Bilan Economique 2015 - Normandie

En 2015, la Normandie perd 1 100 emplois salariés dans le secteur marchand non agricole. Avec cette légère contraction de 0,2 %, l'emploi normand ne bénéficie donc pas de la reprise au niveau national (+ 0,5 %). Le recul des effectifs est toutefois atténué par rapport aux années précédentes (- 0,8 % en 2014 et - 0,9 % en 2013) grâce au rebond dans le secteur tertiaire. L'emploi intérimaire continue d'augmenter (+ 4,3 %) mais à un rythme moindre qu'au niveau national (+ 9,4 %).

Insee Conjoncture Normandie
Paru le : 31/05/2016

Tourisme - Une année touristique marquée par une fréquentation française dynamique 

Auteur : Sabrina Leroux, Insee Normandie

Après une année touristique 2014 exceptionnelle stimulée par de nombreux événements phares, tel le 70e anniversaire du débarquement des alliés en Normandie, la région réussit à maintenir une fréquentation de ses hôtels et campings à un bon niveau en 2015, grâce à la clientèle française qui est la plus dynamique. La fréquentation des hôtels recule cependant légèrement tandis que celle des campings continue d'augmenter.

Insee Conjoncture Normandie
No 3
Paru le : 31/05/2016

En 2015, la Normandie accueille dans ses hôtels et campings 5,7 millions de touristes pour un total de 10,9 millions de nuitées. Après une très bonne année 2014, la fréquentation touristique progresse encore de 0,3 %, soit un gain de 37 600 nuitées sur un an (Figure 1). C'est en mai et juillet que le nombre de nuitées augmente le plus. Le mois de mai bénéficie de la concentration des ponts et le mois de juillet du passage du Tour de France dans la région.

Figure 1 – Évolution des nuitées dans les hôtels et les campings

en indice base 100 en 2010
Évolution des nuitées dans les hôtels et les campings
Nombre de nuitées - Normandie Nombre d'arrivées - Normandie Nombre de nuitées - France métropolitaine Nombre d'arrivées - France métropolitaine
2010 100 100 100 100
2011 100,69 101,52 103,07 103,2
2012 98,03 99,43 102,96 103,62
2013 99,07 101,69 103,6 104,39
2014 100,91 102,61 102,73 103,67
2015 101,26 104,1 104,97 106,33
  • Note : données 2015 définitives. Données 2010, 2011, 2012 et 2013 rétropolées suite au changement de classification début 2014. La fréquentation des campings n'est observée que de mai à septembre.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Figure 1 – Évolution des nuitées dans les hôtels et les campings

Les Français renouent avec l'hôtellerie normande…

En 2015, 7,5 millions de nuitées sont enregistrées dans l’hôtellerie normande, soit un recul de 1 %. Cette baisse modérée fait suite à une excellente année 2014. Alors que les Français renouent avec ce type d'hébergement (+ 0,8 % de nuitées), les étrangers le délaissent (- 6,2 % de nuitées). La part des nuitées étrangères dans l'activité hôtelière baisse ainsi de 1,4 point et atteint à peine un quart des nuitées.

La clientèle en provenance des États-Unis est en net retrait (- 12,3 % de nuitées après une hausse de 30,2 % en 2014, année du 70e anniversaire du débarquement des alliés en Normandie). Les Russes sont également moins nombreux, au point de faire chuter la fréquentation touristique au niveau européen. La hausse du nombre de nuitées des nationalités belges et allemandes compense le moindre engouement des Italiens et des Néerlandais.

Le Calvados, département normand où le nombre de chambres offertes est le plus élevé, concentre à lui seul 41,4 % des nuitées hôtelières de la région. La Seine Maritime et la Manche rassemblent respectivement 30,2 % et 15,8 % des nuitées. Le niveau des fréquentations est plus modeste dans l’Eure et l’Orne.

Les plus fortes baisses de fréquentation touchent les départements de l'Eure et de la Seine-Maritime. La Manche se démarque avec une progression du nombre de nuitées de 1,7 % (Figure 2).

Figure 2 – Nombre de nuitées dans les hôtels par département

en %
Nombre de nuitées dans les hôtels par département
Nombre de nuitées dans les hôtels Part de nuitées effectuées en 2015 par une clientèle étrangère
2015 (en milliers) Évolution 2015/2014 Évolution moyenne annuelle 2014/2010 (1)
Calvados 3 110 -0,7 +1,1 27,1
Eure 569 -3,8 +0,3 17,1
Manche 1 188 +1,7 -0,7 25,5
Orne 377 +0,1 -3,7 16,3
Seine-Maritime 2 271 -2,1 +0,9 22,8
Normandie 7 515 -1,0 +0,4 24,3
France métropolitaine 202 087 +1,8 +0,4 36,5
  • Note : données 2015 définitives. Données 2010, 2011, 2012 et 2013 rétropolées suite au changement de classification début 2014.
  • (1) : taux d'évolution annuel qu'aurait connu le nombre de nuitées si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Sur l’année 2015, le taux d'occupation moyen des hôtels normands diminue (rapport du nombre de chambres occupées au nombre de chambres effectivement disponibles) et s'établit à 53,6 % (contre 54,4 % en 2014). Ce taux d'occupation diffère selon le niveau de confort des hôtels. Ainsi, le taux d'occupation des établissements de gamme supérieure (4 étoiles ou plus) est le plus important (60,5 %) (Figure 3). Il est moindre pour les autres hôtels classés (54,1 %) et non classés (42,1 %).

Figure 3 – Nombre de nuitées dans les hôtels selon la catégorie

Nombre de nuitées dans les hôtels selon la catégorie
Nombre de nuitées en 2015 (milliers) Évolution 2015/2014 (%)
Normandie France métropolitaine Normandie France métropolitaine
1-2 étoiles 2 584 58 002 +1,6 +7,7
3 étoiles 2 930 75 770 +2,9 +5,3
4-5 étoiles 1 288 48 224 +1,0 +8,9
Non classés 712 20 091 -22,8 -29,3
Total 7 515 202 087 -1,0 +1,8
  • Note : données 2015 définitives. Données 2010, 2011, 2012 et 2013 rétropolées suite au changement de classification début 2014.Les chiffres concernant les nuitées par catégorie d’hôtels entre 2013 et 2014 doivent être regardés avec beaucoup de prudence. En effet, en 2014, ces hôtels ont continué à se classer massivement auprès d’Atout France, au-delà des mouvements normaux sur le parc. Les évolutions observées en 2014 s’expliquent donc en grande partie par des effets de classement de non-classés.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

… Et augmentent leurs nombres de nuitées dans les campings

Au sein des campings, 3,4 millions de nuitées sont enregistrées pendant la saison 2015 (Figure 4). La fréquentation augmente de 3,4 % en un an. Cette croissance est entièrement due à la clientèle française (+ 8,6 % de nuitées). Les étrangers délaissent les campings après les avoir prisés durant plusieurs années successives (- 3,1 % de nuitées).

Figure 4 – Nombre de nuitées dans les campings par département

en %
Nombre de nuitées dans les campings par département
Nombre de nuitées dans les campings Part de nuitées effectuées en 2015
2015 (en milliers) Évolution 2015/2014 Évolution moyenne annuelle 2014/2010 (1) par une clientèle étrangère sur emplacements équipés
Calvados 1 296 -5,1 +0,1 44,8 40,0
Eure 156 +14,1 -0,8 48,2 27,9
Manche 1 227 +5,7 -2,1 37,1 30,3
Orne 100 +4,7 +0,5 26,5 14,6
Seine-Maritime 584 +18,5 +3,9 42,3 30,9
Normandie 3 363 +3,4 -0,2 41,2 33,6
France métropolitaine 112 876 +2,9 +1,3 31,9 48,5
  • Note : données 2015 définitives. La fréquentation des campings n'est observée que de mai à septembre. Données 2010, 2011, 2012 et 2013 rétropolées suite au changement de classification début 2014.
  • (1) : taux d'évolution annuel qu'aurait connu le nombre de nuitées si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Les campings subissent notamment la désaffectation de leurs deux principales clientèles étrangères. Ainsi, la fréquentation recule de 4,7 % pour les Néerlandais et de 5,7 % pour les Britanniques. En dépit de ces fortes baisses, ces deux nationalités assurent encore les deux tiers des nuitées étrangères. Les Allemands et les Belges, qui sont également bien représentés dans le paysage de l'hôtellerie de plein air normande, ont eux augmenté leur fréquentation, respectivement de + 8,2 % et de + 2,5 %.

Le Calvados et la Manche se partagent équitablement les trois quarts de la fréquentation des campings de la région, les Plages du Débarquement et le Littoral Manche étant des zones particulièrement appréciées des campeurs. À l’exception du Calvados qui enregistre un décrochage notable (- 5,1 % de nuitées), tous les départements normands profitent du dynamisme touristique de l’hôtellerie de plein air.

Les campeurs plébiscitent les structures alliant qualité et confort (Figure 5). Les emplacements équipés (bungalow, chalet, etc.) affichent toujours une occupation plus forte (55,7 %) que celle des emplacements nus (29,8 %). Ainsi, les emplacements équipés représentent 16,9 % des emplacements offerts et rassemblent au total 33,6 % des nuitées.

Comme pour les hôtels, les campings non classés affichent un taux moyen d’occupation (21,9 %) moindre que ceux qui sont classés (35,7 %) et le taux d'occupation des campings classés tend à augmenter avec le niveau de confort.

Figure 5 – Nombre de nuitées dans les campings selon la catégorie

Nombre de nuitées dans les campings selon la catégorie
Nombre de nuitées en 2015 (milliers) Évolution 2015/2014 (%)
Normandie France métropolitaine Normandie France métropolitaine
1-2 étoiles 635 16 120 +1,3 0,0
3-4-5 étoiles 2 543 90 199 +2,4 +4,2
Non classés 185 6 556 -6,4 -6,7
Total 3 363 112 876 +3,4 +2,9
  • Note : données 2015 définitives. La fréquentation des campings n'est observée que de mai à septembre. Données 2010, 2011, 2012 et 2013 rétropolées suite au changement de classification début 2014.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Sources

Les données chiffrées sont parfois arrondies (selon les règles mathématiques). Le résultat arrondi d'une combinaison de données chiffrées (qui fait intervenir leurs valeurs réelles) peut se trouver légèrement différent de celui que donnerait la combinaison de leurs valeurs arrondies.

 

Pour en savoir plus

« Bilan de la saison touristique 2015 en Normandie : le tourisme normand a toujours le vent en poupe », Alain Coënon, Insee , Insee Analyses Normandie N° 2 - février 2016.

« Un bon bilan pour la saison touristique d’été 2015 », Florent Favre, division Services, Insee, Insee Focus N° 51 - décembre 2015.

Documentation

Définitions (pdf, 40 Ko)