Bilan économique 2016 - Nouvelle-Aquitaine

Dans un contexte national de reprise continue et progressive de l’activité économique, avec un PIB qui augmente de + 1,2 % en 2016 après + 1,1 % en 2015, la Nouvelle-Aquitaine présente encore en 2016 des indicateurs économiques régionaux dans le vert. Néanmoins, cette accélération de la croissance est légère et les entreprises du secteur marchand ne créent pas encore suffisamment d’emplois pour faire baisser fortement le chômage.

Insee Conjoncture Nouvelle-Aquitaine
No 8
Paru le : 23/05/2017
Consulter

Commerce extérieur - En 2016, un solde commercial de nouveau excédentaire pour la Nouvelle-AquitaineBilan économique 2016

Jean-Michel Sutour, Direction régionale des Douanes de Bordeaux - Pôle action économique

En 2016, les exportations de la Nouvelle-Aquitaine progressent légèrement (+ 1,0 %). Cependant, hormis le secteur de l’aéronautique et du spatial encore en progression en 2016, les autres secteurs phares sont en recul à l’exportation. Dans le même temps, l’ensemble des importations continue sa lente érosion (– 0,7 %), expliquée en grande partie par l’allègement de la facture énergétique. Les échanges commerciaux de la région avec l’étranger dégagent ainsi un excédent de 2,2 milliards d’euros contre 1,8 milliard en 2015. Les États-Unis confortent leur place de premiers clients de la Nouvelle-Aquitaine, l’Espagne reste le premier pays fournisseur.

Insee Conjoncture Nouvelle-Aquitaine
No 08
Paru le : 23/05/2017

L’exportation portée par l’aéronautique

En 2016, la Nouvelle-Aquitaine a exporté pour 22,4 milliards d’euros, soit un chiffre très légèrement supérieur à celui de 2015 (22,2 milliards d’euros) (figure 1). Les ventes progressent encore dans le secteur de l’aéronautique et du spatial (+ 8 %, après + 16 % en 2015). Avec 60 % des exportations en 2016, les États-Unis restent le principal client. La Nouvelle-Aquitaine pèse 4 % du marché national dans ce secteur et se classe en 3e position des régions françaises, derrière l’Occitanie (70 %) et l’Île-de-France (18 %).

Figure 1 – Exportations et importations par produits en Nouvelle-Aquitaine en 2016

Exportations et importations par produits en Nouvelle-Aquitaine en 2016
Nomenclature agrégée A17 Exportations Importations
2016 (millions d'euros) Part (%) Evolution 2016/2015 (%) 2016 (millions d'euros) Part (%) Evolution 2016/2015 (%)
AZ Produits agricoles, sylvicoles, de la pêche et de l'aquaculture 2 254 10,0 -10,6 915 4,5 5,5
dont Produits de la culture et de l'élevage 2 130 9,5 -11,3 738 3,6 4,7
dont Produits sylvicoles 21 0,1 -18,0 33 0,2 7,1
dont Produits de la pêche et de l'aquaculture 102 0,5 6,9 143 0,7 9,8
C1 Produits des industries agroalimentaires (IAA) 6 115 27,2 -0,3 2 199 10,8 6,3
dont Viande et produits à base de viande 573 2,6 -1,7 243 1,2 -9,3
dont Produits laitiers et glaces 365 1,6 -0,3 202 1,0 6,1
dont Produits alimentaires divers 296 1,3 -1,2 349 1,7 24,8
dont Boissons 4 147 18,5 -1,4 517 2,5 13,5
C2 Produits pétroliers raffinés et coke 64 0,3 108,7 2 324 11,4 -12,7
C3 Équipements mécaniques, matériel électrique, électronique et informatique 3 001 13,4 13,4 3 308 16,3 -7,6
dont Matériel électrique 1 034 4,6 10,3 862 4,2 2,4
dont Machines et équipements d'usage général 837 3,7 22,4 931 4,6 4,9
C4 Matériels de transport 4 027 17,9 4,5 3 366 16,6 12,5
dont Produits de la construction automobile 140 0,6 10,6 1 432 7,1 0,0
dont Équipements pour automobiles 1 069 4,8 -0,5 477 2,4 -6,0
dont Produits de la construction aéronautique et spatiale 2 297 10,2 7,5 1 361 6,7 44,6
C5 Autres produits industriels 6 623 29,5 0,6 7 989 39,4 -0,6
dont Articles d'habillement 363 1,6 5,8 541 2,7 0,8
dont Bois, articles en bois 612 2,7 2,5 614 3,0 8,9
dont Pâte à papier, papier et carton 914 4,1 -1,9 561 2,8 -7,8
dont Produits chimiques de base, produits azotés, matières plastiques et caoutchouc synthétique 1 126 5,0 -8,5 1 381 6,8 -12,4
dont Produits chimiques divers 475 2,1 0,9 496 2,4 25,5
dont Produits pharmaceutiques 556 2,5 1,0 440 2,2 -2,6
dont Produits en plastique 348 1,5 6,6 511 2,5 -0,9
dont Coutellerie, outillage, quincaillerie et ouvrages divers en métaux 365 1,6 4,9 482 2,4 1,6
DE Hydrocarbures naturels, autres produits des industries extractives, électricité, déchets 312 1,4 -9,3 107 0,5 -13,2
JZ Produits de l'édition et de la communication 40 0,2 -37,2 77 0,4 -19,3
MN Plans et dessins techniques ; plaques et films photographiques exposés 3 0,0 71,0 4 0,0 -20,1
RU Objets d'art, d'antiquité et de collection 4 0,0 -88,5 11 0,1 57,4
Total 22 443 100,0 1,0 20 300 100,0 -0,7
  • Note : Les importations sont comptées en valeur CAF (coût, assurance, fret), les exportations FAB (franco à bord), les données ne comprennent pas le matériel militaire.
  • Source : Direction régionale des Douanes de Bordeaux, Exploitation base de données BEANET d'avril 2017

En revanche, les autres secteurs phares de la région accusent des reculs significatifs : les boissons, qui représentent près d’un cinquième de l’ensemble des exportations régionales (figure 2), se replient de 1,4 %. Après une hausse de 13 % l’année précédente, les exportations de boissons alcoolisées distillées se stabilisent (2,2 milliards d’euros). Si les États-Unis restent le principal débouché (+ 17 % après + 32 % en 2015), les ventes en Chine s’effondrent (– 41 %) après la reprise de 2015 (+ 38 %). Les ventes de vins (1,9 milliard d’euros) sont en recul (– 3,5 %) malgré de bons résultats à destination des pays d’Asie comme la Chine (+ 10 %) et Hong Kong (+ 16 %). En revanche, la tendance baissière perdure sur le marché européen (– 14 %). Avec 28 % des exportations nationales, la Nouvelle-Aquitaine reste toutefois la première région exportatrice de boissons.

Figure 2 – Principaux produits exportés de la Nouvelle-Aquitaine en 2016(part dans le total des exportations)

%
Principaux produits exportés de la Nouvelle-Aquitaine en 2016
Part dans le total des exportations (%)
Boissons 18,5
Produits de l’aéronautique 10,2
Produits de la culture et de l'élevage 9,5
Produits chimiques de base 5,0
Équipements pour automobiles 4,8
Matériel électrique 4,6
Pâte à papier, papier et carton 4,1
Machines et équipements d'usage général 3,7
Bois, articles en bois 2,7
Viande et produits à base de viande 2,6
Produits pharmaceutiques 2,5
  • Note : nomenclature agrégée A129
  • Source : Direction régionale des Douanes de Bordeaux

Figure 2 – Principaux produits exportés de la Nouvelle-Aquitaine en 2016(part dans le total des exportations)

Les exportations de produits de la culture et de l’élevage reculent nettement, de – 11 % en 2016. C’est notamment le cas pour les céréales, après une récolte de faible qualité en raison de mauvaises conditions climatiques, et dans un contexte de production mondiale pléthorique. En volume, l’Espagne a acheté 21 % de la production régionale de céréales contre 18 % l’année précédente. Après une envolée des ventes vers la Chine en 2015 (+ 155 %), les quantités de céréales exportées vers ce pays ont chuté de 80 % en 2016. La Nouvelle-Aquitaine perd ainsi sa 1re place de région française exportatrice de produits agricoles au profit de l’Occitanie.

Une facture énergétique allégée à l’importation

Après les reculs enregistrés en 2014 et 2015, les importations de la Nouvelle-Aquitaine se contractent de nouveau légèrement en 2016 (– 1 %). Elles s’élèvent à 20,3 milliards d’euros.

En 2016 encore, les achats de produits pétroliers raffinés diminuent très sensiblement en valeur (– 13 % après – 27 % en 2015), essentiellement du fait de la chute des prix du baril. Cependant, les volumes importés progressent de 5 % après + 4 % en 2015. Les produits pétroliers restent le premier produit importé avec un montant de 2,3 milliards d’euros (figure 3).

Figure 3 – Principaux produits importés en Nouvelle-Aquitaine en 2016(part dans le total des importations)

%
Principaux produits importés en Nouvelle-Aquitaine en 2016
Part dans le total des importations (%)
Produits pétroliers raffinés et coke 11,4
Produits de la construction automobile 7,1
Produits chimiques de base 6,8
Produits de l’aéronautique 6,7
Machines et équipements d'usage général 4,6
Matériel électrique 4,2
Produits de la culture et de l'élevage 3,6
Bois, articles en bois 3,0
Pâte à papier, papier et carton 2,8
Articles d'habillement 2,7
Boissons 2,5
  • Note : nomenclature agrégée A129
  • Source : Direction régionale des Douanes de Bordeaux

Figure 3 – Principaux produits importés en Nouvelle-Aquitaine en 2016(part dans le total des importations)

Par ailleurs, plusieurs autres produits connaissent une hausse des importations : ceux de la construction aéronautique et spatiale (+ 45 %), les boissons (+ 14 %), ceux de la culture et de l’élevage (+ 5 %), les machines (+ 5 %), le matériel électrique (+ 2 %). Avec 1,4 milliard d’euros, les importations de produits de la construction automobile restent au niveau de 2015. À l'inverse, les importations de produits chimiques de base et de produits azotés diminuent (– 12 %).

La hausse des exportations et la baisse des importations entraînent une amélioration du solde commercial qui atteint + 2,2 milliards d’euros, soit 400 millions d’euros de plus qu’en 2015.

Les États-Unis et l’Espagne restent les premiers partenaires de la région

Les exportations de la Nouvelle-Aquitaine vers les États-Unis progressent de nouveau en 2016 (+ 1,5 %). Cette hausse fait suite au bond de + 24 % l’année précédente, lié à la baisse de l’euro. Les ventes vers ce pays concernent principalement les produits de l’industrie aéronautique et spatiale (1,4 milliard d’euros), les boissons alcoolisées distillées (841 millions d’euros) et les vins (193 millions d’euros). Ainsi, en 2016, les États-Unis consolident leur première place au classement des pays clients de la région, avec une part de 15 % (figure 4). Viennent ensuite l’Espagne (12 %), l’Allemagne (11 %), le Royaume-Uni (7 %), l’Italie (6 %) et la Belgique (4 %). La Chine (4 %) passe de la 6e place en 2015 à la 7e en 2016.

Figure 4 – Exportations de la Nouvelle-Aquitaine par pays en 2016

Exportations de la Nouvelle-Aquitaine par pays en 2016
Part (%)
États-Unis 15
Espagne 12
Allemagne 11
Royaume-Uni 7
Italie 6
Belgique 4
Chine 4
Reste du monde 41
  • Source : Direction régionale des Douanes de Bordeaux

Figure 4 – Exportations de la Nouvelle-Aquitaine par pays en 2016

À l’importation, l’Espagne est le premier fournisseur de Nouvelle-Aquitaine avec 14 % du marché régional (figure 5).

Les produits en provenance de ce pays représentent 2,9 milliards d’euros soit une baisse de près de 2 % par rapport à 2015 : ce sont principalement des véhicules automobiles (20 %), des produits alimentaires (15 %) et des produits chimiques (6 %). Comme l’année précédente, suivent l’Allemagne (12 %), les États-Unis (10 %), la Chine (8 %) et l’Italie (7 %).

Figure 5 – Importations de la Nouvelle-Aquitaine par pays en 2016

Importations de la Nouvelle-Aquitaine par pays en 2016
Part (%)
Espagne 14
Allemagne 12
États-Unis 10
Chine 8
Italie 7
Pays-Bas 6
Belgique 5
Russie 4
Royaume-Uni 3
Reste du monde 31
  • Source : Direction régionale des Douanes de Bordeaux

Figure 5 – Importations de la Nouvelle-Aquitaine par pays en 2016

Avertissement

Les chiffres du commerce extérieur régional correspondent aux données CAF-FAB, hors matériel militaire.

Pour en savoir plus

Site des Douanes