Bilan économique 2014 en Midi-Pyrénées

En 2014, le PIB de la France augmente de 0,2 % après + 0,7 % en 2013 essentiellement grâce à une légère accélération de la consommation. En Midi-Pyrénées, l'économie régionale tourne au ralenti sauf dans l'aéronautique et le spatial. Les performances d'Airbus tire la chaîne d'approvisionnement industrielle et la construction spatiale bénéficie d'une forte augmentation des prises de commandes de satellites. L'année est maussade dans d'autres grands secteurs d'activité : le revenu des agriculteurs est en baisse, la construction de logements ne redémarre pas, la fréquentation des hébergements collectifs touristiques et le transport de voyageurs reculent. Dans ces conditions d'activité, l'emploi salarié marchand fléchit légèrement dans la région, pour la première fois depuis 2009. L'atonie de l'emploi dans une région fortement attractive entraîne une augmentation du taux de chômage régional. Fin 2014, il touche 10,4 % des actifs de Midi-Pyrénées contre 10,0 % en moyenne nationale.

Insee Conjoncture Midi-Pyrénées
Paru le : 29/05/2015
Consulter

Hausse des crédits à moyen et long terme

Catherine Carel (Banque de France)

En 2014, les encours de crédits aux entreprises progressent en Midi-Pyrénées comme en France. Dans la région, les encours à moyen et long terme sont plus dynamiques que les crédits à court terme. La production de crédits à l’habitat rechute entrainée par la baisse du marché de la construction neuve. Les saisines du médiateur du crédit aux entreprises diminuent en 2014.

Insee Conjoncture Midi-Pyrénées
No 05
Paru le : 29/05/2015

Augmentation des encours de crédits aux entreprises

Au 31 décembre 2014, les encours de crédits aux entreprises de Midi-Pyrénées (hors activités immobilières) s’élèvent à 14,2 milliards d’euros. Ils augmentent de 2,1 % par rapport l’année précédente ; au plan national, l’évolution est quasi identique, avec une croissance de 2,0 %.

Les crédits à moyen et long terme, qui représentent 75 % du total des encours, progressent de 2,6 %  sur un an ; les crédits à court terme varient peu (+ 0,3 % seulement). Au niveau national, à l’inverse, les crédits à court terme augmentent plus rapidement (+ 2,8 %) que les crédits à moyen et long terme (+ 1,7 %).

L’évolution des encours varie selon la taille des entreprises (figure 1). Dans les très petites entreprises (TPE), les encours de crédits s’accroissent de 1,7 % avec une forte baisse des crédits à court terme (- 11,5 %) et une hausse sensible  (+ 4 %) des crédits à moyen et long terme. Dans les petites et moyennes entreprises (PME), les encours de crédit progressent légèrement (+ 0,6 %); comme dans les TPE, les crédits à court terme reculent (- 4,3 %) et les crédits à moyen et long terme sont en hausse (+ 2,2 %). Dans les grandes entreprises (GE), les encours de crédits fléchissent légèrement (-0,7 %), avec une évolution positive du court terme (+ 6,2 %) et une baisse du moyen et long terme (- 4,6 %). Les holdings enregistrent une forte progression des encours à court terme (+ 12,7 %) et à terme (+ 11,8 %).

figure1 – Évolution des encours de crédits mobilisés aux entreprises de la région Midi-Pyrénées (hors activités immobilières)

en %
Évolution des encours de crédits mobilisés aux entreprises de la région Midi-Pyrénées (hors activités immobilières)
Crédits à court terme Crédits à moyen et long terme, bail Ensemble des crédits mobilisés
Midi-Pyrénées France Midi-Pyrénées France Midi-Pyrénées France
Très petites entreprises (TPE) -11,5 -5,3 4,0 2,8 1,7 1,4
Petites et moyennes entreprises (PME) -4,3 -0,6 2,2 2,0 0,6 1,3
Grandes entreprises (GE) 6,2 8,3 -4,6 2,8 -0,7 4,6
Holdings 12,7 2,3 11,8 -0,7 12,0 -0,1
Ensemble 0,3 2,8 2,6 1,7 2,1 2,0
  • Source : Banque de France

La production de crédits à l’habitat rechute

Après la reprise enregistrée en 2013, la production de crédits à l’habitat diminue de 3,4 % en 2014 et est ramenée de 4,84 à 4,68 milliards d’euros en Midi-Pyrénées. Une partie de la production concerne des crédits renégociés.

Le marché de la construction neuve reste en recul en 2014 (- 8,6 %) comme celui de l’amélioration et gros entretien (- 13 %). Les acquisitions dans l’ancien se stabilisent (+ 0,8 %). À l’exception de la Haute-Garonne et du Tarn, tous les départements de la région connaissent une baisse plus ou moins marquée de la production de crédits à l’habitat.

Médiation du crédit : baisse des saisines

Fin 2014, 2 344 dossiers de médiation du crédit ont été déposés dans la région depuis le lancement du dispositif en novembre 2008. En 2014, le nombre des saisines baisse : 191 dossiers sont reçus, contre 236 en 2013, soit une diminution de 19 % (après une hausse de 9 % entre 2012 et 2013). La majorité des demandes (86 %) émane toujours d’entreprises de moins de 11 salariés. Les dépôts concernent principalement les secteurs du commerce (34 % du total, en hausse de 3 points), de l’hôtellerie-restauration (16 %, en hausse de 9 points), des services (13 %, en baisse de 8 points) et du BTP (16 %, en baisse de 4 points).