Bilan Economique 2015 - Normandie

En 2015, la Normandie perd 1 100 emplois salariés dans le secteur marchand non agricole. Avec cette légère contraction de 0,2 %, l'emploi normand ne bénéficie donc pas de la reprise au niveau national (+ 0,5 %). Le recul des effectifs est toutefois atténué par rapport aux années précédentes (- 0,8 % en 2014 et - 0,9 % en 2013) grâce au rebond dans le secteur tertiaire. L'emploi intérimaire continue d'augmenter (+ 4,3 %) mais à un rythme moindre qu'au niveau national (+ 9,4 %).

Bilans économiques
Paru le : 31/05/2016

Construction - Des signes encourageants dans le logement

Auteur: Erwan POULIQUEN, Dreal

Après plusieurs années de baisses consécutives, les autorisations de construire des logements repartent à la hausse, portées par les départements de Seine-Maritime et de l’Eure. Ces signes devraient permettre de soutenir le secteur de la construction avec des mises en chantiers à venir, dont le nombre n'est plus qu'en faible baisse. Un dynamisme qui s’observe aussi dans la promotion immobilière qui a vu ses ventes de logements neufs s’accroître fortement en 2015. En revanche, du côté des autorisations de constructions de locaux d’activité, les perspectives restent à la baisse.

Bilans économiques
No 3
Paru le : 31/05/2016

Après trois années de baisses consécutives, le nombre de logements autorisés à la construction est en hausse de 5 % avec 15 400 logements autorisés en Normandie, une tendance en phase avec l'évolution nationale (+ 4 %, figure 1). Cette croissance ne concerne que les départements de Seine-Maritime (+11 %) et de l’Eure (+12 %), qui représentent plus de la moitié des logements autorisés en Normandie (respectivement 42 % et 15 %), l'Orne étant le plus petit contributeur (400 autorisations). Dans les autres départements, les autorisations de construire restent en repli, le département de la Manche subissant le plus fort recul, soit 4 %.

Figure 1 – Évolution de la construction de logements

en indice base 100 en 2005
Évolution de la construction de logements
Logements autorisés - Normandie Logements commencés - Normandie Logements autorisés - France métropolitaine Logements commencés - France métropolitaine
2005 100 100 100 100
2006 121,14 109,86 109,33 105,8
2007 104,07 107,51 103,75 105
2008 83,33 85,92 85,65 85,5
2009 76,83 76,53 68,36 74,48
2010 100 90,14 85,63 89
2011 102,03 96,24 94,29 92,57
2012 84,55 79,81 86,97 83,38
2013 79,27 79,34 76,17 80,86
2014 59,76 68,54 67,61 73,61
2015 62,6 66,67 70,17 74,82
  • Note : données brutes provisoires arrondies à la centaine en date réelle.
  • Champ : logements individuels et collectifs.
  • Source : SOeS, Sit@del2, estimations au 13 avril 2016.

Figure 1 – Évolution de la construction de logements

Hausse des autorisations de construire non encore concrétisée dans les mises en chantier

Ces perspectives encourageantes pour le secteur de la construction ne se sont pas encore totalement concrétisées dans les mises en chantier, qui reculent de 2,5 % en un an, avec seulement 14 200 logements commencés en 2015. Ce repli reste cependant sans commune mesure avec celui de l’année précédente, où tous les départements normands connaissaient une chute importante allant de - 13,0 % à - 34,3 % pour le plus touché, l'Orne. Les premiers effets de cette relance de la construction se font sentir dans le département de la Seine-Maritime, le seul département en légère hausse (+ 3 %), mais contribuant pour presque la moitié des mises en chantier de la région, avec 6 500 logements commencés. A contrario, dans les autres départements normands, la construction de logements recule, en léger repli dans le Calvados, l'Orne et l'Eure (respectivement - 1,7 %, -3,5 % et -4,6 %), la Manche affichant, pour sa part, un recul très marqué de 20 % (figure 2).

Figure 2 – Logements commencés par département

en %
Logements commencés par département
Logements en 2015 (nombre) Évolution 2015/2014 Évolution annuelle moyenne 2014/2009 (1)
Calvados 3 700 -1,7 -2,3
Eure 2 100 -4,6 -4,9
Manche 1 500 -20,0 -5,9
Orne 400 -3,5 -15,8
Seine-Maritime 6 500 +3,1 +2,4
Normandie 14 200 -2,5 -2,2
France métropolitaine 335 400 +1,6 -0,2
  • (1) : taux d'évolution annuel qu'aurait connu la construction de logements, pour le département ou la région, si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • Note : données brutes provisoires arrondies à la centaine en date réelle. Les évolutions sont calculées sur données non arrondies.
  • Champ : France métropolitaine.
  • Source : SOeS, Sit@del2, estimations au 13 avril 2016.

Des ventes de logements neufs en forte hausse

Avec près de 2 600 ventes de logements neufs, l’année 2015 affiche une forte croissance, de 30 % pour les appartements et de 40 % pour les maisons, même si ce dernier segment ne pèse qu’un dixième du total des ventes régionales. Cette tendance à la hausse est bien plus marquée en Normandie qu’au niveau France Métropolitaine, surtout pour les maisons, dont la croissance des ventes est presque quatre fois supérieure à l'évolution des ventes françaises (figure 3).

Après une année 2014 en net recul, le marché de la promotion immobilière retrouve donc un certain dynamisme en 2015. Ce sont ainsi plus de 3 000 nouveaux logements qui ont été proposés à la vente, soit une hausse de 50 %, contribuant aux bons résultats des autorisations de construire des logements (figure 6 bis). La forte activité des marchés locaux a permis par ailleurs de baisser l’encours des logements disponibles à la vente de plus de 500 logements en 2 ans. À fin décembre 2015 moins de 3 200 logements étaient proposés à la vente.

Les prix des appartements (3 300€ / m²) et des maisons (200 000 €) sont en légère baisse (respectivement - 3,7 % et - 2 %). Ces prix restent cependant très en-deçà des valeurs observées au niveau national, portées par des régions aux marchés importants et chers comme l’Île-de-France ou certaines régions du sud de la France (figure 4).

Figure 3 – Ventes des maisons et des appartements neufs

en %
Ventes des maisons et des appartements neufs
Normandie France métropolitaine
En 2015 (nombre ou prix en euro) Évolution 2015/2014 Évolution moyenne annuelle 2014/2009 (2) En 2015 (nombre ou prix en euro) Évolution 2015/2014 Évolution moyenne annuelle 2014/2009 (2)
Maisons neuves
Nombre de ventes (1) 285 +40,4 -18,9 8 237 +11,0 -10,3
Prix moyen par maison 199 720 -2,0 -0,4 249 315 -1,5 +0,8
Appartements neufs
Nombre de ventes (1) 2 306 +29,6 -6,6 94 301 +18,6 -3,1
Prix moyen au m² 3 299 -3,7 +2,5 3 892 +0,6 +2,8
  • (1) : réservations avec dépôt d'arrhes.
  • (2) : taux d'évolution annuel qu'auraient connu le nombre de ventes ou le prix moyen si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • nd : données non disponibles.
  • Champ : permis de 5 logements et plus destinés à la vente aux particuliers ; France métropolitaine.
  • Source : SOeS, enquête ECLN.

Figure 4 – Prix régional moyen des appartements neufs en 2015

Prix moyen des appartements (en € / m²)
Prix régional moyen des appartements neufs en 2015
3171 3496 3892
11 4754
24 3034
27 2953
28 3299
32 3203
44 3171
52 3496
53 3213
75 3615
76 3528
84 3817
93 4186
94 3581
  • Champ : France métropolitaine.
  • Source : SOeS, enquête ECLN.

Figure 4 – Prix régional moyen des appartements neufs en 2015France métropolitaine : 3 892 € / m²

Figure 6bis – Évolution de la commercialisation de logements neufs dans la région Normandie

en indice base 100 en 2005
Évolution de la commercialisation de logements neufs dans la région Normandie
Logements neufs disponibles en fin d'année Logements neufs mis en vente Logements neufs vendus (réservés)
2005 100 100 100
2006 194,01 114,51 92,88
2007 232,55 123,85 120,16
2008 264,97 70,47 56,74
2009 149,14 48,2 69,71
2010 136,75 65,23 67,04
2011 193,94 95,99 71,68
2012 248,11 73,43 45,68
2013 256,5 76,11 58,14
2014 240,06 45,57 44,82
2015 218,65 67,8 58,57
  • Note : données brutes.
  • Champ : permis de 5 logements et plus destinés à la vente aux particuliers ; France métropolitaine.
  • Source : SOeS, enquête ECLN.

Figure 6bis – Évolution de la commercialisation de logements neufs dans la région Normandie

Baisse des autorisations de construire de locaux d’activité sauf dans le commerce et les exploitations agricoles et forestières

Les autorisations de construire de locaux d’activité baissent assez fortement (- 13 %) pour la deuxième année consécutive, la Normandie ne bénéficiant pas de la reprise observée au niveau national (+ 5 %, figure 5). Cette dégradation se fait particulièrement sentir pour les bâtiments industriels où les autorisations de construire reculent d’un tiers, et pour les entrepôts où elles baissent de moitié. Les autres postes en net recul sont les services publics et l’hébergement hôtelier (figure 6).

Seuls les bâtiments commerciaux et agricoles ou forestiers sont en hausse, de respectivement 8 % et 6 %. Le secteur agricole, pesant pour près de la moitié des autorisations de construire (757 000 m2), compense en partie les secteurs en baisse, mais ne suffit pas à lui seul à offrir de meilleures perspectives à la construction de locaux d'activité.

Figure 5 – Évolution de la construction de locaux non résidentiels

en indice base 100 en 2005
Évolution de la construction de locaux non résidentiels
Locaux autorisés - Normandie Locaux commencés - Normandie Locaux autorisés - France métropolitaine Locaux commencés - France métropolitaine
2005 100 100 100 100
2006 118,36 111,93 109,97 108,65
2007 117,99 131,29 109,64 114,18
2008 121,53 119,88 106,33 103,64
2009 88,96 90,51 94,15 86,49
2010 86,15 79,49 95,63 78,59
2011 91,25 79,48 100,87 81,48
2012 81,79 74,74 96,34 74,58
2013 83,9 72,76 89,83 72,79
2014 70,73 57,3 77,35 64,33
2015 61,31 81,38
  • Note : données brutes provisoires en date réelle.
  • Source : SOeS, Sit@del2, résultats au 13 avril 2016.

Figure 5 – Évolution de la construction de locaux non résidentiels

Figure 6 – Construction autorisée de locaux non résidentiels, selon le type

en %
Construction autorisée de locaux non résidentiels, selon le type
Normandie France métropolitaine
Surfaces autorisées en 2015 (en milliers de m² ) Évolution 2015/2014 Évolution moyenne annuelle 2014/2009 (1) Évolution 2015/2014 Évolution moyenne annuelle 2014/2009 (1)
Artisanat 68 -0,9 3,5 -6,3 3,1
Bureaux 129 -10,8 -4,4 4,7 -0,3
Commerce 191 8,0 -13,0 1,9 -3,4
Entrepôt 177 -51,3 15,6 8,2 1,4
Exploitation agricole ou forestière 757 6,2 -7,3 15,4 -7,2
Hébergement hôtelier 11 -54,5 0,0 32,8 -2,7
Industrie 119 -32,5 -1,7 3,2 -3,6
Service public ou d'intérêt collectif 170 -16,9 -8,9 -11,7 -5,5
Ensemble 1 622 -13,3 -4,5 5,2 -3,9
  • (1) : taux d'évolution annuel qu'aurait connu la construction de locaux, si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • Note : données brutes provisoires en date réelle.
  • Source : SOeS, Sit@del2, résultats au 13 avril 2016.

Sources

Méthodologie : La base de données Sit@del2 rassemble les informations relatives aux autorisations de construire (permis accordés) et aux mises en chantier transmises par les services instructeurs (État, collectivités territoriales) au service statistique du ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie (MEDDE). Les mouvements relatifs à la vie du permis (dépôts, autorisations, annulations, modificatifs, déclarations d'ouverture de chantier, déclarations d'achèvement des travaux) sont exploités à des fins statistiques.

En matière de logement, les séries d'estimations en date réelle sont produites mensuellement pour évaluer le nombre d'autorisations et de mises en chantier. Elles visent à retracer dès le mois suivant, l'ensemble des évènements à leur date réelle. Sur la base des données collectées, les séries intègrent une estimation de l'information non encore remontée. Ces séries sont actualisées chaque mois pour prendre en compte les informations les plus récentes. Les estimations en date réelle corrigent des éventuels défauts de collecte des déclarations d'ouverture de chantier.

Avertissement : Les données chiffrées sont parfois arrondies (selon les règles mathématiques). Le résultat arrondi d'une combinaison de données chiffrées (qui fait intervenir leurs valeurs réelles) peut se trouver légèrement différent de celui que donnerait la combinaison de leurs valeurs arrondies.

Pour en savoir plus

«  La baisse de l’emploi salarié dans la construction est plus prononcée en Basse-Normandie qu’au niveau national », Sabrina Leroux, Insee, Insee Flash Basse-Normandie N° 33 (décembre 2015).

Les entreprises en France  », Fiches sectorielles - Construction - Les entreprises en France - Insee Références - Édition 2015, Insee Références, Édition 2015.

«  Tableaux de l'Économie Française  », Construction, Édition 2015, février 2015.

Documentation

Définitions (pdf, 40 Ko)