Bilan Economique 2015 - Normandie

En 2015, la Normandie perd 1 100 emplois salariés dans le secteur marchand non agricole. Avec cette légère contraction de 0,2 %, l'emploi normand ne bénéficie donc pas de la reprise au niveau national (+ 0,5 %). Le recul des effectifs est toutefois atténué par rapport aux années précédentes (- 0,8 % en 2014 et - 0,9 % en 2013) grâce au rebond dans le secteur tertiaire. L'emploi intérimaire continue d'augmenter (+ 4,3 %) mais à un rythme moindre qu'au niveau national (+ 9,4 %).

Insee Conjoncture Normandie
Paru le : 31/05/2016

Transport - Regain d’activité dans les ports et aéroports normands

Auteur: Pascal Capitaine, Dreal

Voyageurs ou marchandises, ports ou aéroports, l’année 2015 aura plutôt été de bonne facture en Normandie. Tous les ports normands ont pu bénéficier d’un volume accru de trafic de marchandises. Hormis le Havre, ils ont aussi gagné en flux de voyageurs. De leur côté, les deux grands aéroports normands, forts d’une densification des vols commerciaux, ont connu une année faste.

Insee Conjoncture Normandie
No 3
Paru le : 31/05/2016

En 2015, les divers trafics de marchandises ou de voyageurs se sont intensifiés en Normandie (figure 1).

Figure 1 – Trafics des principaux ports normands en 2015

Unités : tonnages en million de tonnes, passagers en nombre, évolution en %
Trafics des principaux ports normands en 2015
2010 2011 1012 2013 2014 2015 Évolution 2015/2014 en %
Ports Normands Associés (PNA)
Caen-Ouistreham
Tonnages 3,85 3,58 3,18 3,23 3,12 3,3 + 2,42 
Passagers 1 022 141 953 718 936 238 922 538 969 928 993 355 + 5,57 
Cherbourg
Tonnages 1,8 1,8 1,56 1,63 1,37 1,69 + 23,54 
Passagers 626 498 700 013 580 047 552 734 593 223 636 240 + 7,25 
HAROPA
Le Havre
Tonnages 70,05 67,56 63,52 67,17 66,9 68,32 +2,10 
Passagers nd 715 279 620 657 756 709 777 805 602 029 -22,60
Rouen
Tonnages 26,7 25,39 21,16 22,39 21,66 22,52 + 4,00 
Passagers 39 330 40 241 38 622 15 774 25 301 27 643 + 9,00 
Syndicat mixte du port de Dieppe
Dieppe
Tonnages 1,77 1,6 1,84 1,87 1,77 2,15 + 21,49
Passagers 254 410 258 340 265 900 276 400 285 368 409 961 + 43,66
  • Sources : Ports Normands Associés (PNA) www.pna-ports.fr - HAROPA www.haropaports.com - Syndicat mixte du port de Dieppe, www.portdedieppe.fr

Marchandises : le trafic s’intensifie dans tous les principaux ports

Le premier d’entre eux, le port du Havre, affiche un trafic en hausse de 2 % par rapport à 2014, avec un volume total atteignant 69 millions de tonnes. Cette croissance vaut autant pour les marchandises débarquées, qui représentent les deux tiers de l’activité du port, que pour les marchandises embarquées. Comptant pour la moitié des marchandises arrivant sur le port, le pétrole brut est principalement à l’origine de cette progression (+ 7 %). Parallèlement, et sans doute en lien avec ce volume plus important de pétrole brut entrant, les sorties de produits raffinés se sont accrues (+ 15 %). En revanche, le trafic de conteneurs a légèrement reculé (- 2,3 %).

La progression du second port maritime de la région, le port de Rouen, atteint 4 %, pour un trafic total de 22,5 millions de tonnes. La hausse conséquente du trafic de céréales (+ 12,6%), qui compte pour un tiers du trafic du port de Rouen, est à l’origine du bon résultat de 2015.

Les résultats des ports de Caen et de Cherbourg sont eux aussi en progrès : + 5,6 % pour un trafic de 3,3 M de tonnes à Caen, et + 23,5 % pour un trafic de 1,7 M de tonnes à Cherbourg.

Le trafic fluvial avec 12,6 millions de tonnes manutentionnées sur la Seine, recule de 9,6 %. La hausse des produits pétroliers et agricoles ne compense pas la chute des matériaux de construction qui représentent toujours le tiers du trafic, et des produits chimiques qui s'effondrent (volumes divisés par cinq). Le trafic de conteneurs baisse également de 10,0 % en équivalent vingt pieds (EVP).

Près d’un million de passagers à Caen Ouistreham

Côté voyageurs, les résultats des ports normands sont presque aussi positifs. Alors qu’on aurait pu ressentir le contrecoup d’une année 2014 riche en événements touristiques comme les Jeux Équestres ou le 70e anniversaire du Débarquement, le trafic maritime de voyageurs s’est plus que maintenu en Normandie en 2015 (+ 0,6 %). Toutefois, cette stabilité masque des résultats assez déséquilibrés. Les ferries du port de Caen-Ouistreham ont transporté 993 000 passagers en 2015, soit 2,4 % de plus qu’en 2014. Les ports de Cherbourg (636 000 passagers, + 7,2 %) et de Dieppe (410 000 passagers, + 43 %) ont connu eux aussi une belle année. Seul le port du Havre a ralenti son trafic, de manière conséquente, avec près d’un quart de passagers en moins (600 000 passagers en 2015) en raison de la fermeture de la ligne Le Havre-Portsmouth, exploitée par l’armateur danois DFDS Seaways. Cette fermeture a sans doute profité en partie à la forte croissance du trafic sur le port de Dieppe.

Les premiers vols low cost à Deauville Saint-Gatien

Les principaux aéroports normands ont aussi profité d’un afflux de voyageurs en 2015 (figure 2). Le premier d’entre eux, l’aéroport de Deauville Saint-Gatien, spécialisé dans les vols internationaux, a augmenté son trafic de 30 %, notamment en raison de la mise en place d’une ligne low cost qui a transporté 25 000 passagers pour des séjours ensoleillés, vers l'Europe du sud et l'Afrique du nord. Au total, 149 000 passagers ont embarqué en 2015 à Deauville. À Caen-Carpiquet, la progression du trafic, légèrement inférieure à celle de Deauville, atteint malgré tout + 12 % en 2015, pour un total de 129 000 passagers embarqués. Cet accroissement est à mettre au crédit d’une densification des vols vers la Corse, avec notamment la création d’une ligne Caen-Bastia. À Carpiquet, les vols charters n'ont pris en charge qu’un quart des passagers embarqués. Dernier aéroport normand à avoir bénéficié d’une hausse de son trafic, l’aéroport de Rouen Vallée de Seine a embarqué 5 200 passagers en 2015, pour une hausse s’élevant à 42 %.

L’année a été beaucoup moins favorable pour les aéroports de Cherbourg-Maupertus, où le trafic a chuté à 4 700 passagers (- 9 %), et surtout du Havre-Octeville (- 42 %), où ne se sont embarqués que 6 200 passagers en 2015. Dans cet aéroport, le trafic a été divisé par cinq en cinq ans.

Figure 2 – Passagers des aéroports

en %
Passagers des aéroports
Normandie France métropolitaine
Passagers 2015 (nombre) Évolution 2015/2014 Évolution annuelle moyenne 2014/2009 (1) Évolution 2015/2014 Évolution annuelle moyenne 2014/2009 (1)
Lignes nationales 122 795 +11,0 -6,5 +0,9 +1,4
Lignes internationales 165 443 +22,6 +7,5 +4,0 +3,9
Transit 6 440 +54,0 -30,7 +2,5 -11,2
Total 294 678 +18,0 -1,9 +3,1 +3,1
dont lignes à bas coût (low cost) 24 812 +9,4 +10,3
Part des lignes à bas coût (low cost)(en %) 8,4 /// /// /// ///
  • Note : données brutes.
  • (1) : taux d'évolution annuel qu'aurait connu le trafic passager si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • /// : absence de donnée due à la nature des choses.
  • Source : Union des aéroports français.

Nouvelle hausse des immatriculations

Pour la deuxième année consécutive, les immatriculations de véhicules particuliers (figure 3) ont progressé en Normandie (+ 5,4 %). Cet accroissement s’est constaté dans les cinq départements normands, variant de 3,0 % dans la Manche à 8,3 % dans le Calvados. Il reste cependant inférieur au niveau national (+ 6,8 %). En revanche, les immatriculations de véhicules utilitaires légers se sont légèrement contractées (- 3 %).

Figure 3 – Évolution du nombre d'immatriculations de véhicules particuliers neufs

en indice base 100 en 2006
Évolution du nombre d'immatriculations de véhicules particuliers neufs
Normandie France métropolitaine
2006 100 100
2007 101,18 103,21
2008 98,34 102,49
2009 100,7 113,39
2010 97,47 110,44
2011 96,78 108
2012 85,05 92,81
2013 76,1 87,81
2014 78,89 88,26
2015 83,16 94,28
  • Note : données brutes.
  • Source : SOeS, Fichier central des automobiles, SIDIV.

Figure 3 – Évolution du nombre d'immatriculations de véhicules particuliers neufs

Sources

Avertissement 

Les données chiffrées sont parfois arrondies (selon les règles mathématiques). Le résultat arrondi d'une combinaison de données chiffrées (qui fait intervenir leurs valeurs réelles) peut se trouver légèrement différent de celui que donnerait la combinaison de leurs valeurs arrondies.

Méthode et sources

Cette fiche a été rédigée par l'Observatoire Régional des Transports d'après les informations obtenues auprès de la Direction de l'aviation Civile du Sud-Est, du Commissariat général au développement durable, du Grand Port Maritime de Marseille, des Voies Navigables de France, des CCI de Nice-Côte d'Azur et du Var, de la Dréal Paca et de la Direccte Paca ainsi que du Ministère de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer.

SOeS - source Fichier central des automobiles

SOeS - Transport routier de marchandises (TRM)

Union des aéroports français

Observatoire Régional des Transports

Pour en savoir plus

« Quasi-stabilité de l’emploi industrialo-portuaire en 2013 », Vinciane Bayardin, Jean-Philippe Caritg (Insee), Insee Flash Haute-Normandie N° 30 (novembre 2015).

« Transport - Afflux de voyageurs dans les ports bas-normands », Franck Legardinier (Dreal), Insee Conjoncture Basse-Normandie N° 5 (mai 2015).

« Panorama économique de l'espace Paris-Seine-Normandie », Bruno Blazévic & Martial Maillard (Insee), Cahier d'Aval n° 92 (novembre 2011).

Documentation

Définitions (pdf, 40 Ko)