de 47 % en 2022, tout en restant en deçà de l’activité de 2019 (-14 %). Cette progression concerne tant les mouvements nationaux (+43 %) qu’internationaux (+58 %). Le trafic de fret commercial augmente de 8 %, porté par l’exportation de marchandises alimentaires (melons notamment). Ce trafic est supérieur de 5 % au niveau de 2019 (figure 4). À l’inverse, le trafic postal est en baisse par rapport à 2021 (-24 %) et 2019 (-39 %).

Figure 4Trafic de fret, de 2016 à 2022

(en tonnes)
Trafic de fret, de 2016 à 2022 ((en tonnes))
Années Trafic fret commercial Trafic Poste
2016 9 961 2 961
2017 9 891 2 752
2018 10 038 2 769
2019 10 512 2 769
2020 8 951 2 042
2021 10 227 2 214
2022 11 041 1 687
  • Source : Aéroport international Aimé Césaire.

Figure 4Trafic de fret, de 2016 à 2022

  • Source : Aéroport international Aimé Césaire.
Publication rédigée par :José Jean-Marie (SAMAC – Aéroport international Aimé Césaire)

Sources

Aéroport international Aimé Césaire

Définitions

Réseau régional : trafic au départ et à destination de la Guadeloupe et de la Guyane.

Définitions

Réseau régional : trafic au départ et à destination de la Guadeloupe et de la Guyane.