Bilan économique 2015 - Bourgogne-Franche-Comté

Dans un contexte de ralentissement global de l'activité mondiale, l'économie française s'accélère en 2015 et crée de nouveau des emplois. Toutefois, cette croissance retrouvée s'avère encore insuffisante pour enrayer la hausse du chômage. La Bourgogne-Franche-Comté présente, quant à elle, un bilan mitigé. La situation sur le marché de l'emploi ne présente pas de signe d'amélioration. Le bâtiment peine à sortir de la crise. En revanche, l'année a été très bonne pour le tourisme.

Insee Conjoncture Bourgogne-Franche-Comté
Paru le : 31/05/2016
Consulter

Tourisme - Rebond important de la fréquentation touristique

Gilles Zemis, Insee

La fréquentation touristique est en forte hausse dans la région en 2015 par rapport à 2014. Elle atteint même son plus haut niveau depuis 2010. Ce regain de fréquentation concerne aussi bien les hôtels (+ 5,1 %) que les campings (+ 8,5 %). La conjoncture économique moins défavorable en 2015 qu’en 2014 d’une part, et les très bonnes conditions climatiques d’autre part, peuvent expliquer ces hausses de fréquentation.

Tous les départements de la région profitent de ce rebond de la fréquentation touristique. La Côte-d’Or demeure la principale destination régionale des touristes séjournant dans des hôtels et le Jura, la principale destination régionale des touristes séjournant en camping.

Insee Conjoncture Bourgogne-Franche-Comté
No 3
Paru le : 31/05/2016

En 2015, les hôtels et les campings de Bourgogne-Franche-Comté ont vendu au total 9,757 millions de nuitées.

Les hôtels de la région, avec un total de 7,112 millions de nuitées, enregistrent une hausse de fréquentation de 5,1 %, soit la cinquième plus forte hausse parmi les treize régions. L’année 2015 rompt ainsi avec la tendance observée dans la région entre 2010 et 2014 (– 0,7 % par an en moyenne).

Ce rebond de la fréquentation touristique, plus important en Bourgogne-Franche-Comté qu’en moyenne en France métropolitaine (+ 1,8 %), permet de rattraper une partie du décrochage observé depuis 2010 (figure 1).

Une fréquentation hôtelière en hausse dans tous les départements

Tous les départements de la région profitent de ce regain d’activité touristique. Dans l’hôtellerie, d’une année à l’autre, la fréquentation augmente le plus dans le Doubs (+ 11,4 %) et dans le Territoire de Belfort (+ 6,2 %). L’hôtellerie de la Côte-d’Or, qui concentre plus d’un tiers des nuitées régionales, enregistre également une augmentation annuelle de la fréquentation significative (+ 5,5 %). Seuls les hôtels icaunais gardent une activité stable par rapport à 2014 (+ 0,5 %) (figure 3).

Cette hausse de la fréquentation hôtelière est essentiellement nourrie par l’augmentation du nombre des nuitées d’affaires (+ 7,5 %), ces dernières représentant dans la région en 2015, près d’une nuitée sur deux (48 %).

La durée moyenne de séjour en 2015 dans les hôtels de Bourgogne-Franche-Comté reste identique à celle de 2014 (1,4 jour).

2015 : un bon millésime pour les campings de la région

En raison des excellentes conditions climatiques durant la dernière saison d’été, les campings de la région enregistrent un haut niveau de fréquentation avec 2,645 millions de nuitées, en hausse de + 8,5 % en un an. Cette forte augmentation s’explique également par une saison 2014 médiocre. Comme dans l’hôtellerie, 2015 rompt avec la tendance à la baisse observée durant ces cinq dernières saisons (– 1,3 % par an en moyenne).

Tous les départements de la région bénéficient de ce regain d’activité. Les campings jurassiens, qui concentrent un peu plus du tiers des nuitées d’hôtellerie de plein air vendues dans la région, enregistrent une hausse de leur fréquentation de 12,1 %. Même constat dans les autres départements de la région ayant une offre développée d’hôtellerie de plein air : + 2,5 % dans les campings de Côte-d’Or, + 5,6 % dans ceux de Saône-et-Loire, + 6,2 % dans ceux du Doubs et + 7,8 % dans ceux de la Nièvre (figure 4).

Cette hausse de la fréquentation est portée pour l’essentiel par les campings classés trois étoiles ou plus, qui ont développé ces dernières années leur offre en emplacements équipés (mobil-home, bungalow, etc.). Ils regroupent ainsi en 2015, 77 % des nuitées régionales (figure 5).

La durée moyenne de séjour dans l’ensemble des campings reste identique à l’année précédente avec 3,1 jours.

Forte progression de la clientèle étrangère dans les hôtels

La fréquentation étrangère, qui représente plus de la moitié des nuitées de campings (52,4 %), n’a augmenté que de 2 % entre 2014 et 2015. La hausse de la fréquentation dans les campings provient principalement de la clientèle française dont le nombre de nuitées progresse de 16,5 %.

En revanche, la hausse de la fréquentation de la clientèle étrangère dans les hôtels est beaucoup plus forte (+ 8,7 %). Bien que la clientèle étrangère représente moins d’un tiers des nuitées, elle contribue pour moitié au surcroît de nuitées enregistrées cette année par rapport à 2014 (figure 3 et figure 4). Une partie de la hausse s’explique par une augmentation de la fréquentation de la clientèle chinoise, soit en transit, soit en visite de très courte durée dans la région.

Figure 1 – Évolution des nuitées dans les hôtels et les campings

en indice base 100 en 2010
Évolution des nuitées dans les hôtels et les campings
Nombre de nuitées - Bourgogne-Franche-Comté Nombre d'arrivées - Bourgogne-Franche-Comté Nombre de nuitées - France métropolitaine Nombre d'arrivées - France métropolitaine
2010 100 100 100 100
2011 99,82 101,37 103,07 103,2
2012 99,22 100,03 102,96 103,62
2013 96,42 98,8 103,6 104,39
2014 96,51 100,61 102,73 103,67
2015 102,27 105,79 104,97 106,33
  • Note : données 2015 définitives. Données 2010, 2011, 2012 et 2013 rétropolées suite au changement de classification début 2014. La fréquentation des campings n'est observée que de mai à septembre.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Figure 1 – Évolution des nuitées dans les hôtels et les campings

Figure 2 – Nombre de nuitées dans les hôtels selon la catégorie

Nombre de nuitées dans les hôtels selon la catégorie
Nombre de nuitées en 2015 (milliers) Évolution 2015/2014 (%)
Bourgogne-Franche-Comté France métropolitaine Bourgogne-Franche-Comté France métropolitaine
1-2 étoiles 2 293 58 002 11,7 7,7
3 étoiles 3 043 75 770 12,2 5,3
4-5 étoiles 840 48 224 13,2 8,9
Non classés 936 20 091 -25,9 -29,3
Total 7 112 202 087 5,1 1,8
  • Note : données 2015 définitives. Données 2010, 2011, 2012 et 2013 rétropolées suite au changement de classification début 2014.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Figure 3 – Nombre de nuitées dans les hôtels par département

en %
Nombre de nuitées dans les hôtels par département
Nombre de nuitées dans les hôtels Part de nuitées effectuées en 2015 par une clientèle étrangère
2015 (en milliers) Évolution 2015/2014 Évolution moyenne annuelle 2014/2010 (1)
Côte-d'Or 2 484 5,5 0,4 43,4
Doubs 1 052 11,4 -1,5 19,8
Jura 539 5,9 -2,6 16,9
Nièvre 445 4,7 -0,5 20,2
Haute-Saône 171 3,8 -7,6 17,0
Saône-et-Loire 1 422 2,1 -0,6 29,3
Yonne 731 0,5 -0,3 22,7
Territoire de Belfort 269 6,2 -0,7 25,2
Bourgogne-Franche-Comté 7 112 5,1 -0,7 30,2
France métropolitaine 202 087 1,8 0,4 36,5
  • Note : données 2015 définitives. Données 2010, 2011, 2012 et 2013 rétropolées suite au changement de classification début 2014.
  • (1) : taux d'évolution annuel qu'aurait connu le nombre de nuitées si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Figure 4 – Nombre de nuitées dans les campings par département

en %
Nombre de nuitées dans les campings par département
Nombre de nuitées dans les campings Part de nuitées effectuées en 2015
2015 (en milliers) Évolution 2015/2014 Évolution moyenne annuelle 2014/2010 (1) par une clientèle étrangère sur emplacements équipés
Côte-d'Or 356 2,5 0,0 59,0 17,4
Doubs 314 6,2 -0,7 61,3 38,1
Jura 927 12,1 -2,3 45,6 41,3
Nièvre 240 7,8 -2,5 43,7 20,5
Haute-Saône 105 17,3 -4,2 38,2 19,1
Saône-et-Loire 490 5,6 0,9 64,5 14,1
Yonne 186 9,0 -2,5 46,5 17,3
Territoire de Belfort 27 23,1 -5,5 47,3 26,4
Bourgogne-Franche-Comté 2 645 8,5 -1,3 52,4 28,1
France métropolitaine 112 876 2,9 1,3 31,9 48,5
  • Note : données 2015 définitives. La fréquentation des campings n'est observée que de mai à septembre. Données 2010, 2011, 2012 et 2013 rétropolées suite au changement de classification début 2014.
  • (1) : taux d'évolution annuel qu'aurait connu le nombre de nuitées si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Figure 5 – Nombre de nuitées dans les campings selon la catégorie

Nombre de nuitées dans les campings selon la catégorie
Nombre de nuitées en 2015 (milliers) Évolution 2015/2014 (%)
Bourgogne-Franche-Comté France métropolitaine Bourgogne-Franche-Comté France métropolitaine
1-2 étoiles 315 16 120 33,1 0,0
3-4-5 étoiles 2 037 90 199 9,2 4,2
Non classés 293 6 556 -12,7 -6,7
Total 2 645 112 876 8,5 2,9
  • Note : données 2015 définitives. La fréquentation des campings n'est observée que de mai à septembre. Données 2010, 2011, 2012 et 2013 rétropolées suite au changement de classification début 2014.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Encadré

Une nouvelle année de transition pour le classement des hôtels

Au cours des deux dernières années (2014 et 2015), un nombre important d’hôtels de la région a obtenu un classement par Atout France. En Bourgogne-Franche-Comté, comme en France métropolitaine, ce changement de catégories contribue à une baisse importante du nombre de nuitées dans les hôtels non classés (– 26 % dans la région) (figure 2). Les évolutions entre 2014 et 2015 par catégorie d'hôtel sont, par conséquent, en partie biaisées.

Sources

Avertissement 

Les données chiffrées sont parfois arrondies (selon les règles mathématiques). Le résultat arrondi d'une combinaison de données chiffrées (qui fait intervenir leurs valeurs réelles) peut se trouver légèrement différent de celui que donnerait la combinaison de leurs valeurs arrondies.

 

Pour en savoir plus

Ovieve F., « Bonne saison pour l'hôtellerie bourguignonne », Insee Flash Bourgogne n° 32, décembre 2015

Zemis G., « Une fréquentation record dans les campings », Insee Flash Bourgogne-Franche-Comté n° 3, février 2016

Le Marre S., « La fréquentation hôtelière retrouve des couleurs », Insee Flash Bourgogne- Franche-Comté n° 4, février 2016