Bilan économique 2014 de Bretagne

Après une année 2013 en demi-teinte, la situation économique reste difficile en 2014, notamment dans le secteur de la construction. Cependant, elle renoue avec une tendance moins dégradée que les années précédentes et n'est plus en décalage par rapport au contexte national.

Insee Conjoncture Bretagne
Paru le : 29/05/2015

Difficultés sociales : le nombre de bénéficiaires du revenu de solidarité active continue de progresser

Valérie Molina, Insee

Depuis la mise en place du dispositif, le nombre de foyers qui perçoivent le RSA n’a cessé d’augmenter en Bretagne. Fin 2014, 4,8 % de la population bretonne est couverte par cette prestation. Pour 4 allocataires sur 10, le RSA est un complément d’activité.

Insee Conjoncture Bretagne
No 5
Paru le : 29/05/2015

Fin 2014, la Bretagne compte près de 78 200 foyers d’allocataires du revenu de solidarité active (RSA), soit 4 750 de plus en un an. Avec une croissance de 6,5 %, la Bretagne se situe en 7e position des régions avec le plus fort taux d’augmentation derrière Rhône-Alpes, Lorraine, Midi-Pyrénées, Corse, Pays de la Loire et Alsace. Sur la même période, le nombre de foyers d’allocataires a progressé de 5,8 % en France métropolitaine. Le taux de croissance annuel du RSA en Bretagne est plus important que celui observé au niveau national pour la 5e année consécutive. Pour autant, les foyers d’allocataires bretons ne représentent toujours que 3,6 % des allocataires de la France métropolitaine alors que la Bretagne représente 5,1 % de la population et 4,9 % des emplois.

La hausse du nombre de foyers bénéficiaires du RSA est observée dans tous les départements. Elle est plus importante qu’au niveau national dans le Morbihan (+ 7,8 %), l’Ille-et-Vilaine (+ 6,5 %) et le Finistère (+ 6 %) et plus modérée dans les Côtes-d’Armor (+ 5,4 %).

En Bretagne, en incluant les ayants droit, 156 600 personnes sont couvertes par la prestation, soit 4,8 % de la population. En France métropolitaine cette part est de 7,3 %. Au niveau départemental, elle varie de 4,6 % pour le Finistère à 5 % pour le Morbihan.

Plus de 58 % des personnes couvertes dans la région sont des adultes (56 % au niveau national). Ils sont 57 % dans ce cas dans les Côtes-d’Armor et l’Ille-et-Vilaine, 59 % dans le Morbihan et 60 % dans le Finistère.

En Bretagne, le nombre de foyers allocataires du RSA socle seul est de 46 200, contre 21 400 pour le RSA activité seule et 10 600 pour le RSA socle et activité. Le RSA est donc un complément à des revenus d’activité pour 40 % des foyers allocataires en Bretagne et 35 % en France métropolitaine. En Ille-et-Vilaine, cette proportion atteint 46 %. Contrairement à l’année 2013, le nombre de foyers allocataires du RSA socle augmente proportionnellement moins que le nombre de foyers allocataires totaux : 5,3 % en Bretagne et 4 % en moyenne nationale.

Enfin, 11,8 % des foyers bénéficiaires du RSA en Bretagne reçoivent une majoration pour isolement contre 11,4 % au niveau national. Le nombre de foyers allocataires du RSA majoré augmente moins que l’ensemble (+ 4,2 % en Bretagne et + 3 % en France métropolitaine).

À noter qu’aux foyers couverts par les caisses d’allocations familiales, il convient d’ajouter ceux relevant de la mutualité sociale agricole. Fin 2013, ils représentaient en Bretagne 2 200 foyers correspondant à 4 400 personnes couvertes.

Figure_1 – Proportionnellement moins de bénéficiaires en Bretagne

  • Source : CNAF, fichier FILEAS – BENETRIM, Insee, recensement de la population 2012

Figure_2 – Un nombre d’allocataires en augmentation dans tous les départements

  • Source : CNAF, fichier FILEAS – BENETRIM, Insee, recensement de la population 2012

Figure_3 – Une part de RSA Activité plus importante en Bretagne

  • Source : CNAF, fichier FILEAS – BENETRIM, Insee, recensement de la population 2012

Hausse de près de 4 % des allocataires de l’AAH

Fin 2014, plus de 52 600 personnes perçoivent l’allocation adultes handicapés (AAH) en Bretagne. Plus de la moitié des allocataires ont un taux d’incapacité supérieur à 80 %. L’évolution annuelle du nombre d’allocataires est de 2,9 % en Bretagne et de 1,9 % au niveau national. Le département le plus impacté est l’Ille-et-Vilaine avec une croissance de 3,6 % suivi du Finistère (+ 3,4 %). L’évolution dans le Morbihan est identique à celle de la région et celle dans les Côtes-d’Armor quasiment stable (+ 0,9 %).

Définitions

Revenu de Solidarité Active (RSA) : le revenu de solidarité active (RSA) est attribué aux foyers qui remplissent certaines conditions administratives et dont les ressources, actualisées chaque trimestre, sont inférieures à un plafond qui dépend de la configuration familiale et de la situation vis à vis du marché du travail. Le montant du RSA est calculé en complétant les ressources du foyer (prestations familiales, revenus d’activité...) jusqu’à concurrence d’un plafond. Deux types d’allocataires peuvent percevoir cette prestation : - les personnes dépourvues de revenus professionnels vont bénéficier du RSA socle, qui peut être majoré pendant une période déterminée pour les personnes isolées ; - les personnes avec des revenus professionnels vont bénéficier du RSA activité. Seule une fraction (62 %) de leurs revenus professionnels est prise en compte pour le calcul de la prestation. Trois catégories d’allocataires peuvent alors être distinguées : - les foyers bénéficiaires du RSA socle seulement qui n’ont pas de revenus d’activité, ou bien qui sont en période de cumul intégral. Pour ces derniers, l’ensemble de leurs revenus d’activité est neutralisé pendant les trois mois qui suivent la reprise d’emploi ; - les foyers bénéficiaires du RSA socle et activité qui ont de faibles revenus et dont l’ensemble des ressources est inférieur à un montant forfaitaire ; - les foyers bénéficiaires du RSA activité seulement qui ont de faibles revenus d’activité et dont l’ensemble des ressources est supérieur au montant forfaitaire. Une autre distinction peut être effectuée entre les bénéficiaires d’une majoration pour isolement et ceux qui perçoivent du RSA non majoré.

Allocation Adultes handicapés (AAH) : l’allocation adultes handicapés (AAH) est une prestation non contributive destinée à garantir un minimum de ressources. Cette allocation est accordée, par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées, pour une durée de un à cinq ans.

Pour en savoir plus

Les foyers bénéficiaires du RSA : 2,43 millions, fin décembre 2014 / Cnaf. - Dans : RSA conjoncture ; n° 9 - (2015, mars). - 2 p.

Le RSA en 2014 : une augmentation qui fléchit mais reste soutenue / Drees. - Dans : Études et résultats ; n° 908 (2015, mars). - 6 p.

Minima sociaux et prestations sociales. Ménages aux revenus modestes et redistribution - Edition 2014 / Drees. - Dans : Collection Études et statistiques (2014, déc.). -146 p.

Le RSA au régime agricole - Situation à fin 2013 / Direction des Etudes des Répertoires et des Statistiques, MSA. - Dans : Etude (2014, sept.). - 17 p.

Documentation

Définitions (pdf, 55 Ko)