Le bilan économique 2014 en Alsace

En 2014, l'emploi recule encore en Alsace dans les secteurs principalement marchands (- 0,7 %), un peu plus qu'en 2013. Les pertes s'accélèrent dans la construction, à un rythme proche de celui de 2009. Le tertiaire, qui représente presque les deux tiers des emplois, reste à peine stable, sans l'effet d'entrainement de 2013. De même, la progression de l'intérim observée l'année précédente revient de + 10 % à + 2 %. Elle contribue cependant à soutenir l'emploi industriel dont le recul est ralenti de moitié. Le chômage est au plus haut depuis dix ans. Après une année de stabilisation, il atteint 9,3 % de la population active en fin d'année. L'Alsace compte fin décembre 98 000 demandeurs n'ayant pas travaillé au cours du mois.

Insee Conjoncture Alsace
Paru le : 29/05/2015
Consulter

Moins de créations, plus de défaillances

Michaël Karleskind

Entre 2013 et 2014, le nombre de créations d'entreprises recule en Alsace, à l'inverse de la situation de la France métropolitaine. Depuis que le statut d'auto-entrepreneur existe, le niveau de création sous ce régime est à son plus bas niveau. Tous les secteurs d'activité sont touchés. Le nombre de défaillances d'entreprises augmente nettement, principalement dans la construction.

Insee Conjoncture Alsace
No 5
Paru le : 29/05/2015

En Alsace, 12 900 entreprises ont été créées en 2014, soit une baisse de 4,1 % par rapport à l'année précédente (figure 1). Ce recul est plus marqué dans le Haut-Rhin (- 4,9 %) que dans le Bas-Rhin (- 3,7 %). Le nombre de créations d'entreprises dans la région retrouve son niveau de 2012. En France métropolitaine en revanche, le nombre d'entreprises créées progresse de 2,6 %.

Le nombre d'immatriculations d'auto-entreprises est en baisse pour la quatrième année consécutive (- 4,3 %), atteignant son plus bas niveau depuis la naissance de ce statut en 2009. Elles représentent néanmoins toujours plus de la moitié des créations d'entreprises (51,7 %). Contrairement à l'an dernier, un report moins important s'est effectué sur les créations d'entreprises individuelles qui reculent de 11,6 %. Seul le nombre de sociétés progresse, mais très légèrement (+ 0,9 %). En France métropolitaine, les créations d'auto-entreprises sont en hausse (+ 3,5 %), ainsi que les sociétés (+ 4,4 %). Le nombre d'entreprises individuelles est également en repli (- 2,9 %), mais moins que dans la région.

Figure 1 – Créations d'entreprises dans la région Alsace

Créations d'entreprises dans la région Alsace
Sociétés Entreprises individuelles hors auto-entreprises Auto-entreprises
2009 4001 2356 7751
2010 4189 1990 8846
2011 4125 1747 7263
2012 3984 1676 7213
2013 3954 2534 6953
2014 3989 2240 6655
  • Note : nombre de créations brutes.
  • Champ : ensemble des activités marchandes non agricoles.
  • Source : Insee, REE (Répertoire des Entreprises et des Établissements - Sirene).

Figure 1 – Créations d'entreprises dans la région Alsace

Baisse des créations dans l'ensemble des secteurs

En 2014, le nombre de créations d'entreprises diminue dans l'ensemble des secteurs (figure 2). Le plus touché est celui de la construction qui perd 5 % de nouvelles unités par rapport à l'année précédente, essentiellement dans le Haut-Rhin (- 10,5 %). C'est vrai quel que soit le statut de l'entreprise : entreprises individuelles (- 7,0 %), auto-entrepreneurs (- 6,0 %) ou sociétés (- 2,6 %). La situation est identique dans les services aux particuliers (- 4,9 %), avec un repli concentré dans le Haut-Rhin (- 10,5 %) et dans les entreprises individuelles (- 12,4 %) qui n'est que faiblement compensé par l'augmentation des créations de sociétés (+ 10,8 %). Le nombre d'immatriculations dans les services aux entreprises (- 4,3 %) se contracte, et plus particulièrement pour les entreprises individuelles (- 18,5 %) et pour les auto-entreprises (- 6,6 %). Dans le secteur du commerce, du transport, de l'hébergement et de la restauration le nombre de créations diminue également (- 3,4 %).

Malgré la bonne tenue dans le Bas-Rhin des créations dans l'industrie (+ 2,4 %), le secteur est en baisse dans la région de 1,6 %. En effet, les immatriculations reculent de 7,4 % dans le Haut-Rhin. En France métropolitaine, le nombre de nouvelles entreprises augmente dans tous les secteurs, excepté dans celui de la construction (- 2,7 %), mais de façon plus atténuée qu'en Alsace.

Figure 2 – Évolution annuelle du nombre de créations d'entreprises entre 2013 et 2014 dans la région Alsace

en %
Évolution annuelle du nombre de créations d'entreprises entre 2013 et 2014 dans la région Alsace
Sociétés Entreprises individuelles hors auto-entreprises Auto-entreprises Ensemble
Ensemble 0,885179564997471 -11,602209944751381 -4,285919746871854 -4,144036902016219
Industrie -14,601769911504425 -8,02919708029197 7,804878048780488 -1,5523932729624839
Construction -2,6490066225165565 -7,038123167155425 -5,974025974025974 -5,014577259475218
Commerce, |Transport, |Hébergement, |Restauration -1,0337698139214335 -7,4487895716946 -4,087346024636059 -3,391626921038686
Services |aux entreprises 4,6651617757712565 -18,54043392504931 -6,555863342566943 -4,3478260869565215
Services |aux particuliers 10,755813953488373 -12,351778656126482 -3,7891268533772653 -4,941768964431854
  • Note : données brutes.
  • Champ : ensemble des activités marchandes non agricoles.
  • Source : Insee, REE (Répertoire des Entreprises et des Établissements - Sirene).

Figure 2 – Évolution annuelle du nombre de créations d'entreprises entre 2013 et 2014 dans la région Alsace

Hausse sensible des défaillances d'entreprises dans la construction

En 2014, 1 720 défaillances d'entreprises ont été prononcées en Alsace, soit 11,1 % de plus qu'au cours de l'année précédente. La hausse ne concerne que le département du Bas-Rhin (+ 18,5 %), le nombre de dépôts de bilan reculant légèrement dans le Haut-Rhin (- 1,0 %). En France métropolitaine, la tendance est inverse à celle de la région avec une baisse de 0,7 %.

Le nombre de procédures de redressement judiciaire augmente fortement dans la construction (+ 35,2 %) et dans le secteur du commerce, du transport, de l'hébergement et de la restauration (+ 10,6 %). Dans tous les autres secteurs, les défaillances sont stables ou en diminution, mais sur de faibles volumes dans ce cas (figure 3) . Au niveau national seules les entreprises du secteur de la construction ont un nombre accru de dépôts de bilan (+ 1,3 %) sans commune mesure avec l'Alsace. Les défaillances reculent dans tous les autres secteurs de la métropole.

Figure 3 – Évolution annuelle des défaillances d'entreprises selon le secteur d'activité entre 2013 et 2014 dans la région Alsace

en %
Évolution annuelle des défaillances d'entreprises selon le secteur d'activité entre 2013 et 2014 dans la région Alsace
Alsace France Métropolitaine
Ensemble (1) 11,139896373056995 -0,7084289931124959
Industrie 0,8547008547008547 -2,59768609473914
Construction 35,20710059171598 1,3261039979095897
Commerce, |Transport, |Hébergement, |Restauration 10,551948051948052 -1,0277226012609033
Services |aux entreprises -2,830188679245283 -1,8606284009127612
Services |aux particuliers (2) -3,6496350364963503 -2,4956471271038887
  • (1) : y compris agriculture.
  • (2) : hors administration publique, activités des ménages en tant qu'employeurs et activités extra-territoriales.
  • Note : données brutes, en date de jugement.
  • Source : Banque de France, Fiben (extraction du 9/2/15).

Figure 3 – Évolution annuelle des défaillances d'entreprises selon le secteur d'activité entre 2013 et 2014 dans la région Alsace