Bilan économique 2014 en Midi-Pyrénées

En 2014, le PIB de la France augmente de 0,2 % après + 0,7 % en 2013 essentiellement grâce à une légère accélération de la consommation. En Midi-Pyrénées, l'économie régionale tourne au ralenti sauf dans l'aéronautique et le spatial. Les performances d'Airbus tire la chaîne d'approvisionnement industrielle et la construction spatiale bénéficie d'une forte augmentation des prises de commandes de satellites. L'année est maussade dans d'autres grands secteurs d'activité : le revenu des agriculteurs est en baisse, la construction de logements ne redémarre pas, la fréquentation des hébergements collectifs touristiques et le transport de voyageurs reculent. Dans ces conditions d'activité, l'emploi salarié marchand fléchit légèrement dans la région, pour la première fois depuis 2009. L'atonie de l'emploi dans une région fortement attractive entraîne une augmentation du taux de chômage régional. Fin 2014, il touche 10,4 % des actifs de Midi-Pyrénées contre 10,0 % en moyenne nationale.

Insee Conjoncture Midi-Pyrénées
Paru le : 29/05/2015
Consulter

La construction de logements ne redémarre toujours pas

Auteur : Bernadette de la Rochère (Dreal)

En 2014, 22 000 logements sont autorisés à la construction en Midi-Pyrénées. C'est nettement moins qu'en 2013. La tendance est la même en France métropolitaine. La construction de locaux d’activité est aussi en berne : les surfaces autorisées diminuent sensiblement, en particulier dans l'hébergement hôtelier, le commerce et les exploitations agricoles ou forestières. Sur le marché immobilier, les ventes d'appartements neufs reculent entre 2013 et 2014 alors que leur prix baissent pour la 1ère fois en 30 ans. Dans le même temps, les transactions de maisons individuelles augmentent sur un marché plus volatil. Fin 2014 comme fin 2013, 4 400 logements restent en attente d'acquéreurs avec une part de maisons individuelles plus élevée qu’en 2013.

Insee Conjoncture Midi-Pyrénées
No 05
Paru le : 29/05/2015

En Midi-Pyrénées, 22 000 logements sont autorisés à la construction en 2014, soit une baisse de 10 % en un an. Cette baisse est plus forte pour les logements individuels (-16 %) que pour les collectifs (- 5 %). Ce faible niveau d'autorisation se rapproche de l’étiage observé fin 2009 (20 700). Cette forte diminution intervient après une année 2013 où la région s'était distinguée par une légère hausse (+ 1 %). En France métropolitaine, le nombre de logements autorisés baisse aussi en 2014 dans les mêmes proportions (figure 1).

Figure 1 – Évolution de la construction de logements

en indice base 100 en 2005
Évolution de la construction de logements
Logements autorisés - Midi-Pyrénées Logements commencés - Midi-Pyrénées Logements autorisés - France métropolitaine Logements commencés - France métropolitaine
2005 100 100 100 100
2006 111,8 101,6 109,31 105,82
2007 106,18 101,6 103,75 105
2008 77,53 76,68 85,58 85,5
2009 58,15 61,66 68,27 74,55
2010 76,12 79,23 85,54 89
2011 92,98 81,79 93,89 90,52
2012 67,98 74,76 86,5 85,39
2013 68,82 69,97 75,64 85,77
2014 61,8 62,3 67,27 76,38
  • Note : données brutes provisoires arrondies à la centaine en date réelle.
  • Champ : logements individuels et collectifs.
  • Source : SOeS, Sit@del2, estimations à fin février 2015.

Figure 1 – Évolution de la construction de logements

En Midi-Pyrénées, la Haute-Garonne se distingue par une augmentation globale de 2 % du nombre de logements autorisés, tiré par le logement collectif (+ 6 %) largement majoritaire dans ce département. Dans les sept autres départements, le marché de l'individuel comme celui du collectif est en recul. Le repli dépasse 30 % dans le Lot, le Tarn et les Hautes-Pyrénées (figure 2).

Figure 2 – Logements autorisés par département

en %
Logements autorisés par département
Logements en 2014 (nombre) Évolution 2014/2013 Évolution annuelle moyenne 2013/2008 (1)
Ariège 600 -27,5 -7,3
Aveyron 1 200 -20,9 -4,3
Haute-Garonne 15 100 2,1 1,1
Gers 800 -23,0 -10,7
Lot 700 -33,9 -6,6
Hautes-Pyrénées 1 000 -42,7 -6,2
Tarn 1 400 -31,1 -3,8
Tarn-et-Garonne 1 200 -24,7 -7,8
Midi-Pyrénées 22 000 -10,5 -2,3
France métropolitaine 356 800 -10,6 -2,5
  • (1) : taux d'évolution annuel qu'aurait connu la construction de logements, pour le département ou la région, si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • Note : données brutes provisoires arrondies à la centaine en date réelle. Les évolutions sont calculées sur données non arrondies.
  • Champ : France métropolitaine.
  • Source : SOeS, Sit@del2, estimations à fin février 2015.

Les logements ne sont que très rarement commencés l'année de leur autorisation et certains sont annulés entretemps. Les délais de construction sont d’environ 12 mois pour une maison individuelle et de 18 mois pour un logement collectif. En Midi-Pyrénées, le nombre de logements mis en chantier diminue de 11 % entre 2013 et 2014 et repasse sous la barre des 20 000, comme en 2009 (figure 3). La baisse est du même ordre dans l'ensemble de la France métropolitaine. Elle provient, dans la région, d’une forte diminution des mises en chantier de maisons individuelles (- 21 %) tandis que le nombre de mise en chantier de logements collectifs augmente très légèrement (+ 1 %). Ainsi, en 2014, il se construit un nombre équivalent d'appartements et de maisons en Midi-Pyrénées (autour de 9 700) alors qu’il se construisait entre un quart et un tiers de maisons en plus durant les années précédentes.

Figure 3 – Logements commencés par département

en %
Logements commencés par département
Logements en 2014 (nombre) Évolution 2014/2013 Évolution annuelle moyenne 2013/2008 (1)
Ariège 600 -10,6 -12,3
Aveyron 1 400 10,4 -7,3
Haute-Garonne 12 400 -6,9 3,3
Gers 700 -27,3 -9,8
Lot 700 -33,6 -3,5
Hautes-Pyrénées 900 -38,6 -2,5
Tarn 1 600 -10,1 -8,1
Tarn-et-Garonne 1 200 -4,7 -9,9
Midi-Pyrénées 19 500 -10,7 -1,8
France métropolitaine 342 400 -11,0 0,1
  • (1) : taux d'évolution annuel qu'aurait connu la construction de logements, pour le département ou la région, si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • Note : données brutes provisoires arrondies à la centaine en date réelle. Les évolutions sont calculées sur données non arrondies.
  • Champ : France métropolitaine.
  • Source : SOeS, Sit@del2, estimations à fin février 2015.

Baisse des locaux non résidentiels

Les autorisations de locaux non résidentiels sont également en berne. En 2014, 1 800 milliers de m² sont autorisés à la construction en Midi-Pyrénées, soit une diminution de près d'un quart des surfaces en un an alors que l’année 2013 avait été particulièrement dynamique (figure 4). Les demandes de constructions de locaux non résidentiels sont ainsi très fluctuantes d'une année à l'autre. Entre 2013 et 2014, les surfaces autorisées diminuent fortement dans les secteurs de l'hébergement hôtelier, du commerce et des exploitations agricoles ou forestières (figure 5). Durant la même période, elles augmentent dans les services publics ou d'intérêt collectif et dans l'industrie. Ainsi en 2014, les nouvelles surfaces liées aux exploitations agricoles ou forestières et celles liées aux services publics ou d'intérêts collectifs représentent chacune un quart des surfaces autorisées régionales. En France métropolitaine, les surfaces de locaux non résidentiels autorisées diminuent moins qu’en Midi-Pyrénées : - 12 % entre 2013 et 2014.

Figure 4 – Évolution de la construction de locaux non résidentiels

en indice base 100 en 2005
Évolution de la construction de locaux non résidentiels
Locaux autorisés - Midi-Pyrénées Locaux commencés - Midi-Pyrénées Locaux autorisés - France métropolitaine Locaux commencés - France métropolitaine
2005 100 100 100 100
2006 116,06 109,19 109,96 108,65
2007 108,22 113,53 109,61 114,19
2008 97,78 106,51 106,44 103,37
2009 91,54 85,46 94,07 86,68
2010 86,53 74,93 96,06 78,44
2011 89,87 73,56 101,45 81,26
2012 84,73 77,01 97,97 74,29
2013 95,41 69,75 91,16 71,24
2014 73,26 80,7
  • Note : données brutes provisoires en date réelle.
  • Source : SOeS, Sit@del2, estimations à fin février 2015.

Figure 4 – Évolution de la construction de locaux non résidentiels

Figure 5 – Construction autorisée de locaux non résidentiels, selon le type

en %
Construction autorisée de locaux non résidentiels, selon le type
Midi-Pyrénées France métropolitaine
Surfaces autorisées en 2014 (en milliers de m²) Évolution 2014/2013 Évolution moyenne annuelle 2013/2008 (1) Évolution 2014/2013 Évolution moyenne annuelle 2013/2008 (1)
Artisanat 65 -24,6 68,9 5,2 42,1
Bureaux 193 -4,0 -7,7 -22,3 -1,5
Commerce 155 -57,2 1,9 -14,1 0,6
Entrepôt 228 -24,9 5,6 8,3 -6,6
Exploitation agricole ou forestière 461 -38,3 2,2 -13,5 -2,0
Hébergement hôtelier 25 -42,6 2,2 -16,1 3,5
Industrie 195 20,2 -14,7 -2,0 -14,9
Service public ou d'intérêt collectif 432 14,2 -1,4 -19,7 -0,9
Ensemble 1 756 -23,2 -0,5 -11,5 -3,1
  • (1) : taux d'évolution annuel qu'aurait connu la construction de locaux, si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • Note : données brutes provisoires en date réelle.
  • Source : SOeS, Sit@del2, estimations à fin février 2015.

Le prix des appartements neufs diminue

En 2014, le nombre de logements neufs vendus à des particuliers en Midi-Pyrénées diminue de 3 % en un an et repasse sous la barre des 5 000 logements (figure 6). . Les ventes d'appartements baissent de 6 % tandis que celles de maisons individuelles progressent de 14 %. Néanmoins, les appartements sont toujours plébiscités et représentent 86 % des ventes de logements (figure 7). Pour la première fois depuis 30 ans, le prix des appartements neufs diminue. Il baisse de près de 2 % entre 2013 et 2014 pour s'établir à 3 377 euros par m2 en moyenne. Midi-Pyrénées fait partie des 14 régions où les prix reculent (figure 8). Le prix des maisons individuelles fléchit aussi légèrement (- 0,8 %) mais il est plus volatil d'une année sur l'autre. En France métropolitaine, les ventes de logements se replient également en 2014, de près de 4 %. Elles diminuent notamment en Aquitaine et Limousin, deux régions mitoyennes de Midi-Pyrénées. En revanche, elles augmentent dans les deux autres régions mitoyennes, le Languedoc-Roussillon et l’Auvergne.

Figure 6 – Évolution de la commercialisation de logements neufs dans la région Midi-Pyrénées

en indice base 100 en 2005
Évolution de la commercialisation de logements neufs dans la région Midi-Pyrénées
Logements neufs disponibles en fin d'année Logements neufs mis en vente Logements neufs vendus (réservés)
2005 100 100 100
2006 181,98 115,49 111,61
2007 301,58 112,34 101,41
2008 258,47 39,44 53,95
2009 73,16 23,01 58,05
2010 103,11 63,92 61,75
2011 177,51 72,23 63,59
2012 223,16 64,03 59,15
2013 248,87 55,4 59,51
2014 249,32 54,49 57,52
  • Note : données brutes.
  • Champ : permis de 5 logements et plus destinés à la vente aux particuliers ; France métropolitaine.
  • Source : SOeS, enquête ECLN.

Figure 6 – Évolution de la commercialisation de logements neufs dans la région Midi-Pyrénées

Figure 7 – Ventes des maisons et des appartements neufs

en %
Ventes des maisons et des appartements neufs
Midi-Pyrénées France métropolitaine
En 2014 (nombre ou prix en euro) Évolution 2014/2013 Évolution moyenne annuelle 2013/2008 (2) En 2014 (nombre ou prix en euro) Évolution 2014/2013 Évolution moyenne annuelle 2013/2008 (2)
Maisons neuves
Nombre de ventes (1) 666 14,4 -0,8 7 263 -17,6 -3,9
Prix moyen par maison 227 183 -0,8 2,3 252 614 2,0 -0,2
Appartements neufs
Nombre de ventes (1) 4 214 -5,7 2,4 78 558 -2,4 3,5
Prix moyen au m² 3 377 -1,9 2,7 3 862 -0,4 3,0
  • (1) : réservations avec dépôt d'arrhes.
  • (2) : taux d'évolution annuel qu'auraient connu le nombre de ventes ou le prix moyen si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • nd : données non disponibles.
  • Champ : permis de 5 logements et plus destinés à la vente aux particuliers ; France métropolitaine.
  • Source : SOeS, enquête ECLN.

Figure 8 – Prix régional moyen des appartements neufs en 2014

Prix moyen des appartements (en € / m²)
Prix régional moyen des appartements neufs en 2014
3080 3430 3862
11 4704.3802675184400000
21 3150.8890240033800000
22 2991.1007114273000000
23 3148.4645972245600000
24 3080.8417225014000000
25 3751.9495399362500000
26 2948.6267944972900000
31 3149.7711863192000000
41 2678.2801025697000000
42 3300.6500558922200000
43 2951.9312592862100000
52 3430.7935031545300000
53 3202.1386347158700000
54 3726.5218211278500000
72 3602.1126863032400000
73 3376.6160469857700000
74 2664.2663979479700000
82 3756.8262290967900000
83 2907.0116383169200000
91 3565.4197124970800000
93 4014.6117197035700000
94 3438.7101232243700000
  • Champ : France métropolitaine.
  • Source : SOeS, enquête ECLN.

Figure 8 – Prix régional moyen des appartements neufs en 2014France métropolitaine : 3 862 € / m²

Au cours de l'année 2014, près de 5 000 nouveaux logements neufs sont mis en vente par des promoteurs pour les particuliers en Midi-Pyrénées, soit une baisse de 2 % en un an. Ces mises en vente avaient fortement accéléré entre 2003 et 2007 (plus de 10 000 logements mis en vente en 2006 et 2007) puis chuté autour de 2 000 en 2009. Fin 2014, le stock de logements neufs destinés aux particuliers s'établit autour de 4 400 comme fin 2013. Il est composé de davantage de maisons individuelles en 2014 (784 fin 2014 contre 597 fin 2013).