Bilan économique 2014 en Midi-Pyrénées

En 2014, le PIB de la France augmente de 0,2 % après + 0,7 % en 2013 essentiellement grâce à une légère accélération de la consommation. En Midi-Pyrénées, l'économie régionale tourne au ralenti sauf dans l'aéronautique et le spatial. Les performances d'Airbus tire la chaîne d'approvisionnement industrielle et la construction spatiale bénéficie d'une forte augmentation des prises de commandes de satellites. L'année est maussade dans d'autres grands secteurs d'activité : le revenu des agriculteurs est en baisse, la construction de logements ne redémarre pas, la fréquentation des hébergements collectifs touristiques et le transport de voyageurs reculent. Dans ces conditions d'activité, l'emploi salarié marchand fléchit légèrement dans la région, pour la première fois depuis 2009. L'atonie de l'emploi dans une région fortement attractive entraîne une augmentation du taux de chômage régional. Fin 2014, il touche 10,4 % des actifs de Midi-Pyrénées contre 10,0 % en moyenne nationale.

Insee Conjoncture Midi-Pyrénées
Paru le : 29/05/2015
Consulter

Année maussade malgré le retour de la clientèle d’affaires et étrangère dans les hôtels

Auteurs : Emilie Auriac – Manette Lassauque (Insee)

En 2014, la fréquentation des hébergements collectifs touristiques de Midi-Pyrénées diminue de 3 % par rapport à 2013. Cette baisse fait suite au fort recul de l’année précédente, lié aux inondations du mois de juin. En 2014, la clientèle française, largement majoritaire, vient moins nombreuse et moins longtemps dans les hébergements de la région. Les hôtels limitent la baisse de fréquentation grâce au retour des touristes étrangers et de la clientèle d’affaires. Mais les campings et les autres hébergements touristiques souffrent particulièrement de la météo maussade de l’été.

Insee Conjoncture Midi-Pyrénées
No 05
Paru le : 29/05/2015

En 2014, les hébergements collectifs touristiques (hôtels, campings, autres hébergements collectifs de tourisme) de Midi-Pyrénées accueillent 6,2 millions de touristes (figure 1), qui séjournent 16,9 millions de nuitées. Plus des trois quarts des touristes que la région accueille sont français. Entre 2013 et 2014, Français comme étrangers viennent moins nombreux (respectivement - 2 % et - 1 %) et raccourcissent leur durée de séjour. Dès lors, la fréquentation des hébergements touristiques de Midi-Pyrénées diminue de 3 %, contre - 1 % pour la France métropolitaine. Par rapport à 2012, avant les inondations de juin 2013, la baisse est même deux fois plus forte dans la région : -6 %. Malgré cela, Midi-Pyrénées reste la huitième région la plus touristique de France métropolitaine et la troisième hors littorale derrière l’Île-de-France et Rhône-Alpes.

Figure 1 – Fréquentation des hôtels et des campings

en milliers
Fréquentation des hôtels et des campings
Midi-Pyrénées France métropolitaine
Hôtels Campings Hôtels Campings
Arrivées 4 439 832 110 244 20 770
- Français 3 337 615 76 003 13 360
- Étrangers 1 103 217 34 241 7 409
Nuitées 8 125 4 299 198 509 109 743
- Français 5 675 3 150 125 568 73 131
- Étrangers 2 450 1 149 72 941 36 612
Durée moyennedu séjour (en jours) 1,8 5,2 1,8 5,3
- Français 1,7 5,1 1,7 5,5
- Étrangers 2,2 5,3 2,1 4,9
  • Note : données 2014 définitives. La fréquentation des campings n'est observée que de mai à septembre.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Retour des étrangers et des professionnels dans l’hôtellerie

Avec l’accueil de 4,4 millions de touristes, pour un total de 8,1 millions de nuitées, l’hôtellerie assure 48 % des nuitées des hébergements collectifs touristiques en Midi-Pyrénées (figure 2). En 2014, la fréquentation touristique hôtelière poursuit son repli (- 2 %), mais de manière atténuée par rapport à l’année 2013 (- 7 %) marquée par les inondations du mois de juin.

Figure 2 – Évolution des nuitées dans les hôtels et les campings

en indice base 100 en 2010
Évolution des nuitées dans les hôtels et les campings
Nombre de nuitées - Midi-Pyrénées Nombre d'arrivées - Midi-Pyrénées Nombre de nuitées - France métropolitaine Nombre d'arrivées - France métropolitaine
2010 100 100 100 100
2011 98,57 98,72 103,07 103,2
2012 99,98 101,6 102,96 103,62
2013 95,33 95,9 103,6 104,39
2014 92,83 94,34 102,73 103,67
  • Note : données 2014 définitives. Données 2010, 2011, 2012 et 2013 rétropolées suite au changement de classification début 2014. La fréquentation des campings n'est observée que de mai à septembre.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Figure 2 – Évolution des nuitées dans les hôtels et les campings

Le retour des touristes étrangers (+ 2 % en nombre de nuitées) ne compense pas le recul de la fréquentation française (- 3,5 %). Ils séjournent plus longtemps dans la région : 2,2 jours contre 1,7 jour en moyenne pour la clientèle française. Leur part dans les nuitées totales varie fortement selon les saisons : de 17 % pour les mois de janvier et décembre à 38 % pour les mois de mai et septembre. Au total, les touristes étrangers représentent un quart des touristes accueillis et près du tiers des nuitées passées dans les hôtels de Midi-Pyrénées.

Entre 2013 et 2014, la fréquentation de la clientèle d’affaires augmente de 1,5 % dans les hôtels de Midi-Pyrénées  : elle représente désormais 39 % de l’ensemble des nuitées. Cette proportion varie de 15 % en août à 70 % en novembre. Les hôtels de l’agglomération toulousaine concentrent plus de la moitié des nuitées d’affaires de Midi-Pyrénées et cette clientèle représente 70 % de leur fréquentation.

Le nombre de chambres offertes reste quasi stable entre 2013 et 2014. Cette stabilité masque une forte diminution dans la catégorie des non classés (- 16 %) et une augmentation dans les hôtels classés 4 ou 5 étoiles (+ 10 %). Le taux d’occupation des hôtels haut de gamme atteint 57 %. Il est moindre dans les hôtels non classés et dans les 2 étoiles : respectivement 37 % et 48 %.

Figure 3 – Nombre de nuitées dans les hôtels selon la catégorie

Nombre de nuitées dans les hôtels selon la catégorie
Nombre de nuitées en 2014 (milliers) Évolution 2014/2013 (%)
Midi-Pyrénées France métropolitaine Midi-Pyrénées France métropolitaine
1-2 étoiles 2 511 53 862 4,7 0,8
3 étoiles 3 321 71 935 -0,6 -0,7
4-5 étoiles 1 260 44 287 6,9 -0,0
Non classés 1 033 28 426 -24,8 -9,0
Total 8 125 198 509 -2,0 -1,4
  • Note : données 2014 définitives. Données 2010, 2011, 2012 et 2013 rétropolées suite au changement de classification début 2014.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

La moitié des séjours étrangers se déroule à Lourdes

Avec 2,15 millions de nuitées, les hôtels de Lourdes dans les Hautes-Pyrénées représentent 26 % de la fréquentation régionale en 2014 (figure 4). Si les principales dates de pèlerinage s’étendent des fêtes de Pâques au mois d’octobre, c’est surtout en mai et en août, mois de Marie et de l’Assomption, que les pèlerins viennent le plus dans la cité mariale. Avec respectivement 335 000 et 369 000 nuitées, ces deux mois concentrent un tiers de la fréquentation annuelle. À l’inverse, novembre à mars est une période de très faible activité (5 % de la fréquentation annuelle) et seule une trentaine d’hôtels ouvre contre 160 environ en été. Le mois de février, mois de l’apparition de la vierge, connaît un peu plus d’affluence. À cette occasion, près de la moitié des hôtels sont ouverts pour accueillir les pèlerins majoritairement italiens.

Figure 4 – Nombre de nuitées dans les hôtels par département

en %
Nombre de nuitées dans les hôtels par département
Nombre de nuitées dans les hôtels Part de nuitées effectuées en 2014 par une clientèle étrangère
2014 (en milliers) Évolution 2014/2013 Évolution moyenne annuelle 2013/2010 (1)
Ariège 235 -0,5 -3,5 12,8
Aveyron 739 -2,3 -4,8 12,8
Haute-Garonne 2 766 -0,5 2,5 25,5
Gers 240 -2,1 -1,5 10,5
Lot 535 -9,7 2,0 20,6
Hautes-Pyrénées 2 867 -1,2 -6,0 49,0
Tarn 441 -6,5 -1,2 11,6
Tarn-et-Garonne 302 -2,4 0,7 9,4
Midi-Pyrénées 8 125 -2,0 -2,0 30,2
France métropolitaine 198 509 -1,4 1,0 36,7
  • Note : données 2014 définitives. Données 2010, 2011, 2012 et 2013 rétropolées suite au changement de classification début 2014.
  • (1) : taux d'évolution annuel qu'aurait connu le nombre de nuitées si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Au total, 54 % des nuitées étrangères de Midi-Pyrénées se déroulent à Lourdes où 6 touristes sur 10 sont étrangers, contre un peu plus de 2 sur 10 en moyenne dans l’ensemble de la région. Ces clients privilégient, davantage que les Français, l’hôtellerie haut de gamme  : 30 % des nuitées étrangères en 4 et 5 étoiles contre 7 % des nuitées françaises. Les Italiens restent largement en tête à Lourdes, malgré une baisse de fréquentation de 14 % en 2014, devant les Espagnols et les Irlandais. Mais ces derniers séjournent le plus longtemps (3,6 jours) devant les Italiens (2,8 jours) et les Espagnols (2,4 jours).

Toujours plus de skieurs en début d’année

En 2014, la fréquentation touristique des hôtels de montagne est relativement stable par rapport à 2013 en Midi-Pyrénées. L’afflux de clientèle étrangère (+ 15 %) compense le léger recul des touristes français (- 2 %). Toutefois ces derniers restent largement majoritaires et concentrent 89 % des nuitées totales. Toujours plus nombreux, Britanniques et Espagnols représentent à eux seuls la moitié des touristes étrangers hébergés dans les Pyrénées. De même, les Américains viennent de plus en plus sur le massif pyrénéen et y représentent désormais 5 % des nuitées étrangères.

Dés le début de l’année, les stations de ski profitent d’un enneigement exceptionnel. Au premier trimestre 2014, les nuitées augmentent de 6 % et le taux d’occupation, à 47 %, de 3 points par rapport au premier trimestre 2013. Les Français constituent l’essentiel de la clientèle avec 95 % des nuitées. Le pic d’activité se situe en février avec une hausse de 14 % des nuitées totales. A l’inverse, en fin d’année 2014, la neige tombe tardivement dans les Pyrénées, entraînant une baisse de fréquentation de 12 % en décembre par rapport au même mois de l’année précédente.

La météo pluvieuse décourage les campeurs étrangers

Entre mai et septembre 2014, 832 000 touristes viennent camper en Midi-Pyrénées soit 5 % de moins que la saison précédente. Ces campeurs ayant légèrement augmenté leur durée de séjour, la baisse de fréquentation calculée en nuitées est moindre (- 4 % pour un total de 4,3 millions de nuitées). En France métropolitaine, la situation est inversée : la fréquentation globale est en très légère hausse grâce à un nombre de campeurs plus élevé de près de 2 % et malgré des séjours un peu raccourcis.

En Midi-Pyrénées, le repli global de fréquentation est un peu moins marqué pour les touristes français (- 2 %) que pour les touristes étrangers (- 7 %). Ces derniers représentent 27 % des nuitées dans la région, proportion un peu moins forte que la moyenne nationale (33 %). Ils affectionnent particulièrement les départements de l’Aveyron et du Lot. Bien que leur fréquentation baisse de 10 %, les Néerlandais représentent toujours plus d’un campeur étranger sur deux. Les Britanniques perdent la deuxième place au profit des Belges dont la fréquentation est stable par rapport à 2013. Les Espagnols, en quatrième position, sont en forte augmentation.

L’embellie de juin et septembre ne sauve pas la saison

La météo capricieuse associée à des évènements conjoncturels (annulation du festival country de Mirande, vidange du barrage de Sarrans notamment) pèsent particulièrement sur le remplissage des campings en juillet et août. Les taux d’occupation sur ces deux mois baissent de 2 points. Juin et septembre, a contrario, bénéficient d’un temps clément ; les taux pour ces deux mois augmentent par rapport à 2013, mais ces notes positives ne parviennent pas à compenser les baisses du cœur de l’été. Au total, le taux d’occupation sur 2014 baisse de 0,4 point.

Quel que soit l’indicateur retenu, 2014 est l’année de plus basse fréquentation dans les campings de Midi-Pyrénées depuis 2010 (figure 5). Ces résultats moroses affectent cinq départements de la région sur huit. Seuls les Hautes-Pyrénées et le Tarn-et-Garonne tirent leur épingle du jeu avec une fréquentation en hausse par rapport à 2013, sans toutefois retrouver le niveau de 2012. En Ariège, la fréquentation des campeurs reste stable.

Figure 5 – Nombre de nuitées dans les campings par département

en %
Nombre de nuitées dans les campings par département
Nombre de nuitées dans les campings Part de nuitées effectuées en 2014
2014 (en milliers) Évolution 2014/2013 Évolution moyenne annuelle 2013/2010 (1) par une clientèle étrangère sur emplacements équipés
Ariège 475 -0,4 0,2 20,8 40,5
Aveyron 1 046 -13,3 0,9 33,6 37,4
Haute-Garonne 267 -7,2 0,7 23,1 37,2
Gers 392 -7,9 -0,7 24,7 49,3
Lot 871 -5,1 2,2 29,7 44,0
Hautes-Pyrénées 851 15,1 -6,9 19,3 32,9
Tarn 225 -10,6 -1,1 26,7 46,2
Tarn-et-Garonne 171 6,8 -2,3 33,7 29,1
Midi-Pyrénées 4 299 -3,8 -0,8 26,7 39,4
France métropolitaine 109 743 0,3 1,6 33,4 47,3
  • Note : données 2014 définitives. La fréquentation des campings n'est observée que de mai à septembre. Données 2010, 2011, 2012 et 2013 rétropolées suite au changement de classification début 2014.
  • (1) : taux d'évolution annuel qu'aurait connu le nombre de nuitées si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Seule l’entrée de gamme connaît une hausse de fréquentation

En Midi-Pyrénées, les trois quarts des nuitées se concentrent dans des campings classés 3, 4 ou 5 étoiles (figure 6). Ces établissements, plus grands, plus confortables proposent davantage d’emplacements équipés et ont des taux d’occupation plus élevés. Ils sont toutefois moins plébiscités en 2014 (- 6 % de nuitées). Probable conséquence d’un moindre budget alloué aux vacances dans un contexte économique difficile, les campings d’entrée de gamme, 1 ou 2 étoiles, sont les seuls à connaître une augmentation de fréquentation en Midi-Pyrénées (+ 7 %).

Figure 6 – Nombre de nuitées dans les campings selon la catégorie

Nombre de nuitées dans les campings selon la catégorie
Nombre de nuitées en 2014 (milliers) Évolution 2014/2013 (%)
Midi-Pyrénées France métropolitaine Midi-Pyrénées France métropolitaine
1-2 étoiles 860 16 115 6,7 0,4
3-4-5 étoiles 3 202 86 605 -5,6 0,6
Non classés 237 7 024 -11,6 -3,8
Total 4 299 109 743 -3,8 0,3
  • Note : données 2014 définitives. La fréquentation des campings n'est observée que de mai à septembre. Données 2010, 2011, 2012 et 2013 rétropolées suite au changement de classification début 2014.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

En 2014, la part des nuitées passées sur des emplacements locatifs continue d’augmenter en Midi-Pyrénées comme en France. Cependant dans la région, cette part reste bien en deçà de la moyenne nationale (39 % contre 47 %). Le Gers est le département comptabilisant la plus grande part de nuitées sur emplacements équipés (49 %) suivi par le Tarn (46 %) et le Lot (44 %). Le Tarn-et-Garonne ferme la marche avec seulement 29 % des nuitées passées sur un emplacement équipé.