Bilan économique 2014 de Bretagne

Après une année 2013 en demi-teinte, la situation économique reste difficile en 2014, notamment dans le secteur de la construction. Cependant, elle renoue avec une tendance moins dégradée que les années précédentes et n'est plus en décalage par rapport au contexte national.

Insee Conjoncture Bretagne
Paru le : 29/05/2015

Tourisme : la fréquentation touristique poursuit son embellie en 2014, grâce aux campings

Auteur : Jean-François Hervé, Insee

En 2014, la fréquentation touristique en Bretagne est en hausse, poursuivant la tendance observée depuis 2012. L’activité touristique dans les campings et les hôtels y est plus dynamique qu’en France métropolitaine. L’attrait des campings se confirme pour les clientèles françaises et étrangères, en emplacements nus comme locatifs. En revanche, les hôtels maintiennent leur niveau de fréquentation grâce à la clientèle étrangère.

Insee Conjoncture Bretagne
No 5
Paru le : 29/05/2015

Avec 16,9 millions de nuitées dans les hôtels et campings bretons, la fréquentation touristique poursuit son embellie en 2014. En effet, le nombre de nuitées augmente de 2,8 % et les arrivées progressent de 2,0 %. La fréquentation touristique en 2014 a bénéficié d’un calendrier offrant plusieurs occasions de courts séjours, notamment en mai, ainsi que d’une météo favorable sur la saison estivale. Les mois de juin et juillet ont été particulièrement ensoleillés. En France métropolitaine, la fréquentation baisse en 2014.

Figure 1 – Nombre de nuitées dans les hôtels par département

en %
Nombre de nuitées dans les hôtels par département
Nombre de nuitées dans les hôtels Part de nuitées effectuées en 2014 par une clientèle étrangère
2014 (en milliers) Évolution 2014/2013 Évolution moyenne annuelle 2013/2010 (1)
Côtes-d'Armor 1 046 -0,7 2,3 13,9
Finistère 1 695 0,8 1,0 17,5
Ille-et-Vilaine 2 709 2,3 1,7 17,4
Morbihan 1 684 -3,9 1,8 14,4
Bretagne 7 135 -0,0 1,6 16,2
France métropolitaine 198 509 -1,4 1,0 36,7
  • Note : données 2014 définitives. Données 2010, 2011, 2012 et 2013 rétropolées suite au changement de classification début 2014.
  • (1) : taux d'évolution annuel qu'aurait connu le nombre de nuitées si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Malgré une mauvaise année 2012, la fréquentation touristique augmente sur la période 2010-2014. Sa croissance est plus forte en Bretagne (+ 1,8 % par an) qu’en France métropolitaine (+ 0,7 % par an). En Bretagne comme en France, la hausse de la demande touristique concerne plus les campings que les hôtels.

Figure 2 – Évolution des nuitées dans les hôtels et les campings

en indice base 100 en 2010
Évolution des nuitées dans les hôtels et les campings
Nombre de nuitées - Bretagne Nombre d'arrivées - Bretagne Nombre de nuitées - France métropolitaine Nombre d'arrivées - France métropolitaine
2010 100 100 100 100
2011 102,57 104,81 103,07 103,2
2012 98,94 104,38 102,96 103,62
2013 104,45 108,68 103,6 104,39
2014 107,38 110,9 102,73 103,67
  • Note : données 2014 définitives. Données 2010, 2011, 2012 et 2013 rétropolées suite au changement de classification début 2014. La fréquentation des campings n'est observée que de mai à septembre.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Figure 2 – Évolution des nuitées dans les hôtels et les campings

Campings en hausse

L’activité des campings est dynamique en 2014. Les nuitées dans les campings en Bretagne continuent leur progression et s’élèvent à 9,8 millions entre mai et septembre. La demande des touristes augmente ainsi de 5 % par rapport à 2013, alors qu’elle stagne en France métropolitaine.

Ces résultats s’observent dans les quatre départements de la région, chacun gagnant de 4,5 % à 5,4 % d’activité. Le Morbihan et le Finistère restent les deux principales destinations des touristes en hôtellerie de plein air. Ils accueillent chacun plus de 3 millions de nuitées. Dernier département par sa capacité, l’Ille-et-Vilaine approche cette année le million de nuitées en camping.

Figure 3 – Nombre de nuitées dans les campings par département

en %
Nombre de nuitées dans les campings par département
Nombre de nuitées dans les campings Part de nuitées effectuées en 2014
2014 (en milliers) Évolution 2014/2013 Évolution moyenne annuelle 2013/2010 (1) par une clientèle étrangère sur emplacements équipés
Côtes-d'Armor 1 792 5,2 0,5 27,8 36,7
Finistère 3 434 4,5 1,0 34,2 49,0
Ille-et-Vilaine 989 4,5 2,5 43,3 46,9
Morbihan 3 558 5,4 1,7 15,6 41,2
Bretagne 9 772 5,0 1,3 27,2 43,7
France métropolitaine 109 743 0,3 1,6 33,4 47,3
  • Note : données 2014 définitives. La fréquentation des campings n'est observée que de mai à septembre. Données 2010, 2011, 2012 et 2013 rétropolées suite au changement de classification début 2014.
  • (1) : taux d'évolution annuel qu'aurait connu le nombre de nuitées si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Les touristes étrangers sont toujours moins présents en Bretagne qu’en France. Ils représentent 27 % des nuitées en Bretagne contre 33 % en France métropolitaine. La clientèle étrangère est traditionnellement très présente en Ille-et-Vilaine où elle constitue 44 % de l’activité. Elle se développe en Finistère où elle représente cette année 34 % des nuitées contre 27 % en 2011. En revanche, elle est stable dans les Côtes-d’Armor (28 %) et moindre dans le Morbihan (16 %).

Le développement de la fréquentation des campings est porté conjointement par les emplacements nus pour tentes ou caravanes et par les emplacements locatifs (mobile homes, chalets, bungalows). La fréquentation des emplacements nus reste majoritaire. Après avoir atteint un pic à 47 % de l’activité en 2012, la part des emplacements locatifs est redescendue à 44 %, comme en 2013.

Figure 4 – Nombre de nuitées dans les campings selon la catégorie

Nombre de nuitées dans les campings selon la catégorie
Nombre de nuitées en 2014 (milliers) Évolution 2014/2013 (%)
Bretagne France métropolitaine Bretagne France métropolitaine
1-2 étoiles 2 353 16 115 10,9 0,4
3-4-5 étoiles 6 819 86 605 3,9 0,6
Non classés 600 7 024 -4,3 -3,8
Total 9 772 109 743 5,0 0,3
  • Note : données 2014 définitives. La fréquentation des campings n'est observée que de mai à septembre. Données 2010, 2011, 2012 et 2013 rétropolées suite au changement de classification début 2014.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Le taux d’occupation des emplacements est plus élevé que les années précédentes, quel que soit le mois de la saison estivale. En particulier en juillet et août où l’occupation est similaire à celle de l’ensemble de la France métropolitaine, contrairement à ce qui est observé habituellement.

Figure 5 – Taux d'occupation dans les campings

en % du nombre d'emplacements disponibles
Taux d'occupation dans les campings
Bretagne - en 2014 Bretagne - moyenne 2010-2013 France métropolitaine - en 2014 France métropolitaine - moyenne 2010-2013
mai 14,373884563154400 12,623041471742800 15,468319551008000 14,249269916953000
juin 19,274627591826200 17,176295595488200 23,766084973116000 21,394542926250000
juillet 47,591745121497500 43,865320452837200 49,393706029497900 51,445370877697400
août 60,787513244447600 55,746985589559700 61,355774431363900 60,950647435755000
septembre 19,858437080440700 15,810021805873300 22,800770964485100 20,012914533256600
  • Note : données 2014 définitives. Données 2010, 2011, 2012 et 2013 rétropolées suite au changement de classification début 2014. La fréquentation des campings n'est observée que de mai à septembre.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Figure 5 – Taux d'occupation dans les campings

Les étrangers maintiennent l’activité des hôtels

En 2014, les hôtels bretons maintiennent leur niveau d’activité des trois dernières années. Les touristes y ont effectué 7,1 millions de nuitées. Dans le même temps, la fréquentation des hôtels sur l’ensemble du territoire métropolitain a reculé de 1,4 % sur un an.

Figure 6 – Nombre de nuitées dans les hôtels selon la catégorie

Nombre de nuitées dans les hôtels selon la catégorie
Nombre de nuitées en 2014 (milliers) Évolution 2014/2013 (%)
Bretagne France métropolitaine Bretagne France métropolitaine
1-2 étoiles 2 229 53 862 7,5 0,8
3 étoiles 2 834 71 935 2,8 -0,7
4-5 étoiles 1 167 44 287 4,3 -0,0
Non classés 904 28 426 -23,8 -9,0
Total 7 135 198 509 -0,0 -1,4
  • Note : données 2014 définitives. Données 2010, 2011, 2012 et 2013 rétropolées suite au changement de classification début 2014.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Le maintien en Bretagne du niveau de l’activité des hôtels en 2014 provient du dynamisme de la clientèle étrangère. Globalement, l’augmentation de cette clientèle (+ 7,8 % par rapport à 2013) compense la baisse de clientèle française (– 1,4 %). Mais, par département, seul le Finistère suit cette tendance. Dans les Côtes-d’Armor et le Morbihan, la fréquentation des hôtels recule. L’augmentation de la clientèle étrangère n’est pas suffisante pour compenser la baisse de clientèle française. En Ille-et-Vilaine, c’est même l’inverse, la clientèle étrangère diminue alors que les Français ont été plus présents. Dans ce département, la fréquentation augmente de 2,3 %.

Au final, la clientèle étrangère reste peu nombreuse en Bretagne. Elle représente en effet 16 % de la fréquentation des hôtels bretons contre 37 % en France métropolitaine.

Figure 7 – Fréquentation des hôtels et des campings

en milliers
Fréquentation des hôtels et des campings
Bretagne France métropolitaine
Hôtels Campings Hôtels Campings
Arrivées 4 268 1 876 110 244 20 770
- Français 3 675 1 397 76 003 13 360
- Étrangers 593 479 34 241 7 409
Nuitées 7 135 9 772 198 509 109 743
- Français 5 978 7 116 125 568 73 131
- Étrangers 1 156 2 656 72 941 36 612
Durée moyennedu séjour (en jours) 1,7 5,2 1,8 5,3
- Français 1,6 5,1 1,7 5,5
- Étrangers 1,9 5,5 2,1 4,9
  • Note : données 2014 définitives. La fréquentation des campings n'est observée que de mai à septembre.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

En Bretagne, la durée des séjours à l’hôtel continue de baisser légèrement. En 2014, les touristes restent en moyenne 1,67 nuit contre 1,74 en 2010. La durée de séjours diminue dans les trois départements bretons les plus à l’ouest, tout en restant plus élevée que la moyenne. Elle est en revanche stable au cours du temps en Ille-et-Vilaine, autour de 1,6 nuit.

La saisonnalité de l’activité des hôtels est plus marquée en Bretagne qu’en France métropolitaine. L’amplitude entre basse et haute saison est plus forte dans la région. Ainsi, en décembre et janvier, seules 40 % des chambres disponibles en Bretagne sont louées contre environ 50 % en France métropolitaine. En revanche, au mois d’août, le taux d’occupation est de 70 % en Bretagne comme ailleurs. De plus, la haute saison dure plus longtemps en France métropolitaine où plus des deux tiers des chambres sont louées entre juin et septembre alors que ce n’est le cas qu’en août en Bretagne.

Figure 8 – Taux d'occupation dans les hôtels

en % du nombre de lits disponibles
Taux d'occupation dans les hôtels
Bretagne - en 2014 Bretagne - moyenne 2010-2013 France métropolitaine - en 2014 France métropolitaine - moyenne 2010-2013
janvier 37,929209774898500 39,038348330488700 46,855794177496900 47,887890871911200
février 43,062341327682300 41,814882547082900 50,721021273904300 51,067716713253900
mars 40,539869855236400 46,599296372805900 53,082497798302100 55,972594768826700
avril 47,939526999308000 49,070010236637800 57,986763134573400 57,114788238315400
mai 50,626711214016000 53,308370456973200 60,515044790224800 61,912012031004400
juin 58,911619229756800 61,088422054828100 68,298830776600200 69,195328663143400
juillet 59,063141251804600 59,217427756465000 66,044248414169600 67,449710187606600
août 70,385663152791000 69,477219882187100 68,781437607636900 67,067007641924500
septembre 60,552002624973100 60,951124538773600 68,053652348572900 68,579196561308200
octobre 50,549718749074300 48,222137862195400 61,409757301538200 60,766195248378900
novembre 43,778393771855400 45,089633344801700 51,941319891825200 54,142641898719500
décembre 40,299381795730700 38,792687779277800 51,059327125830100 49,856461893125500
  • Note : données 2013 définitives. Données 2010, 2011, 2012 et 2013 rétropolées suite au changement de classification début 2014.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Figure 8 – Taux d'occupation dans les hôtels

Sources

Avertissement 

Les données chiffrées sont parfois arrondies (selon les règles mathématiques). Le résultat arrondi d'une combinaison de données chiffrées (qui fait intervenir leurs valeurs réelles) peut se trouver légèrement différent de celui que donnerait la combinaison de leurs valeurs arrondies.

Pour en savoir plus

Les hébergements touristiques en 2014 - Recul des nuitées des touristes français et étrangers, Nicolas Millet ; Insee Languedoc-Roussillon. - Dans : Insee Première ; n° 1542 (2015, avr.). - 4 p.

Bilan de la fréquentation hôtelière bretonne en 2014, CRT (Comité régional tourisme) Bretagne

Mémento du tourisme - Édition 2014, Direction Générale des Entreprises (DGE). - (2014, déc.). - 152 p.

Documentation

Définitions (pdf, 55 Ko)